alexametrics
mardi 05 juillet 2022
Heure de Tunis : 22:28
Chroniques
Comment Kaïs Saïed est manipulé par ses ministres
Par Nizar Bahloul
09/05/2022 | 15:59
7 min
Comment Kaïs Saïed est manipulé par ses ministres

 

Deux week-ends joyeux successifs ! C’est un bon présage ! Soyons optimistes, peut-être que le Messie va arriver et sauver ce pays du marasme dans lequel il est.

Après celui de l’aïd, le week-end dernier a apporté son lot de bonnes nouvelles dont nous avons bien besoin.

La tenniswoman Ons Jabeur (7e mondiale) a remporté le tournoi de Madrid samedi . Ah que c’est agréable de voir le drapeau national en haut du podium hissé par une Tunisienne. Merci Ons pour cette finale, c’était un beau match. Il y avait du jeu, du suspense et du spectacle. Ce prix est le couronnement d’années de travail acharné, avec des hauts et des bas, des certitudes et des doutes. Le travail sérieux est toujours couronné de succès, c’est une règle immuable. Merci Ons de nous l’avoir rappelé, merci pour tous ces moments. Avec ton équipe, tu es une fierté pour la Tunisie, pour le sport tunisien et pour la femme tunisienne.

L’autre fait plaisant du week-end, et c’est une joie mauvaise, c’est assurément la débâcle de la manifestation pro-régime organisée hier au centre-ville de Tunis. On a mobilisé les bus et les gouverneurs pour ramener des milliers de personnes parmi les soutiens de Kaïs Saïed. Au lieu de milliers, il y en a eu que des centaines. Quelques centaines.

Le peuple, dont parle tout le temps le président de la République, n’était pas au rendez-vous.

A l’exception de la Corée du Nord, il n’y a plus de pays où le peuple descend dans la rue pour manifester son approbation au régime. Ce temps-là est révolu, mais Kaïs Saïed ne le sait pas visiblement.

 

Depuis le 25-Juillet, date à laquelle il s’est accaparé tous les pouvoirs, Kaïs Saïed est manipulé par des ministres et des groupes d’influence qui lui font croire des choses qui n’existent pas. Il est, on dirait, comme un pantin dirigé, dans tous les sens, par plusieurs marionnettistes pour différentes raisons.

La dernière manipulation date de jeudi dernier quand il s’est dirigé vers ce bain de foule face au ministère de l’Intérieur, avant d’aller boire un café.

Tous les Tunisois le savent, il y a très peu de personnes qui rôdent à l’avenue Habib Bourguiba à minuit et il n’y a pas de cafés ouverts à cette heure. Pas face au ministère de l’Intérieur en tout cas.

Qui sont ces dizaines de personnes, hommes et femmes, réunies autour du président pour l’acclamer et crier, à tue-tête, « nouvelle république » ? Des gens que quelqu’un a ramené pour faire croire au président que le peuple l’aime et l’acclame. C’est de la pure manipulation grotesque et indigne.

 

A plusieurs reprises, Kaïs Saïed a parlé du succès de sa consultation nationale. Or cette consultation a été un fiasco total et les chiffres le démontrent. Mais quelqu’un lui a expliqué et l’a convaincu qu’elle était un succès, ce qui l’a poussé à répéter sans cesse ce qu’on lui a dit. On lui a également dit que la plateforme de la consultation a fait l’objet de 120.000 attaques et il a répété invariablement ce qu’on lui a dit, sans se douter qu’il était en train de se ridiculiser. Explication.

Pour être prise en considération, la consultation devait voir la participation d’autant d’hommes que de femmes. Elle doit être représentative de l’ensemble des couches sociales, de l’ensemble des régions et de l’ensemble des âges selon la répartition officielle telle que définie par le dernier recensement. Tous les instituts de sondage connaissent cette règle basique et l’appliquent scrupuleusement dans toutes leurs enquêtes.

