alexametrics
dimanche 07 août 2022
Heure de Tunis : 20:09
A la Une
La pénurie de pain continue !
29/03/2022 | 16:38
4 min
La pénurie de pain continue !

 

Les autorités nous disent que tout est sous contrôle, que les produits sont disponibles et que de pénuries, il n’y en a point. Dans les faits, les citoyens le ressentent et le vivent autrement dans leur quotidien. Semoule, riz, farine, pain, c’est devenu le parcours du combattant pour en trouver.

 

Le pain, c’est l’aliment de base dans notre société. C’est un produit de nécessité de premier ordre pour les familles tunisiennes. Pourtant, on peine à s’en procurer, la pénurie s’aggrave alors que le mois de ramadan, où le pic de consommation atteint des sommets, est dans quelques jours.

 

Nous sommes dans un quartier de l’Ariana. Nous faisons le tour des boulangeries dans l’espoir d’acheter quelques miches pour le déjeuner. Le lot quotidien du Tunisien, nous nous retrouvons devant des étalages vides. « Pas de pain, madame », nous dit le boulanger, la mine plus ou moins déconfite. Il a tellement répété les mêmes mots et fait face à la déception de ses clients ces derniers temps. « Revenez après, vous en trouverez peut-être, mais attention, ça part vite », nous dit-on. La raison, un problème d’approvisionnement et donc de stockage de farine qui perdure.

Dans une autre boulangerie, d’habitude présentant plusieurs sortes de pains, nada, rien. Tout est vide. La baguette subventionnée, aucun espoir d’en trouver, mais même les pains à la semoule ont quitté la vitrine, la bonne odeur du pain chaud a quitté les lieux, plus aucune miette, tout est tristement nickel. « Il faut passer dès le matin, tôt de préférence, pour pouvoir rentrer avec quelques baguettes bien chaudes. Nous n’avons pas le choix. Nos quotas de farine ne suffisent pas pour couvrir les besoins habituels de nos clients ». C’est ce qu’on nous affirme à tous les coups.

Concernant les petites épiceries du quartier, la même rengaine. Chanceux est celui qui trouve des baguettes bien fraiches ou qui en trouve tout court. A partir de 19h, cela devient même surréaliste. Témoignage d’un habitant qui a bien voulu nous raconter sa galère quotidienne. « Je finis le travail à 20h. C’est là que je fais mes courses. Il me faut faire le tour de pas moins d’une vingtaine d’épiceries pour trouver du pain et encore ! La plupart du temps, il n’y en pas ! Ce n’est pas une situation normale et on nous dit à la télé qu’il n’y a pas de pénurie. Est-ce que les responsables vivent avec nous ou sur un vaisseau spatial ?!».

Au centre-ville de Tunis, un père de famille nous évoque son parcours de combattant. « Ce n’est plus la ruée vers l’or, mais la ruée vers le pain ! Quotidiennement, je dois faire les files d’attente, interminables, de trois boulangeries pour espérer me procurer du pain. Les gens sont las, les gens sont dégoutés, les gens sont inquiets, les gens sont en colère ! ». Des témoignages de la sorte, on peut vous en sortir des dizaines, des centaines et même des milliers.

 

Seulement, le discours officiel tend à minimiser la crise. Les produits sont disponibles. Circulez, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles. La pénurie est concrètement bien installée en dépit aussi des campagnes contre la spéculation et le monopole ou, peut-être, à cause de cafouillages de ces campagnes. Le ministère de l’Intérieur, après un feu vert présidentiel guerrier, s’est mis à faire des descentes et à saisir de la marchandise. Des images de tonnes de marchandises exposées sur les pages Facebook, un butin présenté comme un trophée. Sauf qu’il y a eu des bévues et que des professionnels de la distribution et de l’industrie, en règle, ont vu leurs stocks, légalement acquis, saisis, décimés. Cela a forcément eu un impact sur les réseaux de distribution et d’approvisionnement en perturbant toute la chaîne. Le climat de panique pousse également les professionnels à se limiter à des stocks minimums pour ne pas se retrouver malencontreusement accusés de monopole.

