alexametrics
vendredi 21 juin 2024
Heure de Tunis : 03:31
Dernières news
Le mouvement « Tunisie en avant » appelle à la révision du décret 54
27/05/2024 | 08:43
1 min
Le mouvement « Tunisie en avant » appelle à la révision du décret 54

 

Le mouvement « Tunisie en avant » a mis en garde contre les tentatives d’instauration d’un climat de tension alors que le pays se préparait à la tenue d’une élection présidentielle. Il a appelé à la révision du décret 54, notamment de son article 24.

Dans un communiqué du 25 mai 2024, le mouvement « Tunisie en avant », conduit par Abid Briki, a évoqué les dangers auxquels la Tunisie faisait face et l’ingérence étrangère visant à influencer la souveraineté nationale et l’indépendance des choix politiques. Le parti a, aussi, évoqué une lenteur dans la concrétisation des objectifs du 25-Juillet dans le cadre d’un programme socio-économique clair et d’une approche d’achèvement de la mise en place des institutions constitutionnelles.

Le mouvement « Tunisie en avant » a évoqué des tentatives de mise en place d’un climat de tension durant l’une des plus importantes étapes, à savoir la tenue d’une élection présidentielle. Le parti a appelé à œuvrer pour la garantie d’un contexte favorable à son bon déroulement. D’après le communiqué, ceci est possible à travers la révision du décret 54, notamment son article 24.

La même source a appelé à l’accélération de la concrétisation des objectifs du 25-Juillet et a exprimé son refus face à toute ingérence étrangère visant à influencer les choix nationaux et à protéger les barons de la corruption financière et les auteurs des assassinats des dirigeants politiques, d’agents de police et de membres de l’armée.

 

S.G

27/05/2024 | 08:43
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Jean Neymar
Ils n'ont toujours pas compris...
a posté le 27-05-2024 à 09:52
Ils n'ont toujours pas compris....
Cour Constitutionnelle,qu'est-ce qui empêche qu'elle soit établie aujourd'hui?
Et bien je vais vous le dire:
De la même manière que ceux élus au pouvoir en 2014 puis en 2019 se sont délectés de l'ignorance de la Masse et de ceux qui prétendaient y connaître quelque chose (Société civile et autre) pour s'affranchir de l'établissement de cette CC,qui de par son rôle,devait être appelée à partager avec eux le pouvoir (et même davantage par son rôle d'arbitre,"Ti rékhnè,hèl hèm mouch tohkom mèânè!"),de même qu'aujourd'hui bien que la Constitution de KS définit les membres de cette Cour,non plus élus comme dans la constitution défunte de 2014,mais bien connus de par les fonctions qu'ils occupent,de même qu'aujourd'hui donc,ils font traîner les choses.....
Ce mouvement comme tant d'autres n'a toujours rien compris aux règles démocratiques:
IL EN APPELLE......yè wlèdi il en appelle à qui?ti mèzélnè nkaourou lâab hwém,blèch arbitre!
L'Instance régalienne à même d'enregistrer votre appel et LUI DONNER SUITE n'a toujours pas été créée!
Alors en APPELER pour EN APPELER,Que ne militez-vous pas pour l'établissement dans les plus brefs délais de cette CC,à même de statuer sur votre requête,à même de dire si oui ou non ce Décret 54 mérite ou pas d'être révisé,selon qu'il est ou pas conforme à l'esprit de cette Constitution....
C'est inouï comme ces gens n'ont toujours pas retenu la leçon!
Al Jèhl mssibè et il est encore plus mssibè lorsque les gens de loi élus profitent de ce Jèhl pour continuer à évoluer en terrain conquis,Sahha lihom!