alexametrics
mardi 07 décembre 2021
Heure de Tunis : 18:57
Dernières news
La solution de Mustapha Ben Ahmed pour dépasser le blocage
14/02/2021 | 11:41
2 min
La solution de Mustapha Ben Ahmed pour dépasser le blocage

 

Le chef du bloc parlementaire Tahya Tounes, Mustapha Ben Ahmed a publié un statut, ce dimanche 14 février 2021, estimant qu’il est urgent de mettre fin à la crise qui bloque tout le pays, puisque « réellement aucune partie ne peut imposer sa vision de la meilleure solution ».

 

Mustapha Ben Ahmed explique qu’il n’y a, actuellement, aucune instance judiciaire ou constitutionnelle habilitée à trancher le conflit ou même émettre un avis consultatif catégorique. D’autre part, il précise qu’il n’est pas possible de dépasser le président le président de la République, dans la mesure où il est le seul habilité à signer la nomination des ministres.

Le dirigeant Tahya Tounes poursuit en affirmant que le président de la République n’a pas, non plus, les moyens et les mécanismes juridiques lui permettant de pousser le chef du gouvernement à la démission, outre les risques que peut engendrer une telle éventualité.


Par ailleurs, il considère que si le chef du gouvernement recourt à la suspension du remaniement et charge les ministres en exercice des départements vacants en attendant la formation de la Cour constitutionnelle, l’action gouvernementale sera fortement affaiblie. En contrepartie, certaines parties peuvent retirer la confiance au chef du gouvernement, et reprendre l’initiative pour former un nouveau gouvernement.

 

« Ainsi, nous n’avons qu’une petite issue, mais qui peut nous éviter l’explosion et laisser la porte ouverte pour traiter nos problèmes profonds dans le cadre d’un dialogue national, tout en empêchant d’impliquer « la rue » dans des conflits loin de ces préoccupations quotidiennes. Malgré le retard, il est nécessaire de prévoir une médiation proposant au chef du gouvernement de retirer les ministres controversés. Suite à quoi, le président de la République parachève les procédures de l’installation des autres ministres. Le débat constitutionnel, juridique et politique pourrait être discuté dans le cadre d’un dialogue national bien organisé », conclut Mustapha Ben Ahmed.

 

