alexametrics
lundi 15 juillet 2024
Heure de Tunis : 21:33
Communiqués
Fort de 28.000 abonnés digitaux, Jeune Afrique Media Group veut contribuer à structurer l’industrie des médias sur le continent
24/06/2024 | 14:38
2 min
Fort de 28.000 abonnés digitaux, Jeune Afrique Media Group veut
contribuer à structurer l’industrie des médias sur le continent

 

 

Après quatre ans de transformation digitale accélérée, Jeune Afrique prépare une alliance des médias africains pour favoriser le partage d’expérience et contribuer à structurer l’industrie des médias sur le continent.

 

 Jeune Afrique Media Group franchit une nouvelle étape de son développement avec le passage du cap des 28 000 abonnés digitaux et valide sa stratégie « Digital First » engagée en 2020 avec une réorganisation en profondeur de l’ensemble de l’entreprise. La croissance accélérée du nombre des abonnés, qui s’est accompagnée d’une refonte majeure du site d’information jeuneafrique.com et de son app, souligne le potentiel du digital auprès des audiences en Afrique.

 

En janvier 2024, le site jeuneafrique.com a atteint un nouveau record avec une audience certifiée de 7 millions de visites mensuelles, une progression de 30% par rapport à janvier 2023. La plus forte croissance provient du continent, prouvant l’appétit grandissant du lectorat africain pour une information de qualité. Pour atteindre ses audiences, Jeune Afrique multiplie les initiatives sur les médias sociaux avec son propre studio de production vidéo et le lancement de sa chaîne WhatsApp. Cette-dernière compte déjà plus de 2,2 millions d’abonnés.

 

C’est dans ce contexte que Jeune Afrique Media Group annonce sa volonté de créer une alliance des médias africains afin d’encourager le partage d'expérience et de soutenir les médias actifs sur le continent. En instaurant un dialogue de qualité avec les régulateurs, l’alliance ambitionne également de contribuer à structurer l’industrie des médias grâce à la mise en œuvre d’un cadre réglementaire plus favorable, que ce soit en matière de relations avec les géants de la tech, de gestion du piratage ou du développement de l’intelligence artificielle.

 

Marwane Ben Yahmed, directeur de publication de Jeune Afrique Media Group, a commenté : « Nous sommes le doyen de la presse africaine. C’est un héritage précieux que nous préservons tout en anticipant la digitalisation accélérée des modes de consommation. Nous avons aussi un objectif commun avec les médias africains qui consiste à ancrer la culture journalistique sur le continent alors que nous sommes confrontés à la fois à un durcissement de la censure dans de nombreux pays et à la propagation accélérée des fake news via les médias sociaux. »

 

Amir Ben Yahmed, directeur général de Jeune Afrique Media Group, ajoute : « Depuis sa création en 1960, Jeune Afrique s’est engagé pour le développement d’une industrie des médias libre et prospère sur le continent, garante de la fiabilité de l’information et de la qualité du débat public. Mais nous voulons aller plus loin en partageant l’expérience acquise dans la digitalisation de notre rédaction avec d’autres groupes de médias actifs en Afrique. Loin d’être concurrents, nous avons intérêt à nous allier pour contribuer à élaborer une réglementation qui nous protège des nombreuses menaces qui pèsent sur notre avenir. »

 

 

24/06/2024 | 14:38
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous