alexametrics
mardi 27 septembre 2022
Heure de Tunis : 15:09
Dernières news
Liste des magistrats salis par Kaïs Saïed et innocentés par la justice
11/08/2022 | 12:03
1 min
Liste des magistrats salis par Kaïs Saïed et innocentés par la justice

 

Le Tribunal administratif a tranché, mercredi 10 août 2022, en faveur d’une cinquantaine de juges parmi les révoqués par décret présidentiel en juin dernier. La juridiction a, notons-le, approuvé 49 sur les 54 référés-suspension déposés. 

 

La liste des juges qui ont eu gain de cause a été publiée ce matin, jeudi 11 août 2022, par le juge Hammadi Rahmani. Voici leurs noms :

1 – Mohamed Ali Barhoumi 

2 – Youssef Bouzakher 

3 – Boubaker Jeridi

4 – Imed Jomni

5 – Kaies Sabbahi

6 – Khaled Abbes

7 – Mohamed Kammoune

8 – Belhassen Ben Amor

9 – Youssef Zouaghi

10 – Abderrazek Hanini

11 – Riadh Essid

12 – Sami Ben Houidi

13 – Mohamed Taher Khantech

14 – Romdhana Rahali

15 – Hedi Mechaab

16 – Sofiene Selliti

17 – Samir Hmaied

18 – Sadok Hachicha

19 – Abdelkarim Maktouf

20 – Hassen Hajji

21 – Makram Medyouni

22 – Sami Mhiri

23 – Sami Besser

24 – Abdellatif Missaoui

25 – Rafiaa Naouar

26 – Malika Mzari

27 – Mongi Boulaaras

28 – Neji Dermech

29 – Hichem Ben Khaled

30 – Maher Krichene

31 – Sami Baazaoui

32 – Daoud Zentani

33 – Moncef Hamdi

34 – Ahmed Laabidi

35 – Abdessatar Khlifi

36 – Makram Hassouna

37 – Fayçal Dhib

38 – Mhadheb Messaadi

39 – Mourad Messoudi

40 – Hammadi Rahmani

41 – Abdelkarim Aloui

42 – Nessrine Kaabia

43 – Olfa Metaoua

44 – Taha Gouja

45 – Ramzi Bahria

46 – Ali Mohamed

47 – Abdelhakim Laabidi

48 – Moez Satouri

49 – Mohamed Tahar Kanzari

 

N.J. 

11/08/2022 | 12:03
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Nam
Et l'honneur !
a posté le 12-08-2022 à 12:02
Blanchis par leurs compères administratifs, n'est en aucun cas , un cage d'innocence et encore moins d'intégrité aux yeux de la majorité des Tunisiens. Les colporteurs de ragots peuvent toujours nous abreuver de mots tel que salis, innocentés , blanchis , revirginisés ....
Le fait d'être simplement soupçonné les prive de toute crédibilité pour exercer à nouveau ce métier
Dbh
Les juges sont ***
a posté le 12-08-2022 à 10:02
Les Tunisiens sont conscients que les juges sont ***.personne ne peut ignorer cette réalité.
Agatacriztiz
Quel tableau
a posté le 12-08-2022 à 09:33
Les magistrats qui se refont une virginité "cousue de fil blanc" et une justice appauvrie qui affiche une sale "bobine"...
Patriote
@yaatik douda
a posté le 12-08-2022 à 05:58
Merci
Tu as vraiment indiqué le vrai problème de la société
Les médias qui transforment la réalité pour ne donner des informations manipulés à leurs guise et comme exemple :
- ce cas "les magistrats salis par
KS alors c'est les magistrats
limogés et non salis "
- les titres en grade manchette
des activités des fameux
perdants
Les modérateurs des sites parlent de liberté d expression
Et ne veulent pas accepter le droit du lecteur à la bonne information
Pour les analyses ils peuvent publier ce qu'ils veulent car ça représente des avis propre à chaque auteur
Espérons qu'ils prendront conscience de notre droit et qu'ils seront capables de nous respecter à lire des articles consistants permettant de décrire la vérité de la situation actuelle du pays et d inviter des spécialistes des domaines social économiques financiers afin df nous aider à bien comprendre ce qu'il y a lieu de faire afin de sortir de la crise bien sûr en insistant sur l'union de tous les tunisiens ensemble sauf les khouanjias qui ont ruiné le pays durant la décennie noire et qui ne veulent pas accepter leurs '?chec à tous les niveaux


