alexametrics
dimanche 04 décembre 2022
Heure de Tunis : 15:22
Dernières news
La banque centrale relève son taux directeur à 7%
17/05/2022 | 20:10
2 min
La banque centrale relève son taux directeur à 7%

 

Lors de sa réunion tenue aujourd’hui 17 mai 2022, le conseil d’administration de la Banque Centrale de Tunisie BCT a examiné les dernières évolutions économiques et financières et a décidé de relever le taux directeur de la Banque Centrale de Tunisie de 75 points de base à 7,0%, ce qui se traduirait par un relèvement des taux des facilités de dépôt et de prêt marginal à 6,0% et à 8,0% respectivement. Cette décision entrera en vigueur à partir du 18 mai 2022.

Par cette action, le Conseil vise à contrer les tensions inflationnistes qui se profilent à l’horizon de prévision, et à éviter une accélération de l’inflation et une accentuation du déséquilibre extérieur.

 

Sur le plan international, les dernières informations disponibles indiquent une accélération rapide et à caractère généralisé de l’inflation dans le monde, qui contraste avec une reprise molle de la croissance mondiale, affaiblie par les retombées de la crise russo-ukrainienne. Malgré la révision à la baisse de l’activité mondiale, les prix continuent à évoluer au gré des développements de ladite crise du fait que l’envolée quasi généralisée des prix internationaux des produits de base et les troubles persistants au niveau des chaines d’approvisionnement se sont accentués, attisant les pressions inflationnistes au niveau de toute la chaine des prix. Ces pressions pourraient revêtir un caractère plus durable que prévu.

Dans ce contexte, plusieurs banques centrales dans le monde se sont orientées vers le resserrement de leurs politiques monétaires.

 

Dans ce communiqué, le Conseil exprime sa forte préoccupation quant aux risques haussiers entourant la trajectoire de l’inflation, en perspective, et souligne l’importance de la coordination des politiques économiques pour éviter une dérive inflationniste qui pourrait accentuer les vulnérabilités et mettre en difficulté la reprise de l’activité économique.

Le Conseil insiste sur la nécessité d’entreprendre, dans les plus brefs délais, les réformes structurelles nécessaires permettant de remettre la croissance économique sur une tendance haussière afin d’assurer la stabilité macroéconomique et la viabilité de la dette publique. 

 

 D’après communiqué

 

 

 

17/05/2022 | 20:10
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Le Baron
C'est le prix à payer pour éliminer les islamistes
a posté le 18-05-2022 à 16:28
Comme a dit notre penseur abdelaziz mzoughi il faut payer le prix pour éliminer les islamistes même si on va crever de faim, de la part de con patriote destourien fils de syndicaliste...
Bbaya
Avec le populisme il se permet de tout augmenter et ses cons supporters yeux et bouches bien ouverts
a posté le 18-05-2022 à 10:05
Vive le roi!
Grâce à lui les prix ont baissé de moitié! La corruption a disparu! Les milliards ont été trouvés chez les députés! ....
retraité
le seul salut mettre le pays en état de produire
a posté le 18-05-2022 à 06:34
le seul salut de ce pays et sa population est de remettre le pays et sa population en état de produire la richesse et la création des emplois et de réduire les salaires de la fonction publique par son démaigrissement , de vendre les entreprises concurrentiels canards boiteux et réformer les entreprises publiques par une vente partielle afin d'améliorer leurs gestions et réduire leurs déficits chroniques supportés par les contribuables et de lutter contre la spéculation la contrebande la corruption le trafic et les importations sauvages des produits non nécessaires qui gangrènent le pays depuis la révolution bénie la banque centrale comme celles de ses homologues étrangères n'a qu'un seul moyen pour lutter contre l'inflation est la gestion de ses taux directeurs , il est temps que les syndicalistes de l'UGTT comprennent que leurs revendications régulières des hausses de salaires sans augmentation de productivité et des grèves récurrentes dans la fonction publique ne font qu'augmenter l'inflation , la course infernale prix /salaires et endettement insupportable au détriment des investissements dans l'infrastructure et les projets créateurs de la richesse et de l'emploi aussi il est temps de bien contrôler les migrants clandestins et réguliers subsahariens et autres qui travaillent au noir dans le pays pour financer leur émigration clandestine vers les cotes italiennes pendant que les tunisiens remplissent les manifestations et les sittings , le blocage des routes et des entreprises ,de la contrebande, la délinquance et les différents trafics .
Tounsi
Pauvre fonctionnaire
a posté le 17-05-2022 à 22:32
N'importe quoi..nous fonctionnaires nos prêts vont augmenter..on va encore souffrir..le président doit réagir si non il va perdre énormément de son popularité.. normalement notre président était contre ça
Lotfih
Vous rêvez monsieur
a posté le à 10:25
Le président n'était pas contre ça, il n'est contre rien d'ailleurs, du moins en ce qui vous concerne vous le fonctionnaire appauvri, le président est pour une seule chose, son propre projet politique qu'est le pouvoir absolu et éternel d'une seule et unique personne propre et intouchable, qui n'est d'autre que lui, et seulement lui... tous les autres sont corrompus vendus ivres, de la poussière d'individus pour utiliser le qualificatif du zaim bourguiba
VRA
Taux directeur de 7 %: Le massacre de la population tunisienne continue..
a posté le 17-05-2022 à 21:03
Qui sait dans quel pays dans notre région qui a encore un tel taux d'intérêt de 7% à sa banque centrale ? Et le taux dans la banque d´à coté ?

C´est vraiment le signe qui ne trompe pas d´un debut d´une croissance économique de jamais vu dans le bled !

Les banquiers RCDistes se frottent les mains !
Jilani
Une incompétence totale
a posté le 17-05-2022 à 20:30
Le gouverneur de la banque et ses collaborateurs ne pensent qu'à relever le taux directeur vu leur incompétence. Ailleurs ce taux est de 1% et même 0 % . Ils n'ont pas d'autres solutions pour améliorer la production et les investissements. Si le pays renient à son niveau d'exportation des phosphates de 2010, les dettes pourront être payées et la situation de l'économie s'améliorera. KS devra se focaliser sur ce secteur et protéger la production par l'armée contre les islamistes et les syndicalistes pourris.
DHEJ
Un seul conseil pour ce conseil
a posté le 17-05-2022 à 20:16
Démissionner!