alexametrics
vendredi 31 mai 2024
Heure de Tunis : 00:06
Dernières news
La plainte d'une fonctionnaire derrière l'arrestation de Mohamed Boughalleb
22/03/2024 | 21:30
1 min
La plainte d'une fonctionnaire derrière l'arrestation de Mohamed Boughalleb

 

Le journaliste Mohamed Boughalleb a été placé ce soir, vendredi 22 mars 2024, en garde à vue pour une durée de 48 heures. Plus tôt dans la journée, il avait refusé de comparaître à l’Aouina à cause de son état de santé. Le certificat médical présenté par son avocat a été rejeté et il a été, malgré cela, auditionné par la cinquième brigade centrale de la Garde nationale.

 

Derrière cette arrestation, une plainte déposée par une fonctionnaire qui a été auditionnée hier et a réaffirmé son souhait de poursuivre Mohamed Boughalleb en justice.

La plaignante accuse le journaliste d'avoir utilisé sa page Facebook personnelle afin de l'insulter et de porter atteinte à son image et à sa réputation. D'après la même source, les accusations auraient été, à nouveau, portées contre elle durant une émission télévisée. 

 

Mohamed Boughalleb avait décidé de médiatiser son affaire. Ce soir, sa page personnelle a été retirée de Facebook.

R.B.H

 

22/03/2024 | 21:30
1 min
Suivez-nous
Commentaires
SALIM
JE SALUE LA POSITION DE MME YOSRA FRAWES EX-PRESIDENTE DE L'ASSOCIATION DES FEMMES DEMOCRATES.
a posté le 24-03-2024 à 11:03
Bien qu'elle est opposée au 25 JUILLET.Elle a publié un bon article sur TUNISIE FOCUS le 23 Mars 2024, dont voici un extrait (TEXTO):

'Depuis hier, je suis déstabilisée par l'affaire de Muhammed Boughalleb. J'ai vu la vidéo ( ci-bas ) où il posait des questions sur les déplacements récurrents d'un ministre accompagné à deux reprises par la même fonctionnaire laissant entendre, comme il s'agit d' un homme et d' une femme , que le déplacement n'a rien de professionnel. Une attaque fortuite, sans goût, blessante voire agressive à l'égard de la fonctionnaire. Elle incarne toutes les représentations rétrogrades qu'on porte sur les femmes travailleuses. On ne voit en elles que leur ........ et on n'imagine leur rôle que ......... . Comme à chaque fois, le groupe de mecs autour du plateau a trouvé de la matière pour enchaîner les insinuations sans la moindre retenue. Je comprends la plaignante. Quel regard aurait posé sa famille, ses collègues, son entourage sur elle après ce passage de quelques secondes mais qui aurait des séquelles irréparables sur sa psychologie et laisserait toujours des bleus sur son âme. Je suis contente qu'elle eu recours à la loi 58 et qu'elle ait porté plainte en justice et je suis solidaire avec elle. Oui nul n'a le droit de s'attaquer à une femme de manière discriminatoire , que dire quand il fait de la communication et que la loi 58, toujours fière d'avoir contribué à sa rédaction, charge les médias de faire respecter l'égalité des genres et de sensibiliser contre les stéréotypes et les violences'.

