alexametrics
lundi 06 décembre 2021
Heure de Tunis : 04:14
A la Une
Kaïs Saïed préside le Conseil des ministres et prône l'austérité
21/10/2021 | 18:15
4 min
Kaïs Saïed préside le Conseil des ministres et prône l'austérité

 

Le Président de la République, Kaïs Saïed, a présidé ce jeudi 21 octobre 2021, le Conseil des ministres, qui s’est déroulé à Carthage.

Le chef de l’Etat a souligné, lors de ce conseil, l'importance de restaurer le rôle social de l'Etat, de consolider une culture du travail, d'encourager l'austérité, de rationaliser les dépenses publiques et les importations, et d'encourager la consommation des produits tunisiens. Il a été question, dans ce cadre, du renforcement du contrôle des canaux de distribution, de la lutte contre le monopole et la spéculation, de la pression sur les prix, de l'orientation des subventions vers les classes nécessiteuses, de la lutte contre la contrebande, de la lutte contre la corruption et la lutte contre toutes les formes de criminalité contre l'économie nationale et la communauté nationale.

 

Concernant la politique d’austérité, le chef de l’Etat a cité en exemple les voitures de luxe importées en Tunisie et « qui coûtent beaucoup d’argent », ajoutant qu’il est possible de se passer de plusieurs produits inutiles. « D’ailleurs, ils nous considèrent comme étant un marché de consommation ».

D’autre part, il a épinglé l’enseignement privé estimant que ce service a été accaparé par les capitaux, tout comme le secteur de la santé. « Comme dans toutes les guerres de libération nationale, l’austérité est inévitable. Pourquoi toutes ces voitures de luxe qu’ils importent de l’étranger parfois même de manière détournée, alors que d’autres Tunisiens meurent de faim et des écoliers parcourent des kilomètres à pied ? L’Etat doit reprendre son rôle social ».

 

Le chef de l'Etat a aussi évoqué le projet de réconciliation pénale, ses particularités, et son rôle dans la récupération des fonds pillés et leur utilisation pour réaliser des projets et des investissements sur l'ensemble du territoire de la République.


Par ailleurs, le président de la République a rappelé que la Tunisie tient à renforcer ses relations de coopération avec les pays amis mais tient également à sa souveraineté et au respect des choix de son peuple, refuse toute tentative d'intimidation ou de pression visant à s'ingérer dans ses affaires internes.

 

Kaïs Saïed, précise le communiqué de Carthage, a annoncé le lancement prochain d’un dialogue national « honnête et impartial » auquel prendront part les jeunes sur l'ensemble du territoire tunisien et qui sera totalement différent des expériences précédentes et abordera plusieurs questions, dont les systèmes politique et électoral en Tunisie.

Ce dialogue, souligne le président, se déroulera dans un délai convenu et à travers de nouveaux mécanismes, formules et visions qui conduiront à l’élaboration de propositions dans le cadre d’un congrès national qui n'inclura pas « tous ceux qui ont spolié le peuple ou et les vendus ».

 

Le Conseil s’est penché sur la situation économique en Tunisie, et a souligné la nécessité de mettre en œuvre un programme urgent de relance économique et de procéder à des réformes économiques structurelles dans le cadre d'une véritable collaboration avec les partenaires sociaux sur les objectifs et options actuels et futurs.

 

L'accent a également été mis sur l'importance d'encourager la mise en œuvre de projets dans le secteur des énergies renouvelables et d’engager les réformes législatives appropriées pour stimuler les investissements nationaux et étrangers, restaurer la confiance des investisseurs et des partenaires internationaux, et permettre aux Tunisiens à l'étranger de soutenir l'effort de développement national.

 

Le Conseil a enfin discuté de la situation financière de la Tunisie et des solutions envisageables pour mobiliser les ressources financières pour financer le budget de l'Etat et parvenir à réaliser les équilibres financiers.

 

Le Conseil a été consacré à l’examen d’un projet de décret portant approbation de l'accord de prêt conclu le 16 juillet 2021 entre la République Tunisienne et la Banque Africaine de Développement pour le financement du programme d'appui à la relance économique et à l'intégration sociale. Il a aussi été question du projet de décret présidentiel portant révision du décret n° 1995-1916 du 9 octobre 1995 relatif aux autorisations d'exploitation des débits de tabac.

 

Le décret portant approbation de l'accord de prêt signé le 16 juillet 2021 entre la République tunisienne et la Banque africaine de développement a été approuvé au cours du Conseil.  

