alexametrics
mercredi 22 mai 2024
Heure de Tunis : 11:40
SUR LE FIL
Faker Bouzghaya : la police a agi conformément à la loi !
14/05/2024 | 14:41
2 min
Faker Bouzghaya : la police a agi conformément à la loi !

 

Le chargé de presse auprès du ministère de l’Intérieur, Faker Bouzghaya a assuré que les forces de l’ordre qui avaient pris d’assaut les locaux de l’Ordre national des avocats de Tunisie l'avaient fait conformément aux instructions des autorités judiciaires et afin de capturer un individu recherché.

S’exprimant le 14 mai 2024 durant « Houna Tounes » de Moez Ben Gharbia, Faker Bouzghaya a assuré que les policiers avaient appliqué la loi et qu’ils n’ont pas intentionnellement saccagé les lieux. « Nous ne sommes pas des bandits... Nous démentons, en tant que ministère de l’Intérieur et institution sécuritaire, toutes les mises en scène et tous les mensonges selon lesquels nous serions responsables de la destruction et du saccagement intentionnel des lieux… Il pourrait s’agir des conséquences de l’altercation avec l’individu en question lors de l’interpellation », a-t-il ajouté.

 

Faker Bouzghaya a indiqué que les policiers se couvraient le visage lors des interventions afin de se protéger. Le chargé de presse auprès du ministère de l’Intérieur a indiqué que certains tentaient de provoquer des tensions entre les forces de l’ordre et les avocats. Il a assuré que les unités sécuritaires ne faisaient qu’appliquer la loi. Le responsable a, également, expliqué qu’on avait effacé la matière filmée par les journalistes présents lors de l’interpellation, car on ne pouvait pas laisser ces derniers rendre publique l'identités des policiers.

 

 

 

Les forces de l’ordre ont pris d’assaut une nouvelle fois la Maison de l’avocat, lundi 13 mai 2024, pour arrêter l’avocat Mehdi Zagrouba. Ils ont saccagé les lieux et agressé le concerné par la descente, mais aussi certains avocats présents sur place. Selon les témoignages de plusieurs avocats présents, une dizaine d’hommes se sont introduits dans la salle où se trouvait Mehdi Zagrouba en compagnie de l’ancien bâtonnier Chawki Tabib et des avocates Kalthoum Kennou et Islem Hamza. Madame Kennou affirme qu’après avoir trainé par la force Mehdi Zagrouba, le dénudant dans la foulée, les policiers sont revenus quelques instants plus tard pour tout casser.

 

S.G

14/05/2024 | 14:41
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Tounsi anti chlayeks
Ca me rappelle l'autre qui nous parlait de gens qui faiaent du sport au CHaambi
a posté le 14-05-2024 à 17:26
Bourguiba et son reigne s'est termine et on lui a tout sorti 23 ans apres quand Ben Ali est lui aussi parti, Ben Ali a aussi rendu des comptes, Rached Ghannouchi aussi.....Marzouki en fuite, le fils d'Essebsi aussi...... et ce sera toujours le cas. Ce qui est incroyable ici c'est que le regime le plus faible de tous: aucunes ressources financieres, aucune realisation rien que la misere et la salete et la mediocrite, se comporte comme s'il est invincible, il s'en fout de tout! On est a Haiti!!!!
Mais bon quand les sanctions americaines et europeennes vont commencer a tomber sur des personnes, ca va calmer quelques personnes! Patience c'est une question de temps! On a vu comment il a fait le malin pour la loi anti Israel, il a vite fait demi tour apres :-D Bon courage a tous ceux qui sont en prison on est avec vous et on pense fort a vous!!
Slt
Slt
a posté le 14-05-2024 à 15:27
Prépare tes fesses pour un autre jour
lotfi
@Faker Bouzghaya
a posté le 14-05-2024 à 15:18
un bandit restera toujours un bandit, votre mentalité n'as pas changé.

***