alexametrics
jeudi 01 décembre 2022
Heure de Tunis : 15:38
Dernières news
Après Moncef Baâti et Kaïs Kabtani, Tarek El Adab ambassadeur de la Tunisie à l’ONU
12/09/2020 | 19:48
2 min
Après Moncef Baâti et Kaïs Kabtani, Tarek El Adab ambassadeur de la Tunisie à l’ONU

 

La Tunisie a été élue en juin 2019, membre non permanent du conseil de sécurité de l’ONU. Une élection n’ayant lieu que deux fois par siècle. Cela dit, pour donner une bonne image de la Tunisie post-révolution, les responsables de la diplomatie tunisienne n'ont pas trouvé mieux que de changer pour la troisième fois son ambassadeur à l’ONU en l'espace de quelques mois.

Les deux premiers ambassadeurs ont été limogés, non sans scandales. En effet, le limogeage de Moncef Baâti, tout comme celui de Kaïs Kabtni, ont suscité une vive polémique.

 

Rappelons qu’en février 2020, le ministère des Affaires étrangères avait expliqué sa décision de rappeler Moncef Baâti par les mauvaises performances de l’ambassadeur et l'absence de coordination et d'interaction avec le département sur des questions importantes en discussion au sein de la communauté internationale, « d'autant plus que l'adhésion non permanente de la Tunisie au Conseil de sécurité nécessite une consultation et une coordination permanentes » a-t-il souligné.

 

Pour ce qui est de Kaïs Kabtani, il a donné une déclaration incendiaire à l’AFP, lorsqu’il a appris sa mutation dans le cadre du mouvement annuel des ambassadeurs. Il a, également, annoncé qu’il quitte la diplomatie tunisienne, assurant, toujours selon la même source qu’il ne fait plus confiance au président de la République Kaïs Saïed. En réaction, le ministère des Affaires étrangères a décidé de convoquer Kaïs Kabtani et d’annuler son transfert, l'accusant de mauvaise gestion.

 

Aujourd’hui, c’est Tarek El Adab qui est nommé à la tête de la représentation permanente de la Tunisie auprès des Nations Unis à New York.

Tarek El Adab avait été nommé par intérim représentant permanent auprès des Nations unies à New York, en replacement de Moncef Baâti. Auparavant, il a occupé le poste d’ambassadeur de Tunisie à Amman en 2011. Selon des sources diplomatiques, il est spécialiste du monde arabe et islamique.

 

S.H

 

12/09/2020 | 19:48
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Mimi
Valse des ambassadeurs
a posté le 13-09-2020 à 19:42
C'est folklorique...la Tunisie n'est plus crédible.
Nous sommes la risée du monde.
eshmoun
@"vous allez voir"
a posté le 13-09-2020 à 17:32
d'autant plus que les "petits copains" du Département sont déjà à "l'affût"pour le raffut comme dirait A.Chater(talentueux poète nouvellement révélé )il est fort à parier que le prochain coup tordu est déjà en gestation....notamment si toutes les "qualités" qu'on lui prête avec un parfum de reproches , et aux quelles il doit peut être sa nomination (sait-on jamais par les temps qui courent) se concrétisent ; un peu alambiqué..;machiavélique ? on verra bien
takilas
Les médiocrités de nahdha omniprésentes partout.
a posté le 13-09-2020 à 15:10
Les partages du butin en 2011 se révèlent de plus en plus néfastes.
Accusations
Diplomatie
a posté le 13-09-2020 à 07:30
La diplomatie appartient à la Présidence de la République. Cherchez l'erreur. Les accusations du MAE sont orientées. L'image post révolution est depuis, complètement altérée grâce à tous ces troubadours qui dirigent notre pays. Et nous, population Tunisienne, sommes obligés de subir la risée de l'opinion internationale. A quand une réaction qui donne un vrai et bon coup de pied à cette race et crace d'incompétents ?
TAW TCHOUFOU
AU SUIVANT !
a posté le 12-09-2020 à 22:22
Et voilà le travail !
Et en plus , il a le profil , un parfait arabisant et spécialiste du monde arabe ET islamique , parachuté en plein pays anglo-saxon !
Sait-il parler anglais au moins , et connait-il les us et coutumes des pays occidentaux et les arcanes politiques des administrations américaines et de l'onu ?
Qu'il fasse attention quand il s'assoira autour de la table ronde du conseil de sécurité , car son siège est éjectable ( très ) et qu'il se souvienne bien : " jamais deux sans trois " !