alexametrics
vendredi 19 juillet 2024
Heure de Tunis : 00:12
Dernières news
Lamia Mejri : Noureddine Bhiri a limogé 82 juges et laissé ceux contre qui il tenait des dossiers !
29/10/2021 | 16:04
3 min
Lamia Mejri : Noureddine Bhiri a limogé 82 juges et laissé ceux contre qui il tenait des dossiers !

 

Lamia Mejri, membre du bureau exécutif de l’AMT, a affirmé, lors de son intervention ce vendredi 29 octobre 2021, sur Shems FM, que le dernier mouvement dans le corps des magistrats n’a aucune vision réformatrice et n’a aucun sens.

« Nous savons ce qui s’est passé dans la justice transitionnelle. Les circonscriptions ont été vidées, aujourd’hui des circonscriptions qui traitent des affaires engageant les deniers publics et des milliards sont vidées et les affaires reportées. Il n’y a aucune vision, vraiment aucune » a-t-elle poursuivi.

 

« Nous sommes pour que les juges soupçonnés rendent des comptes, mais dans une justice de l’Etat et à travers ses institutions. Qu’on parle d’assainissement et de punitions collectives est inacceptable… Tous les mouvements ont échoué à placer les bonnes personnes, capables de changer la face de la justice, on peut parler d’une institution qui ne sait pas jouer son rôle, et cela prouve qu’il y a des conflits au sein même du Conseil… l’AMT ne cesse d’œuvrer à ce que les juges intègres trouvent leur place et ne soient pas entachés par d’autres qui sont concernés par des dossiers de corruption… » a ajouté Mme Mejri.

 

Elle a évoqué le dossier des limogeages des juges et le rôle de la politique dans ces manœuvres. « Nous sommes très prudents sur la question des limogeages, à une époque pas très lointaine, l’ancien ministre Noureddine Bhiri a limogé 82 juges dans une opération purement politique sans que des dossiers ne soient ouverts. Il a laissé des juges concernés par de sérieuses suspicions de corruptions afin de pouvoir faire pression sur eux et négocier leur indépendance et donc celle de la justice. Ces parties et d’autres peuvent intégrer des structures aussi importantes que le CSM et constituer un double danger et c’est contre quoi nous mettons en garde, contre tout ce système qui doit être démantelé » a confié Lamia Mejri.

 

Elle a appelé le président de la République à agir de manière à ce que toutes les parties prenantes puissent conserver l’acquis important de l’indépendance de la justice et engager les réformes urgentes à travers un processus participatif et une analyse profonde des problèmes et des solutions.

 

 

Evoquant les « manquements et les dépassements » qui ont entaché le mouvement des magistrats, le président de l’AMT, Anas Hmaidi avait indiqué qu’une partie du Conseil supérieur de la magistrature conduit le lobby de corruption de la magistrature. Il a, également, fait porter la responsabilité des dépassements enregistrés au président du CSM ainsi qu’à la présidente du conseil de l’ordre judiciaire.

Anas Hmaidi a ajouté que le CSM, depuis son installation, n’a pas été à la hauteur des exigences de la période actuelle, notamment, en ce qui concerne les mouvements dans le corps des magistrats, mais aussi le traitement des dossiers disciplinaires.

 

Le président de l’AMT a contesté le manque de transparence caractérisant le dernier mouvement dans le corps des magistrats, appelant l’inspection générale à soumettre tous les dossiers de corruption au conseil de l’ordre judiciaire. Il a, également, appelé le CSM à présenter son rapport d’activités durant les cinq dernières années.

Le dernier mouvement dans le corps des magistrats au titre de l’année 2021-2022, a été signé et paraphé par le président de la République, Kaïs Saïed le 26 octobre 2021.

