alexametrics
samedi 17 avril 2021
Heure de Tunis : 12:34
A la Une
Mechichi exclut les femmes et Kaïs Saïed de son remaniement !
16/01/2021 | 20:15
5 min
Mechichi exclut les femmes et Kaïs Saïed de son remaniement !

 

C’est le grand enseignement du remaniement ministériel annoncé par Hichem Mechichi dans l’après-midi du 16 janvier 2020. Les ministres du président de la République ont été mis sur la touche pour être remplacés par d’autres avec différentes proximités. Analyse.

 

Hichem Mechichi a déclaré que le remaniement qu’il a opéré était dans la continuité de ce qu’il avait dressé comme crédo : compétence et indépendance. Toutefois, son petit sourire en coin trahissait sa satisfaction de s’être débarrassé de la pâte présidentielle dans sa composition gouvernementale. Outre les ministères des Affaires étrangères et de la Défense, les titulaires des portefeuilles des Domaines de l’Etat, de la Justice et de l’Intérieur étaient notoirement du côté de Kaïs Saïed, président de la République. Hichem Mechichi a repris le « contrôle » de ces départements notamment avec la nomination d’un fidèle à l’avenue Habib Bourguiba en la personne de Walid Dhabi.

 

Pour le reste, il convient de souligner le beau clin d’œil du destin à Youssef Fennira. Le ministre Echaâb, Fathi Belhaj, lors du gouvernement Fakhfakh, l’avait limogé de la direction de l’Aneti (agence nationale pour l’emploi et le travail indépendant) lors de son dernier jour au ministère. Aujourd’hui, M. Fennira revient aux commandes de ce ministère apportant un vent de fraicheur et de jeunesse à un gouvernement qui en avait besoin. Zakaria Belkhouja est également dans ce rôle. Extrêmement actif au niveau de la jeunesse tunisienne depuis des années, M. Belkhouja ne manquera pas de relever les challenges même si son prédécesseur n’a pas démérité.

 

Pour deux autres ministères au moins, l’urgence d’un meilleur rendement imposait au chef du gouvernement d’en remercier les titulaires. Il s’agit des ministères de la Santé et de la Justice. Les problèmes répétés de communication de Faouzi Mehdi, ex-ministre de la Santé, ont précipité son limogeage particulièrement quand la lutte contre Coronvairus imposait une clarté et une poigne qu’il n’a jamais eues. Il a été remplacé par un enfant de la maison, en la personne de Hédi Khairi, ancien doyen de la faculté de médecine de Sousse et chef de service. Pour le ministère de la Justice, le changement de titulaire ne peut être dissocié de la grève la plus longue et la plus dévastatrice qu’ont tenue les juges. Le rendement du ministre dans cette situation, Mohamed Boussetta, a été désastreux et il a même mis de l’huile sur le feu. Par la même occasion, cela permettait de remplacer un ministre dont l’allégeance à Kaïs Saïed ne faisait pas de doute.

 

Par ailleurs, plusieurs observateurs s’interrogent sur les réelles influences et proximités politiques des différentes ministres. La délectation avec laquelle Oussema Khelifi, chef du bloc de Qalb Tounes, a reçu la composition du remaniement nourrit ces interrogations. D’un autre côté, il est utile de rappeler que la proximité de Oussema Kheriji avec Ennahdha n’est pas un secret. Ridha Ben Mosbah, nommé à l’Industrie et aux PME, faisait partie de la short List du parti islamiste pour la présidence du gouvernement. On prête également au nouveau ministre de la Justice, Youssef Zouaghi, une certaine proximité avec le parti Tahya Tounes et son président Youssef Chahed qui l’avait propulsé directeur général de la Douane en janvier 2018.

 

Pour le reste, les nominations aux différents ministères ont été reçues favorablement. Chiraz Laâtiri, par exemple, n’a pas caché sa joie de voir Youssef Ben Brahim lui succéder. Elle a écrit : « L’homme de la situation dans un contexte où le secteur est sinistré par la crise sanitaire. Je suis fière de l’avoir connu et collaboré à ses côtés, un homme d’Etat par excellence, compétent, engagé et doté des vraies valeurs morales et humaines ». Chiheb Ben Ahmed est une valeur sûre qui a l’étoffe nécessaire pour occuper n’importe quel ministère, même si lui confier l’Environnement et les Affaires locales est loin d’être un cadeau.

