alexametrics
Dernières news

Moncef Matoussi : Entre le déficit dans la production pétrolière et les dommages, l’Etat perd 116 MD par mois

Moncef Matoussi : Entre le déficit dans la production pétrolière et les dommages, l’Etat perd 116 MD par mois

La décision prise par trois pays du Golfe dont l’Arabie Saoudite d’isoler le Qatar a été qualifiée de « tremblement de terre » par le PDG de l’ETAP, Moncef Matoussi. « Une décision qui aura des répercussions sur le prix des hydrocarbures » a-t-il ajouté au micro d’Express FM ce lundi 5 juin 2017, lors de la matinale présentée par Wassim Ben Larbi.

 

« Le secteur du pétrole et du gaz en Tunisie a régressé drastiquement depuis la révolution et ce pour la lenteur des procédures administratives pour l’octroi de permis d’exploitation. La campagne « Winou El pétrole » a également eu un impact négatif important sur la production et le secteur en général. Aussi la chute du prix a joué, ce qui porte à une régression dans la production de l’ordre de 40%. Nous produisons actuellement 7 mille barils de pétrole par jour et 5,8 million de m3 de gaz/jour. En 2010, nous produisions 44 mille barils jour et 7,5 millions de m3 de gaz » a expliqué M. Matoussi.

 

Il ajoute que les sociétés pétrolières basées en Tunisie accusent aujourd’hui des pertes importantes considérant que les champs à l’arrêt à Tataouine et Kèbili représentent 46% de la production pétrolière de la région et plus de 20% de la production gazière.

Il dit en effet : « L’arrêt de la production à Tataouine a fait que 700 personnes se sont trouvées sans travail en plus des 20 MD mensuels que l’Etat doit débourser en dommage et intérêt aux sociétés à l’arrêt. Ajoutant à cela le manque à gagner pour l’Etat estimé à 24 MD par semaine, les caisses de l’Etat ont été affectées ! »

 

Le PDG de l’ETAP a assuré que l’Etat est actionnaire dans la majeure partie des sociétés productrices en Tunisie et qui sont au nombre de 35. « Des gains dégagés par la vente de pétrole et de gaz en Tunisie, l’Etat prend 80%. Le reste va aux sociétés pétrolières qui prennent tous les risques et détiennent de surcroit le matériel et compétences techniques » a-t-il assuré.

Moncef Matoussi a expliqué en outre que d’après les données dont il  dispose « il est très probable qu’il y ait une augmentation des prix des carburants à la pompe ».

 

S.A

 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (14)

Commenter

takilas
| 05-06-2017 21:34
Sans compter les frais de déplacement ou les frais des contrats nécessaires aux joueurs et aux staffs techniques, qui sont soit formés ou résidant soit à Tunis, Sfax, Bizerte ou autre Sousse, sans compter les corruptions d'arbitrage ou des ventes de matchs comme les deux matchs offerts EN FLAGRANCE par les..d'équipes de Gabes à Zarzis. Tout simplement c'est mesquin de telles corruptions.
Tout cela pour soi-disant un équilibre régionl en...football !? Quelle bassesse !
Alors que le vrai qui libre régional tant aux ridicules et régionalistes campagnes électorales n'a jamais eu lieu, sauf une catastrophique et houleuse augmentation indescriptible de concentration humaine à Tunis. Aller à Tunis est devenu non seulement un calvaire en tout point de vue, mais de même une infernale psychose pour le mental rien qu'à voir des comportements, agissements et des faits horribles.
Pour conclure, même s'il y a beaucoup à dire au sujet de la massacrée capitale, dire que simplement au niveau du sale football tunisien, et le sport en général qui dégrade irrémédiablement, Que Wadii Jeri l'arnaqueur jamais égalé en arnaque dans le monde des sports dans le monde, viendra un jour où ses combinés et ses manigances seront découvertes.

Tunisie Polémique
| 05-06-2017 15:38
Le discours a complètement changé depuis que la grève s'est prolongée: maintenant on ne parle plus de la situation des population du sud et de leur abandon pendant des années mais de ce que le Nord perd lorsque l'on exige une meilleure répartition des fruits du développement.

salahtataouine
| 05-06-2017 15:12
Je n ai pas evoqué un ministre en particulier ....mais en parlant de total .c etait Jomaa ,l ancien premier ministre que je visais !!
Heureux de lire ton commentaire !!

DHEJ
| 05-06-2017 14:53
C'est de l'argent qui n'ira pas en tant que subventions pour l'EST, CA et autres du Nord


Et de l'argent en moins pour la municipalité de Tunis en tant que TCL!!!


