alexametrics
lundi 03 octobre 2022
Heure de Tunis : 05:28
Dernières news
Taoufik Charfeddine appelle à davantage d’efforts dans la lutte contre la contrebande
09/08/2022 | 08:53
1 min
Taoufik Charfeddine appelle à davantage d’efforts dans la lutte contre la contrebande

 

Le ministre de l’Intérieur, Taoufik Charfeddine, et la ministre des Finances, Sihem Nemsia, ont effectué, lundi 8 août 2022, une visite d’inspection au port commercial de Bizerte. 

 

Dans un communiqué publié à l’occasion, le ministère de l’Intérieur a précisé que cette visite s’inscrivait dans le cadre du suivi de l’affaire des conteneurs bloqués « sous le régime de transit urbain ». Ceux-ci font, depuis des mois, l’objet d’investigations ordonnées par le Pôle judiciaire économique et financier. 

Commentant l’affaire, le ministre de l’Intérieur a évoqué de sérieuses suspicions de contrebande et a appelé à davantage d’efforts dans la lutte contre ce phénomène. Il a jugé, par ailleurs, intolérables les retards accusés dans le traitement de ce dossier. 

Il a souligné, dans ce sens, l’importance de protéger l’économie nationale et la nécessité de sanctionner les contrevenants réitérant que nul n’est au-dessus de la loi. 

 

Lundi, Taoufik Charfeddine, Sihem Nemsia et la directrice générale de la Douane, Najet Jaouadi ont discuté, lors d’une rencontre avec le président de la République, Kaïs Saïed, des moyens de lutte contre les crimes douaniers.

Kaïs Saïed avait, entre autres, évoqué des dossiers de 700 conteneurs, appartenant à un réseau de contrebande, qui ont tardé à être traités et déférés devant la justice. 

 

N.J. 

09/08/2022 | 08:53
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Agatacriztiz
Il faut les "terroriser"...
a posté le 09-08-2022 à 14:43
Monsieur le ministre de l'intérieur, je n'ai pas la prétention de vous donner des conseils, mais pour les contrebandiers qui n'hésitent pas à tirer ou à foncer sur nos forces de l'ordre, nos douaniers ou nos forces armées en vue de les assassiner de sang froid, donnez les consignes claires de tirs réels au moindre faux pas, sans sommation aucune, et en leur laissant aucune opportunité de réagir.
S'il reste des crapules vivantes après les rafales bien méritées, on les interrogera plus tard.
Monta
Allez dans les SOUKS
a posté le 09-08-2022 à 13:14
S'ils veulent combattre la contrebande, il suffit d'aller dans les différents souks et demander les justifs de la marchandise exposée par des tonnes issues de la contrebande et de confisquer toute marchandise sans justification et ce par la loi, comme ca ces marchands ambulants se seront plus motivés de vendre une marchandise qui leur sera confisquée et par la même occasion on fera le nettoyage du paysage de toutes les villes
takilas
Et les armes cachées par les partisans de nahdha ?
a posté le 09-08-2022 à 12:39
Ou plutôt les kamikazes comme à dit l'autre.
Et nous nous les désignins par les milices de nahdha.
Ou les lèches-bottes de nahdha
ou les esclaves de nahdha.
Tous ont été "récompensés" par un recrutement fictif dans la fonction publique à Tunis pour avoir d'une part un salaire un clou dans le mur et puis de changer de résidence vers Tunis dont cette dernière est plus importante pour eux puisquils avaient déjà un emploi au sud et étaient même recrutés dans la fonction publique au sud.
Il ne restait plus que la question de migrer vers Tunis qui les obstinaient énormément avant 2011 et avant troïka qui les a utilisé donc donant-donnant pour les propagandes des législatives nécessaires à donner le pouvoir à ghanouchi pour ériger son émirat d'une part et de baliser le chemin à ses commanditaires pour conquérir le pétrole libyen.
Et dire que ces traîtres nous gouvernant pendant plus que dix ans.
Ce sont son seulement des escrocs en obtenant des compensations fantoches et sans aucune raison et par le biais par la corrompue arp (soit-disant assemblée du peuple) mais de plus des traîtres qui ont envoyés des jeunes tunisiens pour soi-disant combattre en Syrie.
D'ailleurs tous ces jeunes ont été recrutés pour leur part dans la fonction publique à Tunis et ce pour avoir tant le salaire, les avantages, l'appart et le véhicule tout en étant planqués chez eux ou dans les cafés et les bars.
SAHLI
Oui, mais les contrebandiers sont au Sahel en premier lieu..
a posté le 09-08-2022 à 11:44
et c'est depuis Bourguiba, ils detiennent encore des permissions et des torchons de PERMIS d'importation/exportation. Souvent des gents qui ne savent meme pas éxcrire leurs noms sur une gargoulette!

Mais s'attaquer aux contrebandiers du Sahel sera attendue surtout le jour quand les poules auront des dents !
Shems
Pas le bon ministère
a posté le 09-08-2022 à 09:17
Seule l'armée peut lutter contre les contrebandiers. Aujourd'hui ils agissent comme des terroristes et ils doivent être combattu comme tel.