alexametrics
jeudi 08 juin 2023
Heure de Tunis : 07:03
Dernières news
Saïed : ce qui s’est passé après le 25 juillet 2021 est un miracle !
20/03/2023 | 23:28
4 min
Saïed : ce qui s’est passé après le 25 juillet 2021 est un miracle !

 

Le président de la République, Kaïs Saïed a effectué, lundi 20 mars 2023, une visite au gouvernorat de Kairouan. Face à une assemblée de responsables régionaux, il a affirmé que tout ce qui s’est passé après le 25 juillet 2021, était un miracle.

« C’est un miracle. J’ai pris cette décision tout seul, parce que je savais que je serai redevable devant Dieu. Je savais aussi que j’avais une responsabilité envers le peuple. J’ai pris cette décision après une visite effectuée le 24 juillet 2021 à un hôpital à Redaief. Il n’y avait ni eau, ni électricité, ni oxygène. Il fallait prendre cette décision afin de rectifier la trajectoire et réaliser les aspirations du peuple à la liberté, à l’emploi et à la dignité ».

Le chef de l’État a expliqué sa démarche : « Après avoir gelé le « non-regretté » parlement, nous avions organisé une consultation nationale pour préparer la nouvelle constitution. Nous ne pouvions organiser des élections législatives à ce moment, car nous avions perdu beaucoup de temps avec une constitution de 2014 qui avait pour but de faire imploser et diviser l’État. S’en était suivi le dialogue national. Des parties ont accepté d’y participer et d’autres ont refusé. Après cela nous avions promulgué la constitution sur la base de la consultation et le référendum. Le timing du référendum n’était pas favorable, mais le peuple avait participé ».


Le président de la République a évoqué le décret 117 établissant les mesures exceptionnelles. Il a indiqué que dès l’entrée en vigueur de la constitution il a fallu se conformer à certaines de ses dispositions qui ne sont pas en lien avec le décret précité. « Ainsi, nous avions organisé les deux tours des élections législatives. En ce qui concerne l’abstentionnisme dont ils parlent, en insistant sur le fait qu’il s’agissait du taux le plus bas dans le monde, ils devraient revoir leurs informations. Le problème c’est que l’ancienne assemblée a suscité chez les citoyens le rejet de l’idée d’un parlement. Ce n’était pas un abstentionnisme sans raison ».  

Kais Saïed a révélé qu’un groupe de députés était venu lui demander à Carthage de dissoudre le Parlement, et ce après les événements de violence survenu sous l’hémicycle. « Le peuple regardait les agressions et les injures. Ils ont intériorisé ces images. L’autre aspect qui explique l’abstentionnisme est la crise de la démocratie parlementaire partout dans le monde ».

Le président de la République a par la suite évoqué la deuxième chambre qu’il envisage de mettre en place : « Le Conseil des régions et des districts représentera réellement toutes les régions, de la localité, à la délégation, en passant par le conseil régional etc. Il y aura une alternance des représentants afin qu’il y ait une sorte de contrôle interne ». A ce moment, il s’est tourné vers le gouverneur lui disant que quand il siégera par exemple au conseil régional, il ne saura pas qui le remplacera… « La possibilité du retrait de confiance est aussi essentielle en plus du contrôle interne. Et le conseil régional synthétisera tous les projets qui seront mis en place dans chaque localité. Cela facilitera la coordination entre le pouvoir central et les régions ».

Kaïs Saïed a assuré que le peuple sait ce qu’il veut et que le rôle de l’État n’est autre que de réaliser la cohésion et l’inclusion. Il a par ailleurs indiqué que l’idée de districts existait en Tunisie et qu’il est nécessaire de créer un équilibre. « La première chambre représentera l’unité de l’Etat et la deuxième représentera les revendications des régions oubliées », a fini par expliquer un Saïed qui semblait donner un cours à une assistance muette et acquiesçante, tout en critiquant les députés qui n’avaient d’allégeance qu’à leurs partis politiques dans l’ancien système. 