Pour la consultation nationale, de prime abord, le nombre de participants a été de 83% inférieur à l’objectif initial annoncé par le ministre de la Jeunesse à son lancement. 535.000 participants sur trois millions (au minimum) espérés. Mieux, les 535.000 participants sont sujets à caution puisque, comme l’ont remarqué plusieurs journalistes et observateurs, une même personne pouvait participer à plusieurs reprises à l’enquête. C’est une évidence, pour beaucoup, il y a eu 535.000 visites et non 535.000 visiteurs uniques.

Enfin, et à propos des attaques de piratage dont parle le président, le chiffre prête vraiment à rire.

Quand un « pirate » tente d’attaquer un site ou une plateforme, il envoie des milliers de requêtes. Il est possible qu’une ou deux personnes envoient 120.000 requêtes, soit pour pénétrer la plateforme, soit pour la tester. Cela n’autorise pas à dire qu’il y a eu 120.000 attaques, comme le fait le président, il n’y en a peut-être eu qu’une seule ou deux.

Si un parti, ou une partie, est capable de mobiliser 120.000 personnes pour attaquer la plateforme de la consultation nationale, il (ou elle) aurait la possibilité de prendre le pouvoir carrément. Aucun site web au monde ne résisterait aux attaques envoyées par 120.000 personnes à la fois.

Ce n’est un secret pour personne que Kaïs Saïed ne comprend rien aux nouvelles technologies, il l’a avoué lui-même. Mais c’est une évidence, quelqu’un lui a menti et lui a donné ce chiffre de 120.000 attaques et il l’a répété à plusieurs reprises. C’est comme si quelqu’un lui a mis dans la tête qu’il est assailli de toutes parts dans l’objectif de lui nuire et de nuire au « pauvre peuple tunisien affamé ».

 

Ce n’est pas la première fois que le président se met dans la posture du président ciblé, assailli et attaqué. On l’a déjà vu avec l’histoire de l’enveloppe empoisonnée, du pain contaminé ou encore du tunnel menant vers la résidence de France. Un projet criminel, disait alors Kaïs Saïed, devant ce qui s’est avéré ensuite être un trou dans un jardin.

N’est-ce pas une manipulation du président que de lui dire que ce trou était un tunnel au point qu’il est allé lui-même sur le terrain, très tard le soir, accompagné de sa cheffe du gouvernement ?

Il y a plein d’autres exemples de ce type, comme l’histoire du TGV qu’il veut lancer, l’histoire rocambolesque de 13500 milliards volés par 146 hommes d’affaires, « Ommek sannefa », etc.

Soit, il y a quelqu’un qui souffle au président ces idées ridicules, soit il n’y a personne pour l’arrêter et lui dire qu’il ne faut pas dire ça publiquement. Dans un cas, comme dans l’autre, le président se ridiculise publiquement.

 

Si ce genre de faits est anecdotique et fait juste ternir l’image du président de la République, d’autres types de manipulations ont de graves incidences sur des citoyens innocents.

Ainsi le cas de toutes ces personnalités politiques qu’il a mises en résidence surveillée et qu’il a interdites de voyage en août et septembre derniers. Qui a manipulé Kaïs Saïed pour lui faire croire que ces personnes sont coupables de quoi que ce soit ? Elles ont toutes été libérées sans aucune charge contre elles.

Il est derrière l’arrestation sauvage de Noureddine Bhiri, assigné à résidence pendant des semaines. Le ministre de l’Intérieur a déclaré que l’islamiste était impliqué dans une affaire terroriste. Il a ensuite été libéré sans aucune charge ! Qui a manipulé le président dans ce dossier et pourquoi n’a-t-on pas présenté un vrai dossier bien ficelé ?

L’injustice la plus flagrante demeure celle de l’ancien ministre Mehdi Ben Gharbia qui a fait l’objet d’une tentative de racket de 50.000 dinars (15.000€), quelques jours avant son arrestation. Malgré la décision du juge de le libérer, M. Ben Gharbia est toujours en prison, alors que ses racketteurs jouissent encore de leur liberté.

