alexametrics
lundi 24 juin 2024
Heure de Tunis : 15:36
BN TV
Kaïs Saïed : il est possible d’appliquer des taxes supplémentaires aux riches
01/06/2023 | 17:59
2 min
Kaïs Saïed : il est possible d’appliquer des taxes supplémentaires aux riches

 

Le président de la République, Kaïs Saïed a reçu, jeudi 1er juin 2023, la cheffe du gouvernement, Najla Bouden au palais de Carthage. 

La rencontre a porté sur le fonctionnement du gouvernement et les équilibres financiers, plus particulièrement. Dans ce contexte, il a réaffirmé la nécessité de réaliser l’équilibre escompté en pensant à de nouveaux mécanismes basés sur la justice, tout en préservant la paix sociale.


«Je sais que le travail est pénible ces derniers jours, comme il l’a toujours été. Nous allons assumer l’entière responsabilité. Nous ne reviendrons jamais sur nos choix et nos engagements envers le peuple tunisien », souligne-t-il. Il a, également, mis l’accent sur l’importance de la cohérence et l’harmonie de l’action gouvernementale chapeautée par la cheffe du gouvernement, «il n’y aucun moyen permettant aux ministres d’agir contrairement à la politique définie par le président de la République. L’harmonie entre tous les membres du gouvernement est exigée ».


Le président de la République a réitéré  ses propos exprimés lors de sa réunion avec les professeurs universitaires, reprenant la citation d’Omar Ibn Al Khattab: « Si je l'avais su auparavant, j’aurais pris l'excédent d'argent des riches pour le donner aux pauvres ».

Ainsi, il a souligné : « au lieu de lever les subventions au nom de la rationalisation, il est possible d’appliquer des taxes supplémentaires à ceux qui en bénéficient et sans se soumettre aux diktats étrangers ». Il a rappelé que la Tunisie avait déjà eu recours à ce mécanisme depuis les années quarante, à travers la création de la caisse de compensation. 


S.H

 


01/06/2023 | 17:59
2 min
Suivez-nous
Commentaires
A4
Son idéal: 12 millions de misérables !!!
a posté le 02-06-2023 à 12:54
ROBOCOP (4)
Ecrit par A4 - Tunis, le 14 Janvier 2023

Nous vivons une drôle d'époque
Où même les dieux deviennent loufoques
Une époque risquée, bien incertaine
Où les tout-puissants sont à la traine
Ils ne pigent rien, sont dépassés
Braillent et fulminent comme des angoissés

Ce n'est qu'un blasphème, je le sais bien
De dire des dieux qu'ils ne pigent rien
Mais que voulez-vous que je dise
Devant l'horreur de leurs bêtises
Quand ils confient avec délectation
Qu'ils nous programment une épuration ?

Que dois-je dire de ces divinités
Qui par manque de lucidité
Ne nous débitent que des âneries
Ne nous sortent que des vacheries ?
N'ont-ils pas sottement confondu
Les droits chemins et les voies tordues ?

Même s'il manque parfois de clairvoyance
Le notre est le meilleur, ciel quelle chance !
Ecoutez bien son discours divin
Enonçant ses diktats un à un
Enumérant ses prédications
Psalmodiant sa co-ran-stitution