Vraiment
Patriote
Optimiste
a posté le à 14:29
OUI
VRAIMENT
je suis optimiste pour le futur que j espère prospère pour les futurs générations
Il suffit de s'unir mettre les mains ensemble pour reconstruire comme l'ont déjà fait les allemands et les japonais après la guerre
L UNION DONNE LA FORCE DE GAGNER ET DE SURMONTER TOUS LES OBSTACLES
Retraite
Par les cornes
a posté le 11-08-2022 à 20:01
Quelqu un doit prendre le taureau par les cornes et doit au moins s excuser
C est comme ca que les grands responsables reagissent quand il y a faute
Les Tunisiens ne savent plus le vrais du faux et surtout qui croire
Yaatik Doudaa
Bientôt aussi une liste de médias salis dont une partie sera innocentée par la justice et il en restera un nombre ne pouvant être nettoyés même avec de l'eau de Jaffel et ceux ci se reconnaîtront facilement!!
a posté le 11-08-2022 à 17:06
Oui ils se reconnaîtront et ils sont bien connus de tous tellement leur odeur est répugnante ( aamlou errihaa'?')!!
DHEJ
49/54=?
a posté le 11-08-2022 à 16:13
La ministre de la justice et le tribunal administratif sont à éliminer!
Houcine
Et on va rigoler.
a posté le 11-08-2022 à 15:54
Le tribunal administratif n'a pas fait de casuistique comme le professeur de droit dans un autre article, sans quoi il aurait pesé autrement ses décisions.
En effet, faire droit à une requête ne doit pas aller contre un droit pour la même cause.
Bouzakher, par exemple, qui s'illustrait par ses saillies aurait droit de déloger un autre juge pour retrouver sa fonction de représentation dans un cénacle déjà pourvu.
Mais, au-delà, on sent venir un contentement chez les amis des corrompus, des juges félons, qui n'attendaient que ce bazar juridique né d'un arrêt d'une cour peu judicieuse dans son arbitrage.
Et lettre cette "affaire" sous le chapeau d'un titre dont le but est de dénigrer le Président, relève de ces procédés devenus ordinaires chez des gens peu regardants lorsque la justice était tout entière sous la férule des fascistes islamistes.
Il faut savoir raison garder, et chercher à démêler dans l'éche- eau des faits ce qui ressortit des luttes partisanes, des parti-pris, car ce sont certains magistrats qui ont ouvert les hostilités.
Et l'on comprend bien pourquoi le ch'?ur des priofesseurs de droit, pas tous, et des islamistes jouaient en symphonie.
On pourrait poser bien des questions à nos chers juges si vertueux, et leur dire que nous attendons que les malfrats soient jugés, leurs collègues Akremi et d'autres, aussi.
'? ces questions, ils sont aux abonnés absents.
Ils se répandent en déclarations, et en cela ils sont peu avares, pour mettre en cause le pouvoir exécutif, et nous barrent un même récit d'indépendance de la justice, qu'on chercherait en vain à identifier.
Cette institution est malade, elle est l'enjeu, le dernier instrument encore fidèle Ennahdha et ses soutiens, voilà qui est plus clair.
Le différend est d'autant plus sérieux, et le péril grave, qu'il est de toute nécessité de ne point céder aux chantages.
Si la justice veut être respectée, elle doit impérativement en montrer les preuves.
Des dossiers subtilises, d'autres traînent en longueur, des suspects trop souvent laisses en liberté qui narguent le pays, et des voyous aux dossiers bien chargés nous tient au nez.
Nettoyer chez vous, messires.
Quand le peuple au nom de qui vous rendez vos sentences sera convaincu que vous respectez la mission qu'il vous a confiée, il vous regardera en gens privés et soutiendra le droit de chacun.
Le votre, comme celui de tout citoyen.
Aucun privilège, surtout une charge, celle de rendre la justice, de dire la loi.
Au nom du peuple de ce pays.
On devrait tous te lire...
Merci pour ce rappel des faits!
a posté le à 19:05
Excellent, Houcine. Ca tranche avec la médiocrité du reste des commentaires.
Be zen
On devrait tous te lire...
a posté le à 12:43
Vous, vous avez un problème avec la pluralité et la démocratie.
Vous n'êtes pas obligé d'adhérer aux autres commentaires qui ne vont pas dans le même sens que votre pensée, mais les traiter de médiocres ne vous grandit pas.
Ayez du respect pour vos "adversaires" !
---------------------------------------------------