 

Pour se prémunir de la manipulation, il faut lire Machiavel et Schopenhauer, mais ce ne sont pas les références de Kaïs Saïed qui préfère citer Omar Ibn El Khattab et Al Ikhchidi. Si au moins, il tirait leurs leçons en matière de justice, mais il n’en est même pas capable, tant il est ébloui par le pouvoir.

Si on réussit à manipuler quelqu’un, c’est que ce quelqu’un est manipulable. Et Kaïs Saïed fait partie de ces « quelqu’un » hélas.

On l’a encore vu la semaine dernière, quand il a reçu cette dame qui, la veille, chantait ses louanges à la télé. Ce n’était même pas des louanges, c’était un grossier mensonge !  Il suffit donc de lancer un grossier mensonge à la télé pour être reçu par le président ! N’est-ce pas là la preuve absolue, que ce président est une marionnette que chacun manipule à dessein ?

Les uns pour le caresser dans le sens du poil, les autres pour asseoir leur pouvoir et les autres encore pour obtenir des faveurs ou pour éviter ses colères.

Le souci n’est pas dans la manipulation du président. Lui il va partir tôt ou tard, comme sont partis 100% de ses prédécesseurs. Le souci est dans cette frange du peuple qui se fait manipuler par ce président et qui se laisse aller au gré du vent, par l’émotion et le verbe d’hommes politiques niais ou machiavéliques.

Une fois, ce sont les révolutionnaires, une autre ce sont les islamistes, une autre encore ce sont les RCDistes et ça ne finit pas.

Il suffit pourtant d’un peu de bon sens et de raisonnement pour que ce peuple ne se fasse pas avoir une énième fois.

Par Nizar Bahloul
09/05/2022 | 15:59
7 min
Commentaires
Meddeb
Réponse à votre chronique
a posté le 10-05-2022 à 17:52
Bien dit si Nizar ,votre analyse est très pertinente et juste,rabi yahmi tounes ,le bonjour à votre chère fille
EL OUAFI
Pourquoi cet acharnement envers le président ?
a posté le 10-05-2022 à 12:01
Le spectacle de Mr Makhlouf et compagnie, vous a plu, vous auriez aimé continuer avec ?
Qu'est-ce vous nous proposer à la place ?
Que Kais Saied Démissionne ?
La Gabegie de Mr Ghannouchi,B'hiri, El Araied, et l'ensemble qui ont accaparé le Pays pendant une Décennie ?
'?crivez-nous ce que K.Saied devrait faire ? Et on jugera sur ce que vous nous proposez.
Mr je tiens à ce que vous me répondiez, je vous remercie d'avance, je sais que vous ne pouvez pas le faire, ça serait un précédant ! Exceptionnellement, voici 10 ans que je vous lis (dans l'espoir, je ne désespère pas). Cordialement Mr N B
Abel Chater
J'adhère à mille pour cent à tout ce que Nizar Bahloul nous écrit dans cet article, lui jetant mille et une fleurs avec mille et un BRAVOS et MERCIS.
a posté le 09-05-2022 à 21:59
lâchQu'on se rappelle de la crise entre le dernier premier ministre démocratiquement élu Hichèm Méchichi et le président Kaïs Saïed, dont l'auteur principal et la cause primordiale, n'étaient autres que ce même actuel ministre de l'Intérieur Taoufik Charfeddine. Ce même Taoufik Charfeddine quasi l'unique acteur pr'incipal de l'ensemble de ce sitcom qu'on vit depuis le putsch du 25 juillet dernier.
Il ne pourra y avoir de doute, que c'est Taoufik Charfeddine, l'homme qui n'a pas lâché du lest autour du président Kaïs Saïed jusqu'à aujourd'hui, que c'est lui qui dirige Kaïs Saïed. Non pas le contraire.
Tout le reste est d'effet secondaire.
er du lest
TRA
Et ce Taoufik Charfeddine..
a posté le à 14:40
est bien dirigé du Sahel (Wardanine et Hamm-Sousse!) , je vous laisse libre de déviner..

