alexametrics
mardi 25 juin 2024
Heure de Tunis : 15:52
Tribunes
Gaza delenda est...et après ?
10/11/2023 | 11:07
9 min
Gaza delenda est...et après ?

Par Mohamed Salah Ben AMMAR *

 

Désinformez, désinformez, il en restera toujours quelque chose ! Dans l’Antiquité, en Méditerranée, deux puissances maritimes s’affrontaient : Carthage et Rome. Pour ruiner la réputation de son rival et entraîner la population dans la guerre, Rome a accusé les Carthaginois de pratiquer, entre autres, des infanticides rituels. Plus de 2.000 ans plus tard, toujours en Méditerranée, Israël et le Hamas partagent le même désir d’annihiler l’autre. Disposant d’une supériorité militaire évidente, Tsahal semble bien décidé à joindre les actes à la parole. Rêver de Gaza delenda est…c’est oublier qu’il existe des dizaines de Gaza au nord, à l’est et au sud.

 

Le respect du temps du deuil, pour l’ensemble des victimes sans distinction, nous a obligés à une certaine retenue, mais plus la guerre s’éternise, plus il devient difficile de garder le silence face aux évènements.

Les morts, la privation de vivres, les coupures d’électricité, d’eau, d’Internet, de gaz, le bombardement d’hôpitaux, d’ambulances, le vote au conseil de sécurité contre la mise en place de couloirs humanitaires, les destructions…

 

Pour arriver à ses fins, en plus d’une communication puissante, Israël n’hésite pas - et cela est insupportable – d’instrumentaliser les pogroms que les juifs d’Europe ont subis jusqu’à l’horreur absolue de leur extermination pendant la Seconde guerre mondiale. L’argument selon lequel les massacres du 7 octobre ont été “le plus grand pogrom depuis la fin de la Seconde guerre mondiale” est un élément de langage israélien repris désormais par tous. Puissant, il n’en est pas moins dérangeant. En donnant l’impression que les plus de 1.400 personnes tuées l’ont été parce que juives, cet argument - en convoquant la mémoire encore vive de la Shoah - anesthésie les consciences et relègue la question palestinienne au second plan. Oui l’antisémitisme de la « rue arabe » est allé croissant avec les guerres, il prend après chaque conflit de nouvelles formes, c’est indéniable, mais c’est une manipulation que de qualifier une guerre, pour des territoires et qui a fait 6 millions de réfugiés et qui dure depuis 75 ans à un sursaut de l’antisémitisme meurtrier tel qu’observé en Europe depuis des siècles.

 

Il n’y a pas de guerre propre. L'occupation et les humiliations quotidiennes que subissent les Palestiniens alimentent chez beaucoup un sentiment de haine du juif en général. Aucune ambiguïté ne peut être tolérée sur ce sujet, les propos tenus et les écrits racistes des deux côtés sont inexcusables, aucune explication ne saurait les justifier. Toutefois présenter le conflit sous angle de l’antisémitisme est une grossière manipulation.

Exit donc la question palestinienne, l’occupation des terres palestiniennes, les réfugiés....

Il nous faut le redire sans cesse, les crimes contre les civils, tous les civils sans exception, sont intolérables, injustifiables. Ils doivent être dénoncés sans aucune réserve, tout comme l’occupation et l’oppression des habitants des territoires occupés.

 

La Shoah est le « mal absolu », ce qui a été fait aux juifs en Europe doit être rappelé et enseigné dans les écoles. Les intellectuels arabes devraient, le crier plus fort que les autres et ce même s'ils n'y sont pour rien.

Le but ultime est d’effacer la distinction entre juif, israélien et sioniste. Ce n’est même plus possible dans certains pays. En France, des sénateurs planchent même sur une proposition de loi punissant l’”injure faite” à l’État d’Israël. C’est incompréhensible. Beaucoup de mes Maîtres en médecine étaient juifs et antisionistes. Être juif n’impose pas d’être Israélien non plus, d’ailleurs affirmer le contraire serait abject, car cela serait une forme d’exclusion des juifs des autres communautés. Enfin pour un arabe israélien, être sioniste est un non-sens, une traitrise.

 

 

Communiquer en temps de guerre est une arme. L’injonction faite aux Palestiniens - pluie de bombes aidant - de quitter le nord de l’enclave est perçue par nombre d’observateurs comme un prélude possible à l’annexion du nord de la bande de Gaza, l’une des zones les plus densément peuplée et pauvre de la planète. Pour justifier son opération qui a déjà fait près de 11.000 morts et déplacé 70% de la population gazaouie, selon les chiffres de l’ONU, Israël redouble d’efforts. Après avoir verrouillé l’accès à Gaza, Tsahal ne permet l’entrée qu’aux reporters qui acceptent d’y pénétrer “Embedded”, embarqués avec ses troupes. Des influenceurs et autres hommes/femmes politiques sont également invités à visiter les Kibboutz, théâtres impuissants des massacres du 7 octobre et à les relayer sur leurs réseaux sociaux devenant ainsi les outils d’une campagne qui ne cherche plus à informer ni à éclairer la conscience. La diffusion d’un film sur les horreurs de cette attaque devant les grands de ce monde est en cours. L’unilatéralisme de la communication n’aide pas à la paix.