Tatatouine n'a rien à perdre devant les lois de Bourguiba injustement approuvées par les anciens représentants du peuple!

Gg
| 05-06-2017 14:45
Cet homme bien placé affirme :
« Des gains dégagés par la vente de pétrole et de gaz en Tunisie, l'Etat prend 80%. Le reste va aux sociétés pétrolières qui prennent tous les risques et détiennent de surcroit le matériel et compétences techniques »

Voilà, dépuis le temps que je lis que les méchantes compagnies étrangères pillent le sous sol tunisien, il fallait bien qu'un jour la vérité soit rétablie !

Pitbull
| 05-06-2017 14:13
Je n'ai aucune sympathie à l'ancien Ministre de l'énergie (la preuve j'ai oublié son nom) mais je peux vs affirmer qu'il n'a rien avoir avec TOTAL/CFP qui a arrêté toute activité d'exploration en Tunisie en 1986
avant de quitter le pays defitivement en 1999 apres avoir vendu ses parts , dans la Compagnie Franco-Tunisienne des Pétroles, à COPAREX...
Bien a vous et chahia tayba. ..

Professeur de droit
| 05-06-2017 13:38
Meme dans les pays avancés, en france l'action sociale contre l'écotaxe a couté à l'Etat plus de 2 milliards d'euros.
Ce n'est pas en pleurnichant sur les pertes causées qu'on trouve la solution, mais en traitant les revendications, si elles sont sociales, bien sur. Ce qui semble bien etre le cas. On ne peut, à la fois, choisir d'utiliser la force, et pleurer sur le blocage qui persiste. La force ne l'a-t-elle pas dégagée ? c'était fait pour, non ?

Abou Walid
| 05-06-2017 12:57
A un certain moment nous avons espéré, parce que promis par les hautes instances tunisiennes, des mesures fermes contre l'entrave de toute production. C'est bien dommage !

salahtataouine
| 05-06-2017 12:42
Tataouine est entrain de creuser le deficit de l etat...oooooh c est criminel non ???
Cher monsieur ...ceux qui ont detruit "les bijoux" de l etat sont ceux qui nous gouvernent et non les habitants du sud est delaissés depuis l arriveé de "breuettistes" à la tete de l etat
Pas un mot sur les 5000 millions de dtn deboursés au service de la dette à nos creanciers...une dette ou zero dinar n a eté investi au pays (on s endette pour payer la dette et combler le defecit)
Ou sont les milliards laissés par le grand voleur ,ancien president legitime delapidés par ceux qui viennent pleurer ces jours ???
On peut faire dire ce qu on veut aux chiffres ..mais nous tromper tous tout le temps..ce ci est devenu impossible car nous avons les memes chiffres et nous connaissons les memes faits et nous savons qui fait quoi et au profit de qui !!
Ce n est pas tataouine qui avait mis un "ancien TOTAL"compatible à la kasbah il y a quelques anneés !!
L etat doit etre au service de la nation et de sa population et non au service d une certaine caste anti patriotique !!!
Ce que vous appelez tremblement de terre ,le maudit 14 et sa brouette ne peut que faire plonger dans ce seisme ...je le disais ici meme,nous payerons un jour "la guerre freres musulmans/wahabosalafistes"....
Le "capital tunisien" s est associé avec les marchands de la religion ,chose qui a fait perdre à l etat sa souvrainté ,la paix civile et son economie saine et organiseé ...
"L elite" au pouvoir et ceux qui tournent au tour sont les destructeurs du pays et non ces manifestants (meme si on peut soupconner" une manipulation ici ou là)...car le peu de richesse de notre sous sol ne va pas s evaporer du jour au ledemain

Amor
| 05-06-2017 12:39
Ce qui est paradoxal, chez vous les Tunisiens, c'est que vous insultez l'ancien régime que vous qualifiez de dictateur, corrompu et dévastateur, et vous prenez, dans tous les domaines de la vie économique, sociale et sécuritaire,pour référence l'année 2010 jugée, de ce fait, bien meilleure, et qualifiée même, par les autres "Les azlems", d'années de faste, de rigueur et de labeur.
Paradoxal,non?

A lire aussi

La direction a assuré que la dernière visite des éléments sécuritaires à M. Jarraya datait du 27

25/08/2019 22:11
0

Dans un statut Facebook datant de ce dimanche 25 août 2019, M. Jebali a appelé les Tunisiens à

25/08/2019 20:06
9

Et d’ajouter qu’il était « inquiet pour la démocratie » en Tunisie ainsi que du retour des pratiques

25/08/2019 19:04
6

Le département a ainsi réitéré son refus de s’enliser dans des tiraillements politiques appelant le

25/08/2019 17:15
6

Newsletter