alexametrics
mercredi 08 février 2023
Heure de Tunis : 13:45
Dernières news
Le réalisateur Issam Bouguerra entame une grève de la faim sauvage
29/03/2022 | 11:17
1 min
Le réalisateur Issam Bouguerra entame une grève de la faim sauvage

 

Le réalisateur Issam Bouguerra est entré, vendredi 25 mars 2022, en grève de la faim sauvage, a annoncé la famille du détenu, en faisant porter la responsabilité de l’effondrement de sa sécurité physique et psychologique à l’Etat tunisien.

 

 

Le jeune réalisateur proteste contre le traitement judiciaire de son affaire. En effet, depuis 6 mois, il croupit à la prison de la Mornaguia en attendant son procès. Il a été arrêté dans le cadre d’une affaire de consommation de cannabis.

 

Le 25 février dernier, le juge d’instruction avait prolongé sa détention pour enquête de quatre mois, soit selon ses amis dix mois d’enquête dans une simple affaire de consommation de cannabis.

 

 

I.N.

29/03/2022 | 11:17
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Lol
Les retombées de couscous connexion
a posté le 29-03-2022 à 17:47
Merci Zaba pour cette loi que tu as promulgué pour masquer ton scandale de couscous connexion
Des générations entières de braves gens ont goûté à la prison et beaucoup sont devenus des criminels après ce passage.
Il est temps d'en finir avec cette loi. Les américains, les espagnols, les néerlandais et beaucoup d'autres l'ont compris.
Quand est ce que quelqu'un aura les c*** pour arrêter cette folie qui représente 28% de la population carcérale
Giselle
Issam Bougerra
a posté le 29-03-2022 à 14:57
Mais c'est ne pas vrai !!! Inimaginable de être en prison pendant des mois pour avoir fumer un joint. Les assassins, voleurs, crapules, menteurs etc., ceux qui ont détruit le pays sont libre de leurs mouvements, engage de réunion et se foute de la gueule du président de la république. Abir Moussi au secours !!!!!
Wissem
Au secours ?
a posté le à 21:48
Inutile de crié au secours à Abir Moussi, elle est contre la dépénalisation du cannabis.
Mansour Lahyani
Ce n'est pas le plus inimaginable !
a posté le à 18:04
Attendre tant de mois cumulés dans un cachot avant même d'être condamné par un juge, ça me semble être encore plus révoltant !!
Mansour Lahyani
On ne l'a pas encore exécuté ?
a posté le 29-03-2022 à 13:49
Non... La "justice" tunisienne est vraiment trop laxiste ! Issam est poursuivi pour consommation de cannabis : dix mois seulement de peine, avant même sa condamnation... Qu'attend donc cette foutue "justice" pour l'exécuter enfin, et pour mettre un terme à son calvaire pour la gloire de ceux qui le poursuivent