Nous sommes les victimes des victimes disait l’écrivain palestinien Edward Said, Elias Sanbar lui répond indirectement dans le Bien des Absents « Nous avions l’habitude de dire : les Palestiniens sont les juifs des israéliens ; et s’ils étaient en réalité leurs Peaux-Rouges ? ».

 

 

Le chercheur libanais Gilbert Achcar dans le Choc des Barbaries explique ainsi qu’« en dehors du monde occidental, on ne voit pas les Israéliens – je ne parle pas des juifs, en général, mais bien des Israéliens – comme des héros ou des victimes, mais comme des colons, protagonistes d’un colonialisme de peuplement. Il faut donc sortir un peu de cette vision occidentale et essayer de voir les choses comme les autres peuvent les voir – ces autres qui sont la majorité de la planète ». Ce dialogue de sourds creuse le fossé entre l’occident et les arabes. 

 

De la Mauritanie aux Émirats, la « rue arabe » est en ébullition contre les dirigeants et les médias américains et européens. Ils sont accusés de pratiquer un politique de deux poids, deux mesures, de ne pas respecter les valeurs qu’ils prétendent défendre, de « déshumaniser les Palestiniens » pour mieux les tuer, de s’en prendre à tout ce qui est en rapport avec l’Islam. La mémoire des crimes de la colonisation est elle aussi très actuelle dans cette partie du monde. En partant, les puissances coloniales ont bien pris le soin de tracer des frontières totalement arbitraires pour diviser des territoires en fonction de leurs intérêts. C’est un fait historique.

 

Le rejet de l’Occident est une des conséquences les plus dramatiques de ce conflit. L’Europe en souffrira longtemps, moins les Etats-Unis. Les critiques envers les médias et les positions politiques de pays occidentaux - Etats-Unis en tête - face à la guerre, accusés de « déformation flagrante de l’histoire » et de « déshumanisation des Palestiniens » sont unanimes. Comment, les mêmes qui ont dénoncé les frappes russes sur les infrastructures civiles en Ukraine peuvent-ils se contenter de rappels laconiques, imprécis des lois humanitaires ? Pour compléter le tableau, certains expliquent qu’Israël ne fait pas exprès de tuer des civils et omettent de condamner la destruction d’écoles, d’hôpitaux et ne parlent pas du contexte dans lequel s’est déclenchée cette guerre, l'occupation de Jérusalem, les provocations hebdomadaires des extrémistes à la mosquée Al Aqsa, l’enfermement de millions de Palestiniens, les agressions commises par les colons, les expropriations par Israël des terres.

 

En face, la communication est tout aussi unilatérale. Les médias arabes ont eux aussi une attitude partisane non dissimulée, sauf qu’ils ne prétendent pas, comme le font les organes occidentaux, d’être neutres ou objectifs.

 

 

En 20 ans c’est la 6ème guerre déclenchée à Gaza entre une puissance nucléaire qui dispose des armes les plus sophistiquées au monde et d’une aide militaire américaine de près de 4 milliards de dollars contre un camp de réfugiés. Le soutien inconditionnel (la complicité) des Etats-Unis à Israël autorise toutes les dérives, jusqu’où ?

L’idée poursuivie est d’exterminer les Palestiniens mais elle n’est pas réaliste. Tout aussi fou est le projet de les pousser vers l’exil afin qu’ils s’installent dans de nouveaux camps de réfugiés. Que de souffrances, de temps perdu, que de destructions et de morts en raison de cet aveuglement.  "Ils sont en train d'organiser le recrutement du Hamas pour les 15 années à venir" alertait ces jours-ci Guillaume Ancel, ancien officier français choqué par l’ampleur de l’opération israélienne à Gaza. Lui, qui a dénoncé par le passé les accointances françaises avec le régime génocidaire rwandais sait probablement de quoi il parle… 

 

 

A chaque guerre, intifada, le conflit israélo-palestinien fracture toutes les sociétés, pire le monde entier, globalement le nord contre le sud. Nous voilà poussés dans nos retranchements. Un gouffre se creuse entre les pays du Sud qui ont été victimes de la colonisation et d’exploitation et l’Occident. Les défenseurs des libertés, de l’entente entre les peuples, d’une coopération plus juste entre le Nord et le Sud se sentent trahis aujourd’hui, mais c’est peut-être dans cette frange, aujourd’hui inaudible, que se trouve la petite lumière d’espoir à laquelle on doit s’attacher.

