alexametrics
mardi 27 septembre 2022
Heure de Tunis : 14:57
Dernières news
Lotfi Hachicha : nous avons désormais une liste avec les noms des terroristes et leurs avoirs ont été gelés
11/08/2022 | 16:07
2 min
Lotfi Hachicha : nous avons désormais une liste avec les noms des terroristes et leurs avoirs ont été gelés

Lotfi Hachicha, secrétaire général de la Commission tunisienne des analyses financières (Ctaf), a indiqué, lors de son intervention ce jeudi 11 août 2022, que 2% des déclarations de soupçons, effectuées en 2021, concernent le financement du terrorisme et 98% concernent le blanchiment d’argent.

« Nous avons franchi une étape importante dans la lutte contre le financement du terrorisme notamment à travers la création de la Commission nationale de lutte contre le terrorisme (CNLCT) et qui a été chargée d’appliquer les sanctions ciblées, le gel des avoirs notamment des personnes qui apparaissent sur la liste du Conseil de sécurité. C’est la première fois que nous avons une liste des terroristes et que leurs avoirs soient gelés en application de la loi et c’est la CNLCT qui publie la liste et alerte les structures concernées. Nous avons nous-mêmes proposé des noms à la CNLCT et le gel des avoirs, le fait d’avoir tari les sources a permis de réduire le financement du terrorisme, ce qui explique ces chiffres, autant que le travail sur terrain d’ailleurs » a indiqué Lotfi Hachicha revenant sur le rapport annuel de la Commission, principal organisme de l’État chargé de lutter contre les crimes financiers.

Quelque 418 déclarations de soupçon (DS) ont été signalées en 2021 par les établissements financiers tunisiens à la Banque centrale de Tunisie (BCT), indique le rapport de la Ctaf.

 

Le chiffre est en baisse comparativement à 2019 et 2020 qui était respectivement de 597 et 446 DS. Cette inversion de tendance est la conséquence du ralentissement de l’activité économique à la suite de la pandémie du Covid-19 ainsi que par les restrictions sanitaires.

 

Les 418 DS de 2021 ont ciblé 829 personnes physiques (615) et morales (214). Parmi les 829 personnes physiques, 643 sont des résidents en Tunisie. 

26% des dossiers objets des DS touchent des enjeux financiers supérieurs à dix millions de dinars. 31% touchent des enjeux entre un et dix millions de dinars et 27% touchent des enjeux entre 100.000 et 500.000 dinars. 

A partir de ces DS, la Ctaf a traité en 2021 quelque 1538 dossiers (contre 645 en 2019) et a classé 329 parmi eux.

 

M.B.Z

11/08/2022 | 16:07
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Zba
2%! et des chiffres bidons
a posté le 12-08-2022 à 14:10
Il se moque de qui ce mec.
Rien d'intéressant dans ses chiffres
Jilani
Et la suite
a posté le 11-08-2022 à 19:28
Ces dossiers seront enterrés et rien ne se passera tant que le gourou circule librement dans le pays et toujours acquitté par une justice corrompue.
R.T.
Le montant de cet argent gelé et ou va passer?
a posté le 11-08-2022 à 19:17
Les citoyen est plutôt intéressé de savoir : 1-le montant total de l'argent gelé ? 2-s'il sera dans les caisses de l'?tat ? 3-Ou sera dépensé s'il appartiennent ou appartiendront à l'?tat ? Concernant le nombre de dossiers uniquement, l'information est incomplète . Merci.
veritas
il fallait mettre iyadh illoumi à la tête de cette commission.
a posté le 11-08-2022 à 17:02
Mr hachicha va galérer pour dévoiler la vérité de ces criminels'?'à sa place le fameux expert comptable iyadh illoumi aurait blanchi tout le monde de blanchiment et l'affaire aurait été réglée en 1/4 de tour ..il a déjà prêté main forte aux criminels d'ennahda pour effacer toutes les traces de l'argent spoliés des crédits et des dons en faisant une comptabilité bien ficelée pour écarter tout soupçon de détournement de fond c'est bien pour cela que Dilou et sa collègue Mme farfouri réclame une copie de l'audit préparée par Mme Nemssia car ils savent très bien qu'ils n'ont laissé aucune trace derrière eux qui risque de les inculper.
Hamdene
PUBLIER LA LISTE....!
a posté le 11-08-2022 à 16:41
Si cette liste existe vraiment il faut la publier faute de quoi elle n'a aucun intérêt.
L'opinion est en droit de connaître les noms de tout les ennemis de la nation.
De temps en temps, on nous sort des informations sans lendemain.
Dans une démocratie, tout se sait et tout est exposé.
Arrêtez de continuer à prendre la populace pour des couillons.
Il y'a trop de blabla dans ce pays.
Le citoyen n'est plus ce vulgaire matricule où on peut le caser.
Le citoyen n'est plus ce petit enfant à qui on offre un bonbon pour le faire taire.

rhouma
Commissions de contrôle
a posté le à 14:10
Commissions de contrôle :
Créer des commissions veut dire enterrer le ou les projets pour lesquels elles été crées