alexametrics
jeudi 01 décembre 2022
Heure de Tunis : 13:47
A la Une
La diffusion de fausses nouvelles sur les réseaux est désormais passible de cinq ans de prison
16/09/2022 | 18:33
3 min
La diffusion de fausses nouvelles sur les réseaux est désormais passible de cinq ans de prison


Un décret-loi relatif à la lutte contre les infractions se rapportant aux systèmes d'information et de communication a été publié dans le Journal officiel de ce vendredi 16 septembre 2022, pour fixer les dispositions ayant pour objectif la prévention des infractions se rapportant aux systèmes d’information et de communication et leur répression, ainsi que celles relatives à la collecte des preuves électroniques y afférentes et à soutenir l'effort international dans le domaine, et ce, dans le cadre des accords internationaux, régionaux et bilatéraux ratifiés par la République tunisienne.

 

Ce décret définit plusieurs infractions et les peines encourues. On citera, dans ce contexte :

 

En ce qui concerne les rumeurs et fausses nouvelles, est puni de cinq ans d'emprisonnement et d'une amende de cinquante mille dinars quiconque utilise sciemment des systèmes et réseaux d’information et de communication en vue de produire, répandre, diffuser, ou envoyer, ou rédiger de fausses nouvelles, de fausses données, des rumeurs, des documents faux ou falsifiés ou faussement attribués à autrui dans le but de porter atteinte aux droits d'autrui ou porter préjudice à la sureté publique ou à la défense nationale ou de semer la terreur parmi la population.

Est passible des mêmes peines encourues toute personne qui procède à l’utilisation de systèmes d’information en vue de publier ou de diffuser des nouvelles ou des documents faux ou falsifiés ou des informations contenant des données à caractère personnel, ou attribution de données infondées visant à diffamer les autres, de porter atteinte à leur réputation, de leur nuire financièrement ou moralement, d'inciter à des agressions contre eux ou d'inciter au discours de haine. Les peines prévues sont portées au double si la personne visée est un agent public ou assimilé.

 

Une peine de trois mois jusqu’à un an d'emprisonnement et d'une amende de dix mille dinars, pour quiconque sciemment accède ou demeure illégalement dans un système informatique en totalité ou en partie. Est passible de la même peine encourue, quiconque sciemment dépasse les limites du droit d’accès qui lui est accordé. La tentative est punissable.

 

Une peine de trois ans d’emprisonnement et d'une amende de vingt mille dinars, quiconque utilise sciemment, et sans droit, des moyens techniques pour l’interception de données de communication dans un envoi non destiné au public à l’intérieur, à partir ou vers un système d’informations y compris les rayonnements latéraux émis par le système et transportant des données de communication. L’interception comprend l’obtention de données relatives aux flux de trafic ou de leur contenu, aussi de les copier ou les enregistrer. La tentative est punissable.

 

Une peine de trois ans d’emprisonnement et d'une amende de vingt mille dinars, quiconque endommage, modifie, supprime, annule ou détruit sciemment des données informatiques. La tentative est punissable.

 

Une peine de trois ans d’emprisonnement et d'une amende de trente mille dinars, quiconque entrave sciemment et d'une manière illégale le fonctionnement d’un système informatique, en y introduisant des données informatiques ou les envoyer, les endommager, les modifier, les supprimer, les annuler, les détruire, ou en y utilisant d’autres moyens électroniques. La tentative est punissable.

 

Cinq ans d'emprisonnement et d'une amende de trente mille dinars, quiconque aura délibérément détourné des données informatiques appartenant à autrui. La tentative est punissable.

 

Six ans d'emprisonnement et une amende de cent mille dinars quiconque cause intentionnellement un préjudice patrimonial à autrui par introduction, altération, effacement ou suppression de données informatiques ou par toute forme d’atteinte au fonctionnement d’un système informatique, dans l'intention d'obtenir un bénéfice financier ou économique pour soi-même ou pour autrui.

 

Cinq ans d’emprisonnement et une amende de cent mille dinars quiconque commet une falsification pouvant causer un préjudice par l'introduction, l’altération, l’effacement ou la suppression de données informatiques, engendrant la production des données non authentiques, dans l'intention de l’exploiter comme si elles étaient authentiques.

 

Cliquer ici pour consulter le décret

 

S.H

16/09/2022 | 18:33
3 min
Suivez-nous
Commentaires
Citoyen de Tunisie
Que la vérité soit
a posté le 20-09-2022 à 19:05
En toute franchise, ras le bol de toutes ces rumeurs et intox de manipulation qui nuisent au pays ainsi qu'aux citoyens.
Pourquoi les journalistes sérieux et consciencieux se révoltent alors que cette loi balaie tous ces journaleux qui infectent le métier.
Il était temps qu'on revienne au mode information réel et non spéculatif.
LE Révolté
C'est pathétique
a posté le à 09:51
et lamentable. Allez plutôt vous brosser les dents avant de l'ouvrir.
Djodjo
30% de moutons cretins ds là pays, ils vote pour au référendum sur la dictature, voilà le problème de la Tunisie.
a posté le 19-09-2022 à 19:35
Le drame de ce pays ce sont les moutons cretins, leurs niveaux est extrêmement bas, ce que n'importe qu'elle homme libre voit comme une honte, eux ils applaudissent.

