alexametrics
vendredi 09 décembre 2022
Heure de Tunis : 19:19
A la Une
Souab : le procureur de la République a dissimulé des preuves de l'innocence de Mehdi Ben Gharbia
07/02/2022 | 16:28
4 min
Souab : le procureur de la République a dissimulé des preuves de l'innocence de Mehdi Ben Gharbia

 

L’avocat et membre du comité de défense de Mehdi Ben Gharbia, Ahmed Souab, a affirmé que son client ne craignait pas la prison, mais qu’il était préoccupé par le bien-être de son fils âgé de seulement 6 ans et orphelin de mère. « Je tiens à rappeler qu’il fait l’objet d’un litige commercial n’incluant pas l’Etat… Il s’est retrouvé en prison alors qu’il avait porté plainte en premier », a-t-il ajouté.


Dans une conférence de presse tenue le 7 février 2022, Ahmed Souab a rappelé que le code pénal datait de 1913. Celui des procédures pénales remontait à 1968. « L’ancienneté des codes démontre l’absence d’évolution et d’acquis au niveau juridique ! On a pris mon client pour cible dans le cadre d’une fiction se voulant combattre la corruption. Il y a eu l’affaire de Samir Taïeb dépourvue de preuves et je suis certain que les poursuites à l’encontre de mon client Mehdi Ben Gharbia étaient, également, sans fondement… Il a été victime de chantage de la part de la mafia de « Al-Thawra News » et nous avons porté plainte contre eux », a-t-il ajouté.


L’avocat a, également, révélé que le procureur de la République près du tribunal de première instance de Sousse avait dissimulé des éléments du dossier. Il a expliqué que le comité avait porté plainte à son encontre auprès du ministère de la Justice, de l’Inspection générale de ce ministère, du Conseil supérieur de la magistrature et du Conseil de la magistrature judiciaire.

« Le rapport de l’expert inclus dans l’enquête ne comporte ni en-tête, ni signature… Voici l’ensemble des documents que le procureur de la République avait dissimulé », a-t-il dit en montrant une boîte d’archive. Il a expliqué que le comité de défense accusait ce dernier de manquement à ces devoirs, le non-respect des procédures lors de l’enquête et la dissimulation de documents et de preuves d’innocence.



Ahmed Souab a, aussi, rappelé que « Al-Thawra News » faisait l’objet de plusieurs poursuites judiciaires de la part de l’Association des magistrats tunisiens, du Syndicat national des journalistes tunisiens, de la Ligue tunisienne des droits de l’Homme, et même du ministère de la Défense « L’ensemble de ces dossiers ont été enfouis par le réseau à la botte de cette mafia… Nous avons adressé un courrier officiel au ministère de la Justice, de l’Inspection générale et au Conseil supérieur de la magistrature afin de dresser un audit de ces affaires et d’identifier les juges et représentants du ministère public impliqués dans ce réseau ! », s’est-il exclamé.

Il a, par la suite, annoncé qu’il faisait l’objet d’une enquête judiciaire engagée par « Al-Thawra News ».

 

De son côté, l’avocat et membre du comité de défense, Anouar Kousri a affirmé que son client se considérait comme prisonnier politique. Il a affirmé que l’affaire, en elle-même, était contradictoire au principe du procès équitable et de la présomption d’innocence.

Il a considéré que Mehdi Ben Gharbia a fait l’objet d’une lettre de cachet telles que celles émises par les rois au 16ème siècle. « Dans cette affaire, il n’y pas eu de recherche d’éléments d’innocence… Aucune enquête ou procédures n’a eu lieu dans le sens », a-t-il expliqué.

L’avocat a, également, rappelé que son client avait été arrêté pendant 36 heures sans ordre judiciaire et qu’il avait été menotté à un lit d’hôpital pendant plus de huit heures. « Mon client a été battu à l'hôpital par les agents des services pénitentiers », a-t-il ajouté.

 

S.G

07/02/2022 | 16:28
4 min
Suivez-nous
Commentaires
BOUSS KHOUK
QUESTION
a posté le 07-02-2022 à 22:32
Est il le seul procureur
à dissimuler les preuves et autres ? sinon ! IFRICH YA MAALIM ; de là on verra plus clair ! PAS VRAIE --- FR'?RE ( nouveau mot depuis 2011 ) ***
'?lu de la république française
quel injuste j'ai honte à leur place
a posté le 07-02-2022 à 17:38
d'après le titre, la guerre est déclaré contre le président de la république Tunisienne Kaïs Saïed , mes chers -ères compatriotes tout les criminels bientôt seront libérés et la guerre est très proche, souvenez-vous de mes commentaires depuis longtemps je dénonce une guerre civile à cause de l'injustice en Tunisie, il y'a 2 sortes de justice,
1: une justice pour les pauvres
2: une justice pour les riches
je vous s'assure bientôt les plus démunis feront justice eux même EDAHROU taouil