 

M.B.Z

 

21/10/2021 | 18:15
4 min
Suivez-nous
Commentaires
A4
Pour l'exemple
a posté le 23-10-2021 à 18:05
C'est au nom de l'austérité que robocop limite ses "indemnités" à 30 mille dinars !!!
A4
Equitablement !
a posté le 23-10-2021 à 17:59
Faute d'être capable de produire de la richesse, on se propose de répartir équitablement la misère !!!
C'est tout un programme . . .
Hassine
Voitures de luxe
a posté le 23-10-2021 à 05:52
Mais qui est le plus gagnant dans l importation des voitures de luxe ou autres n est ce pas k état dont les taxed douanières peuvent atteindre 200% il gagne même plus que le constructeur, et il est perdant s'il arrêté l importation, pouvons nous dire que l état spolie ses citoyens par ses lourdes taxes et renchérir les prix
VERITE
Il nous a dit franchement et même de Paris..
a posté le 22-10-2021 à 20:02
"Celui qui s'excuse s´accuse"

Tbark Alla 3lih !
WOW
l'austérité, mabroukè 3linè !
a posté le 22-10-2021 à 19:04
Les loyers et les coûts des services publics et de l'énergie explosent. Les prix des denrées alimentaires augmentent et, parallèlement à tout cela, l'appauvrissement absolu et relatif d'une grande partie de la population du pays s'accroît. A l'heure actuelle, la promotion des taxes et de l'austérité n'a pas d'équivalent dans son manque d'instinct.

En Tunisie, il n'y a pas de taxes objectives, même si on leur donne des noms exotiques. Tout est regroupé et une clique d'auto-serveurs minables (Administration, UGTT..) en retire ce qui est nécessaire à l'essorage.

Ce monsieur est provocateur ou il est insensé !
Tierce partie intéressée
Le B a BA de l'économie
a posté le 22-10-2021 à 14:18
La première leçon en macro-économie que n'importe quel étudiant reçoit c'est que relance économique et austérité ne peuvent jamais coexister.
Employer les deux termes de relance économique et austérité dans le même discours c'est avouer ne rien comprendre, où sont les conseillers économiques et autres fonctionnaires qui devraient dégager les premiers par cette politique d'austérité.
Warrior
incompétent .... entouré d'incompétents .................
a posté le 22-10-2021 à 12:50
Des Réformes Radicales sont Nécessaires:

1. ce fou dictateur ne pige rien à l'économie, entouré d'incompétents.
son gouvernement de profs, illégitime car non conforme à la constitution, est formé de super diplomés. le culte du diplome hérité de la France: mon diplome plus fort que ton diplome. mon papa plus fort, il a 4 diplomes etc ...

2. ce fou Franalphabète ( il ne connait que la France et sn système ) ne peut qu'aggraver la situation. son populisme c'est du bla bla ... qui fait rire les mouches.
la plus grande réforme à faire: se débarrasser de la France, sa langue et son système, source de vos problèmes depuis 1956.


3. vous fabriquez des diplomés -- à la française -- des technoburocrates inutiles.
au lieu, vous devez produire des produits exportables, moins cher que les turcs. ainsi vous exportez en Turquie et dans 176 pays. et si vous ètes compétitifs, vous empèchez les turcs de vendre. mais pour çà, il ne faut pas des polytechniciens, mais des entrepreneurs capables de relever ce défi.

4. Cuba aussi fabrique un tas de bons diplomés, qu'elle exporte ... en afrique.
regardez où ils sont: moins développés que l'afrique !!
pourquoi l'URSS s'est effondré ?
par l'économie: marché protégé. produits nuls inexportables.
l'économie US est compétitive et ouverte. MS, Facebook ... qui pèsent des trilliards, fondées par des jeunes SANS diplomes !! çà n'existe pas en France que vous copiez.

WAKE UP !!!
Hope this may help !!


The Patriot
Totally agree and thank you
a posté le à 16:06
Well said, we need to get rid of this French obselete and neo-colonialist system!
Petit x
Rien à faire, il fonce tête baissée pour imposer son projet farfelu à la KADAFI......
a posté le 21-10-2021 à 23:45
Il est intraitable et apparemment il n'y a aucun moyen pour le ramener à la raison.

C'est beau lui dire que la Tunisie ne peut en aucun cas s'en sortir toute seule en l'isolant de son environnement géostratégique et en la privant de ses partenariats économiques et financiers, mais lui il persiste et signe dans sa fuite en-avant en n'écoutant ni conseils ni mises en garde qui commencent à fuser de partout dont notamment ceux exprimés ces derniers jours par les USA, L'UE, L'FMI, La BM...

