alexametrics
jeudi 25 avril 2024
Heure de Tunis : 01:33
A la Une
Kaïs Saïed : Une justice indépendante vaut mille constitutions !
01/11/2021 | 19:22
2 min
Kaïs Saïed : Une justice indépendante vaut mille constitutions !

 

Le président de la République, Kaïs Saïed a reçu aujourd’hui, lundi 1er novembre 2021, la ministre de la Justice Leila Jaffel « afin de discuter de l'assinissement de la justice » et notamment le dossier épineux du Conseil supérieur de la magistrature.

« La justice est malade et la Tunisie est blessée. Une majorité de juges intègres font leur travail en leur âme et conscience mais certains veulent s’immiscer dans leur travail par tous les moyens possibles. Dans la plupart des cas, les juges refusent ces viles pratiques auxquelles sont habitués nombre de ceux qui se présentent comme des hommes politiques. Ces juges [corrompus] sont, malheureusement, choisis en fonction de leurs alliances politiques », a-t-il déclaré.

 

Kaïs Saïed a, par ailleurs, déclaré que s’il avait ordonné à la ministre de la Justice la préparation d’un projet de décret sur le Conseil supérieur de la magistrature (CSM), « ce n’était nullement pour s’immiscer dans le travail de la justice […] au contraire, ceci sera fait avec la participation des juges mais sans l’intervention des politiques ». Et d’ajouter qu’il avait appelé, en 2015, à ce que les deux tiers du CSM soient élus par des juges et que le tiers restant soit élu par des magistrats à la retraite qui ne cumulent aucune autre fonction.

 

Dans son discours, le chef de l’Etat est revenu sur la prestation de serment de Mohamed Kechaou plus tôt dans la journée, affirmant qu’il s’est, notamment, entretenu avec lui au sujet de la corruption qui sévit auprès de certains juges. « Je possède de très nombreux documents prouvant les méfaits de certains contre des citoyens et, donc, contre le peuple tunisien », brandissant un document de plusieurs pages détaillant « les biens fonciers frauduleusement acquis par certains juges ».

Kaïs Saïed a aussi évoqué une dissimulation de documents par un juge dans l’affaire Belaid-Brahmi,  prouvée par un enregistrement vidéo. Le président a également dit à la ministre de la Justice : « Vous connaissez les dépassements qui ont eu lieu dans le tribunal que vous présidiez. Des dépassements de tous genres, moraux, financiers et autres ».

« Aucune réforme n’est possible si la justice n’est pas assainie », a-t-il dit, pointant du doigt « ces juges hors la loi qui se cachent derrière leur immunité afin de se rendre coupables de dépassements moraux et financiers  ».

 

S.T

 

 

01/11/2021 | 19:22
2 min
Suivez-nous
Commentaires
'?lu de la république française
Mr le visiteur des mosquées du monde selon vos dires ce n'est pas une accusation de ma part
a posté le 03-11-2021 à 13:31
Abel châtré , il fallait demander à l'un de vos amis qui était ministre de la justice Mr Nouredine Bhiri de désinfecter la justice au lieu de donner raison à Mr Kaïs Saïed, vous l'avez traité de dictateur et d'autres insultes, il me semble vous faisiez toujours des compliments à Ghannouchi, aujourd'hui vous donnez raison à Kaïs Saïed , quand je disais les islamistes suivent le sens du vent je me suis pas trompé, Mr le visiteur des mosquées du monde, j' attends toujours pour quel motif , c'est le juif et l'éboueur de la république française qui vous le demande
Abel Chater
J'ai regardé le discours du président Kaïs Saïed au sujet de l'assainissement de la justice tunisienne. Il a à mille pour cent raison. Il faut l'encourager et le soutenir en cette tendance.
a posté le 02-11-2021 à 02:20
Tout ce que dit le président Kaïs Saïed au sujet des juges corrompus, est à mille pour cent juste et véridique. Il m'est arrivé à moi-même de m'avoir souvent demandé, si la Tunisie s'est débarrassée des Trabelsia de Ben Ali, pour les remplacer par des juges corrompus qui se sentaient dans l'impunité totale et au-dessus de toutes les lois de ce monde. A ma famille, on nous vole nos terres à Zouitina, El-Batan de la délégation de Tébourba au gouvernorat de la Manouba, par toute sorte d'escroqueries en coopération avec le chef de poste de la Garde nationale de Batan nommé "Témim", sous l'égide d'un vice-procureur de la République à la Manouba, de relation restreinte avec notre agresseur. Ce dernier achète un terrain dans l'indivision à dix (10) mille dinars l'hectare, puis il vient nous arracher par la force "iftkèk Haouz bel Kouwa", un terrain en bordure de la rue que nos locataires habitent et occupent depuis plus de 40 ans, le contrat de location fait preuve, parce que l'hectare de chez nous vaut de 60 à 100 mille dinars. L'agresseur est un aisé qui habite la Cité Ennassr et nos locataires sont des pauvres paysans, habitants des lieux. Il a suffisamment d'argent pour corrompre qui que ce soit, car la différence entre son prix d'achat dans l'indivision et la valeur réelle de nos terres qu'il veut nous prendre par la force et sans jugement ni division, pourrait atteindre le milliard. A chaque fois que nos locataires déposent une plainte au poste de la Garde nationale de Batan dans la délégation de Tébourba, gouvernorat de la Manouba, pour force "iftkèk Haouz bel Kouwa", le dossier est envoyé vide. Ils lui retirent même le contrat de location, afin que l'affaire tombe à l'eau.
J'ai moi-même envoyé une plainte dans ce sens au président Kaïs Saïed et je ne puis que l'encourager dans sa lutte contre les corrompus au sein de la Justice et dans les postes de police et de la Garde nationales. Les dossiers traînent et les documents s'envolent dans le néant. L'un te montre sa facture d'électricité et l'autre te montre l'ordonnance médicale de sa femme. Tu paies ou tu perds l'affaire d'office, au profit de ton adversaire.
Si le président Kaïs Saïed réussissait même à rendre justice aux Tunisiens, qu'il demeure président à vie de la Tunisie. Car, que faire d'une démocratie de corrompus dans tous les domaines, depuis la santé, en passant par les Sécuritaires, les Justiciers, les administrations, jusqu'à dans l'éducation et au ramassage des poubelles.
Allah yostir Tounes.
BI
Cher @Abel, vous avez mon soutient..
a posté le à 11:45
Je pourrais chanter la même chanson ici : Affaire d'escroquerie flagrante depuis au moins 10 ans !!
Et à ce jour, il n'y a même pas une convocation sérieuse au tribunal pour un procès ! ?
Citoyen_H
FONCEZ KAISSOUNE, D'?BARRASSEZ NOUS DE TOUS CES POURRIS ET CORROMPUS
a posté le 01-11-2021 à 22:09
"Aucune réforme n'est possible si la justice n'est pas assainie"

Absolument.
Point à la ligne.
Mettez nous tous ces corrompus là ou ils devraient, être : La prison !!!!


OUI
Serieusement..
a posté le à 11:47
Il faut investir dans la construction des prisons en Tunisie..
Tn
Lool..
a posté le 01-11-2021 à 21:59
Le summum du populisme


La Tunisie mérite mieux
Un lecteur
C'est du populisme de demander une justice indépendante?
a posté le à 23:25
Arrêtez vos slogans creux vous êtes démasqués vous et votre secte de traîtres vous allez payez cash ....