'? Marseille on dis de ces gens là, il non pas de figure.

J'ai eu la chance de beaucoup voyager ds ma vie, ce genre de truc est inimaginable ds aucun pays dit civilisé, ici, easy grâce aux moutons cretins.
riri
pathétique retour à la dictature
a posté le 19-09-2022 à 17:14
C'est fascinant de voir une dictature dégoutante s'établir sous nos yeux.
Mr Saed finira dans la poubelle d'où il n'aurait jamais du sortir.
C'est bon je vais en prison?
Carthage Libre
Mahom ghaltouh fi rouhou el BGARS!
a posté le à 21:36
Un Dictateur généralement ne voit que la première réalité ; ceux des Bgars qui applaudissent des 4 fers (+ avec leurs queue en Tunisie, ça fait 5 éléments ça).

Après, le Dictateur s'enferme dans son palais, et ne voit plus la réalité des choses.

Enfin, le Dictateur quand il a goûté au "fruit" du Pouvoir, de on execute ce qu'il dit, des courbette de ses serviteurs et des gens qui l'approchent...perd définitivement de vue la réalité des choses.

Mais ce qui est terrible, c'est quand tu as à faire à un Dictateur tellement dangereux et vide! Un vide intersidéral!

Ce que je crois réellement? Il a renforcé Ennahdha, qui redevient "victime" et qui se refait une virginité...Donc, Ennahdha ces Terroristes reviendront en force quand Kaies Saied sera dégagé, vous allez voir.
riri
oui, Ennahdha va revenir à cause de Saed
a posté le à 15:16
parfaitement d'accord sur Ennadha,
je méprise ce parti, je hais ses dirigeants..
et ils me semblent tout d'un coup tous devenu très très sympathique comparé au dictateur de Carthage, quel exploit!!

Ce monsieur à changé la constitution seul, la loi électoral seul, a décidé que mon passeport valait moins que celui d ma femme seul, n'est responsable de rien devant la loi mais à volé tout les pouvoir du pays, produit des lois digne de ben ali pour ramener la peur dans nos coeurs..

Il se prend pour qui? c'est son bac + 4 qui le rend si arrogant pour se permettre de mettre tout un peuple sous sa botte?



1/3i
@Nephentes
a posté le 19-09-2022 à 11:34
il faut toujours rappeler cette superbe tirade !

elle résume totalement comment une dictature s'installe par petites touches, et comment les futures victimes acceptent tout, sans se rendre compte qu'un jour ce sera leur tour.

Les moutons qui suivent aveuglément leur Kais, sont en train de justifier l'affutage du couteau qui les sacrifiera au nom de la bien-pensance.
Carthage Libre
Exactement. Ben Ali avait fait exactement la même chose entre 1987 et 1989, par petites touches.
a posté le à 13:45
Et vous savez sur quoi s'est basé à l'époque Ben Ali? Sur "l'élimination" des khommejs d'Ennahdha...EXACTEMENT comme Kaisoune ; la "recette" est simple, et les bgars applaudissent des 4 efrs, comme à l'époque (je m'en souviens parfaitement).

Sauf que Ben Ali (dont j'étais un opposant), aussi voleur qu'il était lui et sa famille et Dictateur, a SU choisir de véritables experts et la Tunisie s'est enrichi économiquement (sans les vols, on aurait été encore plus riche comme pays). Et était "neutre" concernant les relations internationales ; ma "warratech" tounes, vous comprenez?

Et pour les BGARS qui se basent que les salopards d'Ennahdha ont détruit le pays, au niveau sécuritaire et économiquement...et bin mes chers BGARS c'était EXACTEMENT la même chose quand Ben Ali avait pris le pouvoir par un coup d'Etat médical : le pays était exsangue, sans un seul sou, à la ruine économiquement : le Dictateur Ben Ali a vite redressé la barre, très vite. en un an. Il n'a pas perdu de temps à réécrire l'histoire et des constitutions (il a juste remanié la constitution de 1959).

Et la différence avec Kaisoune? Même chemin. Sauf que Kaisoune est un danger pour notre pays, économiquement et diplomatiquement.

Va le dire ça aux BGARS qui applaudissent des 4 fers ; bientôt, il vont sentir le caca Saiedien...à plein nez, vous verrez, ce n'est qu'une question de temps.
1/3i
Exactement
a posté le à 14:52
Zaba avait su, comme tout bon dirigeant, s'entourer d'experts de haut vol ..
Il savait qu'il n'avait pas le niveau, sauf celui de prendre les décisions...

