alexametrics
jeudi 19 mai 2022
Heure de Tunis : 06:23
Dernières news
Kaïs Saïed : La Tunisie se porte candidate au Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine
23/11/2021 | 12:43
1 min
Kaïs Saïed : La Tunisie se porte candidate au Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine

 

Le président de la République, Kaïs Saïed a participé, le 23 novembre 2021, à distance, à la 21ème session du Sommet des chefs d'État et de gouvernement du Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA). Il a choisi de diffuser une vidéo enregistrée de son allocution.

Kaïs Saïed a, dans son discours, mis l’accent sur les capacités et le potentiel du continent africain. Il s’est dit prêt à s'engager dans un partenariat solide entre les pays africains pour une intégration économique réelle.

 

Le président de la République a appelé les pays africains à opter pour l’économie numérique et à investir dans les énergies renouvelables afin de promouvoir l’économie verte.

Le président de la République a, également, annoncé que la Tunisie se portait candidate au Conseil de Paix et de Sécurité de l'Union Africaine, ce qui permettra au pays d’apporter son expertise en matière de stabilité et de développement dans la région.

« L'Afrique appartient aux africains. Nous ne pouvons pas réaliser ce rêve sans des efforts communs, basés sur une volonté commune », a-t-il déclaré.

 

 

 

S.G

23/11/2021 | 12:43
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Hatem
***
a posté le 24-11-2021 à 06:32
d'une lourdeur incroyable, gdiiim, rzin, il possède tous les qualitatifs de quelqu'un d'extrêmement inutile.
ourwa
candidatures ou Candidature ?
a posté le 23-11-2021 à 21:24
KS a mis du temps pour bien faire comprendre à ceux qui ne cessent de le critiquer, y compris ceux qui le qualifient d'être un candidat certifié pour un séjour dans un hôpital psychiatrique; d'après l'article, il déclare que " la Tunisie se porte candidate au Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine" . Que ces dénigreurs et ces malades mentaux en prennent de la graine !...
Or le contenu polyvalent de sa déclaration explicite concernant l'Afrique et la longue implication de la Tunisie dans ses échanges fructueux de longue avec le continent et son développement mérite réflexion :
1- Concernant la candidature de la Tunisie au Conseil de Paix et de Sécurité de l'Union Africaine, le président KS précise que cette candidature permettrait à notre pays d'apporter son expertise en matière de stabilité et de développement dans la région. Il a raison- c'est à ça qu'on reconnait son génie politique- car tous les pays africains, sans exception, hormis la Tunisie, bien évidemment, ignore ce que stabilité politique et développement veulent dire, par exemple au Sénégal, Cameroun, Côte d'Ivoire, Afrique du Sud etc... Alors pourquoi cette Afrique agitée par les guerres et minée par le sous développement ne profiterait pas de l'expertise tunisienne dans ces domaines, expertise tunisienne pour ne pas dire kaïsienne , surtout en ce qui concerne l'inutilité de ce qu'on appelle " constitution" et " parlement" et " partis politiques"? Que ceux qui osent me rétorquer que la Tunisie, après le 25/07 et le 22/09 2021 n'est pas un pays politiquement stable et en pleine croissance économique et sociale...me jettent la première pierre. La Tunisie, à présent sans constitution, sans parlement, avec 200 partis politiques inutiles et sur la paille, car dépourvus de toute subvention en argent dictée par ce machin appelé " constitution", pourrait-on imaginer l'énorme épargne pécuniaire réalisée par Carthage au bénéfice du peuple qui yourid et du budget de l'état, donc du peuple qui yourid toujours ?
2- En économie tout court, K.S. "met l'accent sur les capacités et le potentiel du continent africain. Il s'est dit prêt à s'engager dans un partenariat solide entre les pays africains pour une intégration économique réelle." Magnifique, or KS et c'est bien dommage, n'a pas précisé que cette Afrique, riche mais fainéante, grâce à cette "intégration réelle", pourrait bénéficier, également, de l'expertise de la Tunisie, qui croule sous ses produits industriels, mécaniques, électroniques, textiles, pharmaceutiques...difficiles à vendre en Europe et en Amérique, pays très protectionnistes... Tout ça sachant que l'Afrique ne produit de la sorte, à part quelques tonnes de bananes, de manioc, de café et une flopée de danses et de chansons de son cru qui rebutent beaucoup la vision et l'ouïe civilisées et délicates tunisiennes...
3- Enfin, car jamais Deus sans Troie, K.S. balance ses autres perles :
3-a : il appelle les pays africains à opter pour l'économie numérique, autrement dit comme la Tunisie, qui y excelle, ne serait-ce dans les opérations bancaires et les transactions commerciales, puisque 99% des commerçants refusent d'être payés par carte bancaire et que notre pays hyper développé est au top en ce qui concerne la gestion numérique de la distribution de l'eau potable, du gaz et de l'électricité, que notre pays, riches en informaticiens et en numérique ne demanderaient pas mieux que d'aller travailler en Afrique, qui ignorerait ces techniques...
3-b ; KS, à présent génie économique et écologiste hors pair ( moutou bghaythkom, ô dénigreurs !), appelle nos frères et amis africains " à investir dans les énergies renouvelables afin de promouvoir l'économie verte"; il fallait y penser, KS l'a fait. Je ne sais pas si les rares africains qui visitent notre verte Tunisie ont remarqué l'extraordinaire propreté de notre pays ( on dirait la Suisse), le nombre incroyable des éoliennes et des centrales solaires, construites depuis 2019, suffisantes à fournir le pays de ses besoins en électricité, été comme hiver. Sur ce plan, la Tunisie est un des leaders mondiaux...et si certains pays africains manquent de vent pour faire actionner leurs éoliennes, la Tunisie pourrait leur en vendre, à bas prix, ou même le leur offrir, li wajh illâah...
3-c : Et comme tout génie et tout pédagogue digne de ces noms, notre président, que le monde entier nous envie, conclut son laïus par ces mots : " L'Afrique appartient aux africains etc...", comme si les Africains ne le savaient pas, malgré la conscience qu'ils ont que certains de leurs états respectifs pensent autrement...éblouis par des colonisations financières, économiques, industrielles ou même idéologiques et totalitaires telles que européennes, chinoises ou même moyen-orientales ou turques... Contrairement à la Tunisie.
BI
Un Putschiste par excellence qui ose ..
a posté le 23-11-2021 à 15:37
se porter candidat pour diriger les pays COMESA !?

Mè Sa7 Ro93tou, wè Rabbi Ya3tinè La39al !
Abir
Occupez vous d'abord du bien de la Tunisie
a posté le 23-11-2021 à 14:47
Comment vous pouvez être un conseiller Africain quand vous ne pouvez pas être un conseiller national ! Vous êtes occupés à tremper les Tunisiens avec votre politique parallèle et vos lijane achaabia qui est tout à fait contre la république! Arrêtez votre projet capricieux sans sens et occupez vous de ce qui intéresse le peuple