alexametrics
A la Une

Résultat des sociétés cotées pour 2018 : l’impression d’être au beau fixe !

Résultat des sociétés cotées pour 2018 : l’impression d’être au beau fixe !

 

Malgré une conjoncture difficile et une augmentation des taxations, 2018 a été au final une assez bonne année boursière, avec un résultat global en hausse par rapport à 2017. Ceci dit, ces résultats risquent d’être bouleversés, 12 entreprises dont la situation est assez délicate n’ayant pas encore communiqué leurs chiffres.

 

La Bourse de Tunis a publié son rapport sur l’"évolution du résultat global des sociétés cotées au 31 décembre 2018". Leur résultat global s’est amélioré de 7,1% par rapport à une année auparavant, pour atteindre un montant de 1,92 milliard de dinars contre 1,79 milliard de dinars. Ce résultat est représentatif de 70 des 82 sociétés cotées, et dont 39 ont affiché une hausse.

 

 

Les 19 sociétés qui composent le Tunindex20 (hors Carthage Cement qui n’a pas encore publié ses états financiers de l’année 2018) se sont accaparées 82% du résultat global, avec un montant de 1.596 millions de dinars (MD) en progression de 5,8% par rapport à 2017.

Il faut dire que dès son début, 2018 s’annonçait assez difficile pour plusieurs secteurs, la LF2018 ayant apporté son lot de nouvelles taxes et impôts. Ceci s’est en effet ressenti sur certains secteurs.

Ainsi, les résultats de 4 secteurs sur les neufs sont en baisse. Le secteur des matériaux de base tire son épingle du jeu avec une hausse de ses bénéfices de 125,9%, suivi par le secteur industrie avec 53,8%. Celui des communications est le plus sinistré avec une baisse de 32,7%.

 

 

Le secteur financier dans sa globalité a réalisé un résultat global de 1,33 milliard de dinars (+9,8%). Les bénéfices enregistrés représentent 69% du résultat global de tous secteurs confondus.

Décortiqué par sous-secteurs, les 12 banques cotées ont réalisé un résultat global de 1.194 MD (+9,6%). Trois banques uniquement (ATB, BNA et BT) ont vu leurs résultats décroître. Le résultat annuel global des 4 compagnies d’assurances cotées s’envole de 45,2% pour se situer à 58,8 MD. Par contre, celui des 7 sociétés de leasing cotées est en régression de 20,2%, atteignant 47,5MD contre 59,6 MD l’année précédente.

 

 

S’agissant du secteur des biens de consommation, il a régressé de 4,6%. Le résultat annuel global des 3 grands groupes opérant dans l’agroalimentaire (Poulina Group Holding, Délice Holding et SFBT) a progressé de 3,2% pour atteindre 360 MD.

En ce qui concerne le secteur des services aux consommateurs, il a enregistré une baisse de 28,9%. Le bénéfice des 2 enseignes de la grande distribution cotées en bourse (Monoprix et Magasin General) a régressé de 169,6%, affichant un résultat annuel global de -6,4 MD. Celui des 3 concessionnaires automobiles cotés a diminué de 14% pour se situer à 69 MD, mais le résultat UADH n’est pas encore publié.

Le secteur des technologies a réalisé un résultat global de 8,5 MD contre 14,4 MD en 2017, entraîné essentiellement par la baisse de la performance de Telnet Holding.

 

 

Constat important et qui peut bouleverser le résultat annoncé, 12 sociétés cotées n’ont pas, à ce jour, publié leurs états financiers annuels. Il s’agit de AMS, Carthage Cement, Cellcom, MIP, Siphat, Sopat, Servicom, Sits, Stip, Tawasol Group Holding, Tunisair, UADH. A noter que MIP et Tunisair n’ont pas encore publié leurs états financiers de l’année 2017.

 

Les résultats communiqués par la Bourse Tunis laissent penser que l’année 2018 a été une assez bonne année boursière. Mais ce n’est que l'arbre qui cache la forêt, 12 sociétés n’ayant pas encore communiqué leurs indicateurs, des résultats qui risquent de bouleverser cette tendance haussière, vu leur actuelle situation financière.

Certains secteurs s'en sont bien sortis alors que d’autres pataugent. Pour citer juste des exemples : l’automobile et l’immobilier sont en baisse. Deux secteurs très significatifs : le premier étant une source importante d’impôt pour l'Etat et le second un baromètre de la santé économique d'un pays.

Ainsi, les chiffres publiés reflètent la situation économique de plusieurs secteurs d’activités et traduisent les difficultés qu’ils traversent actuellement. En contrepartie, les résultats manquants s’avèrent très importants pour déterminer le bilan boursier définitif de 2018.

 

Imen NOUIRA

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

A lire aussi

Ce sont deux assassinats qui ont secoué la Tunisie depuis la révolution de 2011. En février, puis en

20/09/2019 19:44
4

Arrivé en tête au premier tour de la présidentielle, kaïs Saïed, choisi par 18,4% des électeurs

19/09/2019 19:59
13

La famille démocrate va-t-elle soutenir publiquement Nabil Karoui dans le second

18/09/2019 20:59
30

Deux jours à peine après le séisme qu’a secoué le pays avec un résultat de premier tour de la

17/09/2019 22:00
5

Newsletter