S.H

14/02/2021 | 11:41
2 min
Suivez-nous
Commentaires
R.T.
Tunisie=Barka
a posté le 15-02-2021 à 09:36
Comme dit notre proverbe :TAARKOU SAAD &SAAD ALLAH .HATOU BARKA FI EL HABES . Tout le monde est inconscient et son seul souci c'est de donner bonne impression et stop !
Koura
Cour Constitutionnelle.
a posté le 15-02-2021 à 09:12
Dans tous les pays démocratiques,il existe un Conseil Constitutionnel ou Cour Constitutionnelle chargée de vérifier si telle loi ou tel décret est conforme ou non à la Constitution;
Kais Saied n'avait pas tort dans son dernier discours lorsqu'il affirmait que le règlement intérieur de l'ARP était circonscrit aux frontières du Palais du Bardo;
Mieux encore,la Constitution de 2014 vérifie si tel ou tel point voté à l'ARP dans son règlement intérieur est conforme ou non à la Constitution;
Pour exemple,ce même règlement avait stipulé que lors d'un remaniement ou à chaque remplacement de ministre,le nouveau devait être confirmé par un vote à l'ARP;
Youssef Chahed ,dans un de ses discours,s'était insurgé contre cette loi.
Evidemment et en l'absence d'une Cour,les choses se sont poursuivies..
Toutefois,lors de son refus de la prestation de serment des nouveaux ministres,KS n'avait pas manqué de préciser que l'aval de l'ARP ne constituait pas une raison suffisante pour rendre le remaniement constitutionnel,avant d'enfoncer le clou comme signalé ci-dessus;
La seule issue est donc dans l'achèvement du processus institutionnel avec la mise en place de la Cour Constitutionnelle ,Arbitre suprême entre les trois pouvoirs...
Ceux qui la sabotent en ont peur car ils prétendent qu'elle serait infiltrée par des éléments islamistes;
Ils ont peur de Ennahdha et veulent attendre que le CSM ou l'ARP soient purgés de leurs éléments islamistes;
Je tiens à rappeler à ceux qui agitent cet épouvantail Ennahdha que ce parti est passé de 90 à 69 à à peine une cinquantaine de députés soit en gros un député sur quatre;
Ce parti s'était engagé sous le mandat de BCE d'être un parti civil comme les autres;
Les règles de la Démocratie imposent d'accepter le verdict des Urnes,quel que soit ce verdict;
Cette Cour Constitutionnelle est le garde-fou,la boîte à fusibles,le disjoncteur de toute Démocratie;
De temps en temps,il y a un fusible qui saute par ci,par là,une loi,un projet de loi ,décret envoyé à la poubelle pour non conformité à la Constitution.
Bref,la seule sortie de crise aujourd'hui est donc de parachever ce processus institutionnel avec la mise en place de cette Cour Constitutionnelle afin qu'elle puisse arbitrer sur tous les dépassements sur les prérogatives que leur a conféré la Constitution,que ces dépassements proviennent des têtes de l'exécutif,du législatif ou du judiciaire;
Faute de quoi,au lieu de voir le fusible sauter,c'est la tête qui risque de sauter...
Tais toi
Tahya Tounes ont explosé le pays !
a posté le 15-02-2021 à 08:13
Shame on you !
Tu n'as pas honte : toi , tes collègues et Youssef Chahed, vous êtes à l'origine de l'explosion du pays .
Le plus mauvais bilan économique, social que la Tunisie a enregistré chiffre à l'appui lors du Gouvernement Chahed .
Ta solution est nulle pour la simple raison que Said n'a jamais donné les noms des ministres ni les preuves de leur implication dans .....
C'est du populisme pur et dur .
Dégage toi , Chahed et Said .
Même profil : incompétence, mauvaise foi et fourberie.
Forza
Vous avez raison
a posté le à 08:37
C'est Nidaa Tounes qui avait le pouvoir de 2014-2019 et pendant ces 5 ans, Echahed était chef du gouvernement pour la plus longue période depuis la révolution. Il y'avait bien sûr des facteurs indigènes et exogènes qui n'ont pas aidé mais la performance du gouvernement Echahed n'était pas satisfaisante.
takilas
Tant que nahdha est là rien n'ira
a posté le 14-02-2021 à 21:56
Vous perdez tous votre temps.
BI
@The Mirror bon soir !
a posté le 14-02-2021 à 19:24
Vous dites "Que faire avec un verre de lait contenant une mouche ?"

Depuis 1956, le pays n'a eu que du lait aigre plein de mouches, de très nombreuses bactéries multirésistantes aux antibiotiques, des tas de parasites humains, des moustiques - et beaucoup de cadavres de criquets !
le pH a toujours été soigneusement entretenu et préservé par les français, dans la fourchette acide entre 2 et 3!

Mais c'est aussi la qualité de l'eau du robinet d'aujourd'hui !
The Mirror
Un remaniement dégueulasse s'explique par un exemple dégueulasse
a posté le 14-02-2021 à 17:30
Que faire avec un verre de lait contenant une mouche ?
- Première possibilité : retirer la mouche et boire le lait,
- Deuxième possibilité : jeter tout le contenu du verre.