Quand je suis arrivé en Tunisie en 2000 j'ai été surpris du niveau de développement, loin des images d'un Pays sous développé...
takilas
Ces nahdha sont irrémédiables et incurables.
a posté le 18-09-2022 à 20:10
Quand on dit que les adeptes de la secte de nahdha sont incultes, incompétents et vides, ce n'est pas de fausses nouvelles, mais des informations déjà connues par tout le monde.
Ces malfrats utilisent tous leurs moyens surtout financiers pour saboter et essayer de freiner le travail efficace accompli ces derniers jours par gouvernement, un gouvernement qui doit donc avancer d'une part et contrecarrer les sabotages de nahdha d'autre part, d'ailleurs ces derniers sont dans dans une crise mentale très grave qui nécessite pour la plupart fkde cette bande des hospitalisations inéluctables dans un hôpital psychiatrique et risquent de passer à leur plan B usuel celui du terrorisme et des tentatives d'intimidation.
Comment croire que ces marginaux et exogènes sont des tunisiens ?
Djodjo
&takilas ex trépané et un QI négatif
a posté le à 21:54
Tout ça pour dire quoi ?
Le Révolté
Répondez !
a posté le à 09:55
Takilas, si vous êtes courageux (***) répondez à la question posée par Djodjo.
Mouna
Enfin une très bonne nouvelle!
a posté le 18-09-2022 à 15:50
"Le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT), Marouane Abassi, vient de donner des indications sur l'affaire qui mobilise les autorités depuis des mois : le prêt du Fonds monétaire international (FMI), plus salutaire que jamais en ces temps de disette financière. Abassi a confié à l'agence Reuters que le dénouement est proche, une affaire de semaines'?'
Au sujet de la somme qui devrait être décaissée par l'institution internationale, il a indiqué que le paquet fait toujours l'objet de discussions, mais que très probablement il se situera entre 2 et 4 milliards de dollars, sur trois ans'?'"

https://www.tunisienumerique.com/marouane-abassi-lache-la-bonne-nouvelle-que-tout-le-pays-attend/
Carthage Libre
On ne redémarre pas une économie nationale avec des "prêts" Madame, ok.
a posté le à 10:20
Le "projet" de ton Kaies Saied c'est "prêts, prêts"? Ti haw il est pas si différent que la Nahdha et ses milliards de "prêts"!!

Une économie nationale ne se base pas sur des prêts, mais sur une RESTRUCTURATION du tissu économique en encourageant par exemple immédiatement les entreprises à produire et être compétitif, en mettant en place toute une batterie de décisions afin d'encourager les fonds à venir investir, à résorber le chômage par le lancement immédiat de grands travaux d'infrastructures ; une économie nationale n'attend pas à ce qu'on lui donne du fric ; on est pas la Grèce, qui a reçu de l'argent de l'Union Européenne, vu qu'elle en est membre!!

Ton Kaies Saied a fait quoi en 1 an et quelques? RIEN. NADA.

OK Ennahdha a détruit notre pays...mais Kaies Saied avait les PLEINS PLEINS pouvoir pour TOUT faire ; et bin il a rien foutu..et il ne fera RIEN.

Il s'est occupé à pondre une "constitution" et à fermer le pays de toute contestation à sa (petite) personne de Chargé de Cours?

Djodjo
Bonne nouvelle ?
a posté le à 21:52
Pour info, ce n'est que décaler ds le temps le problème, tant que l'on ne restructure pas l'économie tunisienne, le trou va continuer à s'agrandir.

D'ailleurs c'est une dette qui vient se rajouter à une dette abyssale que l'on a déjà. Cette dette couvre le budget de cette année et l'année prochaine on fait comment ?

Pour finir, on ne nous dit pas quelle contrepartie il va falloir accepter, le FMI n'est pas une association caritative, voir ce qu'il ont fait de la Grèce.
MH
Bonjour @Mouna
a posté le à 17:40
Pour une nouvelle, c'en est une effectivement. Espérant seulement, que notre champion saura comment dépenser et gérer ce pactole. Ma crainte surtout qu'il se trompe d'un zéro ou deux et qu'au final il les gaspille plus qu'il ne les fructifie.
Nephentes
Aux commentateurs
a posté le 18-09-2022 à 12:05
« Quand ils sont venus chercher les communistes, je n'ai pas protesté parce que je ne suis pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les Juifs, je n'ai pas protesté parce que je ne suis pas Juif.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n'ai pas protesté parce que je ne suis pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les catholiques, je n'ai pas protesté parce que je ne suis pas catholique.

Et lorsqu'ils sont venus me chercher, il n'y avait plus personne pour protester. »

MARTIN NIEM'?LLER, DACHAU, 1944
Hamza Nouira
Et bien....
a posté le 18-09-2022 à 10:49
'?a ne concerne pas les commentaires des personnes sur Facebook ou ailleurs!
Cela concerne ceux qui diffuse la désinformation.