 

Malgré cela, le remaniement, dans son ensemble, souffre d’une lacune profonde : l’absence de femmes. Il se murmure dans les couloirs que le président de la République, Kaïs Saïed, a opposé une fin de non-recevoir à la nomination de Nissaf Ben Alaya au ministère de la Santé. Après l’avoir négligée lors de la fête de la Femme, le 13 août dernier, il semble avoir une dent contre elle. Quoi qu’il en soit, aucune femme n’a semblé correspondre aux critères de compétence et d’indépendance dressés par le chef du gouvernement. Pourtant, la parité est un principe constitutionnel. Une constitution que Hichem Mechichi ne maitrise pas encore sur le bout des doigts puisqu’il a déclaré qu’il soumettrait les nouveaux ministres à un vote devant l’Assemblée des représentants du peuple. Or, cet usage n’est régi que par un article du règlement intérieur de l’Assemblée et il n’en est fait aucune mention dans la constitution.

 

Mis à part la qualité de ce remaniement, analysée à travers les ministres nommés et ceux remplacés, il reste indéniable que le signal est négatif. Opérer un aussi large remaniement seulement quatre mois et demi après la prise de fonctions n’est pas rassurant. Ce gouvernement devra rebâtir des relations solides et rassurer les partenaires internationaux quant à une certaine stabilité future. Ce sera, de toute manière, une condition sine qua none pour la réussite de toute réforme.

 

Marouen Achouri

16/01/2021 | 20:15
5 min
Suivez-nous
Commentaires
takilas
Une partie de jeu d'échecs entre Kasparov et Fisher
a posté le 17-01-2021 à 18:09
Eurêka et par la relativité e=mc2 le problème du remaniement est élucidé.
1) le neveu de ghanouchi est allé se plaindre auprès de son oncle ghanouchi pour lui ramener, en mouchard, ce qui lui a causé la ministre de l'agriculture comme injustice (à vérifier ).
2) ghanouchi à la vitesse de la lumière (300.000 km/s soit ~ la distance entre terre et lune), coûte après de Michichi pour lui imposer un remaniement immédiat, surtout qu'il s'agit de de désigner un ministre pour l'intérieurde; vacant.
Donc c'est l'occasion propice.
3)Pour démontrer qu'il est toujours fidèle à nahdha, Michichi s'empresse d'effectuer ce remanienement à la hâte, oubliant même de tenir compte de quelques concnventions et principes préliminaires.
4) Toutefois Michichi saisi l'occasion de prendre quant lui, sa part, et le (ou les choix) qu'il envisageait pour quelque uns...
5) la partie de jeu d'échecs finie donc sur un pat. Et tour le monde est content tout le monde est gentil.
6)c'est certainement pour ghanouchi de saisir l'occasion et d'offrir des terres domaniales pour ses partisans, soit ceux dont il est sûr qu'ils vont le voter.
En conclusion, tout ce manège est en fin de compte destiné à barrer le chemin à la vaillante et combattante Abir Moussi.
Et les détections d'autres votants pour ghanouchi va se poursuivre, étant donné que " l'impasse est arrivée au fuyard " et qu'il n'y a plus de temps de ghanouchi pour renverser son sort inéluctable de fin prochaine en politique.

Rabbi mâakom ya twansa !
DCHICHA Slaheddine
maladresses d'expression
a posté le 17-01-2021 à 18:07
Bonjour,
Puis-je vous faire remarquer que votre titre contredit le contenu de l'article, en effet tel qu'il est formulé, il signifie que M. Méchichi a épargné les femmes et Saïed lors du remaniement, ce qui est contraire aux faits.
Par ailleurs, à la cinquième ligne " la pâte présidentielle" m'a laissé sur ma faim!
yaakoub jacob jebali
nouvelle actions
a posté le 17-01-2021 à 16:58
laisse le travailler laisse le passer
laissons nous travailler et laissons nous passer

ok c'est clair et limpides

cher si Mechichi viens je te montre comment la Tunisie tourneras a merveille INCHALLAH .
yaakoub jacob jebali
MALHEURESEMENT
a posté le 17-01-2021 à 16:56
SI IL FALLAIT DES FEMMES epices de la revolution
yaakoub jacob jebali
info quasi fausse
a posté le 17-01-2021 à 16:55
il ne bouge pas et bouge pas ok sans l'avis et sans l'accord prealable de president si Kais.