Il faut dire que c'est plus fort que lui
'?a le travaille toutes les nuits
Il ne peut penser qu'aux miséreux
Qu'aux pauvres bipèdes malheureux
Il en rêve dans ses méditations
Et désire en avoir douze millions !!!
Agatacriztiz
Il y a des solutions "ancien régime" qui sont encore bonnes à utiliser
a posté le 02-06-2023 à 10:36
Il y a aussi la solution (provisoire) de l'ex formule du 26-26, soit, sous une autre dénomination, faire appel aux dons (conséquents) et, en expliquant clairement les besoins de l'état, à la générosité des tunisiens (et des étrangers) qui peuvent se le permettre, ou bien quelque soient leurs moyens et qui vivent dans le pays.
On pourrait faire appel aussi à ceux qui travaillent à l'étranger.
Il y a aussi moyen de faire appel, dans la mesure d'une faisabilité acceptable, et à titre exceptionnel, aux dons des personnes en "délicatesse" avec le fisc ainsi que ceux impliqués dans le processus de réconciliation fiscale pour des projets, qui, pour la plupart d'entre eux, ont peu de chance de voir le jour.
Cela servirait à "mesurer" le souci de nos compatriotes à s'impliquer dans le redressement des finances du pays et à dépêcher l'état à traiter comme il se doit et dans les meilleurs délais possibles le dossier des entreprises "fossiles" qui pompent les deniers de l'état
cesarios
se déplacer, visiter, passer au crible et faire le suivi, c'est là...................
a posté le 02-06-2023 à 10:26
Le peuple en a assez des discours, des constatations, des amalgames, des magouilles, des entrevues avec la cheffe du gouvernement qui acquiesce en hochant la tête sans pouvoir agir et récolter des réels résultats ressentis concrètement par la majorité d'un peuple qui se voit appauvri, affaibli et épuisé....M. LE PRESIDENT, vous êtes invité, sollicité d'abandonner votre palais de CARTHAGE pour des certaines périodes de temps à autre et lancer des visites inopinées et soudaines dans tous les gouvernorats et rencontrer les bas de votre peuple et entendre leurs vraies requêtes, plaintes, et déplorations dans chaque domaine de leurs activités , de leurs charge, et de leurs gagne-pain et d'engager des suivis périodiques concrets et productifs au vu et su de tout le monde
Momo
Les dindons de la farce !
a posté le 02-06-2023 à 09:56
Certains continuent à scander sir sir wahna ourak bel bendir... Ces goujats n'ont pas compris que ce sont eux qui vont payer les taxes supplémentaires ! Comparés aux salariés, les grosses fortunes représentent une assiette très faible pour les impôts, sans parler de ceux qui ne paient pas et qui continueront à ne pas payer comme les contrebandiers et les professions libérales parce que l'état est laxiste envers eux, donc il se retournera vers la solution à portée ceux à qui on retient les impôts avant de leur payer leurs salaires...
En résumé ceux qui trinqueront, seront toujours les mêmes: les salariés nantis. A l'échelle du peuple veut : un salarié nanti est celui qui gagne plus que le SMIG. Alors à vos poches... Et continuez à tambouriner !
Nephentes
Consentir à des mensonges évidents, c'est en quelque sorte devenir soi-même mauvais
a posté le 02-06-2023 à 09:50
Phrase magnifique

Le nivellement atroce de la société tunisienne depuis 40 années a un visage et une légalité , a défaut de légitimité: Mr Kaes Saed

Gardons un minimum d'honnêteté!
La répartition de charge (Lastverteilung)
a posté le 02-06-2023 à 08:44
Introduction: oui à la répartition de charge par contre il faudrait motiver et responsabiliser le Tunisien sans exception par la loi afin de créer de la richesse par lui même, pour lui même, pour tous les Tunisiens et pour le reste du monde


Ritz Schäffer, Président de la Bavière après la Seconde Guerre mondiale, était convaincu qu'il fallait redistribuer les richesses à l'heure zéro dans une Allemagne dévastée par la guerre. Le politicien de la CSU ne s'est pas fait d'amis avec l'idée d'impôts spéciaux.

Et ainsi, la jeune République Fédérale d'après guerre a connu la plus grande action de redistribution jamais réalisée dans une économie libre de marché. Des milliards provenant entre autre des impôts sur la fortune ont été prélevés et versés à des millions de personnes démunies. Le 1er septembre 1952, la loi sur la répartition de charge (Lastverteilung) est entrée en vigueur.

L'idée n'a apparemment pas perdu beaucoup de sa force de rayonnement sociopolitique. En effet, lors du débat sur la manière dont l'Etat allemand devait faire face aux coûts élevés de la Pandémie Corona, la demande d'un nouvel impôt spécial sur le modèle historique de la répartition de charge a également fait son apparition.

Schäffer voulait construire une nouvelle société allemande socialement solidaire : "Il est naturel de penser que celui qui a subi des dommages patrimoniaux pendant la guerre se tourne vers celui qui a conservé sa fortune pendant la guerre", expliquait le ministre.

La souffrance, la misère et le désespoir étaient omniprésents. Immédiatement après la fin de la guerre, le pays comptait 15 millions de personnes qui ne possédaient souvent pas grand-chose de plus que leurs vêtements usés: Victimes des bombardements (souvent exagérés et inutiles après la capitulation de L'Allemagne --> mais ceci est un autre sujet) , sans-abri, douze millions de personnes, déplacées des anciens territoires allemands de l'Est, ont cherché une nouvelle patrie à l'Ouest. Dix-huit millions de personnes, soit plus d'un tiers de la population de la République fédérale d'Allemagne à l'époque, avaient droit à des versements d'argent gratuit au nom de la répartition de charge.
-->
De même, la répartition de charge est aujourd'hui une obligation en Tunisie, au nom d'une nouvelle société tunisienne socialement solidaire durant une situation socio-économique très difficile à la suite de la pandémie du virus corona et de la guerre en Ukraine.