Appeler à la paix actuellement est un exercice délicat tant l’angoisse et les horreurs commises ont poussé chacun à se retrancher dans son camp. Dans cette région du monde nul n’a le monopole du terrorisme. Aujourd’hui les parents Palestiniens écrivent le nom de leurs enfants sur leurs peaux pour pouvoir les reconnaître dans les décombres.

Quand on assassine un enfant sans défense, regarder sa religion avant de condamner ou les moyens avec lesquels il a été tué avant de condamner, est simplement indigne, faut-il vous le rappeler, Madame Caroline Fourest ? Faut-il aussi rappeler que toute occupation est intolérable, pour tous les peuples.

 

 

Aussi faut-il, pour avancer vers la paix, se souvenir de cette maxime de Confucius : « celui qui recherche la vengeance devrait commencer... par creuser deux tombes », ce n’est plus que deux tombes qui se creusent maintenant sous nos yeux avec la complicité de tous mais une fosse commune. Il faut arrêter ces cycles de la violence qui ne mèneront à rien sinon des malheurs de part et d’autre. Il faut libérer les otages et arrêter de bombarder Gaza. Il faut avoir le courage de dépasser la haine et essayer de comprendre les angoisses de l’autre, comprendre que paix veut dire, pour les Israéliens, sécurité et pour les Palestiniens, paix veut dire reconnaissance. L’un ne va pas sans l’autre. Écraser et humilier l’ennemi est un raisonnement court-termiste qui ne fait que nourrir la soif de vengeance, les guerres puniques évoquées plus haut mais aussi, plus près de nous, les guerres mondiales du siècle dernier nous l’ont appris.

 

Avoir agi insidieusement ou ouvertement pour couper la route à la solution de deux États, a alimenté le désespoir et la colère, il a poussé les uns et les autres dans les bras d’extrémistes, et pourtant, cette stratégie qui se voulait destructrice, débouchera tôt ou tard, forcément sur une autre solution. C’est tellement évident, les ennemis d’aujourd’hui sont condamnés à vivre ensemble demain. Et d’ores et déjà, des voix commencent à s’élever dans les deux camps pour dire que la guerre n’a jamais été et ne sera jamais une solution viable.

 

 * ancien ministre de la Santé

10/11/2023 | 11:07
9 min
Suivez-nous
Commentaires
Albert
La proie
a posté le 12-11-2023 à 17:16
L'Europe est désormais une colonie de l'Islam. Car l'unique art où les fils d'Allah ont toujours excellé, c'est l'art d'envahir, conquérir, soumettre. La proie qui leur a toujours inspiré la plus forte convoitise, c'est l'Europe, le monde chrétien. Il suffit de se rappeler ce que Boumediene, 2eme président de la République Algérienne, suite à un coup d'Etat dit en 1974 devant l'Assemblée des Nations Unies : «Un jour, des millions d'hommes quitteront l'hémisphère sud pour faire irruption dans l'hémisphère nord. Ils y feront irruption pour le conquérir. Et ils le conquerront en le peuplant de leurs fils. C'est le ventre de nos femmes qui nous offrira la victoire».

La Politique du Ventre, c'est-à-dire la stratégie consistant à exporter des êtres humains et à les faire enfanter abondamment, a toujours été la méthode la plus simple et la plus sûre pour s'approprier un territoire, dominer un pays, se substituer à un peuple ou l'asservir. Et depuis le VIIIe siècle, l'expansionnisme islamique s'est toujours déroulé à l'ombre de cette stratégie. Souvent à travers le viol et le concubinage. Et aujourd'hui, ce projet est un précepte. Dans toutes les mosquées d'Europe, la prière du vendredi s'accompagne de l'exhortation qui incite les femmes musulmanes à « avoir chacune au moins cinq enfants ».

La liberté et la démocratie il faut les vouloir. Et pour les vouloir, il faut comprendre ce qu'elles sont, comprendre leurs idées. A 95%, les musulmans refusent la liberté et la démocratie non seulement parce qu'ils ne savent pas de quoi il s'agit, mais aussi parce que, si tu le leur explique, ils ne le comprennent pas. Ce sont des idées trop opposées à celles sur lesquelles est basé le totalitarisme théocratique. Trop étrangères au tissu idéologique de l'Islam. Dans ce tissu idéologique, c'est Dieu qui commande, pas les hommes. C'est Dieu qui décide du destin des hommes, pas les hommes eux-mêmes. Un Dieu qui ne laisse pas de place au choix, à la réflexion, au raisonnement. Un Dieu pour lequel les hommes ne sont même pas des enfants : ce sont des sujets, des esclaves.

