alexametrics
vendredi 03 février 2023
Heure de Tunis : 14:09
BN TV
Kaïs Saïed à propos du G7 : la Tunisie est un Etat souverain !
09/02/2022 | 22:52
3 min
Kaïs Saïed à propos du G7 : la Tunisie est un Etat souverain !

 

Le président de la République, Kaïs Saïed a reçu, ce mercredi 9 février 2022, le ministre des Affaires étrangères, Othman Jerandi, pour revenir sur sa dernière rencontre avec les ambassadeurs du G7 en Tunisie ainsi que la représentante du bureau du Haut-commissariat des Nations-Unies aux droits de l’Homme (HCDH) consacrée à l’explication « des véritables raisons ayant conduit à la dissolution du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) ».

 

Le président de la République a indiqué : « Certaines capitales et organisations se sont dites « préoccupées » par la dissolution du CSM. Je m’interroge : Pourquoi ne l'étaient-elles pas lorsque la justice n’était pas instaurée en Tunisie, ou lorsque des millions et des milliards étaient dérobés ? D’ailleurs, un texte de loi sera discuté en conseil des ministres pour vérifier l’issue des dons et des crédits disparus des caisses de l’Etat. C’est leur préoccupation qui nous inquiète. Nous sommes un Etat souverain, nous sommes conscients des équilibres internationaux et nous connaissons mieux qu’eux les accords et les conventions internationales. Nous sommes engagés aux principes de la liberté, de la démocratie et de la justice. Pourquoi donc cette préoccupation ? La Tunisie n’est ni une ferme, ni un pré. Ils sont parfaitement au courant de tous les dépassements, des assassinats et du détournement des biens publics ».

 

Le président de la République a rappelé qu’un magistrat avait lui-même avoué avoir touché 80 millions d’euros placés au Luxembourg, ajoutant qu’un « autre magistrat » garde toujours le dossier de l’affaire des assassinats et refuse de remettre les documents en sa possession.

 

Le ministre des Affaires étrangères a répondu au président de la République que les ambassadeurs s’interrogeaient à propos de l’issue de certaines affaires en cours devant la justice, à l’instar de l’attaque de l’ambassade américaine ou encore les assassinats politiques.

Le chef de l’Etat a poursuivi en assurant que certains pays n’ont même pas de conseil supérieur de la magistrature, à l'instar des Etats-Unis. « Et certains se disent préoccupés, comme si la dissolution du CSM les avait empêchés de dormir la nuit ! », martèle Kaïs Saïed sur un ton moqueur.

 

« Des ministres des Affaires étrangères contrariés, avez-vous déjà vu un ministre des Affaires étrangères qui ne l’est pas !  […] La Tunisie n’est pas une ferme, et puis ils veulent nous traiter selon l’approche des peuples sages et des peuples sauvages. Nous ne sommes pas des sauvages ! Notre peuple sait ce qu’il veut. Nous n’avons peut-être pas de grands moyens, mais nous avons des idées. Ils veulent nous placer au rang d’élèves et continuer dans leurs classifications ». Il a enchaîné pour se moquer une nouvelle fois des agences de notation internationales, créées, d'après lui, après la chute de l'Union soviétique (ce qui est faux NDLR). "Ils se mettent dans la position des enseignants qui notent leurs élèves avec Très bien, bien etc. Non, nous ne sommes pas des élèves". 

 

Le président de la République a assuré, également : « Nous discutons avec tout le monde, mais nous ne sommes ni une ferme, ni un pré, qu’ils fassent donc attention à leurs positions. Nous sommes un Etat souverain qui respecte la loi et nous aspirons, non à ce qu'ils qualifient d'Etat de droit, mais à une société de droit ».

 

S.H

09/02/2022 | 22:52
3 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
L'insulaire
Bien dit Mr Le Président....
a posté le 10-02-2022 à 15:40
Bravo, OUI nous sommes un PAYS SOUVERAIN.

Est-ce que nous nous sommes mêlés de leurs problèmes...?

NON.

Alors,qu'ils nous laissent TRANQUILLE et leur maudit cheikh on s'en occupe...
MH
Toz fi America
a posté le 10-02-2022 à 12:37
Nous savons tous comment s'est terminé notre héros regretté, qui un jour a crié fort "Toz fi America". Notre cher président a visiblement choisi la politique de "Toz fi America", mais sans pétrole. Est-il conscient de ce qu'il dit ? Décidément, nous sommes un peuple qui sait tout faire sauf tirer les leçons du passé.
Petit x
Ya KAIS, Le Grand Problème c'est que vous n'avez pas les moyens de votre politique...
a posté le 10-02-2022 à 10:38
Les pays du G7 savent pertinemment que la Tunisie ne peut pas tenir une seule année sans financements extérieurs dont la clé est détenue par le FMI, autrement dit entre leurs mains.

