alexametrics
dimanche 20 juin 2021
Heure de Tunis : 04:22
A la Une
Olfa Hamdi hausse le ton contre Noureddine Taboubi
22/02/2021 | 08:42 , mis à jour à 08:15
2 min
Olfa Hamdi hausse le ton contre Noureddine Taboubi

 

La PDG de Tunisiair Olfa Hamdi a publié dimanche 21 février 2021 un statut sur les réseaux accompagné d’une lettre adressée par le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi, soulignant que l’UGTT avait demandé une avance estimée à des "millions de dinars" au titre des redevances des adhésions des agents de la Tunisair.

A lire également

« Noureddine Tabboubi prétend qu’il vise à sauver la Gazelle (Tunisair) mais il demande de l’argent d’une entreprise « malade »  (en crise) (…) Ceci prouve que vous n'êtes pas l'homme adéquat pour le poste de secrétaire général de l'UGTT », lance Olfa Hamdi.

 

 

Commentent le même statut, Sami Tahri a souligné que la PDG de la compagnie avait induit en erreur le public en avançant des données  « erronées » : «"Premièrement, les frais de l’adhésion à l'UGTT n’atteignent pas des millions de dinars. Deuxièmement, il s’agit d’une avance sur un droit qui est retenu. Troisièmement, la procédure est tout à fait normale. Quatrièmement, « loading » (chargement en cours)".



Olfa Hamdi a été limogée par décision du ministère du Transport dans la matinée du 22 février 2021.

I.M.

22/02/2021 | 08:42 , mis à jour à 08:15
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Koura
Chère Olfa Hamdi, pensons à un parti politique
a posté le 22-02-2021 à 22:38
Appel à la création d'un parti politique pour la femme tunisienne !

La majorité est à prévoir et il suffit de compter les femmes qui détestent les Khwangia et le RCD et ses débris !

Olfa, ne sommes avec vous, vive la Revolution tunisienne et ses jeunes !
AR
Vous vous trompez de personne Mr Koura
a posté le à 11:34
Le penchant Politique de cette dame est connu, elle même l'a déclaré, elle est pro Ennahdha, elle n'a pas été désignée à ce poste pour soit disant ses compétences mais pour servir de parachoc contre l'UGTT.
Maladroite et exubérante, elle a échoué, elle se croyait assez blindée pour être épargnée mais la machine de l'UGTT est plus entreprenante. Elle a fait les frais pour ses dépassements et sa confiance exagérée.
Hln
GOUROUS de l'UGTT
a posté le 22-02-2021 à 21:31
Les gourous de L'UGTT, le clan Taboubi manipulateurs dangereux font la loi et considèrent qu'ils sont au dessus de tous, empêchent ceux qui se dévouement pour le bien de la nation et les empêchent de persévérer dans leurs démarches constructeurs.
Rejettent tous ceux qui refusent de composer avec leur système mafieu....
Monia
Pourquoi la démocratie ne parvient pas à se construire?
a posté le 22-02-2021 à 16:24
réductrice confrontation à la David contre Goliath, puisqu'entre les deux c'est no man's land, miné par leur guérilla d'ego, bref ce sont des sièges sans paroles pourvu qu'ils siègent
AR
Quand la Politique s'en mêle
a posté le 22-02-2021 à 13:29
Par personnes interposées, une confrontation indirecte entre l'UGTT et Ennahdha, un autre pion à la tête de la Gazelle lancé dans une affaire de règlement de compte.
Dans ce genre de confrontation il n'y aura pas de bénéficiaire, les pôts cassés seront supportés par l'entreprise et bien sûr le peuple. Le Gourou comme d'habitude tire les ficelles.
observator
Merci Mme Hamdi
a posté le 22-02-2021 à 13:28
Cette femme est intelligente .
Elle savait qu'elle allait faire les frais des ententes entre politiques et les corrompus de l'UGTT et donc a publié cette demande de l'UGTT qui ont dit long sur les agissements de ce syndicat mafieux au sein de Tunisair.
Mme Hamdi chez Tunisair c'est Mme Mahmoudi au port de Sousse.
Ces femmes courageuses qui ont affrontés ces clans mafieux là où des hommes dans des postes plus importants ont couché devant eux.
Citoyen_H
TOUTE LA BASE DE CES FRUSTRéS ET COMPLEXéS PERSONNAGES
a posté le 22-02-2021 à 13:10
représente une menace extrême au sort de notre pays.
Le fait qu'ils n'aient jamais réussi à faire le deuil avec leur passé les rend d'autant plus machiavéliques.
Ce type de comportement pas très orthodoxe, correspond point par point, au profil type des psychopathes.
Enfance difficile, privations, frustrations, etc., ont souvent engendré des "monstres" dotés d'un esprit revanchard, sans commune mesure envers leurs semblables.
Le chaos et la désolation, menés tambour battant par les membres de la maudite troika, étaient un excellent exemple représentatif de ce cas de figure.
Je m'abstiendrai de parler de ceux qui avaient pris la relève par la suite.
hamdi, bouchléka, khriji, daimi, abbou, marzougui et quelques dizaines de milliers d'autres, sont encore plus dangereux que les métastases de la plus virulente forme de cancer.
Ils représentent des boulets au développement et à l'harmonisation de notre NATION.
Leur haine, leur rancoeur et leur devise "la faim justifie les moyens", les rend d'autant plus versatile.
C'est de ce dernier point que provient leur extrême dangerosité.
Ils ne reculeront devant rien pour parvenir à leur objectif.



