alexametrics
lundi 26 février 2024
Heure de Tunis : 06:16
Dernières news
Mseddi : Echaâb voulait embarrasser le chef de l’État via la proposition de loi criminalisant la normalisation
28/11/2023 | 15:20
2 min
Mseddi : Echaâb voulait embarrasser le chef de l’État via la proposition de loi criminalisant la normalisation

 

La députée Fatma Mseddi a affirmé, mardi 28 novembre 2023, que le mouvement Echaâb voulait faire pression sur le président de la République via la proposition de la loi criminalisant la normalisation avec Israël, et ce dans l’objectif d’avoir des portefeuilles ministériels.

 

 

Au micro de Zina Zidi dans l'émission Studio Shems sur Shems Fm, l’élue a indiqué qu’il y a eu des pressions concernant la proposition de la loi criminalisant la normalisation avec Israël. « Certains blocs parlementaires cherchant, selon elle, à assouvir leurs intérêts politiques, en faisant pression sur Kaïs Saïed et en tentant de l’embarrasser politiquement ». Mais, ça n’a pas marché, malgré les menaces de retrait de confiance ou en boycottant les travaux et en faisant abstraction des tergiversations politiques, le parlement est en train de suivre normalement ses activités, toujours selon ses dires.

 

Fatma Mseddi a assuré que ces parties voulaient réaliser des objectifs politiques, mais n’ont pas réussi. Et de soutenir que l’opération était dirigée par le mouvement Echaâb et quelques autres députés : « Ils (les membres du mouvement Echaâb) ont échoué comme chaque fois, où ils ont voulu impliquer le chef de l’État dans des trucs anormaux ! ».

La députée a estimé que « ce n’est pas normal qu’une loi passe sans avoir consulté l’avis du premier responsable de la politique étrangère du pays ». Pour elle, tout cela visait « à faire pression sur le président de la République pour qu’il nomme un gouvernement politisé », en soutenant que « le mouvement Echaâb ambitionnait d’avoir certains postes ou portefeuilles ministériels, mais il a échoué avec la proposition de la loi criminalisant la normalisation avec Israël ».

 

I.N.

28/11/2023 | 15:20
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Henri de Lesquen
Liar Liar
a posté le 29-11-2023 à 17:02
Menteuse ! Pharisienne !
Pegase
Inculte, plate et méchante
a posté le 28-11-2023 à 19:58
Chaque fois que je l'entends ou la vois ou lis ses post, je pense à ce que dit Voltaire à propos des méchants : "ils font pitié" et meskina Tounes, elle mérite tellement mieux
Abel Chater
Mon Dieu, cette criminelle aux yeux de "Boutelliss" Fatma Mseddi, n'est active que pour faire mal aux Tunisiens et aux Africains.
a posté le 28-11-2023 à 17:59
Il est impossible que cette criminelle contre la transition démocratique en Tunisie, Fatma Mseddi, qu'elle soit une vraie Tunisienne musulmane. Toute la tendance de ses activités, de ses discours et de ses déclarations, sont de tendance doctrinale talmudique. On ne l'entend que faire du mal aux Tunisiens, aux Africains et à toute la Tunisie.
Comme tous les juifs génocidaires de Gaza occupants de la Palestine, elle est contre l'interdiction de la normalisation avec ses frères les juifs génocidaires de Gaza occupants de la Palestine, par une loi constitutionnelle. Elle rabâche le même conte mythologique des juifs, que la Tunisie va "trop perdre" avec cette loi de la criminalisation de la normalisation avec les ennemis contre l'humanité entière, les juifs génocidaires de Gaza occupants de la Palestine, sans qu'elle ne puisse nous dire, où est l'intérêt des Tunisiens et de la Tunisie, sans la criminalisation de la normalisation avec les juifs génocidaires de Gaza occupants de la Palestine.
Ce qui est vrai, c'est qu'elle a peur pour sa propre peau, car elle va s'avérer l'une des Harkis des Lévy de France. Mais néanmoins, j'en suis sûr et certain, que cette vipère Fatma Mseddi, va trouver et retrouver un sort, encore pire que le sort de sa semblable Zanèma Abir Moussi.
Allah yomhil wèlè yohmil.