alexametrics
vendredi 03 février 2023
Heure de Tunis : 14:15
Dernières news
Après le désaccord, une rencontre prévue entre Bouden-Taboubi
05/09/2022 | 12:34
1 min
Après le désaccord, une rencontre prévue entre Bouden-Taboubi

 

Dans une déclaration aux médias, le secrétaire général de l'Union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Taboubi, a indiqué, lundi 5 septembre 2022, qu’une entrevue est prévue, le jour même, avec la cheffe du gouvernement, Najla Bouden.

 

 

En effet, le syndicaliste a affirmé que les deux parties, la centrale syndicale et le gouvernement, ne sont pas d’accord sur le dossier des négociations sociales. Et d’espérer que la réunion avec Mme Bouden la deuxième partie de la journée va permettre de faire bouger les choses.

Parmi les sujets qui seront abordés les réformes des entreprises publiques mais aussi les questions épineuses relatives aux secteurs de l’éducation, de la santé, de l’environnement, des énergies renouvelables outre les querelles politiques nationales et internationales.

S’agissant de la situation économique difficile et de la démarche du gouvernement allant vers la levée de la compensation afin de mieux la diriger vers ces vrais bénéficiaires, M. Taboubi s’est interrogé sur les critères définissant les bénéficiaires.

 

Rappelons qu’il s’agit de leur deuxième rencontre en quelques jours. Le 1er septembre 2022, un communiqué de la Kasbah, précisé que la rencontre a été l'occasion d'évoquer l'état d'avancement des négociations entre le gouvernement et la délégation de l’UGTT.

Noureddine Taboubi avait aussi profité pour remettre à la cheffe du gouvernement une copie du programme de réformes économiques préparé par plusieurs experts de l’Union.

 

I.N

05/09/2022 | 12:34
1 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
MFH
Pas les intrus, svp !
a posté le 05-09-2022 à 13:51
Ni elle ni lui ne sont capables de résoudre le problème épineux des salaires, ni d'ailleurs aucun autre problème d'ordre économique en général. Si l'on veut sauver quelque peu les meubles, il faudrait penser à mettre en place un conseil composé d'éminents économistes qui étudiera la situation et donnera la meilleure façon de s'en sortir tout en interdisant aux farfelus intrus de s'en mêler.