DHEJ
La centrale syndicale en mal de trésorerie!
a posté le 22-02-2021 à 12:46
A l'image du gouvernement!

Alors l'UGTT suce davantage les entreprises qui tiennent encore.


Est-ce que l'UGTT vit le même cauchemar que la CPG?


Famous Corona
Mise-au-point !
a posté le à 13:05
Je vous suggère de bien lire les détails: Il s'agit de cotisation retenue sur salaire et non payable par Tunisair!
DHEJ
Oui l'UGTT demande bien une AVANCE sur cotisation?
a posté le à 14:25
Le mot utilisé est bien "TASBIQUA"!

Pourquoi l'UGTT demande-t-elle cette avance, c'est qu'elle est en mal de trésorerie
TL
Tunis Air et Ugtt
a posté le 22-02-2021 à 12:43
Si l'on se fie aux articles des différents sites au sujet des rapports entre Tunis Air (ou toute entreprise en Tunisie) et l'UGTT, et en particulier aux récents combats de chefs, cette situation soulève deux remarques:
1- pour Tunis Air: prêlever des cotisations syndicales à son personnel sans les reverser à l'Ugtt cela s'appelle de la rétention de fonds voire de la sequestration voire encore du détournement de fonds. Cele ne relève t il pas du pénal pour le PDG.
Mais de quels PDG alors?
Le bouc émissaire a été trouvé.
Vous voyez bien gens de mauvaise foi que nos ministres savent prendre de bonnes décisions.
2- pour l'Ugtt: on parle d'une réclamation d'une avance sur ses droits sachant que nous parlons bien d'une cotisation à un syndicat prélevée autoritairement ou de droit aux salariés.
Pour les salariés il ne s'agit plus d'une adhésion libre à un syndicat mais d'un tribut.
Dans ce schéma que l'on trouve sous d'autres cieux cela s'appelle du racket.

Ne serait-il pas temps de changer de paradigme dans une société qui aspire à la démocratie, à la liberté d'exprimer ses choix, y compris syndicaux.