 

M.B.Z

29/10/2021 | 16:04
3 min
Suivez-nous
Commentaires
'?lu de la république française
Mme Mejri je vous remercie d'avoir dit la vérité depuis longtemps je dénonce que Bhiri a détruit la justice
a posté le 30-10-2021 à 19:37
Madame Mejri je suis d'accord avec vous, je le conteste depuis très longtemps. J'ai écrit un commentaire le 04.09.2021 à 14h35 sous l'article « Noureddine Bhiri je vous défie d'apporter des preuves contre moi »
Je vous le mets ici :
On verra si la justice est indépendante en Tunisie, Mr Bhiri chacun son tour, le mensonge ne sert à rien, la vérité est une qualité, il viendra un jour le peuple tunisien fera justice lui -même, vous avez détruit le pays dans tous les domaines, vous avez exilé les juges wattanias et wattanis loin de leurs familles , même au sein de l'administration de la justice vous avez mis des mercenaires, la tâche sera rude pour le président de la république Tunisienne pour désinfecter le ministre de la justice, les islamistes n'ont ni religion ni patrie, ils retournent facilement leur veste, leur religion c'est l'argent , je connais très bien vos modèles, je suis bien placé pour le savoir, bientôt le peuple tunisien vous chassera de la Tunisie, on verra si j'ai tort où raison
EL OUAFI
OUI Mr Houcine
a posté le 30-10-2021 à 16:29
Ainsi B'hiri, l'islamiste qui nous joue le démocrate, avait limogé 82 juges et a placé d'autres contre qui il avait de quoi les tenir à sa merci ! ! !
C'est la juge qu'il le dit, à notre stupéfaction, personne n'en a parlé, et à nos jours personnes n'a pris le relais d'en parler, ces médias censés réagir à toutes nouvelles venant du corps de la justice en l'occurrence Madame LAMIA Mejri après son interview ou passage sur Semch Fm ! Aucune réaction, tous aux abonnés absents, un mutisme assourdissant, allez savoir pourquoi ?
Non ces dysfonctionnements ne peuvent en aucun cas mis à jour, nous ne disposons pas du courage médiatique suffisant pour affronter, émerger ces lacunes,
Trop frileux par crainte des soubresauts qui pourraient les anéantir.
Depuis bien lurette la justice était assujettie au pouvoir central qu'on le veuille ou pas,
Depuis l'instauration de l'Independence ça fonctionnait de cette façon !
Depuis l'avènement des Khwanjias aux affaires de l'Etat, ils se sont accaparés de ce levier pour renforcer la mainmise sur tous les appareils de l'état sachant que le ministère de la justice est régalien, et qui détient beaucoup de pouvoir de Pressions sur quiconque, pièce maitresse !
Il est temps, comme l'a suggéré Mr Houcine avec clairvoyances et sagesses :
C'est une révolution au sens propre qu'il convient de conduire, à savoir remettre de l'ordre dans tous les appareils d'Etat.
fares
Le Président KS, sauveur du peuple tunisien disait du vrai
a posté le 30-10-2021 à 15:31
Le Gourou GHANNOUCHI donne des ordres pour assassiner les vrais patriotes,ceux qui défendent et protègent leur pays et BHIRI, le criminel mafieux donne des ordres aux juges pour ne pas juger les terroristes mais plutôt juger les pauvres gens non coupables qui s'opposent à cette secte. Ce criminel BHIRI a pourri complètement la justice du pays par des méthodes mafieuses. Mme Lamia Méjri et Anas Hmaidi ont le devoir de jouer leur rôle de tunisien patriote entant qu'éclaireur en contribuant à la vérité des juges corrompus et en aidant le Préident de la République à sa démarche de nettoyage de l'institution judiciaire.
Le dossier de la justice et des victimes d'Ennahdha est plus qu'une priorité absolue dans l'action du 25 juillet. Quant au dossier économique , il suivra son chemin par les compétences des nouveaux ministres concernés aidés par des économistes non nahdhaouines. Dans ce cadre, l'UGTT doit comprendre la situation merdique de la Tunisie pour arrêter ses conneries de grèves et d'augmetation de salaires dans tous les seteurs pour cette période. Ceci n'empêche pas que ses structures professionnelles pourraient négocier avec politesse et respect avec les entreprises de chaque secteur bénéficiares. Vive la Tunisie, Vive Kaies Said et Vive Abir Moussi.
Rayma
Ce fameux président du CSM
a posté le 30-10-2021 à 13:01
Ce n'est pas la première fois qu'il est pointé du doigt.


