alexametrics
mercredi 07 décembre 2022
Heure de Tunis : 04:25
Dernières news
Arrestation du jeune derrière la liste accusant des journalistes d’avoir reçu un financement britannique
08/09/2018 | 11:41
1 min
Arrestation du jeune derrière la liste accusant des journalistes d’avoir reçu un financement britannique

 

Le jeune homme qui a publié une « liste noire » de journalistes les accusant d’avoir reçu des financements britanniques, dans le but de reluire l’image du chef du gouvernement Youssef Chahed et de dénigrer ses opposants, a été arrêté dans la soirée du vendredi 7 septembre 2018.

 

Il s’agit du jeune Edyb Jebali, présenté par l’entourage de Hafedh Caïd Essebsi comme activiste politique. Le camp du directeur exécutif de Nidaa, à sa tête Borhen Bsaies, a d’ailleurs fustigé cette arrestation affirmant qu’elle a été motivée par des posts publiés par le jeune homme sur les réseaux sociaux où il a critiqué le chef du gouvernement.  

Sauf que les faits sont tout autres. C’est suite à une plainte déposée par le Syndicat des journalistes tunisiens, après la publication de la fameuse liste, que les investigations ont débuté. Selon les sources de Business News, des preuves techniques irréfutables attestent de l’implication directe d’Edyb Jebali.

Lors de son interrogatoire, le jeune homme a avoué les faits, affirmant que des hommes politiques et une personnalité médiatique sont derrière les rumeurs qu’il a diffusées sur les réseaux sociaux et qu’il a agi en suivant leurs directives.

 

La liste des journalistes supposés avoir reçu un financement britannique, comprenait notamment Néji Bghouri, président du syndicat des journalistes, Mongi Khadhraoui, Ridha Kefi de Kapitalis, Nizar Bahloul de Business News ou encore Raouf Khalfallah de Akher Khabar. Toutes ces personnes ont été salies sur les réseaux sociaux et présentées en tant que traitres et mercenaires. Une campagne sans précédent a été lancée contre les médias, notamment Business News. Avec l’arrestation d’Edyb Jebali toute cette orchestration éclate au grand jour.

 

 

M.G

 

08/09/2018 | 11:41
1 min
Suivez-nous

Commentaires (18)

Commenter

Boubadou
| 09-09-2018 10:11
Tout mon soutien aux journalistes dénigrés.hafedh et borhen dévoilés au grand jour.Nida essebsi c'est fini

Jean Claude sternhell
| 08-09-2018 22:58
https://youtu.be/hKcYX00EfZQ

EL OUAFI
| 08-09-2018 21:40
Un conseil va te coucher c'est trop dure pour toi éclipse toi ça te fera du bien.

EL OUAFI
| 08-09-2018 21:30
C'est pas étonnant Bsais l'instigateur et patron cervelle de moineau suit bêtement ignorant que le progrès scientifique et le saut fulgurant de l'informatique a mis en déroute pas mal d"irrespectueux de la morale et l'objectivité hors circuit qu'ils se mordent les doigts et qu'ils aillent s'instruire .
Ce bsaiess navigue comme d'habitude dans les eaux troubles , que la justice le prenne en charge pour et le dissuade pour tout autre tantative de dénigrement. (Manai)

HatemC
| 08-09-2018 20:45
Un pauvre type manipulé .. qu'en sait-il des man'?uvres et coup bas ..
Un petit crétin qui a des preuves de financements et blablabla ... il est juste manipulé pour diffuser des fake news ... un abruti tombé dans le piège de manipulateurs ... Tout comme les cyber collabos de 2011 ... Pauvre crétin ... tu n'es qu'un abruti et un traitre à ton pays ... tu as été utilisé .. SI J'AI UN CONSEIL BALANCE CEUX QUI T'ONT UTILISE ... HC

Citoyen 1956
| 08-09-2018 20:15
J'ai lu sur leaders.tn le PV des entretiens Bourguiba avec le 1er ministre chinois en 1964 à Tunis. Un règal ! De la high politic ! Fier d'etre tunisien ( à l'époque la Tunisie comptait vers les 4 millions d'habitants), ca rehausse , le moral quand on compare aux discussions d'un niveau lamentable que ca soit inter-partis ou au Souk we dallel nommé ARP, on se trouve divison 4 amateurs (pour etre foot).

HAMADI
| 08-09-2018 19:49
s'il est coupable vraiment , il devrait être sanctionné sévèrement pour combattre la propagation des fausses informations ?

Abel Chater
| 08-09-2018 18:23
Depuis le retour de ce sauvage "Zalèm" de l'ancien régime déchu Borhen Bsaïes, tous les coups sous la ceinture sont à calculer, jusqu'à ce que la Justice tunisienne lui mette fin à son esprit malade, par les intrigues et par les mensonges.
Le Tout Puissant retarde, mais il garde.

Ridha_E
| 08-09-2018 18:08
Ce jeune homme ne m'intéresse que peu mais ces hommes politiques et la personnalité médiatique qui sont derrière les rumeurs me préoccupent plus.
J'espère qu'on va pas rester dans le flou et qu'on nous dise, nommément, qui est qui et qui a fait quoi !