alexametrics
vendredi 03 février 2023
Heure de Tunis : 14:55
BN TV
Farouk Bouasker : il vaut mieux ne pas toucher à la loi électorale à ce stade
10/10/2022 | 12:13
2 min
Farouk Bouasker : il vaut mieux ne pas toucher à la loi électorale à ce stade

 

Le président de l'instance supérieure indépendante pour les élections (Isie), Farouk Bouasker, a indiqué, dans une déclaration accordée ce lundi 10 octobre 2022, à radio IFM, que la proposition d’amender la nouvelle loi électorale est encore à l’étude et que l’Isie aura son avis sur le sujet.

« Cette proposition vient en réponse à des constats que l’Isie a rapporté et l’Isie aura un avis technique à émettre. A priori il n’y aura pas abandon car le processus a été lancé, à l’heure actuelle nous avons enregistré 140.000 parrainages, on peut agir sur des détails techniques pour limiter les cas de fraude mais il est peu probable qu’on abandonne totalement les parrainages. Il vaut mieux ne pas toucher à la loi électorale à ce stade mais si des réajustements techniques doivent être opérés, il faut le faire après examen de la situation et en prenant en considération l’avis de l’Isie » a-t-il souligné.

 

 

Dans la nuit de vendredi 7 octobre, lors de réunion avec sa cheffe de gouvernement, Najla Bouden, le président de la République a exprimé son mécontentement du déroulement du processus électoral notant des infractions en lien avec la collecte des parrainages. Les candidats aux législatives doivent, selon le nouveau Code électoral, collecter 400 parrainages pour ensuite être en mesure de déposer leur candidature auprès de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie). 

 

Kaïs Saïed a affirmé que si la législation actuelle en vigueur ne réalise pas ses objectifs, le devoir national sacré nécessite son amendement afin de mettre un terme à ce phénomène condamnable.

Et d’ajouter que le but du comportement des personnes arrêtées et traduites devant la justice, comme il a été spécifié par les enquêtes, était de créer la perturbation et l’anarchie parmi les citoyens car ils craignent le verdict des urnes le jour du scrutin prévu le 17 décembre 2022.

 

M.B.Z

 

10/10/2022 | 12:13
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Abel Chater
Chuuuuuuuttttt !!!
a posté le 10-10-2022 à 13:56
Exécute les ordres de ton chef Kaïs Saïed et prépare-toi mieux, à plus de mises-en-scènes qu'à ton "référendum du 25 juillet 2022", pour que tu puisses arriver à quatorze (14) millions d'électeurs lors de tes prochaines fausses élections à la "jamahiriya", illégales et anticonstitutionnelles, afin que ton chef Kaïs Saïed, puisse dire, qu'il a eu 200% d'électeurs à son projet de "Zènga, Zènga, Dar, Dar", de loin plus que les 97% de son ami le génocidaire de Rabiaa, le Saffah Sissi d'Egypte. Surtout autour de sa région rurale de Béni Khiar!!!
Allah yostir Tounes mine Amthèlik !!!
Citoyenne
Tartempion
a posté le 10-10-2022 à 13:32
Qd on accepte la posture du tartempion ou de porte-serviette, il faut l'assumer jusqu'au bout et en supporter les co sequences (individuelle et collective-historique). Et arrêtez de prendre les Tunisiens pour des idiots en voulant separer le "technique" du politique. Des qu'on s'approche de la sphère du pouvoir, "Tout est politique" disait Rousseau
Citoyenne
Tartempion
a posté le 10-10-2022 à 13:27
Quand on a accepté la posture du tartempion, ou de porte-serviette , on doit l'assumer jusqu'au bout et en supporter les conséquences (individuelle et collective-historique). Et arrêtez de prendre les Tunisiens pour des idiots en séparant le "technique" du politique comme l'ont fait S. Belaid, Mahfoudh, Bouderbela et bien d'autres. Lorqu'on s'approche de la sphère du pouvoir "Tout est politique" disait Rousseau
Fares
Ah qu'il est gentil
a posté le 10-10-2022 à 13:26
Est-ce qu'il pense vraiment qu'il a son mot à dire? Il n'est qu'un chiot entre les mains de Kaisollah.

D'ailleurs, Kaisollah aurait mieux fait de désigner une coiffeuse à la tête de l'ISIE, elles sont bien meilleures en maquillage (des chiffres).
Bbaya
J'imagine KS lui répond au Tel : Enti sakar fomek! Make ken laahaass
a posté le 10-10-2022 à 13:15
Wechkounek!?
Tu vas la fermer et il va te dicter quoi faire et quoi dire.
Mansour Lahyani
Il ne sait pas ce qu'il risque ce godillot de Bouasker !
a posté le 10-10-2022 à 12:54
Ou, du moins, il devrait le savoir assez bien pour avoir vu déjà d'autres victimes de Kaisollah ! S'il poursuit sur cette voie inconvenante, il se retrouvera les quatre fers en l'air, et devra se contenter de consulter les résultats des élections au panneau d'affichage !!!
Abir
Sois honnête
a posté le 10-10-2022 à 12:25
Il faut dire , ks n'a pas le droit de toucher à la loi électorale à ce stade! Il ne faut pas avoir de dire la vérité, même à ton père !