alexametrics
dimanche 07 août 2022
Heure de Tunis : 20:39
A la Une
Reportage photo et vidéo - Grève de l’UGTT, grande mobilisation à Sfax
16/06/2022 | 11:00 , mis à jour à 09:30
4 min
Reportage photo et vidéo - Grève de l’UGTT, grande mobilisation à Sfax

 

Grève générale dans la ville de Sfax en ce jeudi 16 juin 2022. Depuis ce matin, une grande partie des administrations publiques et privées, commerces, grandes surfaces etc. ont fermé leurs portes prenant part à cette journée de colère annoncée par l'UGTT.

 

Sous un soleil de plomb et malgré des températures élevées, les militants syndicalistes se sont rassemblés en masse devant les locaux de l’Union régionale de Sfax. 

Se protégant du soleil sous de grands chapeaux et s'abritant dans l'ombre du haut bâtiment de l'UGTT au centre ville de Sfax, quelques milliers  de personnes ont répondu présentes scandant des slogans en faveur du développement de la ville, de la résolution de la crise sanitaire et dénonçant la marginalisation de la ville. "Sfax est une ville oubliée", ont scandé plusieurs manifestants. 

 

En ce jour de grève générale, le dossier environnemental a été évoqué en premier, la ville croulant sous les ordures depuis l'année dernière. Une situation qui a empiré ces dernières semaines malgré la nomination, récente, d'un nouveau gouverneur. 

 

Le secrétaire général adjoint de l'Union générale tunisienne du travail (UGTT), Samir Cheffi, présent à Sfax, a prononcé un discours qui a galvanisé la foule, rappelant le rôle national de l’Union et ses luttes pour la classe ouvrière et contre l’oppression et la corruption.

« Cette grève nous a été imposée, nous n’avons pas cherché cela mais quelle issue quand tous les processus sont bloqués ? Ils ont refusé de concrétiser les accords malgré notre flexibilité et nous leur avons donné plus de dix mois mais rien n’a été fait » a-t-il lancé. « Nous refusons que Sfax continue à servir de bouc-émissaire ».

 

Dans une déclaration aux médias, Samir Cheffi a affirmé que les militants de l'UGTT subissent aujourd'hui une campagne de dénigrement et de diabolisation sans précédent menaçant leur sécurité et notamment celle de son secrétaire général. « Après les mouches bleues [en référence à Ennahdha], aujourd'hui, ce sont les mouches jaunes qui nous attaquent », a-t-il dit. 

« Nous avons soutenu et continuons à soutenir le 25-Juillet, conscients que la Tunisie a besoin de sauvetage. Mais, nous avons des conditions, celles du respect des libertés et de la participation afin de mieux parvenir à résoudre les problèmes des citoyens », a-t-il dit ajoutant que l'UGTT refuse « "l'assassinat" des partis politiques». « Les partis politiques et les organisations ne sont pas tous corrompus et ne sont pas tous impliqués dans le terrorisme, la violence et le financement étranger ».

« Nous avons donné au gouvernement le temps nécessaire pour qu'il revoit sa copie [...] Cette grève n'a pas été un choix, nous avons été poussés à la tenir » a-t-il ajouté. 

 

Samir Cheffi  a aussi réagi au premier ébauche du chapitre premier de la nouvelle Constitution le qualifiant de « triangle des bermudes » des droits et libertés et menaçant sérieusement le droit à la grève. 

 

De son côté, Youssef Adouani, secrétaire général de l'UGTT de Sfax, a qualifié la grève d'aujourd'hui de « grande réussite ».


 

 

 

S.T

16/06/2022 | 11:00 , mis à jour à 09:30
4 min
Suivez-nous
Commentaires
watani2
Sfax, la ville exmplaire, se rétrograde.
a posté le 16-06-2022 à 14:27
Sfax était la ville de la lumière et du travail, du sérieux et de l'honnêtteté, la ville des japonais tunisiens se rétrograde. Ennahdha et l'UGTT l'ont massacré. Les sfaxiens de hammadi Agrebi, de Akid et de Dhouib ont démissionné devant l'axe du mal : La secte Ennakba et l'UGTT de la corruption et du banditisme. Réveillez-vous les sfaxiens de la culture et de la musique du master Jammoussi, de Ahmed Hamza, Boudaya, Kacem Kefi, Mabrouk, Safoua, .....les criminels voudraient vous anéantir, défendez vos intérêts, protégez vos biens et sécurisez votre belle région de Bab Jebli jusqu'à sidi mansour contre ces criminels qui vous en envahis.
intuitif
inflation de chocotom
a posté le 16-06-2022 à 13:24
les traitres, laquais de la France et isra-HELL, voient des chocotoms partout
Flying Ftira
Et voilà la preuve de leur collusion et tacite entente
a posté le 16-06-2022 à 12:28
On "sent" le soutien tacite d'Ennahda, dans cette ville qui leur est acquise et qui s'est totalement aplatie et assujettie à leurs théories rétrogrades, tout ce qui peut aboutir au chaos général est bon à prendre pour la secte de Ghannouchi, Chebbi, les restes osseux des partis "zéro virgule" et maintenant Taboubi et sa nouvelle "propriété personnelle", l'UGTT...
G D ID
@ftira
a posté le à 14:23
Les zéro virgule sont plutôt de l'autre côté les Briki et compagnie.
J.trad
Il faut grignoter du haut de la pyramide
a posté le 16-06-2022 à 11:36
Les salaires gonflés il faut. Les grignoter ,il faut commencer par le président ,car il ne fournit pas d'efforts lus que les juges ,il n'y a pas pourquoi il touche plus que toutes les couches ,s s