alexametrics
samedi 27 novembre 2021
Heure de Tunis : 16:07
Dernières news
Affaire Abdessalem Zayen – La victime a été privée d’insuline, selon le rapport médicolégal
25/09/2021 | 21:37
1 min
Affaire Abdessalem Zayen – La victime a été privée d’insuline, selon le rapport médicolégal


Le jeune diabétique - Abdessalem Zayen – est décédé alors qu’il était en détention après avoir été privé d’insuline. C’est ce qu’a confirmé samedi 25 septembre 2021, le rapport médicolégal. 
 
 
Abdessalem Zayen a, rappelons-le, été incarcéré en mars en exécution d’un mandat de dépôt émis à son encontre pour avoir enfreint les mesures sanitaires et les dispositions du couvre-feu. Il a, également, été accusé d'avoir agressé verbalement un fonctionnaire public lors de l’exercice de ses fonctions.
 
Le rapport du légiste affirme que le défunt aurait dû recevoir trois injections d’insuline au quotidien alors qu’il n’en avait reçu qu’une seule lors de son deuxième jour en prison. 
 

N.J. 

25/09/2021 | 21:37
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Akoubi Ammar
Résultat du déficit de moralité
a posté le 26-09-2021 à 18:02
Qui dit mois de mars 2021 dit l apogée du règne Ghannouchi, Karoui, Mekhlouf et leur complaisant Mechichi qui ont tout fait pour installer la décadence dans la gestion des affaires de l état. A eux d assumer la responsabilité de cet acte inacceptable et intolérable.
Houcine
Négligences...
a posté le 26-09-2021 à 10:02
Quiconque à fréquenté les services de soins en Tunisie, sait fort bien l'état d'abandon du patient.
On peut évoquer toutes sortes de causes. Il reste qu'un jeune homme est mort du fait du délabrement des services publics qui a atteint son niveau le plus grave ces dernières années.
Je me souviens que nous n'avions pas même un dispensaire pour une population nombreuse et isolée jusqu'à la fin des années cinquante.
Avec l'ère Bourguiba, on nous installa un infirmier dans des locaux hérités des colons. C'était l'époque où l'Etat avait décidé un plan de contrôle des naissances. En tout cas, l'introduction en faveur des femmes d'un suivi sanitaire, y compris de leurs maternités.
Je ne crois pas avoir noté une véritable politique sanitaire, et les choses suivaient leurs cours.
Malgré les progrès de la médecine, l'accès aux soins restait coûteux et il n'est pas rare de voir un médecin exiger de l'argent pour prodiguer sa science au sein de l'hôpital public.
Ces dernières années la dégradation a produit ses effets. Et les choses ont empiré sous la férule des islamistes. Parce qu'au-delà des infrastructures et du matériel, on croirait presque qu'on a ajouté l'incompétence.
Et, Dieu n'y a pas pourvu, contrairement au verbiage dont on abreuve le populo.
Aux crimes imputables déjà recensés dans le dossier des islamistes, il convient d'y adjoindre celui-ci.
Un pays qui laisse mourir une personne, jeune, vieux, homme, femme, étranger ou indigène, est un pays qui signe sa mort.
l'autte
Si vous voulez voir des nouvelles victimes aller voir l'hôpital de medenine
a posté le 26-09-2021 à 08:29
Oui à l'hôpital de médecine , en particulier, le service de réanimation en rentre malade ou légèrement malade et en sort mort par manque de soins et de suivi des personnes malades de Covid. En effet, dans ce service de soins de 6ème étage, personne ne s'occupe des malades en réanimation qui ont besoin le plus d'attention à cause de leur situation de manque d'oxygène. A titre d'exemple, une personne rentre intègre physiquement (malade certes), il sort mort avec des entailles au niveau du nez soi disant à cause de masque d'oxygène. Comment une masque d'oxygène entaille le nez des malades. Ca n'arrive que pacque elle est mal mise ou décalé à cause de la souffrance des malades. Si une personne en permanence dans le service on se rend compte de cette situation et on vient au secours des malades en détresse. or , il n'y a pas personne et même quand ils sont appelées ne viennent pas. On rend visite à ces malades deux ou trois fois par jour alors qu'elles sont en soins intensifs nécessitant une présence permanente. A moins qu'à medenine la définition du terme soins intensifs est équivalent abandon jusqu'à la mort et que le service de réanimation du 6eme est un chambre d'attente d'une mort agonisante et en souffrance. Monsieur le directeur de l'hôpital vous pouvez versifier à n'importe quel moment mes dires, Monsieur le ministre aller faire une visite inopinée et vous verrez le malheur. Si vous voulez des photos de mutilation à l'intérieur de ce service je vous en donne. je suis a votre disposition pour tout renseignement avec des photos à l'appuie. Ceci est un appel au secours au non des gens oubliés en souffrance.
OUR BN Vous pouvez faire une enquête journalistique et vous verrez que c'est un scandale!!
DIEHK
DES CRIMINELS ......Pauvre Tunisie
a posté le 25-09-2021 à 22:55
Y a rien à rajouter!!!!!
Mort à cause de la fierté d'1 fonctionnaire inculte ?
Il a raison "Kais" de vous installer une "DICTATURE" pure et dure et le 1er qui ouvre sa gueule sera privé d'insuline.
Sous Ghannouchi la Tunisie et sa peuplade sans coeur et les Tunisiens se sont entre-tués pour se faire valoir d'Ennakba!!
Des Tunisiens qui tuent des Tunisiens, je ne le comprendra jamais et ça me conforte lorsque je vous traitais de gueux incultes et me confirme que vous êtes la pire ra....
Je demande à votre Dieu de ne pas vous pardonner vos péchés et vos actions de mauvaises grasses.