alexametrics
lundi 04 mars 2024
Heure de Tunis : 23:43
Communiqués
Interview de Mouna Errahmouny - Country Manager VISA, Tunisie, Algérie et Mauritanie
27/11/2023 | 17:23
3 min
Interview de Mouna Errahmouny - Country Manager VISA, Tunisie, Algérie et Mauritanie

Interview écrite de "Stay Secure", octobre 2023

 

Question 1:

Selon les résultats de l'étude de Visa, près de la moitié des Tunisiens interrogés (49%) se considèrent suffisamment informés pour éviter les escroqueries en ligne, mais 86% d'entre eux sont susceptibles d'ignorer les signaux d'alerte à la fraude. Comment expliquez-vous ce décalage entre la prise de conscience des risques et l'action des consommateurs en Tunisie, et quelles mesures Visa propose-t-elle pour remédier à cette situation ?

 

Réponse 1 :

L'écart entre la prise de conscience des risques et l'action des consommateurs en Tunisie peut s'expliquer par un excès de confiance qui expose les consommateurs tunisiens à devenir victimes de fraudes, selon la dernière étude Stay Secure de Visa.

Réalisée par Wakefield Research, l'étude Stay Secure 2023 de Visa révèle qu'un peu plus de quatre personnes sur dix (43 %) en Tunisie ont été victimes d'une escroquerie au moins une fois.  Plus alarmant encore, 15 % d'entre eux ont été dupés plusieurs fois.

Les mesures proposées par Visa pour aider les consommateurs à protéger leurs données consistent à leur apprendre à décoder le langage de la fraude.

En effet, les consommateurs peuvent mieux se protéger en prenant quelques instants supplémentaires avant de cliquer, notamment en comprenant le langage utilisé par les escrocs.

 

Parmi les bonnes pratiques simples mais efficaces :

● Gardez pour vous les informations personnelles relatives à votre compte.

● Ne cliquez pas sur des liens avant d'avoir vérifié qu'ils vous mèneront à bon port.

● Consultez régulièrement les alertes d'achat, qui vous informent presque en temps réel, par message texte ou par courriel, des achats effectués sur votre compte.

● Appelez le numéro figurant sur les sites web des entreprises ou au dos de vos cartes de crédit et de débit si vous n'êtes pas sûr de la validité d'une communication.

 

Question 2:

L'étude "Stay Secure" révèle que 66% des personnes interrogées en Tunisie sont susceptibles de réagir à des messages comportant des titres positifs tels que "Cadeau gratuit" ou "Vous avez été sélectionné". Comment Visa envisage-t-elle de sensibiliser les Tunisiens aux tactiques de persuasion des fraudeurs, en particulier parmi la jeune génération qui semble plus à même de réagir à des offres aussi attrayantes ?

 

Réponse 2 :

Visa s'engage à sensibiliser les consommateurs, à renforcer l'éducation et à instaurer la confiance pour lutter contre les menaces liées à l'ingénierie sociale par le biais d'une campagne digitale qui vise à instaurer la confiance et à leur donner les moyens de s'informer.

Comprendre le langage de la fraude est de plus en plus essentiel dans notre monde numérique. L'éducation aux escroqueries fait partie intégrante de la protection des consommateurs et la mise en évidence des points communs du langage de la fraude contribue à prévenir la criminalité dans l'ensemble de notre écosystème. 

En mettant en évidence les stratégies de communication, les mots et les phrases utilisés par les fraudeurs, nous espérons que les gens pourront plus facilement repérer le langage de la fraude tel qu'il se présente aujourd'hui, ce qui contribuera en fin de compte à les protéger.

 

Question 3:

Visa a beaucoup investi dans la technologie pour réduire la fraude, notamment dans l'intelligence artificielle (IA). Pouvez-vous expliquer comment ces investissements technologiques spécifiques aideront à protéger les consommateurs tunisiens contre les escroqueries en ligne, et quelles initiatives concrètes Visa prévoit de mettre en place pour renforcer la sécurité des paiements numériques en Tunisie ?

 

Réponse 3 :

Alors que la cybercriminalité persiste dans un monde de plus en plus numérique, Visa travaille sans relâche en coulisses pour garder une longueur d'avance. À l'échelle mondiale, nous avons investi plus de 10 milliards de dollars au cours des cinq dernières années dans la technologie, notamment pour réduire la fraude et renforcer la sécurité du réseau.

Nous avons notamment consacré 500 millions de dollars à l'intelligence artificielle (IA) et à l'infrastructure de données, ce qui nous a permis d'alimenter 100 capacités différentes qui utilisent l'IA pour protéger nos clients. Plus d'un millier de spécialistes dévoués protègent le réseau de Visa contre les logiciels malveillants, les attaques de type "zero-day" et les menaces internes 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par an. En fait, rien qu'au cours de l'année dernière, Visa a prévenu de manière proactive 27,1 milliards de dollars de fraude potentielle.

 

 

27/11/2023 | 17:23
3 min
Suivez-nous
Commentaires
Internet
Expert
a posté le 30-11-2023 à 17:28
Bizzare que vous parliez de ca dans un pays au on a access a aucun moyen de paiement internationale, ouverture financiere et monetaire sur linternationale, ou liberté de gerer son propre argent comme l'on veut.. un grand prison, cimitiére des libertés de toutes sortes, ou nous vivons ...
Juan
grave erreur .... DT plus forte monnaie au monde ....
a posté le à 15:15
le dinar est monnaie forte, trop forte ... que la BCT a du intervenir pour vendre des DT ...
pour pas gèner les autres monnaies comme CHF ....