L'Islam a toujours persécuté et fait taire ses hommes intelligents. En commençant par le grand Averroès. Accusé d'hétérodoxie pour son '?uvre La destruction de la destruction, polémiquant avec le fidéiste Al-Ghazali, Averroès fut de fait contraint à fuir Cordoue en 1195 et à se cacher à Fez, où cependant on le retrouva vite. On y brûla ses livres, on l'emprisonna comme un délinquant, et ce n'est que quelques mois avant sa mort (à 72 ans déjà) qu'il retrouva la liberté.

Ce n'est pas par hasard qu'Ernest Renan dit qu'attribuer à l'Islam les mérites d'Averroès, ce serait comme attribuer à l'Inquisition les mérites de Galilée. S'il y a un siècle au cours duquel l'Islam n'ait irradié que l'inertie et la décadence, c'est justement le XVIIIe. Et s'il y a un courant de pensée avec lequel l'Islam n'a jamais rien eu à voir, c'est justement celui des Lumières.

Savez-vous pourquoi ? Parce que comme Diderot l'a écrit à madame Volland, il y a deux cent quarante-cinq ans : « L'Islam est l'ennemi de la Raison ». Et si les musulmans n'entrouvrent pas leur cerveau, s'ils ne donnent pas un bon coup de lessive au Coran et à la théocratie, personne ne pourra jamais démontrer le contraire.
Noureddine
Décadence
a posté le à 16:35
Excellent, rien à ajouter, cher Albert.
Houcine
La politique du "Blanc".
a posté le à 00:27
On devrait enregistrer ton texte et le diffuser afin que les générations sachent que ton monde n'a pas bougé d'un pouce depuis des siècles, toujours sûr de lui et dominateur.
C'est un plaidoyer pour un empire à la dérive.
Vous avez tout convoité, pris autant que vous vouliez, de gré et de force, et jusqu'à aujourd'hui vous tentez de tenir en laisse le reste du monde afin que votre ordre perdure.
Toutes les normes, que vous appelez internationales, sont le fruit de vos petits calculs, même l'ONU, et si quelque chose risque de vous échapper, il y a le droit de veto réservé....
Les institutions financières mondiales, idem, leurs règles bétonnées pour servir vos desseins.
Enfin, les guerres, si besoin pour ramener les "égarés" que vous affublez de tout pour les besoins de la cause.
Il reste la démocratie, objet de convoitise croyez-vous, et vous vous trompez, puisque vous trompez y compris vous-mêmes dans cette construction érigée sur le vide.
Plus personne ou presque n'y accorde crédit, et les électeurs sont aux abonnés absents. Pourtant, l'ordre règne.
Songez que votre pays, la France, qui ne tarit pas d'éloges sur soi, s'est donné à un joueur de fluteaux, dont la foi en votre totem ressemble en tous points à la créance du délinquant en la justice. Même le Parlement ne parlemente plus, c'est à coups de 49.3 qu'il légifère.
Plus rien ne va, quand on veut encore imposer au monde son hérésie.
Soyez aimables, cessez de nous instruire !
Albert, tu peux rengainer ton pétard.
Et laisse Boumedienne reposer en paix.
C'était un homme.
Sache que d'autres peuvent se lever à sa place.
La haine et mauvaise conseillère.
Je me garde de te réciter le chapelet de dictons et proverbes puisés dans vos traditions.
Les empires naissent et croissent aux dépens d'autrui. Souvent dans le sang versé. Celui de l'autre.
Ils meurent aussi.
Bonne digestion.
J'ai un faible pour quelques littératures, philosophes et autres penseurs dont la compagnie m'est agréable, et avec eux je fais comme avec les amis, qu'importe leur origine, leur culture ou nationalité.
Mais c'est vrai, je les choisis.
Parfois, on est choisi.
La condition: être désirable, aimable.
eshmoun
"ennemi de la raison "l'islam ?
a posté le à 16:30