Bonne journée
Salarié
Arrêtons
a posté le 02-06-2023 à 06:52
Il a raison mr le président si décide de taxer les fortunes.. arrêtons de taxer les salariés publiques et privées et penser à d'autre taxes..un salarié paye 1 pour cent de son salaire à la caisse de compensation..
Freez
La Tunisie d'aujourd'hui
a posté le 02-06-2023 à 06:50
Lorsque les gens sont contraints de se taire lorsqu'on leur raconte les mensonges les plus évidents, ou pire encore lorsqu'ils sont contraints de répéter eux-mêmes ces mensonges, ils perdent une fois pour toutes leur sens de la probité. Consentir à des mensonges évidents, c'est en quelque sorte devenir soi-même mauvais. La volonté de résister à quoi que ce soit est ainsi érodée, et même détruite. Une société de menteurs émasculés est facile à contrôler.

Theodore Dalrymple
Nephentes
Bravo
a posté le à 09:47
BRAVO

Quelques lecteurs de BN possèdent encore une certaine hauteur de vue
why_in_GZ
Evolution
a posté le 02-06-2023 à 05:07
Un jour il fait une réunion de 5 heures !!!! avec des universitaires (même pas des experts économiques), et le lendemain notre génie a des idées !
Mais quel homme !
Et en plus, il cite Omar Ibn Al Khattab !
Mon Dieu, c'est vrai qu'en 1400 ans, rien ou presque ne s'est passé... Cet homme est dangereux, il n'est pas fait et ne sera jamais président. C'est une erreur de l'histoire et nous payons et payerons un lourd tribut à cause de ses conneries et ses idées passéistes... Marre de ces littéraires qui vivent dans un monde parallèle. Je rêve d'une Tunisie dirigée par un maallem, un ingénieur, un mec pragmatique et bosseur... Pas ce farfelu qui n'y connaît rien à rien et qui souffre de complotite aigue...
Le Révolté
ks un intellectuel !
a posté le à 09:51
ks se prend pour un intellectuel . Omar Ibn Al Khattab disait aussi que "La culture, c'est comme la confiture, moins on en a, plus on l'étale."
JTG
La fuite
a posté le 01-06-2023 à 23:28
Première question: à partir de quand on est "riche"?...il y a des différences de niveau entre revenu légèrement supérieur à la moyenne et très aisé....2ème question:après avoir provoqué la fuite des cerveaux, faut-il se préparer à la fuite des très aisés et de leurs capitaux, provoquant un retrait des investissements etvdu chômage ? Et on prendra les taxes sur qui alors? Les ex "revenus légèrement supérieurs à la moyenne", la moyenne ayant mathématiquement baissévde par le nivellement par le bas dûcàvun raisonnement aussi affligeant ?
Zoufri
Vol qualifié
a posté le 01-06-2023 à 22:46
Ce gars est aux abois. La cigale et la fourmi. Ce ks a perdu un an entier à dilapider notre argent sur des référendums, élections...
LMT
Choix...
a posté le 01-06-2023 à 21:00
De quels choix il parle? Lequel des choix il a réalisés pour les tunisiens parmi ceux qu'il annonce à tout bout de champ. Le seul choix qu'il en tête c'est de massacrer le peuple et le pays. Peut-Il considérer comme faisant partie des pauvres avec les 30000 dinars mensuels qu'il pompe sur le dos des tunisiens. Il n'a aucune décence de faire souvent référence â Omar Ibn El Khattab alors qu'il n'est qu'une paille comparé à ce GRAND MONSIEUR que plusieurs annees-lumière séparent les deux
LMT
Choix...
a posté le 01-06-2023 à 20:50
De quels choix il parle? Qu'a-t-Il réalisé comme choix parmi ceux qu'il a annoncés, il ne fait que massacrer le peuple et le pays. Par ailleurs, on dirait qu'il fait partie des pauvres avec les 30000 dinars mensuels qu'il pompe sur le dos des tunisiens. En plus, il fait souvent référence â Omar Ibn El Khattab alors qu'il n'est qu'une paille à côté de ce Grand Monsieur et qu'il y a un écart de plusieurs annees-lumières entre les deux.
Agatacriztiz
Pourtant, ils sont facilement repérables.
a posté le 01-06-2023 à 20:49
Surtout ceux qui se pavanent dans des bagnoles de luxe, 4x4, SUV, ou décapotables rutilantes qui valent des centaines de milliers de dinars, consomment comme des outres assoiffées et coûtent un bras pour n'importe quel remplacement de pièce détachée, n'apportant absolument rien au pays...
