alexametrics
vendredi 09 décembre 2022
Heure de Tunis : 20:29
Dernières news
Le SNJT appelle au retrait du décret-loi 54
19/09/2022 | 13:31
1 min
Le SNJT appelle au retrait du décret-loi 54

 

Le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a publié, lundi 19 septembre 2022, un communiqué appelant au retrait de la loi sur la cybercriminalité publiée dans le Jort du vendredi 16 septembre 2022. 

Notant que certaines sanctions et peines – notamment celles en lien avec la diffusion de fausses informations et des rumeurs sur les réseaux sociaux – étaient « excessives », le syndicat a jugé « disproportionnée » la loi sur la cybercriminalité et « contraire » aux dispositions de l’article 55 de la constitution de 2022. Ledit article interdit toute restriction aux droits et libertés garantis par la constitution sauf exception faite par la loi et pour des raisons de sécurité nationale. 

 

Le SNJT n’a pas manqué de tacler la présidence de la République assurant que le pouvoir a, à plusieurs reprises, diffusé rumeurs et intox de façon délibérée pour orienter l’opinion publique ou faire diversion. 
 
Il a mis en garde contre les risques que présente ladite loi notant que cela représente un prétexte pour le pouvoir en place pour se dérober des lois et décrets régissant le secteur des médias ; le décret 115 notamment. 
 
 
 
Il a signalé, également, que la loi sur la cybercriminalité confirmait l’orientation du pouvoir en place lequel vise à établir un système politique et législatif qui porte atteinte aux libertés et droits et prive les citoyens de leur droit à la liberté d’expression et de publication. 

N.J. 

19/09/2022 | 13:31
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Patriote
Pas sévère
a posté le 19-09-2022 à 21:57
Ce décret loi est très clément envers des journalistes qui utilisent le droit d'expression pour dire n'importe quoi et essayer d'induire le peuple en erreur par la publication de fausses informations ou manipulés
De plus le droit de liberté d'expression ne permet les insultes envers les responsables surtout le prédisent de la république
même les modérateurs des sites ne peuvent tolérer la publication de telles choses envers le Président et ils doivent rendent des comptes
Le journalisme est noble c'est un pouvoir énorme qui doit être au service de la construction et de l'union
Cette Snjt veut continuer à faire n'importe quoi au nom de la liberté et ils oublient que toute liberté à des limites surtout la sécurité du pays
KS doit être plus sévère en augmentant les amenés contre les gens qui ne respectent pas les différents code penal presse etc
SALIM
LE SNJT EST L'EXEMPLE DE LA DEMOCRATIE!!!
a posté le 19-09-2022 à 19:23
Voici la composition du nouveau bureau (SEPTEMBRE 2020):
- Amira Mohamed (287 voix)
- Faouzia Ghiloufi (274 voix)
- Mohamed Yassine Jelassi (230 voix)
- Wajih Wafi (229 voix)
- Rim Saoudi (221 voix)
- Ramzi Afdhal (194 voix)
- Abderraouf Bali (180 voix)
- Sami Nassri (176 voix)
- Yassine Bahri (172 voix)
MAIS MALGRE QUE JLASSI EST CLASSE 3EME APRES 2 FEMMES,IL EST DESIGNE PRESIDENT ET ILS PARLENT DE DEMOCRATIE!!!
Ali
Avantages
a posté le 19-09-2022 à 15:27
Ce décret-loi a 2 avantages:

1 - les pseudo-journalistes qui vivent des fakes News vont disparaître et c'est une bonne chose.

2 - les autres journalistes seront obligés de s'assurer de la véracité des informations avant des les publier.

Normalement un journaliste qui se respecte devrait applaudir à la sortie de ce décret-loi.