un vrai cauchemar ! mais alors ikra bi ismi rabbica ? y a quelle que chose qui cloche non ? ...may I (or can I ) have a dream at less? a lo mejor buscando la fameuse "lessive" décapante miracle ; quelle perspective horreur ! malheur ! ceci dit la ghanima viols et compagnie a toujours "fait bon ménage" avec la soldatesque victorieuse en campagne (et même en retraite ) musulmane catho témoins de Jéhovah romaine phénicienne Russe Tzariste stalinienne protestans allemande orthodoxe japonnaise Chinoise tahitienne royaliste républicaine "ô soldats de l'An2 ô gloire épopées contre tous les rois...Prussiens Autrichiens etc etc que sais- encore une vraie macédoine !; et "la 25 ième heure" de Gheorghiu çà vous dit quelle que chose ? un ex combattant de la dernière guerre mondiale-bien sous tous rapports (intellectuel d'excellant niveau )- m'a même confié son désarroi au souvenir de ce dont les combattants de toute catégorie sociale sont capables (ceux de sa compagnie en l'occurrence) en territoire occupé notamment à la suite d'un combat il m'est arrivé pour ma part de constater la présence dans certains "bleds" où avait sévi des combattants de la légion étrangère , paras et autres corps de l'armée française , de petits angelots blonds aux yeux bleus qui " détonnaient" dans le paysage ...pour ne citer que des guerres ou conquêtes contemporaines... il est vrai que pour "Cassino " j'aurais été bien en peine de faire le tri entre mes coreligionnaires , des "dégâts" commis par des goumiers tabors autres taraillours assoifés de chair fraîche pour oublier un peu la fadeur des BMC . en se tapant manu militari des Nanas du cru toutes crues... ya voll mein hoptman....étant signalé que parmi les "victimes des dits sévices " il s'en trouvait certaines qui ne détestaient pas l'idée de frayer avec le Barbaresque comme l'atteste à une époque antérieure certes le soldat et écrivain Brantôme dans ses "Dames galantes" ....à propos c'est peut être là le secret de la lessive en question ! cela me fait penser à l'Espagne ...celle des cruels inquisiteurs ; j'y ai fait quels que séjours qui m'ont amené à constater combien j'ai rencontré d'espagnols réellement fiers du passé Arabo-musulman du pays de de leur morerilla se réclamant de leurs ancêtres los mauros pourtant bien lointains ! y con esta me despido ! votre texte dont je ne peux qu'admirer la clarté et l'érudition appelle encore quelles que remarques de ma part mais entre Diderot Renant madame Volland Ibn Rochd ,Gallilée...'.tiens vous ne cités ni Montaigne ni le Maïmonde.... c'est que probablement il n'ont pas leur place ici?) je me sens un peu "étriqué
eshmoun
correction
a posté le à 17:35
lire ci-dessous "....le Maïmonide"
Zarzoumia
Je vous offre un préservatif
a posté le à 21:30
Envahir, conquérir et soumettre, c'est le propre de l'islam. Il est vrai que les musulmans ont envahi l'Amérique, l'Australie, l'Afrique et le moyen Orient. Il est vrai que ces Hommes de lumières sont venu répandre la civilisation dans le monde entier. Encore merci pour la colonisation et le commerce tripartite, merci pour les ventres qui ont éventré la patcha mama pour l'inséminer de lumières, de génocides et d'apartheid. Encore merci d'avoir fécondé cette terre par l'inquisition, le colonialisme, le fachisme et le nazisme. Sous la jupe ( ou l'Abaya) de la maghrébine il y avait le trou de la sécurité sociale, aujourd'hui on nous dit qu'il y a le péril islamique. Cette phobie du nombre trahi les velléités génocidaires. Le martyr des palestiniens a une dimension chrétienne. C'est la lumière du droit et de l'humanisme qui finira par jaillir et triompher. Les palestiniens portent leur croix sur le chemin de la liberté. Les palestiniens ont donné une leçon au monde entier, malgré les supplices, le hamdoulillah est sur toutes les langues. Cela raisonne autant que le "a7adon a7ad" de Bilel. Il est frappant de constater cette dignité qui ne laisse aucun espace à la haine malgré les exactions subits. C'est l'islam, le christianisme, le judaïsme, c'est tout simplement l'humanité dans sa plus belle démonstration qui fait des palestiniens cet exemple pour toute l'humanité.