ok merci VIVE LA TUNISIE EMBRYON JEUNE ADULTE ............
kamel
Débile
a posté le 17-01-2021 à 14:03
Et alors pas de femme c est débile comme article
Carthage Libre
L pays brûle et BN s'interesse tjrs et encore à Mechichi et le "cv" de ses ministres!
a posté le 17-01-2021 à 13:45
Fiqou ya BN !! Même France 24 titre sur ce qui se passe comme émeutes en Tunisie!!
Bul.2r
Aux suivants
a posté le 17-01-2021 à 12:27
Il faudrait déjà , préparer le prochain gouvernement , vu que visiblement, aucun de ces ministres
ne possède de baguette magique pour changer , le chômage en plein emploi , le taux d'inflation en taux de croissance et les grains de sable en pépites d'or. C'est ce que veulent les Tunisiens et leurs représentants .
takilas
Bonne nouvelle en Tunisie !?
a posté le 17-01-2021 à 12:14
Nous avons un robot inventé par le maniganceur ghanouchi qui dès que tu le frappes sur le mur il commence à chanter c'est comme le "banni banni".
aldo
==== FI SANDOUK AJEB (( mosaique )) ====
a posté le 17-01-2021 à 11:00
une dame - A CRIE , EN RIGOLANT ----- YA NARI YA NARI ALA TOUNIS ---- YA NARI YA
NARI ALLI YOUHKMOU ---- YA NARI YA NARI ALA CHEBAB TOUNIS ---- _______________ aldo dit YA NARI YA NARI AL FASSID ghanouchien - ALLAH LA IBERIKLOU !
aldo
==== BONJOUR BUSINESS NEWS ====
a posté le 17-01-2021 à 09:38
et si on rafraichit les nouvelles , rien n'a changé depuis hier merci bonne journée .
takilas
Stagnation criarde.
a posté le 17-01-2021 à 08:47
Tahya tounis na rien fait au sujet des assassinats, pourquoi voulez-vous qu'il fera mieux maintenant ?
C'est ça ce qui neufs intéresse nous peuple et qui est important pour nahdha d'un autre côté.
Vous voulez des compétents et des experts ? On en a partout, ce n'est pas ça le problème.
Mais un jour viendra où la Tunisie sera remise sur pieds.
Vandenberghe
Un gouffre
a posté le 17-01-2021 à 08:06
J'ai vraiment crû que la Tunisie depuis 2011 allait pouvoir se libérer mais mon espoir est parti depuis qu'un certain libérateur est revenu dans son pays.... Malin le petit diable, il a réussi à rendre ce si beau pays dans un chaos que nous voyons maintenant.... Pourquoi ? Il vous fait payer par son ego surdimantionnel et sa haine envers la Tunisie, son exil.... Il vous impose une politique conservatrice religieuse à tout un pays.. Le comble en sacrifiant l'éducation des jeunes, en sacrifiant leurs espoirs et leurs vies.... Alors vous avez un président bizarre, des députés qui vident encore plus les caisses de l'état en faillite en se battant pour rester au pouvoir... Pendant ce temps là.. Le peuple se meure..... La Tunisie se dégrade sous les déchets et la pollution.... Depuis 4 années ici je constate que la classe moyenne existe plus et que vous avez aucune protection sérieuse des travailleurs sauf ceux qui sont syndiqués.. Mais avec un syndicat comme les députés de ce gouvernement remanié à tour de bras.... Vous allez dans un énorme gouffre que certains ont creusés pour vous depuis l'après révolution.... Et vous connaissez les noms.. Pour sauver votre pays.. Débarrassez vous de tout ceux là.... Pour votre vie car j'ai bien peur de ce qui va vous arriver et personne ne vous aidera.
Anar
Oussama Kheriji est un KHOUANJI pur et dur.
a posté le 17-01-2021 à 00:04
"..la proximité de Oussema Kheriji avec Ennahdha..." !?.. Non Monsieur, Oussama est un Khouanji "pur-Gourou".. Enquêtez sur ses activités à la tête de l'Ordre des Ingénieurs Tunisiens (OIT) et sur son passé et vous verrez.
aldo
==== SI BOUBALLOUTA SORT DE PRISON MAINTENANT ====
a posté le 16-01-2021 à 21:53
c'est que tout était programmé emballé ficelé ,, en attente uniquement du jour J - l 'installation des nouveaux joueurs de BABNET ET L 'AVENUE , ,, OU SAYEB SALAH EL MARBOUT .______________ ENSUITE , ON PEUT PRESENTER LES CONDOLEANCES A KAISSOUN .
aldo
==== MCHICHON ! TU ES UN MENTEUR ====
a posté le 16-01-2021 à 21:42
tes ministres ne sont indépendants -------- tu vas avoir pas mal de soucis -------- tu es deja fini ------- au fait tu bouffes dans les mains de tes patrons !!!! tu verras BECH IFATTROUK MIN BAHDHIK , TU VAS RIEN COMPRENDRE DE CE QU' IL VA T ' ARRIVE ----