Je me suis permis de réagir, parce que je fais parties des commentateurs qui ont précédé Houcine.
Citoyen
Desinformation honteuse
a posté le 11-08-2022 à 15:49
Ils ne sont pas innocentes. Mais la decision de revocation a ete annulee car non suffidament argumentee. Faut pas prendre les lecteurs pour des imbeciles et leur balancer des informations sans analyse en profondeur. Pour que certsins juges soit innocentes il faut quils soient traduit en justice. Le tribunal administratif a statue sur une decidion administrative de revocation et non sur les soupcons de corruption. Merci decrirevos articles diferememt a l'avenir et daccepter cette critique qui va dans le bon sens. Moi je suis pour Mon Pays et je men fou des gouvernants. Tous au diable...
GZ
Citoyen
a posté le à 22:16
Bonjour.
D'où l'intérêt de publier des extraits de la décision ou un résumé des motifs.
Je pense que le TA a retoqué le décret présidentiel pour des raisons de procédure.
Bien à vous.
Zba
Encore une tentative ratée
a posté le 11-08-2022 à 14:49
Une tentative pour assainir la justice tunisienne ratée et un échec cuisant pour kais Saied et son staff.
Plusieurs échecs successifs.
La mafia fait la loi dans notre pays
Mansour Lahyani
C'est extrêmement parlant !!!
a posté le 11-08-2022 à 14:20
Innocentés par la Justice, après avoir été salis par Kais Saied ! C'est la dernière façon de distinguer les juges ! Mais le rôle de Kais Saied rest toujours à éclarcir !!!
Tounsi
Et malgré ça notre justice est CORROMPUE
a posté le 11-08-2022 à 13:28
La souffrance du tunisien de notre système judiciaire corrompu, archaïque, ... s'est poursuivie après la révolution. Certains juges "salauds" (pas tous) étaient payés par ZABA et ses sbires. Après la révolution, ils ont subis la pression des barbus, ont trouvé des arrangements et ont continué à s'engraisser aves les Khouanjias ... toujours au dépens de la population tunisienne.
Les structures qui gèrent les juges en Tunisie sont incapables de faire le "nettoyage".

Les bandits, les assassins, les fraudeurs, les criminels, les terroristes, ... sont dehors ... grâce à des juges "salauds".

On fait quoi maintenant ?
Bagla liha ...
The Mirror
Liste des magistrats CORROMPUS, et vainement blanchis par la justice
a posté le 11-08-2022 à 13:24
Dans la justice tunisienne, cela fonctionne comme ceci:
Tu me protèges, je te protège, sinon, nous sommes foutus tous les deux.

Je ne vais pas polémiquer là-dessus mais, j'ai une certitude: les 57 juges révoqués ne remettront plus jamais les pieds dans nos tribunaux.
Lavinia
Les juges reblanchis ?
a posté le à 15:52
Sur quoi se base votre certitude ? Pensez vous qu'ils seraient salués par une pnuie d'oeufs pourris ? (Et de même pour pas mal d'avocats alors ...)
Ntc
Plutôt une victoire qu'un débâcle
a posté le 11-08-2022 à 13:05
'?a prouve que la justice est devenue saine et indépendante, et ceci est une victoire pour le président. Tout le monde peut se tromper, mais l'essentiel c'est d'être de bonne foi.
Harbi
Quelle réplique de l'administration publique!
a posté le 11-08-2022 à 12:59
Risque de complication oui ou non pour les 49 ayant bénéficié de ce jugement?

L'administrative ( ministère justice, inspection générale,cour des comptes, comité d'analyse financière, min intérieur, procureur général '?'.) seraient parties prenantes totalement ou partiellement dans l'instruction des dossiers d'éviction des 57 juges et il serait très improbable que ces instances baissent les bras devant cette décision du TA.
Le plus probable c'est que le ministère de la justice a estimé que le TA allait illico facto innocenter ces juges rien que pour le vice de forme au vu du fait qu'ils n'avaient pas du moins bénéficié du droit d'être auditionnés . Donc l'administration publique aurait préféré ne pas divulguer ses cartes d'attaque en vue de les préserver pour mener la contre offensive devant la justice civile ce qui attiserait davantage les médias et l'opinion publique obligeant ainsi les inculpés démunis de réels arguments de défense, à jeter l'éponge et à quitter le métier même si leurs confrères vont encore essayer de les défendre becs et ongles rien que pour le prestige du corps'?'..Asuivre
Lavinia
Les juges
a posté le à 15:59
Attendons donc .... le printemps en automne
Lavinia
Les juges ...
a posté le à 15:57
'? pas mal du tout alors ! Attendons donc une nouvelle vague d'...eau de Javel .
Be zen
L'erreur est humaine, la réparation doit suivre . . .
a posté le 11-08-2022 à 12:47
Si la justice qui a innocenté ces magistrats est juste et sincère, il est du devoir du président de la République de leur présenter ses excuses. Cela rétablirait (en partie) leur honneur et de leur dignité. Et le président grandirait en acceptant le fait qu'il s'était trompé.
Il doit par ailleurs gicler ses conseillers (peut-être aussi la ministre de la justice) qui l'ont induit en erreur.