Il se trouve que le verre (remaniement) présenté par Mechichi contient au moins quatre mouches.
Ce Ben Ahmed de Tahya Tounes, et après mures réflexions, propose d'enlever les quatre mouches, et présenter ainsi le verre au Président, qui à son tour, le donnera aux tunisiens, en leur souhaitant bon appétit.
Eh bien NON, le Président n'acceptera jamais faire avaler à son peuple la pourriture de Ghannouchi.
Conclusion : Mechichi doit oublier le remaniement ou démissionner, et personnellement, je préfère la deuxième solution.
Alya
Le désespoir de KS
a posté le 14-02-2021 à 16:36
Je pense que KS a compris que signer une motion contre ghannouchi,dissoudre l arp n effacera pas ennahdha certes les jeunes sont pour KS,mais leurs parents flirtent largement avec ghannouchi.le seul espoir serait un départ définitif du vieux et une reconversion des autres membres de nahdha. Mais ghannouchi n est pas benali!!!!!!
Kali
Dialogue national
a posté le 14-02-2021 à 16:19
Pas de dialogue national avec les traîtres et mafieux 'ahda....karama et kleb tounes...
La volonté du peuple est seule légitime ...
Descendons tous dans la rue derrière Abir Moussi et notre président aux mains propres
Un seul mot d'ordre :
***
AR
L'équation impossible
a posté le 14-02-2021 à 16:05
Cette maudite constitution a fait valoir la pire race Politique qui puisse exister.
Comment trouver une issue alors que les principaux acteurs sont des profiteurs, des ignorants, des corrompus, des cinglés et des charognards.
Belle crue le résultat des élections ! Les meilleurs ont laissé place aux moins méritants
Pourtant nous subissons les choix d'une Démocratie, laquelle a donné le champ libre à la médiocrité au lieu de nous offrir le bien-être, le progrès et la paix sociale. Vous aviez bien résumé Mr Houcine, le pouvoir les a aveuglé pour discerner entre le bien et le mal, entre le raisonnable et le destructeur, entre l'intérêt suprême et les minables intérêts étroits et entre la sagesse et l'arrogance.
Contre cette insouciance à nous mener vers l'abîme et le chaos total, une seule alternative, leur arracher par tous les moyens ce que nous appartient ce qu'appartient au peuple, le pouvoir de décision pour ce qu'il y'aurait de meilleur pour notre patrie et les démunis écrasés.
Soussi
Class politique
a posté le 14-02-2021 à 15:28
Les classes politiques depuis 2011 ont devore plus que 100 millards de dinars
en se cachant par creant des problemes entre eux
Est ce que nous Tunisiens existent pour eux?
Ou sont les projects?
Combien revient chaque changement de gouvernement?
Poutine
bla bla bla...
a posté le 14-02-2021 à 14:33
Mais quel con.. Arretez de tourner autour du pot! Le temps n est plus Au bavardage!
Le temps est à l ' ACTION!

SIGNEZ LA MOTION DE DESTITUTION DE GHANNOUCHI LE GVT VA TOMBER A SA SUITE!

La cour constitutionnelle aurait du etre constituée depuis BIEN LONGTEMPS! Qui l' en à empeché N est ce pas les islamofacistes? Depuis dix ans!

Arretez de tergiberser! Kalou sois disant TAHYA TOUNIS!
Vous etes une quantité négligeable, inexistants. Invisibles Politiquement!
Vous parlez en l' air et votre chef est passif Effacé!! Alors fermez là!!
Allez soutenir et concaincre les autres de signer la motion pour écarter Le danger! LES ISLAMOFACISTES!

une FEMME ! ABIR MOUSSI A PLUS de raisonance que vous tous réunis!

Bougez vous, sinon vous allez être redevables devant Le peuple!!

Pas Besoin d' avoir autant de partis, juste pour soigner votre petit égo!! '

