alexametrics
mardi 16 avril 2024
Heure de Tunis : 10:53
A la Une
Lobbies, cercles colonialistes, agents sionistes : la campagne électorale a commencé !
29/02/2024 | 10:54
5 min
Lobbies, cercles colonialistes, agents sionistes : la campagne électorale a commencé !

 

Le Tunis politico-médiatique ne parle, en ce jeudi 29 février 2024, que de l’étrange et effrayant communiqué publié tard dans la nuit précédente par la présidence de la République. Entre lobbies malintentionnés, cercles d’influence colonialistes, agents sionistes ou à la solde de puissances étrangères et protestations provoquées avec de l’argent, on trouve de tout.

 

Ce communiqué fait suite à une rencontre entre le président de la République, Kaïs Saïed, le ministre de l’Intérieur, Kamel Feki, le directeur général de la sûreté nationale, Mourad Saidane et le directeur général de la Garde nationale, Hassine Gharbi. Tour à tour, le chef de l’Etat évoque une série de dangers imminents qui guetteraient la Tunisie sous différents aspects.

 

Le début se fait avec les « lobbies de la corruption » qui vont profiter du mois de ramadan pour s’adonner au monopole et à la spéculation. Il évoque même des réseaux organisés qui auraient un double objectif : celui du gain et celui d’attiser la situation sociale. Cela fait des mois que le président de la République évoque ces lobbies sans pour autant qu’il y ait de condamnations fermes devant la justice et sans que le marché ne soit régulé.

Le président évoque également des sommes d’argent qui seraient distribuées pour amener les Tunisiens à participer à des manifestations. « Les voitures ont été louées, les itinéraires ont été déterminés et les slogans qui seront brandis ont été mis en place, pourtant ces gens se présentent sous les traits de victimes et, comme à leur habitude, maquillent la vérité de mensonges en falsifiant des faits et en répandant des rumeurs », indique le communiqué de la présidence. L’allusion semble se diriger vers la manifestation nationale prévue par l’UGTT en ce samedi 2 mars. Le président de la République n’accuse personne nommément. Mais il semble sous-entendre que certains pourraient profiter de cette manifestation pour faire passer des messages hostiles au pouvoir en place. Quoi qu’il en soit, cette manifestation du 2 mars est le seul rendez-vous d’envergure qui existe sur le calendrier tunisien vu qu’aucun parti politique ou association ne dispose du pouvoir de mobilisation de la centrale syndicale.

 

À partir de là, c’est la page électorale qui s’ouvre puisque le président Kaïs Saïed, toujours sans nommer quiconque, s’attaque à de potentiels candidats à l’échéance présidentielle. Ainsi, il parle de candidats qui seraient soutenus par certaines capitales et même d’une personne derrière laquelle se cache une autre, elle-même soutenue par une autre capitale. « Le candidat qui se jette aux pieds des parties étrangères ne se soucie que de la partie qui lui a promis son soutien et il ne pense ni à l'intérêt du peuple tunisien ni à celui de la Tunisie. De plus, celui qui cherche le soutien et l'appui des cercles coloniaux est méprisé par ces mêmes milieux », tranche le chef de l’Etat.

Le président Kaïs Saïed semble entamer une nouvelle étape de sa propre campagne présidentielle en s’attaquant à de potentiels adversaires et en affirmant qu’il s’agit de traîtres à la solde puissances étrangères. Après les visites-surprises dans différents lieux et les discours populistes prononcés à toute occasion, la campagne passe aujourd’hui à une vitesse supérieure en visant directement de potentiels adversaires. Des adversaires qui ne seront jamais nommés, évidemment.

 

Poursuivant dans la même veine, le président de la République, Kaïs Saïed, parle de la sécurité extérieure de la Tunisie dans un discours volontairement alarmiste. Reprenant une question chère au cœur des Tunisiens, le président fait appel à la cause palestinienne affirmant qu’« certain nombre de personnes qui prétendent être aux côtés du peuple palestinien étaient des informateurs et le sont toujours, et qu’ils reçoivent des sommes d'argent de l'agresseur sioniste ». Selon le président de la République, il existerait des agents sionistes qui devraient être poursuivis par les tribunaux tunisiens.