Conclusion: Olfa Hamadi victime expiatoire d'un système vicié qui s'essouffle.
Houcine
L'affaire.
a posté le 22-02-2021 à 12:01
Si les tenants et les aboutissants de cette affaire sont avérés, car il est bien difficile de cautionner sans preuves solides dans un paysage de menteurs, alors on aurait motif à incriminer tout le monde, UGTT, ministre, PDG et salariés.
Ce pays recèlerait que des voyous ?
Non ! Il est gouverné et tenu par des prédateurs.
observator
C'est Taboubi et son organisation criminelle
a posté le 22-02-2021 à 11:49
qui dictent leur loi dans le secteur public.
A priori, le ministre des transports est un employé de Taboubi .
Alors comment expliquer le fait qu'il nomme un PDG pour une compagnie comme Tunisair il y a seulement deux mois pour le désavouer aujourd'hui ?.
Dans ce cas il devrait démissionner lui aussi.
Quelques soient les reproches qu'on peut faire à Mme Hamdi on ne peut pas "se tromper" à ce point.
Son limogeage intervient juste après les critiques du parrain mafieux Taboubi.
Je l'avais écrit sur BN qu'il est presque impossible de redresser une société publique aujourdhui ( Tunisair, CPG, SnCft, transit...caisses sociales ) et quelques soient les compétences des organes de direction désignés sans certaines garanties de l'?tat quant au moins de leurs garantir un minimum de moyens.
Nous savons très bien que ce syndicat de malheur va saboter tout projet de restructuration. Hamdi a été envoyée dans la gueule du loup. On le savait.
Quand je dis que Président de la république au lieu de passer son temps à essayer de grignoter une parcelle de pouvoir aux détriments des autres institutions aurait mieux fait de convoquer tous ces clans mafieux ( dont l'UGTT) qui saignent le pays en leur adressant un dernier ultimatum de lever leurs mains sur l'Etat tunisien et ses institutions . Tout dépassement de ces clans doit être réprimé sévèrement selon les lois en vigueur.
L'Etat doit montrer à ces lobbys que dorénavant il ne lésiniera sur aucun moyen légal pour tout contrevenant.
Le président de la république a aussi prêté serment sur cela. Je ne vais pas lui rappeler la signification de ce serment. Il est mieux placé que moi.

Ayant isoler les clans mafieux dont l'UGTT, il serait plus facile pour le gouvernement de nommer des pdg dans le secteur public qui auront une chance de réussir. Mais aujourd'hui il est impossible de redresser quoi que ce soit dans le secteur public, il y a déjà un gestionnaire de faite, l'UGTT. Ce syndicat a démontré de manière plus formelle qu'il est le véritable dirigeant du secteur public. Déjà juste après le discours de son parrain vendredi, cette corporation a racketter les contribuables de la somme de 30 millions de dinars et a obtenu la tête de Mme Hamdi.
Voilà comment agit la mafia tunisienne au grand jour.
On le voit le président de la république est copain avec Taboubi et le reçoit régulièrement.
Il y a eu comme un point d'inflexion dans ma position vis à vis de Kais Saied. C'était au mois de juillet dernier quand il a reçu Taboubi et presque tout de suite après Mekki et Maarouf ont été limogés
Mekki, un homme propre intègre dirigeait, avec succès, la politique Corona et Maarouf à commencé un travail d'audit et de diagnostic sur les sociétés publiques en commençant par Tunisair de Mnekbi.
Après la crise entre Saied et Mechichi on comprend encore que c'est le président de la république qui prenait les décisions et non Fakhfakh.

