alexametrics
lundi 26 février 2024
Heure de Tunis : 05:17
BN TV
Steg : des agents de recouvrement agressés au Bardo
09/12/2023 | 16:19
2 min
Steg : des agents de recouvrement agressés au Bardo

 

Le secrétaire général de la Fédération de l’électricité et du gaz, Slim Bouzidi, a indiqué que des employés de la Société tunisienne de l'électricité et du gaz (Steg) ont été agressés, le 8 décembre 2023, par des citoyens lors d’une opération de recouvrement.

Dans une déclaration accordée le 9 décembre 2023 à Mosaïque Fm, Slim Bouzidi a précisé que les deux agressions ont eu lieu au Bardo. Il a indiqué qu’un premier individu avait agressé des employés de la Steg, ainsi que l'huissier de justice les accompagnant. Ce dernier aurait été agressé avec une chaise. Slim Bouzidi a expliqué que cet individu n’avait pas payé ses factures depuis 2018.

Le deuxième individu, quant à lui, n’a pas payé ses factures depuis 2020. Ses deux frères et lui ont agressé les employés de la Steg et ont vandalisé le véhicule de fonction attribué par la société. Il a affirmé que dans les deux cas, on avait illicitement rétabli le courant électrique dans les deux domiciles après des coupures pour impayés.

Slim Bouzidi a appelé les citoyens à ne pas agresser les employés de la Steg. Il s’agit de simples subordonnés mandatés par la société.


 

S.G

09/12/2023 | 16:19
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Anwar
L'arroseur arrosé
a posté le 09-12-2023 à 22:41
Tous les jours aux agences de la steg ses agents agressent verbalement et humilient les citoyens de façon gratuite, j'étais témoin à maintes reprises à plusieurs abus, ajouter à cela la facture douteuse de la steg, je n'ai aucune sympathie pour cette société d'employés arrogants et impolis.
APOLITIQUE
Attention
a posté le 09-12-2023 à 19:03
Je me permets de donner, objectivement, mon point de vue sur cette info :

1/ Je suis extrêmement choqué par ce genre d'agressions.

2/ Pourquoi avoir attendu depuis 2018 et 2020 pour engager les procédures nécessaires par rapport à ces retards de paiement ?
Et dire que la STEG souffre des créances impayées.
Au point qu'on oublie ce manquement de la part de la STEG et on se focalise sur l'acte d'agression (que je condamne personnellement).
Il faut plus de sérieux !

3/ Une telle information doit être traitée comme un fait divers.
Sinon, il faut nous tenir informés des agressions quotidiennes de l'enseignant, de l'agent de police, du commerçant, du guichetier dans une administration, du citoyen lambda, du banquier, du douanier'?'

Merci pour votre patience !