Agissez ou dégage'!
Abel Chater
Quel génie cet homme !!!
a posté le 14-02-2021 à 14:26
Mais c'est le président de la République Kaïs Saïed, qui veut virer le cours de l'eau vers le haut de la montagne. Il ne veut pas nommer les quatre ministres qu'il soupçonne de corruption, parce qu'il sait très bien qu'il ne s'agit là que d'intrigues bouche à oreille, de la part du couple Samia et Mohamed Abbou. Il sait très bien que dans le cas où ce piège que lui ont tendu les ABBOU, s'avère d'une pure diffamation comme le précisent Hichem Mechichi et une grande partie des députés du peuple à l'ARP, qu'il va le payer cher, pendant ou après son mandat présidentiel.
Donc ici, la faute incombe presque en sa totalité au président Kaïs Saïed. Il ne veut ni nommer les prétendus corrompus afin que Hichem Mechichi les écarte, ni laisser le gouvernement d'Hichem Mechichi travailler et avancer avec le pays. Un comportement d'un archiviste sauvage, qui vit dans la solitude des souterrains de lois poussiéreuses, parce qu'il les maîtrise plus que les autres.
La politique de gouvernance de tout un Etat et de tout un peuple, ne s'arrête pas par les points et les virgules dans les lois. L'intelligence, la lucidité et la bonne volonté, l'emportent sur toutes les lois rédigées par l'être humain. Le train de la nation doit toujours rouler, même s'il manquait une partie des rails. Le grand rôle principal et primordial d'un président d'une République démocratique de régime parlementaire, c'est avant tout, de rassembler et d'unifier tout le peuple et toutes ses couleurs politiques, autour de la présidence de la République. Un arbitre et un juge de confiance. Non pas privilégier les ABBOU et écarter les adversaires de ces mêmes ABBOU, comme le fait Kaïs Saïed. Un comportement de fous à lier.
Ici, le président Kaïs Saïed s'avère totalement inapte pour le palais de Carthage, soit par une faiblesse dépressivement psychique, soit par une faiblesse de caractère, de se laisser facilement manipuler par son frère Naouèl, par sa cheffe de cabinet Nadia Akacha, par les deux pieuvres politiques Samia et Mohamed Abbou ou même par une force étrangère, dont on ignore l'identité. L'affaire de la soi-disant lettre empoisonnée, fait foi.
De toutes les façons, le président Kaïs Saïed, demeure le plus grand fautif dans cette affaire de prétendus ministres corrompus. Une affaire plus que comique et plus que banale et futile, dont il s'accroche, comme s'accroche la vieille "Azouza", au voleur qu'elle attrape.
Ici, il ne reste plus aux députés du peuple à l'ARP, que de s'unir pour le bien de la Tunisie, afin de destituer le président de la République, pour incapacité mentale.
Le seul problème qui reste aux Tunisiens, c'est la personne qui devrait prendre l'intérim jusqu'à ce qu'un nouveau président de la République soit élu. La Constitution tunisienne appelle le président de l'ARP à occuper la place du président de la République, mais dans le cas de Rached Ghannouchi, ce dernier ne fera pas l'affaire du tout, du tout, du tout.
Dans un tel cas, il ne faudra jamais plus élire un président de l'ARP, que par une unanimité qui lui permettra de remplacer le président de la République, à tout moment et à toute minute.
Et c'est pour cela d'ailleurs, qu'il va s'avérer par la suite, que ceux qui veulent destituer Rached Ghannouchi de la présidence de l'ARP, ne le font en vérité, que dans le but de le remplacer par quelqu'un qui pourrait assurer l'intérim du président de la République, en préparation à la prochaine destitution de Kaïs Saïed.
Vive la Tunisie démocratique arabe et musulmane de régime parlementaire. Vive la Révolution tunisienne.
EL OUAFI
Très bonne initiative
a posté le 14-02-2021 à 14:19
La seule issue me semble t'il ! Il reste à convaincre le testant des locataires du Bardo,et surtout ce têtu de 1er ministre, le vendu.
Comme nous a relaté Mr ben Ahmed. Ya ka. (Manai)
Alya
C est un sage mais
a posté le 14-02-2021 à 14:15
Je suis d accord a 100/100 avec tous qui pensent que ennahdha est définitivement installée dans le pays!!!!!ghannouchi fait la loi!!le peuple a définitivement compris qu il peut tout avoir donnant donnant. Mechichi en donne l exemple
Abir
Bravo tunisino
a posté le 14-02-2021 à 13:32
J'adopte ce que vous dites, en paragraphe 2 et 3 , pour le debut de votre commentaire, vous êtes libres de vos dires
takilas
La question n3st pas là.
a posté le 14-02-2021 à 13:04
La secte de nahdha (un groupe de concitoyens d'une même zone au sud de la Tunisie, ont préconisé un plan diabolique qui vise à soudoyer, corrompre et amadouer des votants, donnant-donnant) lors d3s élections législatives et municipales, et surtout de les recruter pêle-mêle dans les ministères et les sociétés publiques de Tunis ; et il faut que cela soit à Tunis.
Tunis servira, entre autre, pour accorder à leurs partisans des autorisations de taxis, et de kiosques commerce de de cigarettes et de recharge de téléphones ainsi que des autiunrisations pour devenir promoteurs immobiliers par l'entremise et la connivence des banques qui dépendent de nahdha et de leurs partisans devenus milliardaires après 2011.
Dires au président de la République de résoudre ces problèmes et ces manigances ! C'est impossible il ne parviendra jamais, car la Tunisie est condamnée à dépérir à cause de ces massacreurs.
Tunisino
Les demi-solutions
a posté le 14-02-2021 à 13:02
1. MBA est un député et chef de bloc avec un niveau éducatif de 2 année secondaire ancien régime.
2. Le dialogue national, de qui avec qui, des loups avec des hyènes, des bêtes avec des illettrés, des imbéciles avec des traîtres, des opportunistes avec des arrivistes?
3. Finies les demi-solutions, ils faut aller vers ce qui servira les tunisiens et la Tunisie, du présent et du futur.
BIEN
Bientôt, nous aurons un 7ommas comme chef de bloc..
a posté le à 13:42
-
BI
Bonjour M. @Forza !
a posté le 14-02-2021 à 13:01
Pourquoi les autres attendent la decision de L´ARP : Chacun doit faire son devoir !
L'ARP a eu des difficultés et pourquoi le Président de la Republique n'a-t-il pas encore choisi ses 4 membres et le Conseil supérieur de la Magistrature ses 4 membres pour la cour constitutionnelle ?