La vignette automobile devrait leur coûter beaucoup plus cher, pour commencer, au moins dix fois le coût actuel s'ils veulent continuer à "frimer"....
Tounsi anti chlayeks
Toi tu apportes un truc au pays
a posté le à 07:41
Ceux qui roulent en énorme 4*4 ont travaillé et gagne leur vie! Ils créent des emplois et ils risquent leur argent! Sans eux on va être dans la misère! Il n'y a que les imbeciles qui pensent comme toi qu'un riche ne peut être qu'un voleur! S'il ne se sent plus à l'aise dans son pays le riche ira investir au Maroc et en Afrique et toi tu resteras dans ta misère avec le destructeur de la Tunisie; Kais saed! Il parle de la compensation qui a été faite dans les années 40!!!!! On est en 2023 ce mec ne comprend rien il est entouré de gens nuls !!! Les années 40!!!! Enfin quand tu as une première ministre comme cette clown attends toi à avoir un résultat de clown
Judili58
@Agatacritziz
a posté le à 00:38
Cher Mr ou Mme je roule en SUV , j'ai une belle villa avec piscine. Je vis ma femme et moi de nos pensions de retraités ( 4300 DT/ mois )pour lesquelles nous avons cotisés pendant 30 ans de carrière professionnelle. Nous payons une vignette auto de 2150 DT/ans et nos impôts sur le revenu nous sont retenus à la source . La dernière échéance de notre prêt immobilier est pour Août 2023. C'est nous les riches que vous voulez taxer ? Au fait ce que nous possédons est le fruit de notre travail à l'étranger durant plus de 16 ans.
Juan
je soutiens: les RICHES doivent payer, de gré ou de force
a posté le 01-06-2023 à 20:31
il FAUT imposer les riches qui ne paient ni impots ni zaqat, à hauteur de 30 à 40 %.
pour financer le SOCIAL.
il FAUT imposer sur les signes extérieurs de richesses: grosses voitures, belles villas, voyages souvent à l'étranger ...
il FAUT imposer ces belles villas, inscrit au nom d'un enfant, voir un bébé !!
Mocheb
@UTICA
a posté le 01-06-2023 à 19:26
Continuez à faire la sourde oreille ou les morts... bientôt la destruction du peu qui reste.
Bbaya
Les riches travaillent en moyenne 14h par jour les pauvres dans les cafés
a posté le 01-06-2023 à 19:19
Il fau voler l'argent des riches! Pour payer les salaires des incompétents au gouvernement et aux feignants de la fonction publique qui jettent leurs manteaux le metin et y aller s'installer dans un café!
Une réunion avec des professeurs pour maquiller cette nouvelle taxe! Qui ne sait pas taxer
Tounsi
Pas raison
a posté le à 06:50
C'est pas tous les fonctionnaires cher lecteur..le fonctionnaire paye 1 pour cent de don salaire pour la caisse de compensation..il faut imposer la fortune..et pas imposer les salariés basta..en france la fortune paye beaucoup
Zarzoumia
Catastrophique
a posté le 01-06-2023 à 19:09
Robin des bois maintenant. Il vole aux riches pour donner aux pauvres. Il est vraiment dangereux tellement il est simpliste pour ne pas dire simplet.
Riri
L, absurde c'est la logique de ce k. S
a posté le à 22:45
Pauvre tunisie, pauvres tunisiens
Mais que raconte-t-il ce personnage ? Se rend-il point compte qu'il n'est qu'un farfelu, un con, un ringard?
Que le peuple tunisien applaudisse la destruction, la démolition du dernier rempart de la Tunisie, à savoir le secteur productif privé. Que les énergumènes, fidèles de ce malade fassent la fête. Dans quelques mois tombera la tunisie et ce guide suprême avec.
'?a sera bien fait pour la
gueule de cette plèbe.
Cher zarzoumia, vous avez complètement raison. Je partage profondément votre opinion. La tunisie à deux pas du fond du gouffre.
Juan
çà s'appelle REDISTRIBUTION, JUSTICE SOCIALE .....
a posté le à 20:34
go back to school.
'Gardons un minimum d'honnêteté!
@Juan
a posté le à 08:28
oui, je suis de votre avis: "ça s'appelle REDISTRIBUTION, JUSTICE SOCIALE" --> Merci Juan