On ajoute à cela le décret présidentiel, controversé, sur la spéculation qui prévoit des peines allant jusqu’à la perpétuité et en prenant en compte la guerre en Ukraine et ses répercussions sur les cours de blé, cela nous crée les prémices d’une crise qui va durer.

L’un de nos interlocuteurs nous parlait de l’inquiétude et la colère des citoyens. Ce n’est vraiment pas le bonheur qui prédomine et cela n’aurure rien de bon. L’un des slogans de 2010-2011 était « Pain et eau et pas de Ben Ali ». Après 11 ans, les joies des coupures d’eau se multiplient et le Tunisien peine à s’acheter son pain. Et quand on touche au pain, le Tunisien se rebiffera tôt ou tard. L’Histoire récente du pays nous le rappelle. Le souvenir des « émeutes du pain » est encore vivace.

 

 

Ikhlas Latif

29/03/2022 | 16:38
4 min
Suivez-nous
Commentaires
Hamza Nouira
Santé
a posté le 30-03-2022 à 13:12
Le pain c'est mauvais pour la santé. Qu'ils mangent des légumes, des fruits et fassent du sport.
Rationnel
Patientez un peu et modifiez votre régime
a posté le 30-03-2022 à 12:48
Le compte de la Trésorerie chez la BCT est de 0,91 Milliards de dinars. Le gouvernement a un budget annuel de 57,3 Milliards de dinars, les besoins mensuels sont de 4,775 milliards de dinars. Le prix du blé fluctue sur le marche international comme le prix du pétrole, tout dépend des négociations entre l'Ukraine et la Russie. Il parait que la guerre finira d'ici début Mai d'après le plan Russe (le 9 Mai est la date commémoré en Russie: fête de victoire de la 2eme guerre mondiale) et peut être plutôt si la déroute des forces russes persiste.
Donc il est plus prudent pour le gouvernement d'attendre avant d'acheter plus de blé, il n'est pas sur que le Gouvernement a le choix de ne pas attendre.
C'est une occasion pour les gens de modifier leurs régimes alimentaires et manger moins de pains qui est nocif en grande quantité, la montée du diabète et de l'obésité depuis que sa subvention en témoigne. Le prix du riz n'a pas augmente et c'est un meilleur substitut.
zozo Zohra
La recherche
a posté le à 13:02
Ils ont jamais soutenu et encourager les recherches. Il y avait Monsieur je ne sais plus son nom il avait réussi une culture multiple du blé, c'est à dire sur un pieds de blé, il y avait une quantité de pies incroyables. Ils se sont foutus de sa gueule malheureusement. C'est le moment où jamais de faire appel à ces connaissances, et se mettre au travail.
Rationnel
C'est un probleme mondial
a posté le à 14:17
La productivité du blé a stagne depuis le milieu des années 80 partout au monde. La productivité est encore plus faible en Afrique du Nord (Maroc, Algérie, Tunisie) et un peu plus importante en France et en '?gypte, la productivité s'améliore avec l'arrosage mais ce n'est une option en Tunisie.
La productivité du Mais continue de s'améliorer, on peut introduire le pain a base de Mais (comme au Mexique: corn tortilla) en Tunisie, ça contient plus de protéine et c'est plus nutritif.
Plusieurs aliments populaires en Tunisie viennent d' Amérique latine (tomate, patate..), les Tunsiens sont champions mondiaux derrière l'Italie dans la consommation des macaroni ou les tomates sont très importants.
Donc l'histoire montre que le régime des tunisiens change.
Le Mais est plus tolérant du manque d'eau qui deviendra plus persistent avec le réchauffement climatique. On peut probablement avoir deux récoltes de Mais/an, le Mais prend 60 a 100 jours pour maturer, le blé du printemps prend 120 jours (n'est pas possible en Tunisie vu la chaleur de l'été) et le blé d'hiver (commun en Tunisie) prend 240 jours, donc on ne peut avoir qu'une récolte de blé par an.
ali
@Rationnel
a posté le à 16:11
Le Maïs est une culture sud américaine donc tropicale et ne peut réussir que dans les régions humides et o' la pluviométrie excède 1200mm.Il n'y a que deux départements en France o' sa culture est encouragéé à savoir la Bretagne et l'Aquitaine o' la pluviométrie est importante supérieure à 1500mmLe Mais nécessite un arrosage au pied et en même temps un arrosage aérien par brumisation pour maintenir la plante dans une bonne hygrométrie.Les écologistes en France militent d'ailleurs pour son interdiction à cause de la quantité d'eau qu'elle requiert!!!!!
zozo Zohra
Rationnel
a posté le à 14:35
Je suis une fille d'agriculteur par excellence passionnée de la terre
Bientôt la révolte de l'orge. Le temps tellement vite qu'il faut prêt pour la prochaine saison
zozo Zohra
Anticiper
a posté le 30-03-2022 à 09:16
https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/guerre-en-ukraine-les-agriculteurs-saluent-l-autorisation-des-cultures-sur-les-terres-en-jachere-pour-produire-davantage_5050147.html