Le communiqué présidentiel enchaine en parlant d’un candidat qui aurait avoué, en 2019, être soutenu par le mouvement sioniste et qui « est aujourd’hui un opposant à l’étranger recevant encore des millions de ce même mouvement pour nuire à son pays. Parmi les méthodes auxquelles ils ont recours, figurent des médias, des émissions qu’ils s’apprêtent à lancer et des pages sur les réseaux sociaux ».

L’allusion semble ici se diriger vers l’ancien candidat à la présidentielle en 2019, Nabil Karoui. Une grosse polémique avait entaché la campagne de M. Karoui quand des liens avec un ancien officier sioniste, du nom de Ari Ben Menashi, avait été révélés. Nabil Karoui aurait fait appel aux services de ce lobbyiste dans le cadre de la campagne présidentielle de l’époque. Plusieurs opposants actuels n’ont pas manqué de rappeler que ces soupçons n’avaient pas empêché le président de la République, Kaïs Saïed, fraichement élu, de recevoir son adversaire au palais de Carthage.

Le long communiqué de la présidence de la République finit par évoquer une personne « qui se présente comme un expert dans la politique et les stratégies et qui s’est auparavant présenté sur la liste d’un parti soutenu par le sioniste qui se promenait en toute liberté dans les couloirs du palais du Bardo (le parlement) dictant ses instructions pour faire éclater l’État et la société ».

 

Si l’on en croit les propos contenus dans le communiqué présidentiel, la Tunisie et son État seraient assaillis de toutes parts par divers ennemis cachés ou révélés. Entre perturbation de l’approvisionnement, manifestations payées d’avance, influence de cercles coloniaux et activité d’agents sionistes, tout est passé en revue pour démontrer que le pouvoir actuel est la cible de tous les « méchants » que l’on peut identifier.

La gravité des informations dont fait état le communiqué devrait suffire à enclencher des dizaines d’enquêtes et d’informations judiciaires contre ceux qui comploteraient ainsi contre la Tunisie. Parallèlement, cela permet aussi de réaffirmer l’image d’intégrité du président de la République et de dépeindre l’ensemble de ses adversaires passés et potentiels comme étant des traitres à la nation, affiliés à des puissances extérieures ou au mouvement sioniste.

Le chef de l’État lance, à sa manière, sa campagne électorale en s’attaquant à ses adversaires et surtout, en se présentant comme le seul rempart possible contre les divers dangers existentiels qui guettent la Tunisie. L’histoire du « péril imminent » qui avait permis de justifier toutes les décisions prises le 25 juillet 2021, semble être remise en service.

 

Raouf Ben Hèdi

29/02/2024 | 10:54
5 min
Suivez-nous
Commentaires
chiraz
djodjo
a posté le 04-03-2024 à 10:53
ai - je tort ...ai- je raison?
nul ne saurait le prédire
seul le fil de l'histoire le dévoilera
merci encore Djodjo
pour avoir éclairer ma lanterne sur certaines zones d'ombre
respects
chiraz
chiraz
djodjo
a posté le 04-03-2024 à 10:50
bonjour
je tiens à vous informer que je respecte votre avis
djodjo
vous devez certainement être plus perspicace et lucide que moi politiquement parlant
perso...ce qui m'a réjouis quant à la démarche de kaies SAIED...C'est sa pugnacité à vouloir assainir le pays de tous les opportunistes et les rapaces qui rôdent autour de la Tunisie
en la laissant telle une proie exsangue
Tounsi Tounsi
On ne peut nier l'activisme sioniste en Tunisie.
a posté le 02-03-2024 à 11:05
Il est bel et bien réel. Cet entrisme a été combattu sous Bourguiba et doit l'être. Nous n'avons pas vocation à suivre le modèle de traîtres à la cause décoloniale comme la Jordanie, l'Egypte, le Maroc, Bahreïn. Ils essaieront avec la Tunisie tout comme ils le font dans tous les pays du monde et surtout dans le monde arabo-musulman.