snot
Mechichi n'inspire pas confiance
a posté le 16-01-2021 à 21:39
Ou sont les femmes un gouvernement fantôme
Mechichi doit démissionner incompétent faible et sans allure .
Je le conseille de s'éloigner de Gannouchi s'il veut garder sa chemise .
Mêmepaspeur
La scandaleuse et horrifique exclusion de KS !
a posté le 16-01-2021 à 21:28
Où était-il donc et que faisait M.A. le 16/01/2021 à 14:11 s'il ne faisait pas la sieste, quand son collègue M.B.Z. a publié sur leur site "commun" une info(*) de la plus haute importance, pour nous annoncer que Mechichi a rendu visite au "vrai boss", le P.R. Kais Saïed ?
Ont-ils parlé de la contre-perf de notre équipe de Hand ? Non !
Ont-ils discuté de la pluie et du beau temps ? Ce n'est pas exclu !
Ont-ils échangé des recettes de cuisine vietnamienne ? ya dhnoubi !
Et s'ils n'ont pas parlé de ce dont tout le monde parle, à savoir l'imminent remaniement ministériel, de quoi d'autre ont-ils donc déblatéré ?
Selon notre éminent irremplaçable et surdoué analyste politique, KS n'a pas eu "voix au chapitre" puisqu'il a été lui-même "exclu" à travers le renvoi de ses
"supposés" ministres à lui (sic), à l'exclusion(re-sic) des ministres régaliens de la défense et des affaires étrangères, lesquels ne dépendent que de lui(**).
C'est vrai qu'on a trop pris l'habitude sur BN de saisir la moindre occasion et le premier prétexte pour s'adonner aux délices du trop facile "KS-bashing". . .
Sauf qu'en l'occurrence, notre précieux ami s'est laissé aller un peu trop vite à la facilité. . . de la contradiction, qu'il n'a pas su voir et a mis à côté de la plaque !
Il faut signaler quand même à notre honorable analyste, que les dispositions de "notre" Constitution (bénie entre toutes en tant que "la meilleure du monde"), permettent à notre P.R. (si ça lui chante !) de ne pas acquiescer à la nouvelle compo de l'équipe ministérielle et partant, de ne pas "parapher" le décret-loi nécessaire à sa mise en place ainsi qu'à sa publication sur le JORT !
Et cela, en plus d'avoir SEUL le pouvoir de dissoudre l'Assemblée !
Résumé, le P.R. n'est pas "contre" et laisse faire son "premier ministre" !
Quitte à renvoyer tout le monde devant les électeurs, à plus ou moins brève échéance. . .
Vous parlez d'un président "exclu" !!!
Une vue de l'esprit, oui !
Peut-être un fantasme, à la limite !
MPP.
(*) https://www.businessnews.com.tn/le-remaniement-ministeriel-objet-dune-rencontre-entre-kais-saied-et-hiem-meii,520,105148,3
(**) Bizarrerie constitutionnelle jamais vue ailleurs, même pas dans les pays les plus "démocratiques" !
TAW TCHOUFOU
TOURNEZ MANEGE !
a posté le 16-01-2021 à 21:01
Et c'est reparti pour un nouveau tour de négociations , calculs et magouilles diverses et variés , pour que ce gouvernement passe sans encombres la barrière du vote devant l'arp !
Aucune femme , c'est de pire en pire , veut-on nous faire croire qu'il n'y a aucune femme Tunisienne compétente pour diriger un ministère ? C'est une honte !
Par contre les ministres islamistes ou makrounistes , eux , ont fait le plein !
Ce n'est plus un gouvernement , c'est un manège qui ne fait que quelques tours pour récompenser des amis , avant de les débarquer après quelques mois ( tout en leur permettant de garder leurs nouveaux privilèges ) , pour en reprendre d'autres !
La Tunisie est bonne fille , et les contribuables en seront encore de leurs poches !
N'attendons rien de ces nouveaux nommés , car le temps qu'ils apprennent quelques ficelles , nomment leurs conseillers , et établissent un soupçon de programme , il se passera des mois et des mois .... à moins qu'ils ne se fassent débarquer à leur tour !
Et pendant ce temps , la crise sanitaire empire , le chômage explose , les investisseurs étrangers nous évitent ( aucune stabilité ) , et le pays n'a plus un rond !
Cela ne fera que le -énième gouvernement ( compter ne sert plus à rien ) depuis 10 ans , et on est toujours au même point , pour ne pas dire pire !
Allez , " bonne chance " à cette équipe , dont il ne faut absolument rien attendre pour ne pas être déçu encore une fois !