Donc avant toute chose,
il faut éliminer le pouvoir du syndicat du secteur public pour pouvoir penser restructurer ce secteur.
Vous avez un syndicat mafieux qui depuis des années est le veritable dirigeant du secteur public. Il a fait ce qu'il a voulu. L'UGTT avec les milieux corrompus ont pillé les biens publiques avec la complicité des politiques qui soit par complaisance et collaboration soit pour ménager ce syndicat pour avoir la tranquillité.
Ce faisant ils ont commis un crime impardonnable vis à vis du pays et des tunisiens.
Soit parce qu'ils étaient complices soit parce qu'ils ont laissé faire.
Pourtant ils ont tous prêté serment pour servir le peuple et le pays.
Mr Mechichi, s'il veut réussir quelque chose doit agir aujourd'hui avant demain. Juste il doit expliquer aux tunisiens ce qu'il veut faire.
L'échec de Mme Hamdi était donc déjà programmé. Je lui reproche d'avoir accepté ce poste sachant que ses chances de réussite, selon les conditions actuelles, étaient quasi nulles.
Il est très difficile dans ce pays d'avoir le sens des responsabilités. Parce que beaucoup sont ignorants et croient savoir. Parce que le pays regorge de compétences dans la gestion corrompue. Aujourd'hui ceux qui réussissent le mieux à avoir des postes à responsabilités sont les corrompus. Les clans mafieux qui tiennent le pouvoir n'embauchent que les plus enclins à la corruption pour assurer leurs intérêts
Et donc pour Mme Hamdi quand on n'a pas l'expérience le recul nécessaire et les moyens, il est très difficile de réussir.
Observez Mekki comment il réagit après son expérience Corona et son limogeage. Il n'a réglé de comptes avec personne car il sait très à la place où il était ce que c'est que le pouvoir et la responsabilité.
Alors que Mme Bechikh.......elle est allée jusqu'à déposer une plainte contre Mme Mahmoudi ( le blé contaminé).
En Tunisie aujoudhui le pouvoir et la responsabilité sont un " ibtila" pour ceux qui savent dans un pays où on côtoie la misère des gens où on voit des certaines de milliers de jeunes erraient sans espoir à l'horizon....pensant que d'autres courent derrière le pouvoir pillent volent escroquent.....prêts à tous..des charognards sans scrupule.
Houcine
T'as l'air d'être bien informé, le gus !
a posté le à 12:30
Comme tu sembles tout savoir sur les intrigues et bruits de couloir, il serait performant de t'élever au rang de ministre ou bien celui de conseiller du Premier cercle afin que nos entreprises soient sauvées.
Mais, il y aurait mieux: une place auprès du gourou, ce qui lui épargnerait d'aller débaucher d'anciens hauts cadres du RCD défunt.
Les prédateurs sont tes amis qui pillent le pays, menacent sa sécurité et assassinent ses défenseurs.
Mohe
Le régionalisme qui coule du nez
a posté le 22-02-2021 à 11:42
Non seulement elle se comporte comme une gamine. Elle est incompétente et régionaliste, elle croit que le fait d'étre née au bassin minier est un atout majeur qui lui permet de dire tout et de faire du n'importe quoi comme le croient les sit inneurs qui bloquent la production du phosphate. Vas t'inscrire dans un bureau d'emploi et bloques le train
de phosphate pour revendiquer un boulôt aprés ton limogeage et tes echecs aux Etats Unis
retraité
le syndicat est irresponsable
a posté le 22-02-2021 à 09:17
si ce syndicat défend bec et ongles les sociétés publiques et semi publiques déficitaires chroniques et s'opposent à leurs privatisation même partielle uniquement parce que une manne financière pour ses budgets qui ne sont pas contrôlés par les voix légaux et depuis 2015 il dicte ses lois et ses ordres aux hommes politiques et intervient dans la vie politique et il ne veut pas se mouiller en créant un parti politique travailliste et il peut gagner les élections et diriger le pays comme au Royaume Uni après la deuxième guerre mondiale les Trade Union (syndicats britanniques ) un parti travailliste qui a dirigé le pays pendant des longues années et on sait leur gestion ce que le parti conservateur avec Madame THATCHER la dame de fer qui a mis le syndicat à leur place et qui a privatisé tout l secteur public on regrette feu le tandem Bourguiba Nouira et Ben Ali qui a imposé un accord social triennal et renouvelable après négociation sociale tous les trois ans les grèves les débrayages et les blocages presque inexistants ce qui a augmenté la productivité et la richesse dans le pays sans inflation ni hausse vertigineuse des prix et une instabilité de la monnaie nationale vis à vis des monnaies étrangères
Tunisien
Chacun pour soi et Dieu pour tous
a posté le 22-02-2021 à 09:13
Le pauvre, il défend son gagne pain et de son perchoir, il refuse les insoumis. Il est à l'image de toute la classe politique qui se fout littéralement du bien être de la Tunisie et des tunisiens. l'appât immédiat passe avant toute autre considération... C'est la devise du moment.