Chers tunisiens au lieu de vous promettre une relance économique, une croissance conséquente et la prospérité, K.Saeid n'a pas trouvé mieux que de vous annoncer la rentrée dans une ère d'austérité !

Quelle trouvaille

Tout est clair maintenant, après les dégâts colossaux occasionnés par les Khouanjias ça sera la destruction assurée due au système farfelu en cours de mise en place par K.Saeid.
Jupiter
Pourquoi les voitures d'occasion sont très chère en Tunisie
a posté le 21-10-2021 à 21:38
Par ce que il n y'a assez de voitures neuves en vente il y a des quotas a l'importation en Tunisie réglée par l'état depuis longtemps si en démuni encore ce quotas les voitures d'occasion que les familles moyennes cherchent a acheté vont etre beaucoup plus chère c'est ca l'idée du génie? Autre chose si tu n'accepte pas les importations des autres eux aussi vont plus acheté nos produits par exemple l'huile d'olive qui rapporte dans la moyennes 1500 milliards chaque année si tu fait des barrière tu aura de l'autre côté des barrière j'espère que le pays sera mieux bientôt mais j'ai des doutes
Dr. Jamel Tazarki
Les banques oligarques tunisiennes disposent de quelques dizaines de milliards de dinars de l'épargne des Tunisiens, mais malheureusement elles ne parviennent pas à trouver des réemplois à la hauteur des exigences socio-économiques de la Tunisie --> La Tunisie socio-économique est victime de son système bancaire --> L'argent n'est pas entrain de jouer son rôle en Tunisie
a posté le 21-10-2021 à 20:52
Introduction: il faut canaliser l'épargne des Tunisiens vers des banques étatiques régionales afin de financer l'économie et les entreprises tunisiennes sans passer par les banques oligarques... En effet nos banques privées disposent de quelques dizaines de milliards de dinars de l'épargne des Tunisiens qu'elles n'arrivent pas à lui trouver des réemplois à la hauteur des exigences socio-économiques de la Tunisie--> Oui, Il y a assez de capitaux en Tunisie., mais nos capitaux circulent très peu ou mal.


Je prends l'article suivant comme référence:
https://www.businessnews.com.tn/luib-affie-un-pnb-en-evolution-de-plus-de-11-a-fin-septembre-2021,520,113212,3



@Madame Nejla Bouden && @Madame Sihem Nemsia, je vous prie de lire mes commentaires sur cette page et sur le lien suivant:
https://www.businessnews.com.tn/Le-Sommet-de-la-Francophonie-reportC320A9-C320A0-lautomne-2022,520,112998,3


--> il y a des solutions évidentes afin de faire sortir la Tunisie de l'impasse socio-économique et ceci sans aucun nouveau endettement étranger.

'
Un fait: l'épargne des Tunisiens d'une valeur approximative de 50 milliards de dinars et qui se trouve dans les trésors de nos banques entre autre privées ou partiellement étatiques ne sert en particulier qu'à financer la consommation (entre autres voitures et produits de luxe importés) et rarement pour le financement directe de nos entreprises.

Et ainsi je propose de créer en Tunisie des banques étatiques régionales qui feraient en particulier la collecte de l'épargne afin de le diriger vers le financement des entreprises dans les différentes régions de la Tunisie. En Allemagne, la majorité du système bancaire est nationalisée sous la forme de banques détenues par les Länder (les Etats régionaux). --> C'est horrible qu'en Tunisie il n'y a plus de banques qui n'appartiennent pas en (grande) partie à la bourgeoisie ou aux milliardaires Tunisiens qui refusent même de recapitaliser par leurs propres moyens et qui se sont spécialisées dans la collecte des dépôts bancaires et sa distribution pour le financement de la consommation (souvent importé) et rarement pour le financement de nos entreprises.

Le problème de la Tunisie est évident, la majorité de nos banques n'est pas à statut juridique entièrement local. Elles reçoivent des crédits en devises étrangères de la maison mère afin de financer la consommation des produits importés (entre autre voitures et produits de luxe) et le tout ressort au nom du rapatriement des gains nets à 100% et du remboursement de la dette à la maison mère:((

Ce que je veux dire par tout cela, les banques sur le territoire tunisien ne devraient pas se limiter à collecter les dépôts des Tunisiens et de l'accorder seulement sous forme de crédits pour financer la consommation (achat de voitures et produits de luxe importés.) --> non, il faudrait plutôt diriger l'essentiel de l'épargne des Tunisiens vers nos entreprises afin de soutenir la production et favoriser l'investissement --> Ce qui augmenterait le taux de croissance de notre PIB.