La position qu'ils viennent d'exprimer et rappeler à plusieurs reprises, à tort ou à raison d'ailleurs, est une épée de Damoclès sur votre tête Sir Président.

De deux choses l'une:

Soit vous vous entêtez et contournez à narguer tout ce monde super-puissant ( rien que sur le plan financier ) et là vos jours ne seront que comptés, car la frange de la population qui vous soutiens actuellement vous renversera demain à cause de la banqueroute économique inéluctable.

Soit vous vous ressaisissez rapidement et vous empruntez une voie diplomatique de haute voltige pour régler votre différend avec ces puissances et passer un accord, très douloureux et hautement impopulaire, avec le FMI et là l'espoir renaîtra pour le peuple à condition qu'il comprenne une fois pour toute qu'il n'y a que le travail et rien que le travail productif qui paye, N'est-ce pas Monsieur Taboubi; des 70.000 lignes rouges ?

Fini donc le populisme de bas étage, l'heure de vérité approche à grands pas !

A bon entendeur salut.
Abel Chater
La souveraineté de la mendicité et des fausses déclarations kamikazes, au nom d'un peuple tunisien pris en otage par le trio du mal ennemis de la liberté et de la démocratie dans le monde arabe.
a posté le 10-02-2022 à 10:25
D'un côté ils lèchent les bottes du FMI et de la Banque Mondiale, en vendant toute la Tunisie aux dictateurs arabes et à l'occupant français, ennemis de la démocratie des Révolutions arabes, dans l'espoir d'encaisser des Emirats hébraïques et des Saoudiens de Scie Monchar Ben Selman, tout en reposant leurs ambitions dictatoriales sur l'expérience genocidaire du Saffah Sissi d'Egypte et de l'autre côté, ils parlent de souveraineté à l'adresse de ceux qui ne font que les exhorter au retour au respect des Institutions constitutionnelles, comme c'est le cas chez chez eux dans leurs propres pays. Non pas comme chez les dictateurs arabes.
Qui pourrait imaginer un seul dictateur arabe, reprocher quoi que ce soit au président Kaïs Saïed?
Au contraire. Ce sont eux qui l'encouragent à nous détruire nos acquis et notre Etat démocratiques en Tunisie. Par la suite et à la chute du président Kaïs Saïed, ils vont tous se distancer de lui, en prétendant qu'ils sont les amis du peuple tunisien.
Allah yostir Tounes.
Bizertin
les zigotos apprennent
a posté le 10-02-2022 à 10:11
au G7 le savoir vivre. les 7 puissants pays du monde veulent défendre les pauvres tunisiens du mal d'un dictateur qu'il est entrain de faire au pays.
Parler de souveraineté et mendier G7 après ,bande de tarés.
Comploteurs COMME VOTRE DICTATEUR ZAquaFOUNA.
De quel droit ces quelques zigotos veulent affamer 12 millions de tunisiens?
ne venez pas parler du peuple ,vous êtes quelques milliers de tarés achetés
quelques dizaines de familles profiteurs de la Tunisie depuis 1956.Zaquafouna est leur employé et qui n'a qu'un seul objectif ,casser la démocratie en Tunisie.. empêcher les tunisiens de bien vivre librement, empêcher surtout la loi de l'économie solidaire que le parlement a promulguée de voir le jour et qui élimine les autorisations.
Compris les zigotos.


R.
Bravo mr le president
a posté le 10-02-2022 à 08:55
Reponse cinglante de notre president ! La souverainte de notre pays est une ligne rouge a ne pas franchir . Si ces pays veulent nous aider sur le plan economique ils sont les bienvenu sinn qu ils nous laissent gerer nos probelemes entre nous .
Naim
Des valeureux soldats de la démocratie occidentale
a posté le 10-02-2022 à 08:55
Pourquoi est-ce que ces valeureux représentants des " puissances " mondiales n'ont-ils pas manifesté leur préoccupations quand le khwamji ghanouchi, après le gel de ses fonctions, alors qu'il a menacé l'Europe de l'envoi de cinq milles réfugiées clandestins pour pas parler de terroristes.
BAHRILA
entièrement d'accord
a posté le 10-02-2022 à 07:58
tous ces pays n'ont jamais réagit quand nous subissions la mascarade 'une "justice indépendante"