alexametrics
dimanche 22 mai 2022
Heure de Tunis : 04:36
SUR LE FIL
Le CSM souligne que la réforme de la justice doit être opérée en dehors des dispositions exceptionnelles
06/12/2021 | 21:58 , mis à jour à 21:50
1 min
Le CSM souligne que la réforme de la justice doit être opérée en dehors des dispositions exceptionnelles

 

Une délégation du Conseil supérieur de la Magistrature (CSM) a rencontré, ce lundi 6 décembre 2021, le président de la République, Kaïs Saïed sur invitation du Conseil.

Cette rencontre, précise un communiqué du CSM, a été l’occasion de rappeler l’importance de l’indépendance du système judiciaire et a porté sur les difficultés rencontrées par la justice dans l’accomplissement de sa mission.

 

Le CSM a renouvelé sa disposition à assurer pleinement son rôle dans le cadre des prérogatives qui lui sont assignées par la loi et selon la constitution en tant que garant de la bonne marche du système judiciaire et du respect de son indépendance.

 

Le Conseil a aussi réaffirmé sa position contre toute atteinte à l’intégrité des fondements constitutionnels du pouvoir judiciaire par des décrets. Il a également souligné que la réforme de la justice doit être opérée dans le cadre de la constitution et en dehors des dispositions exceptionnelles et rappelé son engagement à adhérer au processus de réforme et de lutte contre la corruption.

 

M.B.Z

 

 

06/12/2021 | 21:58 , mis à jour à 21:50
1 min
Suivez-nous
Commentaires
BOUSS KHOUK
LE JEU DE CACHE- CACHE DU CSM !!!
a posté le 07-12-2021 à 09:59
il est temps de mettre un terme à ce jeux et arrêter cette mascarade du (( csm = non à la justice
))
jilani
C'est pour dire qu'elle ne sera jamais faite
a posté le 07-12-2021 à 09:45
Plusieurs projets de réforme ont été menés avec financement de l'UE mais n'ont abouti à aucun résultat sauf des séminaires, des attributions de véhicules et des voyages soi-disant d'étude. L'UE est complice dans ces projets qui ont été attribués à la même société sans évaluation des résultats. De l'argent dilapidé au compte de l'ide de l'UE. Les membres du CSM ont été désignés par ennahdha, comme ceux d'autres institutions ISIE, INLUCC, ... et doivent tous démissionner. Ces institutions sont des refuges pour les corrompus.
Lol
Réforme populaire
a posté le 07-12-2021 à 08:52
L'état commence à s'effriter et il est probable qu'il ne résiste pas aux prochaines révoltes.
Après la phase Saïd, il est probable que la prochaine étape sera une guerre civile ou une dictature militaire.
Ceux qui vont réformer la justice ( et aussi les juges) de façon brutale seront les militaires avec la méthode égyptienne ou la foule avec la méthode libyenne ou syrienne.
'?a n'arrive pas que chez les autres
Tunisien Libre
Nous exigeons des résultats
a posté le 07-12-2021 à 06:16
Nous ne voulons de discours, ça suffit, on a marre de ces mensonges.
Si vous êtes des vrais honnête Magistras passer à l'exécution de vos rôles
On veut des résultats
DIEHK
Le CSM et sa longue sieste !!!
a posté le 06-12-2021 à 22:27
Ce conseil moribond durant 11 longues années et après avoir laissé Bhiri détruire la justice et la Tunisie avec; ik se réveille aujourd'hui pour nous dire le droit qu'ila oublié d'appliquer à ses maîtres terroristes ?
Je lui conseille de se rattraper avant de passer à la trappe des oubliés de leur justice.
Fermez vos gueules et fates vous petit plus que petit et encore parce que le peuple dans la Merde grace à votre justice injuste vous enverra en prison bande de collaborateurs des terroristes !!!