alexametrics
dimanche 03 mars 2024
Heure de Tunis : 14:49
coronavirus
Covid-19 – Hechmi Louzir : pas de sous-variant Eris en Tunisie
10/08/2023 | 17:43
2 min
Covid-19 – Hechmi Louzir : pas de sous-variant Eris en Tunisie


Le directeur de l’Institut Pasteur, Hechmi Louzir, a assuré, jeudi 10 août 2023, que le nouveau sous-variant d’Omicron – EG.5 appelé également Eris – n’avait pas encore fait son apparition en Tunisie. 

Dans une déclaration à l'agence de presse Tap, il a affirmé que le dernier séquençage génomique du SARS-Cov-2 avait été réalisé il y a de cela six semaines prouvant l’absence de ce sous-variant en Tunisie. 

 

Eris a été classé récemment « variant d’intérêt » par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Ce sous-variant a été détecté dans plusieurs pays dont les États-Unis, le Royaume-Uni et la Chine, entre autres. « Au 7 août 2023, 7.354 séquences d’EG.5 ont été soumises à la GISAID par 51 pays. La plus grande partie des séquences d’EG.5 provient de Chine (30,6%, 2.247 séquences). Les autres pays ayant soumis au moins 100 séquences sont les États-Unis d'Amérique (18,4%, 1.356 séquences), la République de Corée (14,1%, 1.040 séquences), le Japon (11,1%, 814 séquences), le Canada (5,3%, 392 séquences), l’Australie (2,1%, 158 séquences), Singapour (2,1%, 154 séquences), le Royaume-Uni (2,0 %, 150 séquences), la France (1,6 %, 119 séquences), le Portugal (1,6 %, 115 séquences), et l’Espagne (1,5 %, 107 séquences) », lit-on dans un communiqué de l’OMS publié mercredi.  

L’OMS a expliqué que le sous-variant EG.5 était de la ligné XBB.1.9.2 d’Omicron. Eris a été signalé pour la toute première fois le 17 février 2023. Il se distingue par sa vitesse de propagation, mais ne représente, pour le moment, qu’un faible risque pour la santé publique, selon l’OMS. 

« Bien que l’EG.5 ait montré une prévalence accrue et des propriétés d'échappement immunitaire, il n’y a pas eu de changements en termes de gravité de la maladie à ce jour », a avancé l’OMS notant toutefois que le sous variant « EG.5 peut entraîner une augmentation de l’incidence et devenir dominant dans certains pays, voire dans le monde entier ».

 

N.J 

10/08/2023 | 17:43
2 min
Suivez-nous