Ok
Sacha noum Mme le juge
a posté le 30-10-2021 à 11:58
C'est maintenant que vous le dites pourquoi pas avant
Citoyen_H
ELLE DEVAIT ETRE
a posté le à 12:59
sous l'emprise du ghb.
Soubhane Rabi, ils se sont tous assoupis en même temps (aussitôt après le coup d'état de 2011)et ils se sont tous réveillés de la même manière (le 25 juillet béni).
La corruption rampante inséminée en Tunisie par les chléyék bagla-liha & Co, figurera en lettres de sang dans le le livre noir de l'histoire de l'humanité.




A4
A notre "justice" corrompue "lel3ankouch":
a posté le 30-10-2021 à 11:28
JUGES SANS JUGEOTE (2)
Ecrit par A4 - Tunis, le 13 Août 2021

Maître Khaldoun lève-toi
Ils sont de plus en plus fous
Ces sales juges sont hors la loi
Sans scrupule, sans garde-fou

Ils traficotent, jouent aux mules
Entre voleurs et malfrats
Et nous prennent pour des crédules
Quand on les prend comme des rats

Ils nous sortent des salades
Plein de mensonges et blabla:
"Leur trafic est une balade
Pour aide et bénévolat" !

Ils s'indignent et menacent
Ils demandent du respect
Ils veulent de nous qu'on se casse
Qu'on leur fiche enfin la paix

Mais depuis quand, dites-moi
Avons-nous à respecter
De vulgaires je-ne-sais-quoi
Se croyant divinité ?

Depuis quand sommes-nous censés
Accepter l'irrationnel
Taire les méfaits que l'on sait
Vénérer les criminels ?

Des criminels, je le dis
De ces marionnettes noires
Qui franchissent les interdits
En manquant à leur devoir

Des criminels répugnants
Qui ont sûr fait plus de mal
A ce pays, à ces gens
Qu'assassins et leurs chacals