Pour ceux qui n'ont toujours pas compris on punit le dealer pas le consommateur.
riri
votre interpetation est mignonne et bien naive
a posté le à 15:23
c'est votre interprétation personnelle. Tout les experts ne la partage pas du tout.
Relisez le texte, c'est vague, c'est flou, et ca dis que diffuser une fake news = 5 ans de prison, point final. Rien d'autre, pas de circonstance atténuante, rien.

Vous continuez encore à vous voiler la face: la Tunisie est redevenu une DICTATURE d'un seul homme. Si ca vous plait plaisir tant mieux pour vous. Les vrai hommes et femmes ont envie de vomir en voyant le cauchemard recommencer.
J'ai vécu l'arrivé de Ben ali, la dictature était plus lente que sous Mr Saed et au moins le gouvernement était compétent!.
@Hamza Nouira
Bien vu!
a posté le à 13:29
Mais, laissons les chiens aboyer encore pour se défouler...
riri
chien? et vous?
a posté le à 15:24
vous traitez vos compatriotes de chiens, quelle bassesse.
Patriote
@FARES
a posté le 18-09-2022 à 09:06
Un homme qui se respecte doit obligatoirement respecter les autres et respecter leurs convictions
Ton langage envers des citoyens tunisiens montre ton niveau social et intellectuel
Chacun est libre de donner ses idées mais l'important sans mendpnged ey sans toucher aux dignités des autres
Que ru veux ou non KS est le président de la tunisie et on a une obligation de le respecter et c'est la règle partout dans tous les pays
Alors un peu politesse et de respect
Cêtre loi vient bien sur au bon moment pour ne plus donner la possibilité aux perturbateurs de publier des mensonges permettant des agitations
C'est le cas des sites comme business news qui nou donnent de fausses informations ou des analyses hors sujet basés sur des suppositions et des hypothèses irréelles

riri
Saed est mon papa maintenant
a posté le à 15:26
"une obligation de le respecter et c'est la règle partout dans tous les pays"

Mon Dieu... vous n'avez vécu que dans des dictatures vous. Allez dire cela à tout bon journal satirique! mais il faut avoir un cerveau pour cela.

Je ne dois aucun respect à aucun politicien. JE dois uniquement respecter les lois de mon pays.

Le dictateur n'est ni mon père ni mon maitre.
Fares
@Pseudo patriote
a posté le à 15:46
Je t'emmerde pauvre con, kelb Kaisollah.

Je respecte mon pays et ses citoyens, mais je n'ai aucun respect pour les lahhasas de ton espèce. Fait monter ton pantalon nom de celui qui est la haut.

Tu as une meilleure idée maintenant mon niveau intellectuel maintenant espèce de hafterich?
MH
@Patriote
a posté le à 11:03
Bien dit. Sauf qu'il viendra un jour très bientôt, où vous la bouclerez net, moi comme vous. '? ce moment-là, ce sera le silence assourdissant. Tout vous semblera un monde parfait où vous n'entendrez que ce que les autorités voudraient que vous compreniez. Comme ce qui se passe en Russie, en Chine ou en Corée du Nord. Demandez à un Nord-Coréen (si jamais vous arrivez à le rencontrer) ce qu'il pense du monde dans lequel il vit. Il vous dira que c'est le paradis.
Saleslafistes
Enfin !
a posté le 18-09-2022 à 08:57
Il était temps !
J'espère que les tunisiens réfléchirons un peu avant de partager des remèdes pour le cancer à base de jus de citron ou de publier des vidéos où l'on voit des juifs qui dansent soit-disant le 11 septembre 2001..
hourcq
Un décret liberticide car trop imprécis.
a posté le 17-09-2022 à 23:24
Si on devait traquer tous les diffuseurs de fausses nouvelles, tous les escrocs en tout genre qui pullulent sur Internet et les réseaux sociaux, la police tunisienne entière n'y suffirait pas.
Même dans les pays les plus développés, on a abandonné ce combat car Internet est une toile qui recouvre de ses fils le monde entier et que les délinquants, y compris ceux qui agissent pour des Etats en piratant des données informatiques importantes, trouveront toujours un moyen de ne pas se faire prendre ou de se mettre à l'abri. Par contre, c'est à chacun de prendre ses précautions et de protéger ses données et d'engager des poursuites
en cas de diffamation.
Ces décrets sont imprécis car ils ne definissent pas exactement ce que sont les données informatiques à protéger ou non, ce qu'est une fausse nouvelle. On peut détourner des informations non-destinées au grand public pour diverses raisons bonnes ou mauvaises, par exemple sur la fortune et le patrimoine de certains nantis, sur leurs comptes cachés ou même des secrets d'état comme ceux révélés par un certain Julian Arrange sur des documents classifiés américains portant sur la guerre en Irak et en Afghanistan et les exactions commises par les troupes US avec la complicité des anglais.. Qui peut contester la nécessité de dévoiler ces méfaits ? S'il est extradé aux USA, il risque pourtant la prison à vie pour avoir dévoilé la vérité.
En Tunisie, ces décrets pourront servir à faire taire des opposants au pouvoir actuel avec des juges empressés à servir leur nouveau maître et à empêcher toute révélation de documents compromettants non-destinés au public comme il est précisé dans l'un d'eux.Le fameux "printemps arabe" aura finalement abouti à dix ans de mauvaise gouvernance par Ennhada et ses alliés et maintenant une autocratie sur un peuple de plus en plus touché par la misère.