Je vous conseille de chercher en vous le ventre mou de l'humanité, les palestiniens savent ce que c'est la patcha mama, ils sont le ventre de l'aspiration à la liberté, ils sont l'essence du message de l'islam.
Albert Delaporte
l'aspiration de l'islam
a posté le à 23:29
Je n'ai pas bien compris le message de l'islam dont vous parlez. Aspiration à la liberté? c'est une blague ou quoi? Le seul cadeau que l'Islam (surtout les tunisiens) a fait au monde entier est le terrorisme et la seule aspiration des fils d'Allah est d'égorger les « kofar ». PEUPLE ABRUTI ET IGNORANT. Je vous invite à bien lire votre coran, surtout Sourate 5 verset 33 : 5 « La récompense de ceux qui font la guerre contre Dieu et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment ».
Zarzoumia
De la petite porte
a posté le à 10:46
Encore un fou qui cherche la provocation pour attiser le délire du choc des civilisations. "Peuple d'abrutis et d'ignorants", cela suinte le racisme qui explique pas mal de choses. Votre attaque de l'islam est tellement ridicule et mesquine, qui n'a aucun rapport avec le sujet. Je ne vais pas rentrer dans ce jeu stérile pour vous inviter à lire la prophétie de josué et le récit biblique horrible, je ne vais pas vous parler des horreurs staliniens ou maoïstes. Je ne vais pas essentialiser une partie de l'humanité pour satisfaire la haine qui vous habite et qui se permet de donner des leçons de surcroît. Cela finira par vous consumer intérieurement. Heureusement que les musulmans n'ont pas eu votre lecture des versets que vous présenter. Sinon, ils n'auraient pas affreter des bateaux pour sauver les juifs de l'inquisition, les tunisiens n'auraient pas accueilli les juifs Livournais ( Grana), ils n'auraient pas accueilli les italiens et les maltais qui fuyaient la misère. Les musulmans auraient massacré les chrétiens après avoir chassé les croisés......
Ne déplacez pas le problème d'occupation sur le plan religieux, c'est aussi débile que dangereux. La lutte palestinienne a réuni les musulmans, les chrétiens et les athés. Vous connaissez Georges Habach? Fayrouz, Marcel Khalifa ? Et d'autres. La cause palestinienne est une lutte contre l'occupation, contre un projet messianique biblique qui vise à exterminer l'autre.
Réveillez vous Albert, libérez vous de la haine, plusieurs spiritualités dans ce monde peuvent vous aider et notamment l'islam qui reconnaît aucun intermédiaire pour atteindre l'amour absolu qui est Allah. Détachez vous de la crasse du racisme pour y voir plus clair.
oscar
A tous les islamistes
a posté le 11-11-2023 à 17:21
Dans son dernier meeting de,nassrallah :
" Israël a mené une VENGEANCE cruelle "
Le mot vengeance veut dire qu'Israël a été attaqué en premier.
Toutes les victimes soit du côté israëlien soit du côté gazaoui ont un seul responsable : Le Hamas et le djihad islamique .
Houcine
Au fanatique enjuivé.
a posté le à 19:19
Je ne suis pas islamiste, et il est plus que sûr que j'aie moins d'accoibtance avec cette espèce que les fripons sionistes.
Tu devrais cesser de nous polluer l'atmosphère avec ta foi et ton tribalisme, nous savons tous que les criminels sionistes tuent, assassinent depuis plus de 70 ans.
Alors, qui colonise qui ?
Dès lors, attaquer qui les occupe, c'est lui résister.
Nous saurons un jour que beaucoup des civils israéliens ( un euphémisme dans un pays où tout le monde est contraint d'être soldat de la "cause" et les colons portent des flingues pour jouer à qui peut se vanter de tuer un gamin) auront été tués par leurs frères.
Les images des dégâts montrent que ce sont des armes lourdes qui ont détruit les locaux, et des bombardements massifs des dizaines de véhicules....
calcinés.