Certaines banques tunisiennes accordent facilement un crédit pour l'achat d'une voiture importée que pour cultiver quelques hectares de terre agricole -->Pourquoi? j'évite d'entrer dans les détails...

Fazit:
- il y a suffisamment de capitaux en Tunisie, il faut seulement canaliser nos capitaux qui proviennent entre autres de l'épargne des Tunisiens vers nos entreprises et non pas pour la consommation (achat de voitures et produits de luxe importés.) --> et pour cela nous avons besoin des banques étatiques régionales afin de collecter l'épargne des Tunisiens et l'injecter dans les régions mêmes pour l'agrandissement de nos PME

@Madame Nejla Bouden && @Madame Sihem Nemsia, il est vraiment très urgent de créer des banques régionales dans tous les coins de la république afin de collecter l'épargne des Tunisiens et le diriger vers l'investissent socio-économique. Et celui qui voudrait acheter une voiture devrait épargner cet argent au préalable sans passer par les crédits bancaires'?'

Très Cordialement

Dr. Jamel Tazarki, Mathématicien
Warrior
Franalphabétimse et Francojahl ...........
a posté le à 12:23
2 mots que j'ai inventés, pour dire: suivre la France et son système comme moutons écervelés.
prisonniers de la langue française, ils ne regardent que la France et son système.
un système inadapté au pays.
AN
Aide massive au développement pour le Palais de Carthage ! ?
a posté le 21-10-2021 à 20:26
Les généraux égyptiens ont-ils déjà installé leurs Bugs d'espionnage dans le bureau de Kais Said, et le logiciel d'espionnage Pegasus a-t-il été installé en toute sécurité dans tous les smartphones du Palais de Karthogo - y compris les Ministres et leurs concierges ?

Rabbi yoster Kaissoun !
Tn
Le bon sens s'impose...
a posté le 21-10-2021 à 20:00
......
La Tunisie mérite mieux
Soussi
Produits
a posté le 21-10-2021 à 19:48
Protégér les produits fabriques en Tunisie
Et controlons les importations non taxees de certains pays qui est a l origine de la destruction de notre industrie
Warrior
@ Soussi ..... c'est FAUX, au contraire ............................
a posté le à 12:31
1. fermer les frontières, et laisser des produits locaux vendus plus chers. c'est le consommateur qui paie la fortune de ces patrons qui font rien pour améliorer leurs produits. pourquoi le faire ? puisque le pays est fermé aux importations !!

au lieu, on exporte des hommes, qu'on jette à la mer, pour qu'ils envoient des devises gaspillées par ces mèmes patrons !!! c'est révoltant !!!

2. la solution:
pour empècher les turcs de vendre, il faut forcer ces patrons à produire moins cher que les turcs, pour exporter dans 176 pays comme les turcs. mais pour çà il faut des c... qui leur manquent.
exporter = entrée de devises.
Curieux
Bravo Président!
a posté le 21-10-2021 à 19:02
On le voit quand tout le monde bosse dès que le prof est là !
'?ternel merci à KS.
Forza
Un dialogue entre lui et ses sujets de ses tansiquiyats
a posté le 21-10-2021 à 18:50
drôle de dialogue, ils vont lui lancer allah younsour sidna.
Pour l'austérité, il peut commencer par son budget (+20% en 2021) et ses visites, à Bizerte il était accompagné par une armée de voitures selon Nejib Echebbi.
BIEN
C'est parti, le moment de vérité est arrivé !
a posté le à 19:56
On verra bientôt que le roi est bien bien bien nu !
BIEN
Hallo @Forza, ça va être intéressant maintenant !
a posté le 21-10-2021 à 18:49
et voyons ce que Sayed Lassyed (sws) - à part le populisme - peut faire pour le peuple !
Djikistra
@BIEN
a posté le à 08:41
Vous allez déchanter...Le pays avance avec un président intègre, patriote,honnête et qui déteste les malfrats et les corrompus..
Vous amis mafieux seront derrière les barreaux dans peu de temps..
Personne n'y échappera.
zozo Zohra
Bravo Monsieur le Président
a posté le 21-10-2021 à 18:29
Supprimer les produits turcs c'est notre malheur. Ils ont détruits la production tunisienne. Revenir comme avant à une réglementation de l'importation par tous les moyens.
DEGAGES ZOZO !
TEAM-TONIC
a posté le à 23:25
Tu parles toujours pour ne rien dire !
Vraiment !
Sérieux, tu nous bouffes tout l'oxygene !
Toujours du Bendir pour ton Super Fou de Président !
Vas y embrasser les pieds de Bocassa 2 !!!!
Mais laisses nous respirer !!!!