1/3i
Fin de la liberté d'expressuon
a posté le 17-09-2022 à 22:23
Comment décréter ce qui est une Fake news ?
Vous avez aimé amar404, vous allez adorer Robocop...

La fausse rumeur sera décidé selon l'humeur de celui qui aura le pouvoir...
RBH détesté par les hooligans de l'autiste ira pour leur plus grand plaisir en prison ...
Et ils applaudiront..
Puis un jour ils se rendront compte que c'est la fin. Ils voudront de lever, mais il n'y aura plus personne pour les défendre, les protéger, et ils iront aussi remplir les prisons, à la place de leurs ennemi déclarés.
Car vous avez remarqué que les islamistes courent toujours.
Ce ne sont pas eux les cibles, mais vous les crédules qui applaudissez votre futur bourreau...
continuez à vous bercer de belles illusions. Le réveil n'en sera que plus douloureux
Agatacriztiz
Il faut appeler un chat un chat, et encore....
a posté le 17-09-2022 à 21:11
Entre les fausses promesses et les vrais mensonges, la frontière est mince....
Tunisie libre
Excellente nouvelle
a posté le 17-09-2022 à 20:13
Il n'y a que la méthode forte pour neutraliser tous ces déchets de l'humanité....Bravo président.
riri
déchet? après chien il manque parasite... ca va Hadolf, t'es content d'etre toi un vrai déchet de l'humanité?
a posté le à 15:28
vous parlez de vos concitoyens comme des déchets?

Les soutiens de Saed se ressemblent de plus en plus, la croix gammée et le meurtre des handicapé c'est pour quand?
Carthage Libre
Si tu cherches du fric de ton dictateur, tu n'auras rien, t'inkiet.
a posté le à 21:55
Les la77assa, les qawada, les "sidi sidi" ne savent pas ce qu'est une Dictature salope, bête et méchante, non pour "développer" la Tunisie, mettre les islamistes de côté, mais pour un pouvoir PERSONNEL pour lui et sa famille.

Quand ils comprends ça, ils iront se faire foutre dans un trou du cul. ça viendra.
Tunisie libre
@carthage bouffon...
a posté le à 15:13
C'est à moi que tu parles tête de n'?uds
Ce sont les crèves la dalle comme toi qui cherche à avoir des thunes en baissant leurs frocs.....moi je n'attends rien de personne petite baltringue...
Ni du président ni même de la Tunisie....ma seule joie c'est de voir tous les déchets en taule.
Fares
Bonne nouvelle
a posté le 17-09-2022 à 19:08
Finalement les explicateurs comme Chafter vont penser mille fois avant de débiter des mensonges au nom de Kaisollah.

Le seul hic dans ce truc est: qui va décider de la véracité des statuts FB? La vérité est subjective.

Supposons que l'un des klebs de Kaisollah publie que ledit Kaisollah est le meilleur président dans l'histoire de la Tunisie. Le rendement catastrophique du locataire de Carthage prouve le contraire, donc ce kelb a publié un mensonge sur FB, sera-il condamné à 5 ans de prison? Permettez-moi d'en douter. Vivement le salut.
ourwa
Quid des journaux en ligne ?
a posté le 17-09-2022 à 18:57
" Art. 5 - Aux sens du présent décret-loi, on entend par, ( entre autres) :
" - Fournisseur de services de communications :
toute personne physique ou morale fournissant un
service de télécommunications au public y compris les
services d'internet. "
Donc ce décret-loi ne viserait pas seulement les réseaux sociaux, mais aussi tous les journaux en lignes...directement ou indirectement, si l'on comprend bien. Nous nous attendons ainsi à ce que toute référence à une rumeur infondée signalée par ces journaux en lignes, sans CONDAMNATION EXPLICITE de cette rumeur, sera passible de sanctions précisées par ce décret-loi
Usurpateur
GENIALISSIIIIIIME !
a posté le 17-09-2022 à 17:28
Just Great ! Thank you Mr President !
Citoyen_H
EXCELLENTISSIME. IL FALLAIT LE FAIRE DEPUIS LE DEBUT
a posté le 17-09-2022 à 15:41
Il fallait que cela se fasse, après tout ce que le peuple tunisien a vécu depuis l'arrivée au pouvoir des gardiens d'étables, d'écuries et de parking, en bref tous les ploucs et tous les bouseux de la Tunisie profonde, qui composèrent la maudite troika.
Bien fait aussi pour les médias, dont une très grande partie, qui, depuis le 25 juillet béni, s'était portée à coeur joie à nous balancer des propos odieux sur l'intégrité de notre cher président patriote ainsi que des orages réguliers de mensonges grotesques.
Trop de droit, tue le droit, particulièrement chez les bougnoules qui se croient être devenus des citoyens à part entière, dignes de foi, alors qu'ils sont encore plus proches du peuple des arbres que de l'homo erectus !!!!!!!!!!!!!!!!!