Bonne journée


Zarzoumia
Zakat man
a posté le à 22:18
Redistribution et justice sociale? Pour une mesurette qui vise à financer la compensation ? Un pays qui a besoin de relance,d'investissements, de création de richesse,d'éradiquer l'économie parallèle, optimiser la récolte d'impot, on ne trouve de mieux que d'annoncer une taxe, en plus pour la compensation et non le développement. Sans mesurer les effets pervers, impact sur les investissements, le développement de l'économie parallèle ect. Un nivellement par le bas qui risque de s'opérer. Aucune mesure pour encourager l'initiative, l'investissement, création d'emplois. Pour une broutille on sort les grands mots? Je comprend que c'est votre culture de la zakat qui prend le pas mais un minimum de jugeote ne vous fera pas de mal.
Citoyen_H
PEUT ETRE QUE LE JOUR
a posté le 01-06-2023 à 19:08
où les grévistes chroniques, stériles et improductifs, au rendement insignifiant, ne seront plus payés durant leurs interminables jours de grèves, l'état récupèrera des centaines de milliards !!!!
Il faudrait qu'un journaliste d'investigation, s'il en existe un, fasse une enquête en calculant la somme colossale touchée par les grévistes, sans qu'ils aient donné aucune contrepartie, du jour de l'infection de 2011 à aujourd'hui.
Il faudrait commencer à penser sérieusement à annuler le jour de repos accordé aux misérables fainéants et aux paresseux de la place par le mesquin et populiste abbou.
Cette anomalie, coute chaque année, des dizaines de milliards à lEtat !!!!!
La nation ne peut plus se permettre ce genre de luxe.
Seul le travail, paie.

BI
Il est temps d´agir M. le Président!
a posté le 01-06-2023 à 18:42
L' argent est là et si vous ne le récupérez pas auprès des riches et surtout les oligarches, il en sera encore moins pour ceux qui souffrent vraiment de la crise.

La demande d'un impôt foncier unique sur tous les actifs supérieurs à un million de TDN par exemple et une réintroduction de l'impôt sur la fortune ordinaire sur tous les actifs supérieurs à un million de TND.

Un prélèvement sur la richesse ne submergerait personne des super riches surtout de la dictature de Bourguiba et Ben Ali et il y aurait bien sûr des exemptions pour les actifs commerciaux. Mais ici aussi, si l'état n'avait pas sauvé l' économie et le tourisme avec ses moyens, de nombreuses entreprises n'auraient pas survécu. Il est donc temps pour un pour cent des super-riches de redonner quelque chose à la société.

Il faut différencier la richesse gagnée par un travail honnête et la responsabilité des entreprises doit être évaluée par rapport à la richesse des spéculateurs.
Regardez la bourse, les banques, les assurances, les spéculateurs et les sauterelles!

Bon vent!
Juan
suis de ton avis
a posté le à 20:37
de plus, le SOCIAL permet aux plus pauvres de consommer. çà fait tourner l'économie.
Bravo
Bravo
a posté le à 06:55
Rien à dire bravo
Le Baron
il faut voler l'argent de ceux qui bossent comme des malades
a posté le 01-06-2023 à 18:22
et le donner aux personnes qui ne veulent rien foutre ,c'est du n'importe quoi ,la solution c'est d'obliger les battalas qui glandent dans les cafes a bouger leur cul et aller bosser afin de produire et payer leur taxe
Un lecteur
L'argent ne tombe pas du ciel
a posté le 01-06-2023 à 18:09
Et ce qu'on va donner d'une main faudra le retirer de l'autre seul le travail de chacun pourra changer les choses dans ce pays détruit
Chevy
Un lecteur
a posté le à 21:16
Et oui, ne pas donner un poisson mais apprendre à pêcher.... On est définitivement perdu. Bof... tout le monde s en fout