alexametrics
samedi 02 juillet 2022
Heure de Tunis : 09:31
Dernières news
RSF : l'avenir du journalisme en péril face au virage autoritaire du président Saïed
19/01/2022 | 15:37
3 min
RSF : l'avenir du journalisme en péril face au virage autoritaire du président Saïed


L’organisation Reporters sans frontières (RSF) a rappelé que la présidence de la République se limitait à publier des vidéos et des communiqués sur sa page Facebook et sans interagir avec les acteurs de l’information. RSF a estimé que l’absence de relations directes entre le palais et les journalistes favorisait les rumeurs et la désinformation.

Dans un rapport publié le 19 janvier 2022, RSF a considéré que les événements ayant pris part après le 25 juillet 2022 suscitaient l’inquiétude des défenseurs de la liberté de la presse. L'ONG a déploré les scènes de violence lors des manifestations du 14 janvier 2022 n'ayant pas été observées depuis 2011. RSF a affirmé que celles-ci confirmaient les inquiétudes quant au réel engagement du chef de l’Etat en faveur de la liberté de la presse. « Nous sommes extrêmement inquiets de ce virage autoritaire qui impacte directement la presse tunisienne », a déclaré, à ce sujet, le secrétaire général de RSF, Christophe Deloire.


L’ONG a évoqué l’expulsion des journalistes du bureau d’Al Jazeera à Tunis de leurs locaux par les forces de l’ordre et sans présentation de mandat. La même source a, aussi, cité l’interdiction d’accès aux locaux de la Télévision nationale au vice-président de la Ligue tunisienne pour la défense des droits de l’homme (LTDH), Bassem Trifi, et à la vice-présidente du SNJT, Amira Mohamed. L’événement a conduit, par la suite, au limogeage du PDG de l’établissement Mohamed Lassâad Dahech.

Le 28 juillet, la journaliste du New York Times, Vivian Yee, a déclaré avoir été détenue puis relâchée par la police tunisienne. Le président de la République a reçu, le 30 juillet 2021, une équipe de journalistes du New York Times pour assurer à l’opinion publique nationale et internationale quant à la liberté de presse. La journaliste révélera qu’on ne lui avait pas accordé la possibilité de poser des questions.


La même source a indiqué que les journalistes étaient de plus en plus la cible d’agressions. RSF a précisé que plusieurs journalistes avaient été agressés par des manifestants pro Kaïs Saïed, mais aussi, des manifestants contre le coup d'État.

« Bien que Kaïs Saïed n’ait pas fait, jusqu’à présent, usage de ses pouvoirs contre la presse, les craintes pour la liberté de l’information sont réelles », a poursuivi le rapport. RSF a mis l’accent sur la situation sensible des médias et de l’autorité de régulation (la Haica) en Tunisie. La même source a mis en avant le conflit entre l’instance et la justice.


S.G

19/01/2022 | 15:37
3 min
Suivez-nous
Commentaires
Saïd a remis les clés du pays à des policiers aigris
Le seul acquis post 2011 est la liberté de paroles et de la presse a été apurée par Said
a posté le 19-01-2022 à 19:07
C'est la fin de la Tunisie .
Merci pour les tunisiens qui supportent aveuglement Saïd .
HASSINE
ECORSE DE BANNANE
a posté le 19-01-2022 à 18:00
SA POURRAIT FORCEMENT ETRE UNE ECORCE DE BANANE QUI FAIT TREBUCHER CE JOURNALISTE !
VIRAGE DANGEREUX QUE LE BON DIEU SOIT AVEC NOUS
Abir
rectification
a posté le 19-01-2022 à 17:16
Et pourtant, c'est vous, les médias qui s'acharnent pour le placer haut dans les sondages et ce qui laisse cet homme se croit le Dieu sur terre ! Révisez vous un peu et donnez lui ce qu'il mérite vraiment! La vérité, on a rien vu de positif de ce président, au contraire ses discours sont déprimants et le 25 juillet, n'est q'une bouffée de souffle pour ses amis kwanjias
Rzouga
Franche rigolade
a posté le 19-01-2022 à 16:21
RSF ? Elle nous fait bien rire, cette organisation jadis présidée par le fasciste et raciste Robert Ménard, actuel maire d'extrême-droite de Béziers et grand ami du puant '?ric Zemmour ! RSF financée par les réseaux mafieux anti-castristes de Floride ?! Leur avis ne vaut pas un pet de lapin ! Au diable les crapules et les gredins ! BN s'accroche à toutes les branches qui dénigrent Kaïs Saïed ! Au fait, cela fait longtemps que l'on n'a pas eu droit aux élucubrations de Bouchléka que BN préfère appeler par son nom d'artiste Rafik Abdeslem !
Abir
@Médias, Rabi yehdikom
a posté le 19-01-2022 à 16:10
ET pourtant, c'est vous , les médias qui s'acharne et coûte que coûte à placer KS au maximum aux sondages et ce qui laisse cet homme se croit le Dieu sous terre! Révisez vous un peut et donnez lui ce qu'il mérite vraiment! La vérité, on a rien vu de positif de ce président, au contraire même ses discourt sont déprimants et le 25 juillet n'est qu'un bouffé de souffle pour ses amis elkwanjias
veritas
Condamnation à géométrie variable '?'
a posté le 19-01-2022 à 15:56
Les dépassements contre les journalistes dans les pays du golfe ou au Maroc par exemple ne sont jamais condamner ou critiquer ni par RSF ni par la France ni par les pays qui prétendent défendre la démocratie en tunisie'?',vous devez arrêtez vos mensonges et vos bluff car vous utilisez la démocratie comme prétexte pour détruire la tunisie qui ne mérite et qui n'a rien demandée de personne depuis fin 2010 ce cirque ne s'arrête pas bientôt les sponsors des criminels islamistes vont déclarer que la Tunisie détient des armes de destruction massive (comme Iraq ) comme 2 eme prétexte en plus du prétexte de la démocratie en danger pour bombarder et coloniser directement la Tunisie car ils veulent utiliser la porte tunisie pour mettre en place leur plans destructeurs dans toute l'Afrique comme ça été le cas durant la 1ère et la 2ème guerre mondiale.