Si ceux-ci ont fait leur devoir, on aurait pu ainsi conduit l'ARP dans une situation argumentative très difficile et dans une obligation d'action !
Forza
@Bonjour BI ' C'est une très bonne question
a posté le à 13:21
Si j'ai bien compris la loi pour l'installation de la cour constitutionnelle précise une séquence des nominations et c'est au parlement de commencer mais je ne suis pas sûr. J'espère un des juristes sur le site pourrait nous éclairer.
BI
Traîtrises flagrantes à la Nation!
a posté le à 13:58
Curieusement, ni le président de la République ni le Conseil supérieur de la Magistrature , se sont plaints ou ont thématisé ce probleme de la cour constitutionnelle . Tous ont agi (agissent) depuis des années déjà contre la Constitution et contre les intérêts du pays.

En tunisien Fillagui, on appelle cela, et sans exagération, Traîtrises flagrantes à la Nation!
takilas
Solution ? Avec nahdha ? On en veut pas
a posté le 14-02-2021 à 12:52
Mettez-vous dans la tête que si vous démissionnez, vous aurez affaire à nahdha.
Cela veut dire que vous riquerez énormément de pépins et de menaces.
Donc maintenant que vous êtes piégés dans les attrapes et les piégeage de nahdha tant pis pour vous !
Allah gualeb (ghaleb) âalik.
veritas
L'armée doit prendre les règnes .
a posté le 14-02-2021 à 12:44
Tôt ou tard vous allez vous retrouvez dos au mur de la manière la plus ignoble et vous réclamerez les services de l'armée pour gérer le pays ...cette solution est irrévocable le pays est devenu ingouvernable l'armée c'est la seule solution pour remettre les pendules à l'heure et faire une purge ...plus de parlement en Tunisie durant au moins 10 ans .
ourwa
2 poisons valent mieux qu'un ?
a posté le à 15:51
Bravo veritas, du moment que la vérité "démocratique" du régime actuel, parlementaire islamo-fasciste, consomme allègrement le poison qu'il a généré en 2014 par l'entremise de sa constitution inique de la même année, vous voilà proposant votre " vérité" miraculeuse, l'immiscion de l'armée dans le champ politique. Mais de quelle manière ? via un coup d'Etat militaire, à l'égyptienne, comme en Egypte? Pourquoi pas, il ne manquerait plus que ça en Tunisie; en plus de l'idéologie islamo-fasciste de nahdha, une bonne épice militaire ajoutée à la tambouille totalitaire islmo-fasciste serait un remède radical... Bravo encore, l'artiste !
Houcine
L'explosion ou le dialogue.
a posté le 14-02-2021 à 12:44
Ce qui peut apparaître comme le bon sens est habité par des allant de soi qu'on peut interroger.
La première donnée concerne l'explosion comme menace. Or, le péril n'est pas écrit d'avance et s'il a quelque consistance, il n'est menace que pour ceux qui y ont à perdre. Ceux qui ont des
places et craignent de devoir les céder ont de bonnes raisons de supputer l'explosion et de tenter d'en conjurer les maux. Les autres, ceux qui subissent et qui peinent davantage encore pour s'assurer leur pitance, n'ont rien à craindre.
Rien àperdre,puisque pour perdre il faut avoir.
Le dialogue, encore une recette tant de fois présentée à la table et chaque fois la mariée était trop belle. '? chaque fois, ceux qui avaient la main ont conforté leurs positions et gagné en crédibilité surfaite pour aussi vite trahir leurs engagements.
Et puis, les peuples sont gavés de ces recettes jusqu à leur préférer leur cuisine ordinaire.
Comment encore imaginer dialoguer avec des absolutistes, des dogmatiques incapables de vivre cela entre eux, au sein de leur église aux allures d'une secte moyenâgeuse.
