alexametrics
mercredi 29 mai 2024
Heure de Tunis : 12:44
Dernières news
Aucune augmentation du prix du pain n’est prévue
22/02/2022 | 18:58
1 min
Aucune augmentation du prix du pain n’est prévue

 

De longues files d’attente se sont formées ce mardi 22 février 2022, devant plusieurs boulangeries en Tunisie. Craignant une éventuelle pénurie, les citoyens se sont rués vers les boulangeries et les épiciers du quartier pour constituer une petite réserve.

 

En effet, des informations ont circulé concernant une probable grève des boulangers, notamment après le sit-in ouvert entamé hier par le Groupement professionnel des boulangeries modernes relevant de la Confédération des entreprises citoyennes de Tunisie (Conect) devant le siège du ministère du Commerce et du Développement des exportations. Bien que le Groupement ait mis fin à ce sit-in après un accord avec les autorités de tutelle, cela n’avait pas dissipé les craintes des citoyens.

 

Face à cette situation, le ministère a démenti les rumeurs concernant les augmentations du prix du « pain familial », soulignant que le rythme d’approvisionnement reste inchangé sur tout le territoire tunisien, avec des quantités dépassant huit millions de pains quotidiennement. Une quantité qui couvre le besoin en consommation.

 

Le ministère rappelle que les prix de vente restent les mêmes pour le grand public, soit 220 millimes pour le pain de 400g et 190 millimes pour le pain de 200g.

 

S.H

22/02/2022 | 18:58
1 min
Suivez-nous
Commentaires
retraité
ce n'est pas vrai
a posté le 23-02-2022 à 08:14
il y a beaucoup des boulangeries qui vendent la baguette à 250 millimes et elles ne chôment pas les clients sont contents de la qualité depuis une belle lurette les boulangers et les magasins des quartiers vendent la baguette à 200 millimes au lieu de 190 milles car il y a très peu des pièces de 10 millimes pour rendre la monnaie de 200 millimes c'est devenu le prix accepté par la population quant au prix de 220 millimes pour le pain de 400 g est toujours malmené pour non disponibilité des pièces de 20 millimes en quantité suffisante il n'a pas de mal à officialiser le prix de la baguette à 250 millimes et celui du pain de 400 g à 250 millimes tout en imposant aux boulangers une qualité meilleure et d'accorder une subvention financière pour les couches sociales défavorisées jusqu'à fin 2010 le pain de 400 g est vendu à 250 millimes sans problèmes jusqu'à la décision du feu de l'ancien président Ben Ali pour calmer la population qui s'est révoltée contre lui de réduire son prix à 220 millimes . il est temps de revenir au prix de 2010 afin de satisfaire en partie les exigences du FMI et de réduire d'une façon substantielle le déficit de la caisse de compensation et la grogne des boulangers tout en exigeant une meilleure qualité et une bonne cuisson qui sera mangeable le lendemain plutôt de la jeter dans les poubelles ou récupérer comme aliment du bétail
A4
N'importe quoi !
a posté le 22-02-2022 à 19:41
Principe fondamental: chaque produit doit se vendre à sa vraie valeur !!!
Sinon:
1) Il y a gaspillage: tous les ans 600 millions de baguettes vont directement à la poubelle soit 120 millions de tonnes de pain, ce qui correspond à 120 millions de Dinars ou 120 milliards de millimes !!! Cette somme permet de construire 20 lycées par an !!!
2) Il y a trafic: nos paquets de pâtes subventionnées traversent la Libye et arrivent jusqu'à N'djaména la capitale du Tchad (Tunis - N'djaména: 4000 km) et ce grâce aux trafiquants qui empochent la subvention payée par le contribuable !
Pour les nécessiteux: une aide directe en argent liquide payée par l'Etat !
Toute autre proposition est irrationnelle et insoutenable. La preuve, le pays est en faillite à cause de cette politique des subventions que payent 4 millions de gens et dont profitent 20 millions de bipèdes !!!