C'est incroyable comment l'entité, avec ses formidables relais et moyens technologiques, a complètement perdu la guerre de l'information. Sur le terrain, après près de 4 mois de tueries, aucun des objectifs n'a été atteint. Ils étaient certains qu'en 3 mois, tout serait fini. C'est un tournant stratégique majeur qui a des conséquences bien au-delà du théâtre des opérations.
Ali
@Tounsi au QI
a posté le à 16:22
Traiter des pays de traîtres alors qu'ils ne font que suivre leurs intérêts. Le propre des personnes au Quotient intellectuel d'huître comme toi.

Que dire alors d'un pays comme la Tunisie ou la population a élu des arrivistes comme BCE, Marzouki et Kais Saied, il est où l'intérêt de votre pays dans tout ça ?

Finalement tu dois être un arriviste comme eux

Tounsi Tounsi
@Ali : quelle belle démonstration de candaulisme tu nous livre !
a posté le à 23:53
Contre-exemple : le Yémen.

Ce pays n'a aucun intérêt à agir concrètement comme il le fait : pays pauvre, miné par la guerre civile, famine chronique et choléra avec supplément averses de missiles saoudiens. Et pourtant il suscite le respect pour son soutien à la lutte anticoloniale des palestiniens.

C'est fâcheux - mais pas étrange, que tu n'aies pas pensé à ce que je te retourne ce simple contre-exemple à ta pseudo démonstration agressive et ô combien vulgaire.

Ta démonstration transpire la lâcheté que tu tentes de justifier au nom des "intérêts".

Bonne nuit le candaule.
Carthage Libre
Rabbi ifarj a3lik ya khouya
a posté le à 14:02
comme je l'avais dit ci-bas, "solidarité" avec les abrutis du Diktatour, pour leur méchanceté, ignorance, populisme et bêtises inutiles.

rabbi yechfi.
Tounsi Tounsi
@Carthage Libre : pauvre candaule
a posté le à 16:33
En sophiste qui se respecte, tu fais mine d'ignorer la réalité du lobbying sioniste en Tunisie.

Les candaules vendus au sionisme n'ont pas d'avenir ici.

Chacun ses valeurs, celle de la Tunisie demeureront incompatibles avec le colonialisme, l'apartheid, la barbarie et l'injustice.
oscar
Bien évidemment.
a posté le 01-03-2024 à 11:50
Le philosophe : Joseph LE MASTRE a dit : Toute nation a le président qu'elle mérite.
Carthage Libre
Mes ami(e)s, je vais être gentil, pour une fois, avec les abrutis de Kaies saied et sa propagande.
a posté le 29-02-2024 à 22:49
ça vous chatouille tout ça?

ça vous plaît ?

vous êtes abrutis ?

je vous comprends. Tout ce qu'il dit est vrai. On va finir, nous aussi, par y croire....tellement on a pitié pour des abrutis comme vous. Juste par "solidarité".

