alexametrics
jeudi 18 juillet 2024
Heure de Tunis : 23:54
Dernières news
Après le différend avec les députés et les protestations, le ministère de l’Éducation répond
10/07/2024 | 08:58
2 min
Après le différend avec les députés et les protestations, le ministère de l’Éducation répond

 

Le ministère de l’Éducation nationale a publié, mardi 9 juillet 2024, un communiqué pour répondre aux déclarations de députés l’accusant de vouloir entraver leur travail.

 

Le ministère a expliqué que l’Assemblée organise le rôle de contrôle des élus et cela implique de programmer leurs visites au sein des établissements scolaires et des structures relevant du département pour des considérations « pédagogiques et de communication », soulignant que les cadres du ministère de l’Éducation n’ont également pas le droit d’accéder aux locaux de l’ARP en dehors des procédures en vigueur.

Concernant le boycott, de certains députés, de la journée d'étude parlementaire sur "le développement des systèmes d'enseignement technique et professionnel", tenue le 8 juillet, le ministère a estimé qu’il s’agit plutôt d’une « grève injustifiée », précisant que la ministre est restée au-delà du temps initialement prévu et annoncé et appelant les députés à respecter la loi et l’éthique du travail parlementaire.

 

Des députés ont, rappelons-le, quitté, la journée d'étude parlementaire pour protester contre ce qu’ils ont considéré comme un manque de respect de la ministre de l'Éducation Salwa Abassi, pour leur rôle de contrôle.

Ils ont affirmé que la ministre a demandé aux élus d’écourter leurs interventions et que les travaux de la session soient accélérés, ayant d’autres engagements hors du parlement.

Pour sa part, la ministre a réagi en estimant que ce retrait exprime une scène saine et prouve la conscience des élus de leur rôle. Cela dit, elle a martelé qu'elle n'est pas en conflit avec eux et qu’elle reviendra, vendredi, au parlement afin de répondre à toutes leurs interrogations. Et de soutenir que les deux parties (le législatif et l’exécutif) sont appelés à coordonner leurs efforts selon les dispositions de la constitution afin d’avancer, les deux parties partageant la responsabilité.

Cependant, Mme Abassi a souligné qu’elle recommande une coordination dans les moyens de communication. Et de souligner : « Je ne permettrai à aucune personne d’entrer dans des établissements scolaires sans mon consentement et je ne ferai aucune concession là-dessus. Le ministre vient au parlement pour être interrogé et la venue de l'élu au ministère doit être organisée. Nous devons nous entraider ».

 

M.B.Z

 

10/07/2024 | 08:58
2 min
Suivez-nous