 

I.L

20/03/2023 | 23:28
4 min
Suivez-nous
Commentaires
URMAX
IL A - NEANMOINS - RAISON.
a posté le 21-03-2023 à 20:46
Pourquoi ?
Parce que le parlement d'alors, emplis de pions de gens d'affaires véreuses, de contrebandiers et d'organisations que je qualifie de terroristes, était un véritable "Parle Ment" ...
Nous n'y entendions que des bobards dépourvus de toute véracité.
Ces parlementaires, des "Parle Ment Taire" faisaient taire tout projet de Loi conçues pour lutter efficacement contre la corruption et les pots de vins ...
...
Alors ?
Oui, je dis Bravo.
Tout le systeme est corrompu.
IL est nécessaire de le refondre dans son intégralité et d'en remodeler un nouveau.
...
"Arranger" l'ancien ... ?
Vous n'y pensrz pas ... :
Essayez toute votre vie de batir une belle batisse durable sur de mauvaises fondation, vous ne réussirez jamais : toujours, cela s'écroulera.
Pour que cela tienne, de nouvelles fondations solides et dépourvues d'impuretés, devront etre coulées.
Hannibal
Sans Blague
a posté le 21-03-2023 à 17:59
Le miracle c'est les moutons qui croient encore a se bonimenteur .
Adil
Incurable
a posté le 21-03-2023 à 12:17
La jalousie des petits qui ont rêvé qu'ils sont grands est une maladie incurable. C'est aux " poussières" des tribus sur lesquelles Bourguiba a soufflé qu'on doit l'indépendance et non à Bourguiba. Hizb Tahrir est profondément ancré
Adil
Miracle
a posté le 21-03-2023 à 11:33
Effectivement un vrai" miracle"!, Il ne pouvait pas mieux dire.
le maboul
LE MIRACLE DU GOLF DE KAIROUAN !
a posté le 21-03-2023 à 10:30
Jésus et Moise jouent au golf de kairouan . Jésus tape dans la balle qui tombe dans un étang , il s'approche , marche sur l'eau et va récupérer sa balle . Puis c'est Moise qui frappe et sa balle coule au fond de l'étang , il avance lève ses bras au ciel , l'eau de l'étang s'écarte et il va chercher sa balle . Arrive leur ami Kais et demande à taper aussi la balle , il tape la balle qui tombe sur la façade de la mosquée Okba , rebondit sur la tête d'un chameau qui portait au coup le drapeau Tunisien , la balle descend le long du toit de la mosquée puis roule droit vers le trou du parcours et rentre dedans . Jésus et Moise n'en croyaient pas leurs yeux et ils se sont enfuis en courant de peur que Kais leur jette un sort . Houcine , Takilas , Salim et bouss khouk présents devant la mosquée n'arrêtaient pas d'applaudir et pour finir , le gouverneur de Ben Arous après avoir embrassé la main de Kais , il l' a porté sur ses épaules pour faire le tour de Kairouan !
MH
miracle ou cauchemard
a posté le 21-03-2023 à 08:48
Le 25 juillet n'est ni plus ni moins que le 7 Novembre de Ben Ali. On sait tous où ça a mené. Il y a que les imbéciles qui ne voient pas la catastrophe arriver.
Forza
J'ai pris cette décision tout seul
a posté le 21-03-2023 à 08:18
Dhahakni aa sbah.
Zero Sfar
Un zéro pointé
a posté le 21-03-2023 à 02:58
Il se prend pour un héro ou quoi? La Tunisie est en chute libre depuis ce maudit 25 juillet 2021. Ouvrez les yeux.
MFH
Le peuple commence à en avoir mare.
a posté le 21-03-2023 à 00:42
Banco pour le coup du 25/7 que le peuple avait applaudit et même sincèrement admiré. Depuis plus rien, à part les ennuis d'adaptation résultant de la nouvelle situation, Maintenant il va falloir agir vite et remettre de l'ordre dans les affaires. Le peuple est bien sur ses nerfs.