alexametrics
lundi 27 juin 2022
Heure de Tunis : 17:55
Dernières news
Amine Mahfoudh : La « gouvernance par les bases » est un projet dangereux
16/12/2021 | 16:48
2 min
Amine Mahfoudh : La « gouvernance par les bases » est un projet dangereux

 

Le professeur de droit, Amine Mahfoudh, a estimé qu’il n’y avait eu ni instauration de l’Etat de droit ni transition démocratique en Tunisie. « Le système élaboré en 2011 ne garantit pas des élections libres et transparentes… Le rapport de la Cour des comptes a relevé plusieurs infractions électorales. Notre système constitutionnel ne répondait pas à nos attentes », a-t-il estimé.

Invité le 16 décembre 2021 par Elyes Gharbi sur les ondes de la radio Mosaïque FM, Amine Mahfoudh a expliqué que les vidéos publiées par la présidence de la République ne montraient pas que les débats et discussion avec Kaïs Saïed duraient des heures et portaient essentiellement sur les droits et libertés et l’instauration de l’Etat de droit.

Amine Mahfoudh a considéré qu’il pourrait ne pas faire partie de la commission chargée des projets de révisions relatives aux réformes politiques. Il a affirmé que celles-ci visent l’instauration des principes de l’Etat de droit et non-pas l’instauration du « projet de gouvernance par les bases » du président de la République.

 

« L’article 22 du décret 117 du 22 septembre 2021, relatif aux mesures exceptionnelles ne cite pas ce projet… Je considère que la « gouvernance par les bases » est un projet dangereux. Personnellement, je suis contre son application… Je crois en la démocratie représentative à travers les élus et les référendums… Le président connaît ma position par rapport à la chose », a-t-il ajouté.

Il a souligné la nécessité de réviser la Constitution et la loi électorale tout en sensibilisant les citoyens et citoyennes à la question de l’Etat de droit.

« Nous devons élaborer une constitution garantissant tout cela. Nous avons échoué et nous devons le reconnaître. La participation des acteurs politiques responsables de la dernière décennie ne nous mènera pas loin… La rupture peut mettre fin à l’échec. Nous ne soutenons pas la personne mais le projet ! », a-t-il assuré.

 

S.G

16/12/2021 | 16:48
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Walid
Projet Populiste et dangeureux qui va ruiner à jamais la Tunisie
a posté le 17-12-2021 à 10:04
On nous embarque dans un projet fou, irréaliste qui n'a jamais réussi dans l'Histoire et va ruiner et diviser les tunisiens.

Il faut libéraliser:
- l'economie: moins de licences de quotas de contraintes
- le change pour donner un souffle international à nos entreprises et aux tunisiens de vivre en 2021
- enlever les procédures administratifs. Est il normal qu'en 2021, on passe 2 h à faire la queue à la mairie pour une signature légalisée? pour qu'a la fin on nous dise désole il manque ce papier. Il faut informatiser et digitaliser en ligne
- vendre les entreprises publiques. L'état ne doit jouer que le rôle de régulateur
- diminuer les fonctionnaires avec un plan de départ et arrêter les recrutements
- l'Etat doit investir dans les nouvelles technologies
- énergies renouvelables et logistique sont les priorités

Et qu'on arrête de nous bassiner avec les corrompus et autres. Les tribunaux populaires sont dangereux. Que la justice suit son cours.

Vision Travail Union Sacrifice sont les maitres mots de la periode pour s'en sortir!


Mansour Lahyani
Pourtant... c'est bien son invention ?!!
a posté le 17-12-2021 à 09:14
On avait donc tout faux ? L'ineffable Prof. Mahfoudh n'était donc pas l'auteur, ou l'inspirateur, de cette doctrine- la plus vaseuse de ce qu'a pu pondre le Kayssar, qui n'en est pas à une hérésie près ? Il faut donc croire qu'il la doit à son inspirateur en chef, le sieur Lénine, Ridha de son prénom, avec l'assistance très active de l'autre, Monsieur frère, l'islamo-gauchste Naoufel !!! On comprend donc bien les raisons qui incitent Mahfoudh à se démarquer légèrement, mais inéluctablement, de la folie Saied... Il n'est probablement pas encore trop tard, qui sait ? Après tout, le 17 décembre, c'est bien une bonne date pour les révolutions, non ? A vos postes, moussaillons !
BI
Et pourtant vous êtes aussi avec le Putschiste ..
a posté le 16-12-2021 à 19:52
M. Amine Mahfoudh, vous dites "Nous ne soutenons pas la personne mais le projet ! "

Pourtant vous êtes avec le Putschiste et vous êtes aussi responsable des ravages politiques et économiques du fameux Kaiis Saied en Tunisie depuis 6 longs mois ..

Le campagnard et la cigogne - Esope : fable.
"Tout va bien", dit le campagnard, "seulement je te traiterai selon ta mauvaise compagnie !" Avec les autres, avec les autres !

Rien à faire en Allemand on dit: Mitgefangen mitgehangen !
Tn
Des lèches bottes, ces pseudos universitaires du tiers monde
a posté le 16-12-2021 à 17:01
Il faut qu'il retourne lui et les deux autres...à leurs Amphi, et arrêter de manipuler l'opinion publique...
La Tunisie mérite mieux..
L'alpha et l'oméga
@th
a posté le à 20:59
Tu veux des escros à la tête du pays comme ceux qui ont gouverné pendant 70ans
Kaiess said est là et il est soutenu par l'immense majorité des tunisiens....
T'es amis mafieux n'auront plus jamais le pouvoir dans ce pays...
Estimez vous heureux que c'est kaiess said qui dirige le pays et qui vous protège contre le vrai châtiment celui des tunisiens..
Cette fois-ci le peuple n'aura aucune pitié car tous les escros ,mafieux et traîtres sont déjà identifiés.
Remercie kaiess said car il reste in vrai rempart contre la violence du peuple contre les traîtres.

Bml
Délire
a posté le à 21:33
Arrêtez de délirer. Anarchistes et schizophrènes à l'image de votre gourou Don Quichotte qui était un lèche bottes du R.C.Det qui n'a aucun passé de militant . Il va ruiner ce qui reste de ce pays avec son populisme et son incompétence.