Très bien joué les gars.





riri
bougnoule maintenant
a posté le à 15:39
vous traitez vos concitoyens de bougnouls?

C'est quoi le problème des pro Saed?

L'un dans les commentaires traite de parasites, l'autre de chien, ici de bougnoule...

c'est l'amicale des fascistes Nazi pro Saed votre truc? vous rêvez de tuer des gens dans la rue c'est cela tellement vous semblez plein de haine?

Pas un pour rattraper l'autre, on dirais que les gardiens de la révolutions se sont reconvertie en pro Saed, toujours les mêmes violences vulgaires. Pauvre pays, promis à devenir la Suisse du moyen orient, mais habité par des ignares suffisants tellement complexé qu'ils en deviennent des voyoux vulgaires et violents.

Je pari que je ne trouve pas un seul pro Saed qui à eu un livre au cours des 24 derniers mois.
Rationnel
BN doit se mefier
a posté le 17-09-2022 à 15:18
La loi s'applique aussi aux journaux électroniques et BN doit faire attention, les commentateurs doivent aussi se méfier. Il est relativement facile d'identifier les gens sur les réseaux puisque le gouvernement a accès a toutes les informations dans l'infrastructure: les timestamps des routers et divers équipements des réseaux. Donc en se basant sur l'adresse IP ou les timestamps on peu facilement identifier les auteurs même s'ils se cachent derrière des pseudonymes, les VPN ou les réseaux anonymes tel que Tor. Facebook et les autres sociétés sont dans l'obligation de coopérer avec les autorités tunisiennes sinon leur réseau seront interrompus.
On va revenir au bon vieux temps ou les seuls media qui donnaient des nouvelles véridiques de la Tunisie étaient bases a l'étranger dont le fameux Tunis News. du fameux Mr. Bagga.
Tunisie libre
@,Rationnel..
a posté le à 20:19
Tu m'as fais rire en parlant de Mr Bagga......il n'a jamais été crédible et il n'avait aucune déontologie...
Renseigne toi bien sur ce type...
NB:je ne parle pas des critiques envers Ben Ali et son régime.
Rationnel
Au moins il avait l'Audace
a posté le à 21:21
Tunis News avait plusieurs collaborateurs et c'était l'un des rares organes a publier des nouvelles régulièrement. Mr. Bagga n'était que le facilitateur. Les autres sites comme Tak.. et d'autres étaient inconsistants et leur efforts intermittents.
D'après plusieurs experts, les nouvelles lois sont plus liberticides que celle de Ben Ali, le paysage médiatique risque de changer rapidement comme ce fut le cas en Egypte.
Djodjo
Le pire dictateur de tous les temps
a posté le 17-09-2022 à 14:28
Le bouffons de Carthage est le premier à mettre en taule et selon sa propre loi, un article interessant sur ce même journal :

Que l'on aime le monsieur ou pas, les faits sont têtus.

https://www.businessnews.com.tn/hiem-ajbouni-etablit-une-liste-des-intox-presidentielles,520,122875,3
@Djodjo
"le pire dictateur..."
a posté le à 16:38
Pourquoi? Tu as l'intention de propager des rumeurs

pwahahhh
Abel Chater
Et ces «cafards, ces virus et ces chauves-souris des grottes », n'appartiennent-ils pas aux données infondées visant à diffamer les autres ?
a posté le 17-09-2022 à 12:51
Ces propos présidentiels, ne concernent-ils pas les rumeurs et fausses nouvelles et attribution de données infondées visant à diffamer les autres, qui sont punis de cinq ans d'emprisonnement?
Ou est-ce que l'article 80 du coup d'Etat du 25 juillet 2021, ne le permet pas?
veritas
un texte exagéré'?'
a posté le 17-09-2022 à 12:42
il faut au moins un décret d'application pour clarifier un peut plus les choses '?'si non c'est une loi inapplicable.
Naoufel et Ridha doivent être dégager de l'entourage du président ils vont faire des catastrophes inestimables pour tout le pays .
Ses conseillers
Opportunistes et dangereux
a posté le 17-09-2022 à 09:31
Si ça continue Pinochet, Mobutu, le KGB, le Mossad, la CIA etc... ne sont rien devant cette néo dictature, où les lois de l'arbitraire et de l'amalgame deviennent la raison d'une justice à deux vitesse.
@Djodjo
"Opportunistes et dangereux"
a posté le à 16:42
Pourqoi ? T'as l'intention de lmancer des rumeurs

