alexametrics
mercredi 17 août 2022
Heure de Tunis : 05:13
Dernières news
Tataouine : La tension est à son comble, Youssef Chahed évacué des locaux du gouvernorat
27/04/2017 | 14:07
1 min
Tataouine : La tension est à son comble, Youssef Chahed évacué des locaux du gouvernorat

La tension est à son comble en ce moment même à Tataouine. En visite ce jeudi 27 avril 2017 dans la région, le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a dû être évacué des locaux du gouvernorat où il annonçait 64 mesures prises en faveur de la région.

 

Le chef du gouvernement a annoncé le recrutement, aujourd’hui même, de 500 jeunes de Tataouine dans une société environnementale avec une promesse d’employer 2000 autres sur les prochains mois.

 

 

Les mesures annoncées par Youssef Chahed comprennent également le financement de plus de 1000 projets, l’ouverture d’un concours pour le recrutement de cadres supérieurs à la SITEP, ainsi que de nombreuses mesures visant à améliorer les conditions agricoles dans la région, l’amélioration de l’infrastructure, des transports à travers notamment l’ouverture de l’aéroport de Remada aux vols civils.

 

Le chef du gouvernement a annoncé d’autres mesures pour la formation professionnelle, dans le domaine de la santé et notamment la réhabilitation et l’extension de l’hôpital de Tataouine, dans les domaines industriel, commercial, administratif  et culturel ainsi que la préservation de l’environnement.

 

Ces mesures n’ont pas eu l’accueil escompté. Les manifestants de Kamour se sont rués sur le siège du gouvernorat appelant à l’escalade. En ce moment toute la ville est en grève générale, les commerces sont fermés et des roues en feu bloquent les routes…

 

Sofien Ahres, Envoyé spécial à Tataouine

27/04/2017 | 14:07
1 min
Suivez-nous

Commentaires (45)

Commenter

Thespyeye2
| 29-04-2017 09:56
Knt fe9da lamal mel bled fe9edtou men 3bedha zeda!rassurez vous ye jme3a lisayer lkol lehou mnadhem w la hata chay kol chay spontanne region mhamcha leha akther men 60 sne akther mel moitie mt3 chabeb mayekhdmouch ( w bechhayeddhom contrairement a ce que vous dites ) infrastructure halla hlila blayess mayousloulhomch le me le dhaw le kayess ( en 2017 )chthebou menhom!! Yo93dou sektin ? Ey w lwaktesh! Fama 1 9all chyhebou akther men hakka! Yekhi tetmanikou alihom w ela chneya! Eli ylawjou alih youdhhorli wadha7 yhebou khdem des projets w yssal7ou l'infrastructure! T9ach9ich lahnek lferagh liya3ml fih echehed zeyed alekher! W tawa walla ey 1 ytalb bha9ou fel bled ywali mawlin de3sh w qatar w mana3resh chneya! Ena nkoul ken zedou sektou akther akid qatar mawlethom '' w bensba lel petrole andhom lhak jme3a hata ken ma3anesh barcha fi tounes eli anna nekhdhou bayna menou w ena franchement ken ykoulouli ghodwa eli lbled feha petrole manestaghrabch vu l fssed li sayer w eli maylzemnesh nosktoulou khater ken lbled besh tih raw mennou houwa mouch kima entouma tahkiw x))
Rabbi ybaki esseter ala bledna

Alex niffer
| 28-04-2017 15:24
Le problème ne touche pas uniquement cette région, mais 90% de la Tunisie. Je me pose toujours la même question, le Tunisien connait il réellement son pays ?

Rationnel
| 28-04-2017 14:58
"passer à l économie du savoir faire, seule créatricede richesse."

Qu'est ce qui empêche les habitants de Tataouine à passer à l'économie du savoir et l'innovation?

La plupart des media ont publié de vidéos et des interviews en direct de la région, on se base sur la parole des leader des manifestations et leur demandes.

Alex niffer
| 28-04-2017 14:42
Arrêtant de publié les injures et les informations incorrects. Le peuples demande une répartition juste dans l infrastructures, routes, hôpitaux, universités ext....pour sortir du système autodestructeur celui de la dépendance, soumission, exclusion et suspicion et passer à l économie du savoir faire, seule créatricede richesse. Le vrai problème de cette société, c'est son éducation de base.

observator
| 28-04-2017 11:21
L'Etat est très faible par ce qu'il étouffe sous l'emprise de toutes ces bandes organisés de corrompus.
Ils corrompent tout, politiques, ministres, députés, journalistes, et médias....

Dans ce cas l'Etat en tant que institution ne peut plus rien faire.
Il est paralysé par toutes ces contradictions.
On a entendu tel ministre déclaré de son propre chef qu'il était là jusqu'à 2019, un autre pris la main dans le sac d'un fait corrompu qui continue sa fonction comme si rien n'était et ce n'est que l'arbre qui cache la foret......
Dans ce cas on ne peut pas reprocher au petit peuple,qui observe la déliquescence du système politique où la corruption est devenue une règle et licite, poussé a bout comme à Tataouine de patienter ne voyant aucun signal fort et sérieux venant de celui qui doit donner l'exemple le premier à savoir l'Etat.
Il faut venir ici dans nos régions. Il y a une misère noire surtout des jeunes.
Ils n'ont aucun espoir. Ils s'habillent quand ils peuvent aux friperies. Ils ont entre 25 et 40 ans et ne peuvent ni se marier ni avoir l'espoir de construire quelque chose. Une période de jeunesse ou l'espoir devrait être au rendez-vous ou la jeunesse donne ce qu'elle a de meilleur. Nos jeunes à nous étouffé par un système régionaliste corrompu et dictatorial a fait de la plupart d'entre eux des marginaux.
Il faut venir constater les grands cimes commis par un système qui corrompu qui est prêt à tout pour ne pas lâcher sa proie.
Pour le moment tout reste pacifique mais....

houda
| 28-04-2017 10:43
Donc si le gouvernement cède il ne peut pas parler de démocratie elle ne doit rien donner en dehors du budget alloué quand au chômage je rappel le gouvernement au il existe partout dans le monde ei ne peut être éradiqué ce n est pas une maladie seul la force du pouvoir démocratiquement élu doit être appliquée si non remplir les prisons de ces fouteurs d troubles remettre en prison tous ceux qui étaient en prison en janvier 2011 et ordonner la capture de tous les chefs de partis et en premier lieu chikh el kadhabine et la paix sera retablie

Canalou
| 28-04-2017 09:15
Le cpr a rate les legislatives mais le sud a vote bedoui alias marzougui qui a forme le harak et winou el petrole .les demandes contre le chomages sont comprehensibles mais l histoire du petrole est un leurre juste fait pour allumer le feu .

Soufi
| 28-04-2017 07:31
Yahebbouha regda wa tmanji . Wal fehem yefhem.
À bon entendeur salut.

Momo
| 28-04-2017 01:29
El 3ib felli machilhom. Le chef du gouvernement savait très bien que ces pauvres paumés sont manipulés par des traficants et exploités par des partis politiques abjects. Il faut les laisser se lasser et les médias responsables et patriotes ne devraient plus couvrir ce genre de mesquinerie. Ils finiront par se lasser. Quant aux traficants, il faut les boucler tous, bloquer leurs avoirs et les utiliser pour créer de vrais projets.

takilas
| 27-04-2017 20:03
Pour mettre Hiucine Jaziri dans un asile psychiatrique ?
Étrange cette secte de nahdha comment ses adeptes ont le courage et l'audace de provoquer les conflits et les haines de cette manière parmi le peuple tunisien ?