NOTA BENE : La loi 58 est la loi relative à la violence contre les femmes. A ne confondre avec le decret 54.
SALIM
JE CRAINS LE PIRE POUR LUI.
a posté le 23-03-2024 à 18:13
Car il s'agit d'une plainte émanant d'une MOHASSANE (dans le sens coranique et non de l'immunité 'JOURNALISTIQUE').Et surement elle a SES PREUVES DUMENT ENREGISTREES(On ne peut dire ce n'est pas ma voix , ni ma photo, ni ma page Facebook).Et je ne pense que ses ennuis avec la justice ne vont pas s'arreter la (sur les pas de l'autre 'J'),car il n'arrete pas d'utiliser les mots déplacés.Et je me rappelle d'un plateau télévisé du temps de l'avant 25 juillet. Et meme dans l'émission EDDENIA ZINA il y a de cela 2 ou 3 jours. A mon avis il y a des 'journalistes' qui nécessitent un suivi médical pour réduire leur nervosité et pour qu'il apprennent a se retenir. Et c'est fini la quete du BUZ.
Fares
Hilton gate
a posté le 23-03-2024 à 14:10
Il s'agirait encore d'une affaire de cousines au sein du ministère de la piété, un ministère qui ne sert à rien en passant.
A4
La nouvelle tactique
a posté le 23-03-2024 à 13:31
Ecrasée par la "fonction exécutive" qui a peur même de son ombre, la "fonction judiciaire" a opté pour la tactique de l'excès de zèle.
Résultat: prison pour tous jusqu'à l'exaspération qui fera sauter le couvercle !!!
Ben Mansour
Littérature
a posté le 23-03-2024 à 11:00
Je traite le sujet d'une autre manière et je dirais que le métier de journaliste consiste à observer , chercher l'information et à transmettre cette dernière oralement ou par écrit ou les deux à la fois.
Dans son travail, le journaliste rencontre des obstacles de toute nature surtout s'il s'agit des sujets tabous ou escroquerie ou.......
Mais ceci ne doit pas l'empêcher d'écrire et d'informer . En conséquence, il pourrait commettre des erreurs puisque l'erreur est humaine et plus que son activité augmente, les erreurs s'amplifient. Si à chaque erreur, il va être sanctionné, personne ne pourrait faire ce métier...Donc, soyons un peu souple surtout avec les plus sérieux et tout peut s'en aller .Faute de quoi, c'est aussi le désert journalistique qu'on peut observer .
Surtout pendant ce mois sain ou les diables sont piégés, le pardon est même conseillé.
Allah yehdi
RAS
"Erreurs" !!!
a posté le à 15:02
Donc pour Ben mansour il ne faut pas appliquer la loi à ce Ghalleb qui a utilisé sa fonction pour insulter et porter préjudice à une femme sur les réseaux sociaux !!
Pourquoi ? Il a "une plume sur la tête" ? Il est au dessus des lois, cet abruti ?
Fares
Primo
a posté le à 19:29
Primo, le journaliste s'appelle M. Boughalleb et non pas ce Ghalleb, apprenez déjà le respect pour qu'on vous prenne au sérieux ici.

Secundo, il n'y a pas eu de diffamation. Le ministre des Affaires religieuses doit justifier le déplacement de cette fonctionnaire, sinon il doit être limogé par l'autre. Ce ministre est récidiviste en matière de corruption. Rappelez-vous de l'affaire de la BMW, révélée au grand jour par le même
Boughalleb. Comble de l'ironie, le ministre qui est sensé veiller sur les bonnes semble être le plus corrompu de ce gouvernement de paille.

Sous d'autres on remercie ceux qui dénoncent la corruption, mais ce régime corrompu jusqu'à l'os préfère cacher le caca dans un coin et utiliser beaucoup de déodorant pour masquer la puanteur.
Slt
Slt
a posté le 23-03-2024 à 10:31
Des plaintes qui fonctionne à la tête du client '?' pourquoi Haj mansour n'a pas été arrêté jusqu'à ce jours alors qu'il y a une tonnes de plaintes à son égard
Tgm
Incroyable
a posté le 23-03-2024 à 07:07
C qui cette femme?
Bbaya
Dommage que Bhiti n'a pas tenu bon pour virer tout ces juges!
a posté le 22-03-2024 à 22:53
Et bah après que tout monde a été contre, on se rend compte ces juges ne mérite pas leurs fonctions! Il fallait les dégager tout après la révolution! Des juges injuste et à l'ordre du pouvoir exécutif fallait le mettre à la porte juste après la révolution!
Maintenant avec des juges soumis, bye bye liberté, bye bye démocratie!
Mais j'espère que lors d'une future révolution, ne plus refaire la même faute sous prétexte la tolérance! Ils sont horribles! Pourquoi nous devons être tolérant avec eux!?

Pour ghalleb, c'est une occasion pour passer un séjour près de son ennemi ghannouchi qui ne l'a jamais traîné en prison! Hh quel monde!
Bouba
Comprendre
a posté le 22-03-2024 à 22:42
Là je ne comprend rien,si il a été arrêté pour avoir critiquer le gouvernement ou le Président,il mérite le soutien et ce quelque soit l'opinion qu'on se fait de lui ,mais si c'est pour autre chose eh bien il est in citoyen comme les autres et sujet a des poursuites si bien sûr il a commis un "crime".
Be zen
N'importe quoi
a posté le 22-03-2024 à 22:06
Justice INJUSTE et aux ordres.
Régime aux abois.
N'importe qui peut porter plainte contre un individu et le faire placer d'abord en garde à vue, la justice manipulée s'occupera de la suite . . .
Ceux qui applaudissent aujourd'hui seront peut-être les victimes de demain.
A méditer . . .