Voilà les gens qui anticipent ou lieu de pleurnicher sur leur sort.

PEUPLE FATALISTE BOUGEZ, LEVEZ-VOUS AU LIEU "TINDBOU" DE PLEURNICHER COMME LES GONZESSES
MH
Bonjour Zozo
a posté le à 10:07
Il faut dire cela à nos décideurs (Mme Bouden), le peuple suivra. Nos politiques sont payés pour trouver des solutions. Le peuple appliquera cette politique de force ou de gré. L'exemple que vous ne donnez de la France est excellent, rien que dans le titre du lien on peut lire : "Les agriculteurs saluent (cette décision) ».
zozo Zohra
MH
a posté le à 11:17
Bonjour Mh,

Bien sûr qu'ils sont heureux, ils vont gagner de l'or (le prix en cas de punierie). En vendant leurs récoltes à des FENEANTS "DGHOF" comme nous, l'occasion ou jamais. Je les félicite, je leurs dis bon courage, bravo

Bien à vous
Léon
@Bbaya
a posté le 30-03-2022 à 07:14
Allah lé trabba7 illi ken sbeb fi thawrat el hoqd wil hosd wil jihéwiyet.
Les tunisiens y ont contribué par leur haine gratuite envers Ben Ali. Ils ont préféré lui pocher un oeil quitte à se pocher eux-mêmes leurs deux yeux.
Cela s'appelle la polotique du pire. Après quoi, ils se jettent mutuellement la responsabilité pour se voiler la face.
Le 25 juillet n'est pas arrivé sans raison. C'était pour arrêter une hémorragie et sauver la révolution. RIEN ne pourra sauver cette entreprise criminelle initiée par la cabale atlantiste qui a utilisé les ressentiments d'un peuple ingrat. RIEN ne pourra la sauver, sinon d'écarter définitivement TOUS ceux qu'elle a apporté dans ses valises.
Nous voilà arrivés à la faim. Le Peuple ingrat et ses traitres finiront-ils par comprendre.

Léon, min joundi Tounis al Awfiya.
Résistant.

Verset 112 de la sourate des abeilles.
GZ
Diète, disette
a posté le 30-03-2022 à 05:13
Bonjour.
"...ramadan où le pic de consommation atteint des sommets..."
J'ai toujours cru qu'il s'agissait de diète, retenue et abstinance dans le but de faire ressentir à ceux qui mangent à leur faim les affres de ceux qui manquent de tout. Pain compris. Et ainsi inciter les nantis à plus de partage, générosité et compassion.
Quelque chose de subtil à dû m'échapper.
Nos ancêtres nous racontaient une sorte de genèse-métaphore. Adam et '?ve vivaient heureux au paradis. Le seigneur leur procurait leur pain quotidien et toutes sortes de victuailles. Ils mangeaient et se régalaient sans effort et sans peine. Un jour, le pain déposé à leur pied, allez savoir pourquoi, le seigneur voulait probablement tester la patience et la retenue de ses enfants, roula et dégrigola le côteau. Au lieu d'attendre tranquillement, impatient, empressé, la peur de gâcher, Adam se mit à courir derrière son pain.
Depuis, il n'a plus jamais arrêté.
Bien à vous.
Léon
VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.
a posté le 29-03-2022 à 20:26
Tout est dans le titre. Celui que je vous cite depuis 11 ans. Mais qui avait bien voulu m'entendre? Et pourtant, cela nous aurait épargné le pire.
Les aveugles ne se rendent compte du précipice que lorsqu'ils tombent dedans. Léon, lui, voulais vous l'épargner. Mais en vain!

