alexametrics
mardi 27 septembre 2022
Heure de Tunis : 15:57
Dernières news
Brahim Bouderbala : le problème de la justice est inextricable
16/08/2022 | 18:14
2 min
Brahim Bouderbala : le problème de la justice est inextricable

 

« Le problème de la justice est inextricable et l’ancien conseil supérieur de la magistrature en porte une grande part de responsabilité » a indiqué, ce mardi 16 août 2022, le bâtonnier Brahim Bouderbala, lors de son intervention sur IFM.

 

« Il y a eu beaucoup d’affaires, certaines ont été révélées à l’opinion publique, il y a eu de nombreuses polémiques mais le CSM n’a jamais pris les décisions qu’il faut et cela a conduit à des décisions qui ne sont pas agréables mais qui sont, de par leurs objectifs, importantes. Pour ma part, j’estime qu’il faut enquêter en profondeur quand on prend des décisions aussi importantes, j’estime aussi que nul ne peut être tenu responsable à moins que sa culpabilité ne soit prouvée par un procès équitable » a poursuivi le bâtonnier.

 

« La décision du Tribunal administratif est un moyen temporaire… il faut voir si les poursuites pénales ont été engagées avant le jugement du Tribunal administratif ou pas, et les poursuites ont été citées dans le décret de révocation des juges, mais l’important est de savoir si le ministère de la Justice a engagé ces poursuites avant le jugement ou en réaction au jugement » a-t-il ajouté.

 

Brahim Bouderbala a enfin affirmé que la décision de révocation des juges est intervenue dans le cadre de la guerre menée par le président de la République, Kaïs Saïed, contre la corruption, réitérant son soutien au processus engagé par le chef de l’Etat.

On rappellera que le ministère de la Justice est revenu dimanche sur l’affaire des juges révoqués en affirmant, dans un communiqué, qu’en vertu du décret 35 rédigé le 1er juin 2022, les juges révoqués font l’objet de poursuites pénales.

Le Tribunal administratif avait, pour sa part, décidé de suspendre l'application de la décision de révocation en faveur de près de cinquante magistrats sur un ensemble de 57 juges révoqués.

 

M.B.Z

 

16/08/2022 | 18:14
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Naim
Necessaire de taper fort, très fort.
a posté le 17-08-2022 à 20:21
Comment ramener tous ces brebis egarées dans bergerie du moment ou ils ont été soudoyer et exploiter par les khwamjias et probablement par un certain ltaïef. C'est une peine perdue sinon taper fort...
GZ
La preuve
a posté le 17-08-2022 à 06:22
Si ce n'est qu'une question de date, la ministère et la juridiction saisie doivent en détenir la preuve et la rapporter.
C'est aussi simple.
DHEJ
La justice et ses problèmes...
a posté le 16-08-2022 à 20:37
Bouderbala ne connaît pas Bernoulli!


Le doyen doit s'y mettre avant de déclarer forfait