pwahahhhh
Bizertin
Conan kaisoun le barbare
a posté le 17-09-2022 à 08:13
Le serpent de Carthage a decide de punir les Tunisiens de 5 ans de prison et 50 mille dinars pour avoir défier sa personne qu'il soit de façon mensongère ou pas !
Non seulement il monopolise l'exécutive, le législatif ,le judicaire, il passe à la vitesse supérieure ,decider des punitions appliquées . Trop c'est trop!!!
Combien de temps les tunisiens restent passifs à ce serpent qui a tout bousillé sans apporter le moindre avantage pour son peuple affamé et qui a perdu son image et ses relations.
Combien de temps ?
Tunisie libre
@BIZERTIN le plouc..
a posté le à 20:34
Maintenant celui où celle qui ouvre son clapet pour propager des mensonges il se fait fracassé judiciairement et financièrement..
Bravo président.
Daoudaou
@ "Bizertain"?
a posté le à 13:27
En tous les cas il a enlevé le sang pourri aux arnaqueurs nahdhdhaouis ; ou plutôt voleurs et saboteurs.
Soit ceux qui ont utilisé l'islam pour arnaquer quelques naïfs et espérant que vous n'êtes pas concerné par cette duperie de péché, n'est-ce pas ?
Fares
Daoudaou est loin d'être une lumière
a posté le à 15:28
Oui on préfère les arnaques de nahda aux arnaques de Kaisollah. Putain, on ne sait plus qui est entrain de diriger le pays en ce moment: des décrets, une constitution, une loi électorale pondus à la dernière minute ne sait pas par quelle poule ou peut-être ils ont été envoyés d'Alger.

Cet énergumène a détruit notre cher pays et divisé son peuple. Allah yihklou en conséquence. A fake president declaring war on fake news, chercher l'erreur.
MH
Bonjour Fares
a posté le à 08:30
Si je vous dis que @daoudaou est le même que @takilas ça vous aiderait peut être à mieux évaluer son niveau intellectuel.
Djodjo
Le bouffon
a posté le à 14:25
Il n'a rien enlevé du tout, nahda était déjà fini, il a juste profité de la situation pour ce placer, sinon, toi qui a la mémoire courte, tu le savais toi qu'au premier tour 2019 le bouffon a fait 18,5% et qu'au second tour ganouchou et ses partisans lui ont apportés leurs soutiens. C'est grâce aux islamistes qu'il est la.

Forza
Encore et toujours plus de ces lois liberticides
a posté le 17-09-2022 à 07:15
C'est pour museler les libertés et réprimer l'expression libre. '?a me rappelle les accusations que la 'justice' militaire de Saied a avancées contre le journaliste Salah Atiaa.

Il y a des excès sur les réseaux sociaux mais ce n'est pas le but de ces 5 ans de prison, c'est pour donner encore plus d'outil à l'appareil de répression du putschiste
Carthage Libre
Le petit Kaies Saied devient enfin un "homme" ; il commence à devenir "rajel", c'est à dire un petit Dictateur.
a posté le 17-09-2022 à 00:55
Toutes façons, je vous l'avez dit ya Business News.

Ce type, vide, mais un vide intersidéral, qui croit avoir "combattu" Ennahdha alors qu'il n'a rien fait, se prend maintenant pour un homme ; je vous avais dit, textuellement, que les "lois" (qu'il viole lui, en premier) liberticides et anti-démocratiques et libertés des êtres humains viendront petits à petits.

Croyez moi, il n'en a que faire de la Tunisie, notre pays ; c'est un petit calcul d'un petit homme, une petite grenouille qui se prend pour un boeuf : donc, prochaine étape...il va s'attaquer à VOUS les médias...ce que même les Terroristes d'Ennahdha n'ont pas osé faire.
adil
decret
a posté le 16-09-2022 à 22:18
C'est devenu si facile de décréter.Le rideau commence juste à tomber.Bien fait pour tous les idiots utiles qui vont maintenant regarder passer les trains. Les revolutionnaires Facebook vont se faire tout petits et se mordre les doigts.
Houcine
Il fait être inflexible.
a posté le 16-09-2022 à 21:46
Ceux qui prennent le droit de libre expression pour une autorisation à insulter, diffamer, mentir, doivent être particulièrement soignés.
Traiter de tous les noms le Président de la République, c'est cracher sur l'institution.
N'avoir aucun respect pour une autorité relève de la délinquance.
La confusion est à son comble chez les incultes, les barbares qui sous couvert d'anonymat manquent toutes les caleyrs de la démocratie dont ils ont plein la bouche sans en comprendre même le sens.
Comment vivre et partager un même pays, un destin, l'idée de nation avec une telle race.
On ne peut débattre.
L'interdit de penser, de développer une opinion personnelle relève de l'impensable chez des demi-savants.
Et je reste magnanime lorsque je songe à les qualifier ainsi, car en vérité il s'agit de crasseux, de malfaisants que n'amusent que le désordre et la vulgarité.
C'est pourquoi depuis assez longtemps déjà j'écrivais que la démocratie est une culture.
On pouvait rêver cet espace en lieu de controverse, tout aussi bien que d'enrichissement mutuel, un forum où vivent les idées, les opinions, dans un climat de dignité partagée.
Hélas ! Chaque fois, tout ce qui tire vers le bas prend le dessus.
Certains se répandent sans retenue, joignant les inepties aux mensonges, et jouissent de propager l'inanité de leurs baves.
Quelques résistants parviennent encore à surnager.
D'autres ont fui les nuisances, ce sont les plus sensibles.
Du dégoût.