rabi ifarej a3likom.
Tounsi Tounsi
@Candaule de service...
a posté le à 16:37
Le pseudo "Candaule Libre" te siérait tellement mieux. Réfléchis-y, il n'est pas trop tard.
Carthage Libre
Tu te sens visé ?
a posté le à 14:30
DONC tu es un abruti ; règle de 3.
Observateur
Je n'ai rien compris : qui informe qui ?
a posté le 29-02-2024 à 17:11
Est ce que le ministre de l'intérieur et ses adjoints qui sont en charge de la sécurité qui informent le président ou ce dernier qui les informe de ce que circulent sur les réseaux sociaux ?
Bbaya
Même un bébé si pense de présenter à la présidentielle devient corrompu, lobbiste, sioniste, tralala tralala
a posté le 29-02-2024 à 15:52
Sur ce rythme des accusations depuis 4ans, Je pose la question : Qui n'est pas un corrompu, lobiste, sioniste, vendu,... dans ce pays?
Oui
Pays prison
a posté le à 18:47
Et surtout où va-t-on trouver la place et l'argent pour loger tous ces prisonniers, pour les nourrir, pour payer les forces de sécurité et surveillance, avec un Etat en faillite ? Je me demande cela depuis belle lurette, mais apparemment personne y songe. Mornaguia sera bientôt plus populée de Tunis, à ce rythme !
Juan
oui, çà existe ....
a posté le à 17:18
ils s'appellent Larry, Oscar etc .... qui ne sont pas du tout sioniste !!
mtz
sous marin
a posté le 29-02-2024 à 12:17
il faut garder les frontieres maritimes car les sionnistes peuvent revenir en sous marins comme il ont fait auparavent .heureusement qu'ont s'en est appercus .
Loubanies ou cercles seKtaires surKolonialistes ou autres agents de diversions
la Konne en pagne delektorale continue
a posté le 29-02-2024 à 11:39
Etlekliktions de diversion poutschiK diktatoriale en turborenforcement.

LIBERTE ET SOLIDARITE D ABORD AUX PRISONNIERS POLITIQUES COMME D OPINIONS SANS EKSCEPTIONS PUIS RETOUR AUX FONDAMENTAUX DE 2011 ET 2014 SANS PARJURE NI KONTORSIONS POUR DE VERITABLES ELECTIONS EN BONNE ET DUE FORME
LMT
Délire
a posté le 29-02-2024 à 11:11
On est embarqué dans un délire inouï, répétitif et sans limites...
chiraz
bravooooooooooo!
a posté le 29-02-2024 à 11:07
Mille merci Monsieur le Président
vivement Kaies SAIED Président de la république ...à vie
Carthage Libre
Chiraz...j'ai peur pour lui que ça se passera...pire que ben ali, l'autre diktatour
a posté le à 23:13
vraiment chère Chirza, vraiment, je ne voudrai pas une fin terrible pour ton Diktatour en place, c'est sincère ; je dis ça pas pour toi ou lui, mais pour le pays, qui ne supportera pas une nouvelle "révolution"...

malheureusement, ton "champion" fait TOUT pour qu'on aboutisse à cette fin malheureusese ; le peuple à goûté à la liberté....même les salopards d'ennahdha n'ont pas osé fermé le pays comme ça...j'ai peur que ça se passe très très très mal pour cet "amateur" qui détruit TOUT.
Djodjo
@chiraz
a posté le à 13:55
Rien qu'en lisant les pro-médiocrités qui veulent vivre une dictatour à vie parce incapable de raison mais très sensible à toute sorte d'endoctrinement me pousse à vomir notre dictatour actuel.

On est nombreux à avoir ouvert les yeux grâce à des commentaires comme celui de chiraz.
Svr
@djodjo le guignol
a posté le à 22:03
T'es de retour bouffon?
Prépare toi le président kaiess said sera réélu sans la moindre difficulté dès le premier tour....
Les escrocs, les mafieux, les collabos et traîtres sont définitivement banis de la politique tunisienne...
Djodjo
@svr
a posté le à 15:14
Oui suis de retour, y'a encore trop de mouton cretin même s'ils sont de moins en moins nombreux ici si tu vois ce que je veux dire, après tant mieux si notre charlatan continue sa dictatour, la faillite va continuer avec l'applaudissement des moutons cretins et pour tout te dire, moi, comme beaucoup d'autres, j'ai appris à vivre sans sucre, riz, farine etc'?'.

Il nous a pris à vivre avec moins notre charlatan, d'ailleurs tu t'y est fait au foin en fin de compte ?
Lucky Luke
9weda
a posté le à 11:44
rémunérée ou, pire encore, gratos?