Je dis à ces gangrénés
Qu'à la prochaine secousse
C'est une foule déchaînée
Qu'ils vont avoir à leurs trousses !!!
H2n
Panier de crabe
a posté le 30-10-2021 à 08:09
1/__ Pourquoi cette dame n'a pas été limogée par Bhiri ? D'après ses dires ( il a laissé des juges concernés par de sérieuses suspicions de corruptions afin de pouvoir faire pression sur eux ) !
2/__ Pourquoi n'a t-elle pas dénoncé cette affaire à chaud ?
On ne peut pas en vouloir au citoyen d'avoir une mauvaise opinion de la justice et de ceux qui ont la charge de la rendre , parce que cette corporation traine des casseroles depuis fort longtemps, et ce n'est pas de simples bruits qui courent mais bel et biens des faits avérés et qui demeurent impunis .
Angel
Un juge....
a posté le 29-10-2021 à 21:35
Un juge doit juger selon la loi, impartialement et non selon des tendances, sentiments, partisanneries ou chantage!
Le jour où nous en serons là la Tunisie ira mieux, bien mieux!
Bhiri a pourri gravement la justice et le pays! Il est presque plus responsable que ghanouchi car exécutant consciemment le plan machiavélique de son gourou. Est coupable celui qui donne des ordres d'assassinat de toute une nation! Est encore plus coupable celui qui, sans morale aucune, les exécute et même y met tout son génie pour le faire.
Par rapport au communiqué d'hier du bureau de l'AMT (https://www.businessnews.com.tn/lamt-met-en-garde-contre-toute-atteinte-a-la-magistrature-et-a-son-independance,544,113489,3) qui ne faisait état que d'un esprit corporatiste et qui décrétait "il n'est pas possible de toucher au pouvoir judiciaire ou de revenir sur ses acquis" (selon la retranscription de BN) le communiqué explicatif de
Lamia Mejri et Anas Hmaidi viennent mettre au clair leur vision et leur politique à venir et est un peu plus rassurant heureusement!
Dans ce cas on ne peut que soutenir l'AMT tout en se demandant pourquoi ils se sont tus si longtemps!
mansour
La justice du pouvoir islamiste des fres musulmans d'Ennahdha et Nouredine Bhiri mise sur la sellette par le 25 Juillet
a posté le 29-10-2021 à 20:19
Du bon juge intègre Madame Lamia Mejri et les membre du bureau exécutif de l'AMT aux juges corrompus au service du pouvoir destructeur et corrompu des islamistes freres musulmans d'Ennahdha-Rached Ghannouchi-Nouredine Bhiri
Larry
Et comme par hasard
a posté le 29-10-2021 à 18:59
La racaille des nahdaouis vient pleurer sur les décisions de KS pour ne pas toucher à la justice...
De quoi ont-ils donc peur ces islamistes ?
AR
Gestation pénible ou impossible ?
a posté le 29-10-2021 à 18:23
La machine judiciaire est en pleine effervescence. Parfois à ne rien comprendre !
Les institutions dénudés après le 25 Juillet, les vices cachés apparaissent de jour en jour, pour confirmer encore une fois que ce pays était gouverné par des zouaves, chacun mettait la priorité sur sa petite personne et le croisement des intérêts minables a pris le dessus sur l'intérêt suprême.
Mais ces signes de gestation nous donnent le rêve ou l'espoir de voir la naissance d'une nouvelle institution assainie capable de répondre aux attentes.
Les langues se délient, comme a mentionné Mr Houcine, pour confirmer qu'on soupçonne depuis des années, Bhiri a massacré la justice pour en faire un outil de soumission !
Pour remettre sur pied cette justice souffrante, il faut du temps, beaucoup de temps.
TABARKA
LES LONGS COUTEAUX MENACENT
a posté le 29-10-2021 à 17:32
A LA BONHEUR "disait jadis mon instituteur. Il n'est jamais trop tard pour bien faire ou se racheter. L'institutions judiciaires a fait du mal au pays et aux citoyens, sans la société civile sans le courage des femmes et sans la perspicacité des hommes intègres la Tunisie aurait sans doute sombrée dans le néant absolu depuis fort longtemps. La Tunisie est en ruine, sa reconstruction va demandé du temps, du temps et des sacrifices, ouvrir le dossiers des victimes du régime nahdhaoui devient impératif et urgent.
Be zen
Tous des Machiavel !
a posté le 29-10-2021 à 17:24
TOUS les islamistes sont des Machiavel en puissance. Pas que leur chef ! ! !
On le savait mais on découvre leur immense malhonnêteté et leur infinie supercherie.
Et dire qu'ils sont censés craindre dieu.
Ils n'ont cessé de nous bassiner avec leur supposée piété et la religion qu'ils voulaient nous vendre alors qu'en fait ils ne sont que des voyous et des malotrus.
L'avenir nous éclairera sur tous leur méfaits et tout le mal qu'ils ont fait à notre pays.
Houcine
Les langues se délient.
a posté le 29-10-2021 à 16:53
Ainsi Mekki, l'islamiste qui nous joue le démocrate, avait limogé 82 juges et placé d'autres contre qui il avait de quoi les tenir à sa merci.
Rien que cette information justifie qu'on le traduise devant un tribunal spécial.
Les infâmes islamistes ont tout pourri, et avec fierté et morgue continuent à se pavaner et parler de putsch en se présentant sous le jour de démocrates.
Il n'y a pas de démocratie si l'institution judiciaire est phagocytée par un clan, une mouvance.
Ce pays a besoin d'auditer toutes ses institutions.
C'est une révolution au sens propre qu'il convient de conduire, à savoir remettre de l'ordre dans tous les appareils d'Etat.
C'est pourquoi lorsque le Président en appelle à la vertu, personne ne devrait y voir autre signification que l'appel au sens des responsabilités.
C'est trop facile d'en inférer je ne sais quel populisme ou fascisme comme le font des gens qui ont la vue courte.
Qui vivra verra.
Cassius
@Houcine
a posté le à 19:14
Vous faites erreur je pense. Ce n'est pas Mekki qui a limogé 82 juges et mis le ministère de la justice sous sa botte, mais plutôt le malfaisant Noureddine Bhiri .
Houcine
Un point pour vous Cassius.
a posté le à 21:30
Mea culpa, mais erreur bénigne compte tenu que c'est le même logiciel.
Que Mekki me pardonne de lui avoir imputé singulièrement cette affaire de très grande gravité.
Car, il s'agit de forfaiture.
Autant rendre à Bhiri son forfait.
Alya
Rien compris
a posté le 29-10-2021 à 16:37
Ils revendiquent leur independance et ils ont raison . Ils doivent dépasser un tas de procedes obsolètes et laver leur linge. Leurs v'?ux sont louables mais ils doivent apprendre à être plus speed