Mouna
Oui, une très bonne initiative
a posté le à 08:57
beaucoup de commentateurs intelligents n'osent plus commenter sur Business News TN de peur d'être insultés et dénigrés avec la complicité implicite de Mr. Nizar Bahloul.

Ces derniers temps, Business news tn ne laisse passer que les commentaires destructifs et négatifs, par contre le positif n'a plus de place sur Business News TN

Bonne journée

Hamza Nouira
@Mouna
a posté le à 21:49
Les commentaires négatifs ou positifs font partie du jeu démocratique.

Si vous préférez vivre la tête dans le sable c'est votre choix.

Vous pouvez toujours aller commenter sur Facebook votre allégeance au roi plutôt que de critiquer BN.

Si vous avez envie d'écouter parler de positifs enregistrer vous et écoutez votre blah blah avant de vous coucher. Vous rendrez service a bien des gens.
@Usurpateur jouisseur
Tiens tiens!
a posté le à 10:12
On ressuscite les pseudos morts, maintenant?
???
ta gueule
a posté le à 10:43
tu peux l'ouvrir autant que veux et dire que tu fais parti des gens intelligents en approuvant ce décret !!!
tu as un crapaud dans le cerveau.
@???
ta geule toi-même, pov' tâche !
a posté le à 17:22
Un crapaud, c'est toujours mieux que la bouse de vache qui te sert de cervelle, imbécile !
Tun patriot
I totally agree
a posté le à 07:39
Bonjour Houcine
Bravo pour votre commentaire plein de bon sens.
J y souscrit complètement.
takilas
Quoiqu'il en soit
a posté le 16-09-2022 à 20:30
"Tant que nahdha est là rien n'ira".
Cela se voit que Noureddine Taboubi se méfie de cette secte et ne veut pas les déranger. Il est peureux.
De lui dire :
- Lorsque les commanditaires des assassinats de Belaid, Brahmi et autres ne sont pas dévoiles au grand public rien ne sera résolu.
Et puis et de rappeler, l'ugtt n'est pas censé s'impliquer dans le gouvernement, ni prendre la place du gouvernement se croyant maître à bord et ayant main mise sur la Tunisie, alors que le rôle de Taboubi se limite à défendre les travailleurs.
Et qu'il devienne modeste et ne pas se croire supérieur alors qu'il n'a auvlcun niveau d'instruction.
Il est très impoli ce type de se croire capable de juger le rendement de ceux qui sont plus cultivés que lui.
Sandra
Bravo
a posté le 16-09-2022 à 19:37
Très très bien. U. Peu d'ordre ne fait pas de mal.
Houcine
Il va y avoir du turbin pour les juges.
a posté le 16-09-2022 à 19:16
A en juger seulement par la "qualité", "la probité", et la hauteur de vue, sans évoquer les contenus, on a de quoi fournir du travail à une charrette de magistrats.
Il faudrait installer une Cour spéciale charger de traquer les faksuficateyrs, les volets d'idées, les vauruens qui se répandent en grossièretés n'ayant rien d'utile à partager, tout juste convaincus d'exister et prétendant l'être.
Je suis fier de n'avoir ruen de commun avec nombre de parvenus et faux patriotes qui aussitôt que paraît un article passent leur temps à salir les autres tant ils ne peuvent réfréner leur mauvais esprit.
Alors, à choisir, vaut mieux vivre en immigré auprès des chauvins, des racistes parce qu'ils ne sont pas majoritaires.
Il est possible de côtoyer, lier connaissance et partager toutes sites de passions en compagnie de gens cultivés, ou tout simplement civilisés.
Voilà une des tares de ce pays qui me le fait regarder avec distance, et c'est si facile pour moi car je me suis guéri du défaut du nationalisme par la vie passée en France.
Les frères sont de toutes origines. Les premiers étant les immigrés.
En eux je le reconnais, et avec eux je sens du commun.
Aussi curieux que cela puisse paraître, je n'ai jalaus éprouvé un tel sentiment au milieu des tunisiens. En voyage sur un même rafiot, dans une assemblée où ils font nombre.
J'ai gardé la nationalité, l'unique nationalité, pour un motif simple mais essentiel, on ne choisit pas l'endroit où l'on n'ait, ni bien d'autres attributs.
Au contraire, on choisit, ou on se laisse choisir par la vie.
J'ai des responsabilités quant à mes actes, de ce que j'ai fait de ma vie, et en qualité d'homme parmi les hommes.
Cela me distingue de beaucoup.
Le mal tunisien reste à écrire.
Agatacriztiz
Ti parli le franssi ?
a posté le 16-09-2022 à 18:40
"Une" nouveau décret, ya bghell...