alexametrics
mardi 16 juillet 2024
Heure de Tunis : 12:32
Dernières news
LTDH : d'anciens dirigeants appellent à ne pas participer au dialogue national dans sa forme actuelle
25/05/2022 | 10:37
2 min
LTDH : d'anciens dirigeants appellent à ne pas participer au dialogue national dans sa forme actuelle


D'anciens présidents et dirigeants de la Ligue tunisienne des droits de l’Homme (LTDH) ont exprimé leur soutien à l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) quant à la participation au dialogue national. Ils ont rappelé que la LTDH avait toujours soutenu l’UGTT et l’ensemble des organisations nationales indépendantes dans leurs luttes contre la dictature.


Dans un communiqué du 25 mai 2022, les anciens dirigeants de la LTDH ont appelé les militants et les leaders de la ligue à adopter une position historique concrétisant les principes et les fondements de l’organisation en refusant de s’aligner derrière le pouvoir en place. Ils ont appelé à la tenue d’un véritable dialogue sans exclusion permettant de sortir le pays de la crise et garantissant la préservation des acquis de la démocratie.

Les anciens dirigeants de la LTDH ont, également, exprimé leur mécontentement quant à l’attitude de l’organisation vis-à-vis des dépassements en opposition avec la Déclaration universelle des droits de l'Homme et l’Etat de droit, notamment depuis le 25 juillet 2021. Ils ont critiqué le vote en faveur de la participation à un pseudo-dialogue ne répondant pas au seuil minimal de transparence et de démocratie et dont les résultats sont connus à l’avance.


Pour rappel, le président a créé par décret à la date du 20 mai 2022 une commission dite commission consultative nationale pour une nouvelle République. Elle se compose de trois comités : un comité consultatif des affaires économiques et sociales, un comité consultatif des affaires juridiques et un comité du dialogue national. Cette démarche a suscité plusieurs critiques de la part des opposants à Kaïs Saïed, mais aussi au sein des acteurs politiques ayant soutenu l'annonce les mesures exceptionnelles et le processus entamé depuis le 25 juillet 2021. On notera que l'UGTT a refusé de participer au dialogue national dans cette forme-là.

Parmi les signataires de cette pétition, nous pouvons citer : Taoufik Bouderbala, Mokhtar Trifi, Abderrahmane Hedhili, Ayachi Hammami, Mohamed Krichen, Sofiene Ben Hamida et Khalil Zaouia.


S.G

25/05/2022 | 10:37
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Abidi
Ltdh
a posté le 26-05-2022 à 12:57
J'espère que ces anciens dirigeants et défendeurs des droits de l'homme étaient nés à l'ere de Ben Ali ou le sont ils après, parce que du temps de Ben Ali, il avait très peur d'eux et il faisait tout ce que ces dirigeants lui demandaient vu leur poids et leur lutte connu à l'échelle mondiale
BI
Droits de l´homme ?
a posté le 25-05-2022 à 15:18
Une journaliste demande au putschiste. Que pensez-vous des droits de l'homme ?

Le putschiste : Qu'est-ce que c'est ? Peut-on le manger ou le fumer ?
Abidi
Putsch
a posté le à 12:59
Si c'était un putsch comme disent les gens instruits vous ne serez pas là après avoir publié cet avis