Juan
au talmudiste zammourisé sionisé
a posté le à 17:52
le problème n'est pas qu'ils ont une autre religion. le problème: cette religion leur enseigne à dominer le monde, exploiter, sucer le sang des auttres.
relisez leur Talmud = un concentré de haine envers les goyims ( non juifs).
pour cette raison, ils sont rejetés, détestés partout dans le monde.


eshmoun
"et après" ?
a posté le 11-11-2023 à 15:32
ben....SOS Ponce Pilate ...ou un de ses clones.... çà doit pulluler .
PS ma cousine Delenda me souffle que ce ne sont pas tant les sacrifices d'enfants offerts à Chronos qui choquaient les Romains au point d'amener le pur et dur Caton à en appeler au "delendage" de Carthage , mais la menace que représentait la puissance de la métropole Punique pour Rome dans le "mare nostrum" ou le marais comme on pourrait dire de nos jours ...résultat des courses plus aucun punique ne peut prétendre à une terre promise ...c'est la faute à Hannibal ? alors que Rome n' 'est plus associée ,elle , au fameux "si vous n'êtes Romain soyez digne de l'être" ...serait-ce la faute à Scipion ?
Juan
antisémitisme, islamisme ... vous ne cessez d'utiliser ces 2 termes qui n'ont aucun sens en dehors de la France zammourisée sionisée .... qui a perdu sa liberté d'expression depuis la loi Gayssot imposée par les talmudistes à la solde de isra-HELL. ce n'est pas parce que vous utilisez sa langue , que vous ètes obligés de gober tout ce que crachent ses sionistes islamophobes.
a posté le 11-11-2023 à 13:24
la racaille talmudiste de france, qui s'existe . de Bayhachelle à FinkielCROTTE en passant par les Lellouche , attali ... un seul mot: l'antisémitisme. ajouter le mot: islamisme ...
ces crottes philosophales qui se prennent pour les philosophes des lumières . pauvre france !!
le chantage à la shoah et ses 6 000 000 de mensonges , oubliant que les 2 parties Hamas et Isra-HELL sont sémites !! ses mensonges ont couté à ce jours plus de $100 b au contribuable allemand. pauvre allemagne.
"islamiste et musulman , c'est kif kif " dixit le sioniste islamophobe Zammmourrrr.
donc pour une fois: cessez d'utiliser ces 2 termes, que vous copîez sur cette p... de france islamophobe , controlée , dirigée par les sionistes.
ce n'est pas parce que vous utilisez sa langue bordélique, que vous ètes obligés de gober tout ce que crachent ses sionistes islamophobes.
WAKE UP !!
Houcine
La guerre comme poursuite de la politique...
a posté le 11-11-2023 à 11:01
Il devient plus clair que jamais, sauf pour les victimes volontaires de la propagande occidentale, qu'il s'agit avec les moyens les plus barbares de mettre à genoux les peuples de la région afin que chacun sache que l'Ordre doit régner encore.
Certains, déjà, mettent en doute la véracité du récit relayé partout, de Paris à Canberra ou de Honolulu à Berlin.
Les brigades Al Kassam auraient brûlé des bébés, violé, tué sans distinction....
Les images diffusées mentent, et les idiots utiles gobent, relaient en insultant les arabes sans retenue, comme si ce que montre l'armée fanatique d'un pays raciste était la vérité révélée.
Ces gens ne sont pas naïfs, ils partagent les vues de Netanyahou, menteur invétéré que même Sarkozy, expert dans le domaine, avait qualifié de la sorte.
La soldatesque sioniste ne peut s'autoriser dans ses crimes abominables, ses mensonges, que grâce au soutien de tous ces pays aussi convaincus de leur supériorité, aujourd'hui rangés comme un seul homme derrière ou avec les fascistes juifs, parce qu'au fond, ils sont semblables et la haine de l'autre leur sert de trait d'union.
Je suis convaincu que toute cette stratégie du mensonge ne fonctionne que oatce qu'on a décidé de lui conférer crédit et consistance, et que la croisade pour le pétrole et le gaz va se poursuivre même au prix de la destruction de tous les pays de la région.
Je ne vais pas pleurer les victimes israéliennes, ni me prêter à cet acte de contrition obligé, non point par absence d'humanité, mais je sais que le rendre à leurs conditions c'est accepter d'enterrer les droits des palestiniens traités de barbares par les barbares véritables, les racistes, les plus haineux alors qu'ils subissent le pire des génocides depuis près d'un siècle.
Si les palestiniens sont encore debout, c'est en raison de leur détermination à vivre en leur pays. Leur résistance honoré toutes les générations sacrifiées et me fait obligation de les regarder comme peuple fier.
Les barbares ne sont pas ceux qu'on désigne comme tels.
Les vrais barbares tient avec contentement, et se récitent les exploits de Tsahal comme on relit ses légendes.
Metde aux crapules.
Kays
Preuve d'une haine viscérale
a posté le 10-11-2023 à 20:43
Article pertinent.

Mais désormais il faut aller beaucoup plus loin.

Ce qui se passe à Gaza et la manière dont cela est traité sur tous les médias occidentaux mais aussi par les médias occidentaux prouve une haine viscérale à l'encontre des arabes.

En tant qu'être humain justifier d'une manière ou d'une autre le massacre d'enfants et de femmes innocents est d'une abjection qui dépasse tout entendement.

Ceci ne peut être que le fruit de la haine. C'est là l'illustration la plus flagrante d'antisémitisme par « sémites » interposés. Rien d'autres ne peut le justifier. D'ailleurs toutes les guerres récentes engagées au Moyen Orient étaient des guerres antisémites et mues par cette antisémitisme envers les arabes.

Cette antisémitisme, cet haine de l'arabe est presque ontologique.

Nous voyons sur les plateaux de télévision des visages presque jouissifs à l'énumération du nombre de morts arabes palestiniens.

Le chantage à l'antisémitisme anti-juif est d'une perversité innommable au moment où c'est précisément l'état juif et colonisateur qui éclate et broie les crânes des enfants palestiniens , purs sémites, sous les bombes alors qu'il occupe sans droit les terres que l'ONU leur avait accordées.

Donc que les arabes le sachent et se le mettent bien dans le crâne, ils sont haïs.

Forts de ce constat il va falloir qu'ils s'unissent sérieusement et commencent d'ores et déjà à parler d'une seule voix diplomatique car désormais ils savent avec certitude, ils ont un point commun: la haine de l'Occident contre eux, une haine farouche et sans limite, une haine qui va jusqu'à permettre le massacre enfants innocents et sans défense.

