alexametrics
vendredi 03 février 2023
Heure de Tunis : 21:43
A la Une
Les journalistes de la Tap boycottent les activités du gouvernement et de son assise politique
13/04/2021 | 18:15
1 min
Les journalistes de la Tap boycottent les activités du gouvernement et de son assise politique

 

Le SNJT (Syndicat national des journalistes tunisiens) et la Fédération générale de l’information relevant de l’UGTT ont tenu, ce mardi 13 avril 2021, une réunion d’urgence après que des éléments de la force publique ont envahi le siège de l’agence Tunis Afrique Presse (Tap) afin d'imposer la désignation de Kamel Ben Younes nouveau PDG de l'agence de presse.

 

Les structures syndicales ont fermement dénoncé et condamné l’atteinte à l’agence. Elles ont décidé de poursuivre le sit-in au siège de la Tap appelant tous les agents du secteur ainsi que les composantes de la société civile à soutenir leur mouvement.

L’agence Tap boycottera toutes les activités gouvernementales ainsi que celles des partis politiques appuyant le gouvernement, jusqu’au 22 avril, date prévue de la grève.

 

Les structures syndicales ont appelé le gouvernement et le ministère de l’Intérieur à présenter des excuses pour les agressions enregistrées, réitérant leur appel à Hichem Mechichi pour revenir sur la nomination de Kamel Ben Younes à la tête de la Tap. Elles ont exhorté le président de la République à assumer ses responsabilités dans la mesure où il est le garant du respect de la Constitution.

 

Rappelons que pour sa prise de fonction à la tête de la Tap, Kamel Ben Younes, a fait appel à un huissier de justice et à la police. Persona non grata, celui-ci a décidé d’user de la force pour se frayer un chemin vers son bureau au milieu des journalistes protestataires. Des journalistes de la Tap ont été même agressés par les forces de l'ordre.

S.H

13/04/2021 | 18:15
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Carthage Libre
Dites le HAUT et FORT les gens de la TAP : On boycott les KHOMMEJ ENNAHDHA, KARAMA, QALB TOUNES.
a posté le 14-04-2021 à 10:38
Ayez AU MOINS ce courage de les dénoncer, devant l'Histoire.
Touzri
Le scandale de plus
a posté le 14-04-2021 à 00:02
Le sit-in du PDL devant l'institution qaradawi a été démantelé par la force policière, les journalistes n'ont pas levé le petit doigt et les médias en général ont salué la "bravoure" de la police. Ils ont sous-estimé cet acte liberticide et étaient loin de penser qu'ils seraient à leur tour malmenés. Sinon le boycott des activités de Mechichi et de son assise, n'est que de la poudre aux yeux. Pourquoi le boycott est limité dans le temps alors que celui de Abir Moussi est illimité.
Carthage Libre
Si un journaliste a été tué hier, ils auraient "boycotté" pendant...40 jours.
a posté le à 10:44
Tant que vous ignorez les VRAIS Patriotes qui VOUS défendent et défendent notre pays (Abir Moussi) et tant que vous avez PEUR de dénoncer le VRAI mal qui ronge notre pays, le Milliardaire Khriji, sa smalla et son valet Mechmech, le Peuple tunisien vous M'?PRISERA ; OU est le COURAGE du journaliste, ce courage, tel un serment d'Hippocrate, qui doit faire parti de son ADN? Vous êtes des PEUREUX. Vous avez PEUR des Khwenjias et autres Terroristes, voilà la vérité.

Mais comme Abir Mousi n'est ni terroriste, ni violente, c'est TRES facile de s'attaquer à elle et de la "boycotter".
Le révolté
Les jounalistes, votre survie
a posté le à 09:39
est entre les mains de ABIR MOUSSI. Pensez-y SVP.
Srettop
Honte au SNJT.
a posté le 13-04-2021 à 22:41
Jusqu'au 22 avril alors qu'Abir est boycottée indéfiniment? Honte au SNJT.
Tounsi Le VRAI
Bravo tout simplement
a posté le 13-04-2021 à 22:22
Femma Nssa we rjal fi Touness .... Ennahdha et Kalb Touness n'ont pas réussi à corrompre tout le monde. Malgré les moyens limités, ils ont osé dire NON. Chapeau.
Kali
Des excuses a A.Moussi d'abortort
a posté le 13-04-2021 à 20:56
Chers amis du syndicat des journalistes, il y a pas si longtemps que cela vous avez demande les excuses de A.Moussi qui n'a pas agressé le journaliste en compagnie de la femme de ménage , elle lui a juste demande ce que ils faisaient là !!!!!! Que peuvent avoir de commun un journaliste et une femme de ménage?
Donc ,je vous soutiens sans réserves dans votre mouvement contre le gouvernement ,les chaouchs de nahdha.....mais revoyez votre position envers A.Moussi elle est patriote et vous le savez
Chawki Chahed
@BN: On utilise l'indicatif après "après que"
a posté le 13-04-2021 à 18:49
Cher @BN, une faute qui revient systématiquement dans vos articles: après "après que", on n'utilise aps le subjonctif, mais bien l'indicatif. La phrase "après que des éléments de la force publique aient envahi" devrait donc s'écrire "après que des éléments de la force publique ont envahi" ou "eurent envahi" si vous voulez marquer la concordance des temps.

Ce serait bien d'en informer tous vos rédacteurs car la faute revient souvent.

(Pas la peine de publier ce message).

Merci

BN : Merci d'avoir attiré notre attention
aldo
==== mchichon ====
a posté le 13-04-2021 à 18:29
t'es le chef de gouvernement le plus dégueulasse , ignoble , pourri , sale , traitre , menteur , mauvais que la TUNISIE a connue , et DHARBOU FI ROUHA hel fessey .
aldo
==== BIEN FAIT ====
a posté le 13-04-2021 à 18:22
tout les medias tunisiens ( radios-tv ) doivent s'associés à l'initiative .