Kais Saied est uniquement eine attrappe (figure de proue) et ne joue dans ce cirque que le role d´un parachoc ou d´une vieille roue de secours pour ses maitres..
Fares
Extrapolations
a posté le 09-05-2022 à 21:28
Ce qui m'a amusé, pas vraiment, c'est de lire certains essayant de justifier le fiasco de la consultation de Saïed et la débâcle de la manifestation d'hier. Des justifications basées sur quelques extrapolations et beaucoup de mauvaise foi. Certains disent que les 534677* qui ont participé à la consultation constituent un bon échantillon pour fonder une nouvelle République. D'autres essaient d'aligner le taux de participation à la manifestation d'hier avec les sondages de Zargouni avant de conclure que le taux de participation était bon. Comme on dit vulgairement, c'est l'art d'en... des mouches ou encore essayer de cacher le soleil avec un tamis. Le président qui refuse de voir sa bosse quoi.

D'un autre côté il y a des signes qui ne trompent pas et on en a eu un hier. La manifestation pro Saïed a été autorisée sur l'avenue malgré l'interdiction de manifester sur l'avenue décrétée par celui de medinet tounès. Un abus de pouvoir pur et simple. La loi de Saïed est un moyen de répression et on est pas au premier incident. Le jour où cette bande mettra la main sur l'argent des hommes d'affaires vous verrez leur vrai visage, que je te donne des 4x4 dernier modèle par là et des villas à Sidi Bou par là bas. Enfreindre une interdiction pour manifester aujourd'hui et voler des milliards demain. Qui vole un oeuf, vole un boeuf.

* 534000 officiellement, mais hey chaque individu compte avec un score si maigre.

DHEJ
Manipulé?
a posté le 09-05-2022 à 20:53
Abusé, oui!


C'est un BHIMCOP.
VOILA
Que pouvez-vous faire d'autre que de vendre des mensonges ?
a posté le 09-05-2022 à 20:06
L'ère de Kaiis Saied est - comme Amen dans la mosquée et l'église - bientôt terminée. Il n'est pas nécessaire d'être prophète ou d'avoir un cerveau, pour deviner ce qu´ attend tous ceux qui ont collaboré, soutenu et participé à ce coup d'?tat.

L´Allemand dit: "mit gefangen mit gehangen"

"avec capturé avec accroché"

"with caught with hanged"
Forza
Bravo Nizal Bahloul
a posté le 09-05-2022 à 19:15
.
Nephentes
Manipulation grotesque et indigne.
a posté le 09-05-2022 à 17:18
Avec les bonnes intentions de Mr Saed, on pave un enfer pour le peuple tunisien: Et pour lui meme;

Il faut donc que Mr Saed soit bien naif pour se faire manipuler de la sorte; c'est ce qui était a craindre. Ce n'est pas simplement une question d'étroitesse d'esprit : une certaine aliénation mentale est a craindre

Des manigances feutrées se multiplient et un nouvel ben ali est en train d'essayrer d'emerger; les USA scannent en ce moment tout ce qui bouge

Lequel, parmi les crocodiles déguisés en serviteurs de l'Etat et du Peuple, attaquera le premier ? Il faut prendre en compte que chacun de ces crocodiles potentiels putschistes a la gueule puante et traine diverses casseroles

De ce fait il a la merci des services secrets occidentaux qui une fois de plus patcheront le nouveau bougnoul en chef ( le patch étant une modification provisoire du programme logiciel en attendant la version suivante ).