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya;
Résistant.

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

Bbaya
Ces jours l'après midi je galère à trouver du pain! J'ai fini par acheter des bagettes à 400millimes
a posté le 29-03-2022 à 20:19
3 petites baguettes pour 1.2dt

Latrabahkom ya jma3et 25 juillet!
Ramadan s'annone cochmartique!
k.Hamida 7806
cochmartique.. oui c'est bien ça
a posté le à 13:50
C'est dire, que, ya hasra, avec nahdha et le Dr ghannouchi, on se partageait le pain avec les ovins et les bovins, tout le monde se régalait et personne ne s'en plaignait.
jusqu'à ce 25 juillet
Ramadan sans pain, là c'est la catastrophe..
un petit conseil, tu peux pallier au défaut de pain par l'achat de biscottes, ça risque pas de manquer sur les étagères des épiciers.
Un citoyen
La Enakbah affame le peuple ne cherchez pas plus loin...
a posté le 29-03-2022 à 20:11
Il suffit de savoir comment cette secte holding a infiltre le tissus économique du pays (produits agricole via son fidele servant le responsable de l'UTAP) et ses divers relais comme les taxistes, le petit commerce et les grossistes sans compter leurs taupes au sein des fonctionnaires du public qui font d'ailleurs greve en ce moment...
Cette secte joue la politique de la terre brule encore une fois relire l'excellent article http://kapitalis.com/tunisie/2021/08/06/tunisie-ennahda-un-parti-holding-qui-ne-lachera-pas-le-morceau-facilement/
Sixtus
Files
a posté le 29-03-2022 à 19:02
https://fr.rbth.com/multimedia/pictures/2016/10/12/qui-est-le-dernier-faire-les-courses-a-la-sovietique_638189
BOUSS KHOUK
WINOU EL KHOBIZ ! WELLA ANDCHKOUN ESSMID WILL FERINA
a posté le 29-03-2022 à 17:17
question au peuple tunisien ! et si on sait qui sait , il faudrait aller le OU les chercher en grand renfort des citoyens , a bien noter ! si les citoyens tunisiens en colère (( DARR BIHOUM EDJEJ LAKHIL )) et décident de régler le problème d'eux mêmes , vaut mieux que les anciens de la basse cour feront mieux de démissionner séance tenante bien avant !! LE LOCAL DE BOURGIL EN SERA LE 1 er a en subir les conséquences . ...TOUNIS A SES ENFANTS ...
MH
Qu'ils mangent de la brioche !
a posté le 29-03-2022 à 17:02
Que fait notre gouvernement? Mme Bouden, ministres du commerce et de l'agriculture, où sont-ils ?
retraité
le pays manque artifiellement de tout
a posté le 29-03-2022 à 17:00
les produits subventionnés et en particulier la farine donc le pain manquent à cause des spéculateurs les grossistes les boulangers sans scrupule qui vendent la farine plus chère ou la vende dans les pays limitrophes 10 fois le prix de vente aux citoyens et en plus le citoyen considéré le plus gros consommateur de pain dans le monde mais en réalité les dechets du pain à cause de la mauvaise qualité sont plus importants ce qu'il mange réellement , il faut accentuer la campagne initiée par le chef de l'Etat contre les spéculateurs les grossistes les intermédiaires mal veillant et les trafiquants et obligeant les boulangers de fabriquer des pains de qualité et selon les normes requises et une campagne d'information pour que les citoyens et citoyennes achètent juste la quantité pour leur besoin journalier et qu'ils mangent plus de légumes et de fruits pour préserver leur santé et leurs poids
Carthage
Khobz et ma et Ben Ali nob
a posté le 29-03-2022 à 16:52
Crevez les tunisiens .... vous l avez bien chercher
BOUSS KHOUK
bonsoir == CARTHAGE LA VRAIE ==
a posté le à 17:48
pour (( vous l'avez bien chercher )) ça se comprend , mais (( crevez les tunisiens )) ce n ' est pas jolie jolie == ne pas le prendre mal SVP == car de mon côté je ne voudrai pas que mes parents , proches ou touts les tunisiens crèvent .