alexametrics
mercredi 29 juin 2022
Heure de Tunis : 05:17
Dernières news
Les doyens des Facultés de Droit refusent de faire partie de la commission consultative de Saïed
24/05/2022 | 19:57
1 min
Les doyens des Facultés de Droit refusent de faire partie de la commission consultative de Saïed

 

Les doyens des Facultés de Droit et de Sciences juridiques et politiques ont publié ce mardi 24 mai 2022, un communiqué de presse où ils ont annoncé décliner leur nomination au sein de la commission consultative nationale pour une nouvelle république, créée par le président de la République, Kaïs Saïed.

 

Les doyens se sont dit honorés par la confiance que leur a témoigné le président de la République mais souligné leur ferme volonté de veiller à la neutralité des institutions universitaires et la nécessité de les maintenir éloignées des affaires politiques.  

 

Néji Baccouche, constitutionnaliste et directeur du centre d'études fiscales, a confirmé à Business News l’authenticité de ce communiqué qui a massivement été partagé sur la toile.

 

 

Rappelons que le décret présidentiel du vendredi 20 mai a officialisé la création de la commission consultative nationale pour une nouvelle république. 

 

Répartie en trois structures – un comité consultatif des affaires économiques et sociales composé de représentants de l’UGTT, de l’Utica, de l’Utap, de l’UNFT et de la LTDH, un comité consultatif des affaires juridiques composé des doyens des facultés de droit, des sciences juridiques et politiques et présidé par le membre le plus âgé et un comité du dialogue national composé des membres des deux comités précédents et présidé par le président coordinateur de la commission nationale consultative, le doyen Sadok Belaïd – cette commission aura pour mission de présenter – à la demande du président de la République – un projet de constitution pour une nouvelle République dans le respect des principes et objectifs de l’article 22 du décret 117, et des résultats de la consultation nationale, initiée par le locataire de Carthage.

 

M.B.Z

 

24/05/2022 | 19:57
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Mansour Lahyani
Les doyens des facs de droit sont durs à mastiquer...
a posté le 26-05-2022 à 17:39
Les authentiques enseignants de droit constitutionnel ne sont pas gens qu'on manipule facilement, en se jouant de leurs principes, et de leur enseignement séculaire ! Les autres, peut-être...
Akoubi Ammar
Galéjades et débauche politique chez l élite
a posté le 25-05-2022 à 23:09
Pourquoi les doyens n ont pas eu le courage de signer le document de leur refus de faire partie de la commission de préparation du projet de la nouvelle constitution. C est vraiment le maquignonnage et la turpitude qui caractérise une partie de l élite tunisienne durant ces années de flou . L irresponsabilité et l insouciance s installent partout et le tohu bohu et la maltraitance de l état vient de ses hauts responsables qui sont payés par la argent du contribuables pour être réquisitionnés en cas de besoin. Malheureusement la comédie continue et toutes les zones de non droit doivent être nettoyés.
Abel Chater
Mille milliards de BRAVOS, à tous les Intellectuels tunisiens honnêtes et patriotes de conscience, qui ne s'associent pas avec les dictateurs arabes, ennemis des Révolutions et de la démocratie dans le monde arabe.
a posté le 25-05-2022 à 14:32
Nous n'avons affaire en Tunisie qu'à leurs stagiaires, qui nous vendent notre Tunisie à la France et aux dictateurs arabes ennemis des Révolutions arabes. Des stagiaires qui ne connaissent pas bien les Tunisiens, leur culture, leur honnêteté et leur unité nationale.
Tous ceux qui ont essayé de diviser les Tunisiens, ont fini dans la solitude et dans l'oubli.
Allah yostir Tounes.
Fares
C'est le pieds
a posté le 24-05-2022 à 23:19
"Je peux vous nommer sans vous consulter au préalable, c'est qui le boss maintenant hein? C'est qui?"

Bravo aux doyens qui ont refusé cette nomination. Toute personne complice dans ce projet de destruction du pays aura des comptes à rendre un de ces jours.
PUT
BJèh Rabbi Hizzou HEL KAZI LIRRAZI !
a posté le 24-05-2022 à 21:47
-
Sherlock Homss
Trop tard...
a posté le 24-05-2022 à 21:14
Encore une "pelletée" de mises à la retraite par anticipation...
Tant pis pour eux, ce n'est vraiment pas leur sort qui va préoccuper le tunisien moyen...
Mcmanaman
Affaire perdue
a posté le 24-05-2022 à 21:12
Il pourra contacter les directeurs des écoles primaires, peut être qu'ils accepteront.... Sa crédibilité ne fut que régresser d'un jour à l'autre !!
Bbaya
Bravo les intellectuels il y a que les lèches qui courent derrière ces projets de dictature
a posté le 24-05-2022 à 20:28
Je l'imagine malade ce soir! Il va commencer à comprendre qu'il a commi un putch très mal organisé!

Les patriotes vont résister!
Forza
Bravo
a posté le 24-05-2022 à 20:05
Il va essayer maintenant de placer des pions comme doyens en utilisant ces machins de décrets anticonstitutionnels.