Pour la Tunisie Dieu merci le patch téléchargeable inclut une option "démocratie parlementaire " )



Forza
services secrets des pays du golfe
a posté le à 19:18
.
Nephentes
Une derive autocratique irresponsable et tres lourde de menaces
a posté le à 20:50
Je ne suis pas adversaire systématique de Mr Saed

Il représente néanmoins, tant qu'il persévère dans son aveuglement et son isolement, un danger certain pour ce pays; et il n'hésite pas, contrairement a ce qu'il prétend, a user de l'intimidation et de la répression policière ce qui est une marque évidente de faiblesse

Il n'est pas rationnel ; de ce fait il est une VERITABLE PROIE UN GUIGNOL aux mains de divers acteurs plus ou moins malveillants

Revenons sur l'épisode minable de Nadia AKACHA ; soit c'est un montage de A a Z soit il s'agit de conversations réelles; ce qui a échappé a beaucoup c'est que le contenu de certains détails protocolaires évoqués ne peut être connu que par quelqu'un de familier aux règles en cours

Et donc quelqu'un qui comprend voire a eu a gérer tout ou partie du protocole sécuritaire presidentiel

Par conséquent dans l'hypothèse ou il s'agirait d'une manipulation de services étrangers et un montage il aurait fallu inévitablement une complicité directe ou indirecte d'un responsable - et non un simple agent- de l'entourage présidentiel pour effectuer ce montage

L'entourage sécuritaire même du President semblerait donc défaillant et des sécuritaires tunisiens pourraient avoir ainsi directement contribue a ce véritable complot contre la sureté nationale, qu'on soit pour ou contre Kaes Saed

Dans quelle mesure Mr Saed est otage de facto de certains clans ou lobbys
Quels rapport entre ces clans et lobbys et l'entourage direct de Mr Saed
A quoi va aboutir a cette main mise croissante sur la capacité de décision de Mr Saed, alors que l'anarchie se developpe de maniere hallucinante que la lutte contre la speculation la corruption et la securite est un echec total

Dieu nous préserve

de sécurité pratiquement du palais de carthage Or des details
Tunisino
Pire!
a posté le 09-05-2022 à 17:18
Il faut être un stupide ou un fou pour être béni par Zakafouna, l'honnête qui se moque de l'honnêteté, le patriote qui se moque du patriotisme, le compètent qui se moque de la compétence, le juridique qui se moque de la loi et des libertés, le démocrate qui se moque de la démocratie, il n'est qu'une copie noir et blanc de Kadhafi! La Tunisie risque sérieusement de tomber dans l'irréversible si rien n'est fait pour enterrer la république des imbéciles, et aller vers une république scientifique, centriste, et modérée.
zozo Zohra
Dawkhtouna
a posté le 09-05-2022 à 17:12
Vous menez les gens vers la guerre civile, du suicide.
Tous les jours ses lots de conneries et stupéfaction.
Chnouwa hal hala
Personne ne veut que ce pays se relève Il n'y a que des charognards, malheureusement
Chacun veut un bout chaise
Et peuple elmesquin, elhzin est pris en otage.
vous lui avez enlevé même la joie de vivre.
Chay youjaa elkab.
C'est fatiguant,
Pas de repis


Mohamed Djerbi
manipulation
a posté le 09-05-2022 à 16:47
Mr Bahloul, vous parlez de manipulations du Président et vous insinuez que tout ce qu'il nous raconte est inexistant et imaginaire.
Vous vous rappelez en 2011, les snipers armés et arrêtés dans des taxis puis l'affaire reconvertie en chasseurs de sangliers. Pouvez vous dire quelle était la réalité.
Une autre fois un belge avec un container d'armes arrêté puis il a été relâché et les armes sont devenues des jouets. Quelle est la réalité.
A propos de certains hommes politiques arrêtés, pensez vous sincèrement qu'ils sont innocents quand la majorité des gens les accusent de tous les maux du pays.
Si oui vous pensez qu'ils sont innocents, tout le peuple serait fou et vous devrez le conduire à la Manouba
vérité
Manquement au principe de confraternité par un journaliste
a posté le 09-05-2022 à 16:15
Manquement au principe de confraternité . "On l'a encore vu la semaine dernière, quand il a reçu cette dame qui, la veille, chantait ses louanges à la télé. Ce n'était même pas des louanges, c'était un grossier mensonge ! Il suffit donc de lancer un grossier mensonge à la télé pour être reçu par le président !"