Qui peut engager des gens si divisés entre eux et seulement soudés par l'amour du pouvoir qui les déchire ouvertement.
Mekki ou Ghannouchi, l'agité ou la grande gueule chez les indignes ?
Il reste qu'on ne peut passer outre le Président. Tu l'as dit, bouffi !
Le médecin de Molière, monsieur malgré lui veut jouer les thérapeutes quand le mal ronge les structures du pays et le patient est en phase terminale.
Il faut les laisser prendre la rue, si l'on est prêt à les servir.
Ou les en empêcher.
La confrontation a lieu tous les jours, partout, et ils ne rendront pas les armes que vaincus.
Pour cela, nous avons une seule force, une puissance capable de convaincre le plus obtus, c'est la force du nombre.
Il faut des convictions pour cela. Il semble pourtant que naissent ici et là des passions, des affects joyeux comme dit le spinoziste. C'est la force des peuples qui seule renverse la donne.
Ghannouchi et ses amis, leurs suiveurs, peuvent méditer ce qu'ils craignent. Ce qu'ils risquent.
Ce qui, sans doute, les attend.
Hatem jemaa
TROP TARD
a posté le 14-02-2021 à 12:35
Malheureusement cette issue n'en est plus une après tout ce qui s'est passé depuis deux semaines. Désormais , c'est au chef du gouvernement de tirer les conséquences . Se soumettre ou se démettre.
St Just!
La seule et unique solution est celle proposée par le Président de la République!
a posté le 14-02-2021 à 12:17
La sortie de cette crise politique est également le cadre dans lequel le premier ministre va continuer son Travail; A quel point il est et il restera assujetti aux calculs et aux délirex de Ghannouchi.
La persévérance du Président de la République est très salutaire. Elle protègerait également le premier Ministre de ces charognards et/ou conseillés opportunistes qui l'entourent.
Au lieu de se tourner en rond, il lui appartient de se protéger, de retrouver la sagesse et de collaborer honnêtement avec le Président qui l'a élevé à cette hauteur.
La question est peut-on parler d'honnêteté et de morale dans le monde de Ghannouchi!!
Forza
Il faut installer la cour constitutionelle
a posté le 14-02-2021 à 12:12
Retirer la confiance de Mechichi ou retirer les 4 ministres dont si j'ai bien compris des candidats parmi les meilleurs, ne peut pas résoudre le problème à long terme. Admettons que les 4 ministres se retirent, qu'elle est la garantie que les 4 nouveaux ministres ne seront pas confrontés au même blocage de la présidence ? Et admettions que le parlement retire la confiance au gouvernement Mechichi et désigne un nouveau gouvernement, qui garantit que Kais Saied ne continue pas de bloquer le travail du gouvernement ? Cette politique de l'autruche face aux dépassements de Kais Saied et ses violations de la constitution, mènent à la destruction de la démocratie. Le parlement devrait voter les 4 membres de la cour constitutionnelle en une semaine. On verra alors si la présidence fera son travail ou si elle continue les blocages. Dans les deux cas le parlement sortira gagnant. Ou bien le président nomme ses propres membres et la cour constitutionnelle deviendra l'arbitre ou alors il sabote la cour constitutionnelle et le peuple comprendra qu'il est en face d'un président qui veut un pouvoir despotique.
Hadou
Qu'on en finisse une fois pour toute..
a posté le 14-02-2021 à 12:02
On en a marre de ces pseudo_ politicien et leurs solutions à la con...on en a marre de retarder la solution..que tous le monde descende dans la rue,s'entretuent pour quelques jours,et que l'armée sera obligée de prendre le pouvoir..et qu'on recommence la marche forcée vers la croissance et le Progrès !!!!!!