Plus les arabes seront faibles, plus ils seront abusés, humiliés, massacrés. S'ils veulent survivre, la force dans tous les domaines n'est pas une option, c'est un impératif catégorique.

TAHYA TOUNES
ali
@Kays
a posté le à 22:11
Quand l'islamiste tunisien au volant de son 10 tonnes avait écrasé et evisceré des centaines de français un certain 14 juillet,ou le tunisien Anis Amri avec copié le même stratagème et pulvérisé un marché de N'?l à Berlin,ou le groupe d'islamistes de Molenbeck avait mitraillé des français au Bataclan,ou quand deux enseignants français furent decapités au nom d'Allah'?'?'était ce de l'amour pour les occidentaux'?'?'?Cela s'appelle un juste retour à l'envoyeur
Juan
au talmudiste islamophobe au multiple pseudos. va faire ton aliahhhhh ...
a posté le à 13:08
cesse d'utiliser le terme islamiste, que t'a enseigné ton Zammourrrr.
les reste de la population, c'est quoi ? des chrétiens ?
ton zammourrr: "islamiste et musulman c'est kifkif" ...
va faire ton aliahhhhhhhh . l'air sera plus respirable.
Kays
Vous devriez revoir votre Histoire
a posté le à 12:38
Comment est né le terrorisme? Qui l'a financé? Qui a financé les talibans contre l'URSS? Qui a sponsorisé les frères musulmans en Egypte?

Vous voyez chez les arabes une haine de l'Occident?

Les arabes adorent l'Occident, ils rêvent tous d'y vivre. Ils consomment occident, s'habillent occident, mangent de plus en plus occident, meurent en mer pour rejoindre l'Occident.

Non seulement les arabes vénèrent l'occident mais ils se détestent eux-mêmes sinon jamais ils ne permettrait que l'on touche le cil d'un enfant arabe palestinien.

Vous me parlez de cas isolés d'individus fanatisés, je vous parle de politiques d'états intelligents agissant sur la base de plan calculés.

Cet antisémitisme anti-arabe aveugle tellement l'Occident qu'il se voit entrainé par un état se revendiquant de la Bible et qui souhaite l'entrainer à tout prix dans une guerre ouverte de « civilisation » alors que ce concept est une imposture dans un monde globalement américanisé.

Donc gardez vos arguties totalement hors de propos
Mohamed Obey
Gaza dalenda est... et après?
a posté le 10-11-2023 à 17:57
J'aime souvent lire les textes des autres pour m'introduire un peu dans leur processus mentaux, entrevoir comment ils inventent les morceaux du puzzle idéationnel ou la belle tapisserie textuelle. Dans le texte du docteur Mohamed Ben Salah Ammar, je retrouve le procédé du parallèle entre deux cités symboliques et leurs combat contre des forces impériales destructrices et hégémoniques., la Rome au passé glorieux mais maintenant réduite à un rôle moins universel bien que encore important dans la marche du monde ou d'une partie de ce monde, et l'Empire Etatsunien qui entre à présent la phase de la sénilité et des grosses bavures...
Gaza, cité martyre et et mère endeuillée, peine après chaque raclée à sortir de ses marres de sang et douleurs pour repartir de bon pied.
J'ai aimé le texte de notre cher docteur; bien écrit ce texte est la preuve que les médecins sont aussi de bons écrivains. la littérature mondiale compte beaucoup de plumes raffinées par la vie proche de la chair souffrante. ... Hommage à notre médecin-écrivain!
Juan
isra-HELL delenda est .... lord Balfour delenda est .... Micron, Biden delenda est .......
a posté le 10-11-2023 à 15:13
cet état sioniste, théocratique, colonisliste et apartheid .... n'a plus sa place dans le monde.
les feujs font de miracles dans le désert, parait-il. l'amérique les adore. plein de déserts aux USA.
délocalisez ces état criminel et son punat NatenYahoud aux USA. ajoutez une étoile . et voilà 51 ème état US.
ali
@Juan
a posté le à 14:46
Les américains risquent d'annexer Israël et d'en faire le 51eme état et là ça risque d'être impossible que quiconque ose l'attaquer!Voilà ce qui risque de se profiler!!!
Sindibad
Logique
a posté le à 17:27
"délocalisez ces état criminel et son punat NatenYahoud aux USA."

J'approuve, donnez le Wyoming ou l'Alaska au peuple élu. Selon une interprétation de la torrahat, YAHV a promis l'Alaska au peuple chouchou et pas la Palestine. Ah ces religions maudites qui font chier tout le monde.
Juan
n'importe où, sauf en palestine
a posté le à 18:14
isra-HELL c'est comme un greffe qui n'a pas pris, et ne prendra jamais.
une tumeur concérigène.