alexametrics
vendredi 03 février 2023
Heure de Tunis : 21:25
Dernières news
78,1% des Tunisiens prêts à sacrifier un peu de liberté
20/11/2015 | 11:38
1 min
78,1% des Tunisiens prêts à sacrifier un peu de liberté

L’être humain est partout pareil. A l’instar des Américains au lendemain des attentats de 2011 et des Français à la suite des attentats du 13 novembre 2015, les Tunisiens sont également prêts à sacrifier un peu de liberté au profit de plus de sécurité.

 

C’est ce qui ressort du sondage Le Maghreb-Sigma paru vendredi 20 novembre 2015 qui précise que 57,7% des électeurs d’Ennahdha et 87% des électeurs de Nidaa sont d’accord avec ce point de vue. 82,8% des femmes interrogées le sont également.

 

D’après le sondage Sigma, les parties responsables de l’expansion du terrorisme en Tunisie sont « des parties politiques étrangères » (46,6%), les partis politiques (40,5%), les associations religieuses (34,8%), les hommes d’affaires (29,3%), le gouvernement (29,2), l’appareil de sûreté (21,3%), le citoyen (19,6%) et l’armée (10%).

 

Quant aux raisons de l’expansion du terrorisme, les sondés mettent en premier lieu l’insuffisance d’équipements de sécurité (63,6%), l’absence de contrôle d’internet (58,5%), le manque de volonté politique (50,6%), l’infiltration de l’appareil sécuritaire (49%), les défaillances de l’appareil sécuritaire (49%) et la dissolution de l’appareil de renseignement (47,4%).

 

Le sondage a été réalisé le 18 novembre auprès d’un échantillon représentatif de 1045 personnes selon la méthode Cati avec une marge d’erreur de 3%.

 

R.B.H.

 

20/11/2015 | 11:38
1 min
Suivez-nous

Commentaires (14)

Commenter

Charfi Zouheir
| 21-11-2015 09:28
Pourquoi Sigma ne parle-t-elle pas du role des médias et des mosqeuts? C'est pas sérieux.

citoyen
| 21-11-2015 09:04
Les sacrifices sont nécessaires dans tous les domaines et par toutes les composantes de la société pour qu'une Nation se lève.
Comme exemple je citerais l'Allemagne et le Japon.
Aux tunisiens de choisir entre parler et ne rien faire ou bien travailler et réfléchir comment mettre en place un système qui encourage entre autres les compétences, la loyauté et qui reflète un besoin d'équité sociale que ce soit entre les individus ou les régions.
A bon entendeur qu'il soit politicien, syndicaliste, entrepreneur, fonctionnaire, enseignant, chercheur, ou citoyen actif dans la société civile, salut.

Moez
| 20-11-2015 17:22
Je n'étais pas au courant. Jabeur Mejri et tant d'autres apprécieront...

DHEJ
| 20-11-2015 16:20
Oui TeTem tu as dis vrai!

Les libertés sont déjà "bornées" dans le code pénal qui est supposé etre la volonté du peuple.


Alors qui des sondés a lu ce code ou encore qui des sondeurs l'a lu pour reprendre le commentaire de NAZOU


a sondage con, un résultat con!

Alors TeTem as-tu lu le code pénal pour comprendre pourquoi toutes les corporations se bousculent pour avoir une IMMUNITE PENALE?!

nazou
| 20-11-2015 15:18
Réponses conne !!!!

Jilani
| 20-11-2015 15:15
C'est ce que les politiciens et le voyous attendent. BCE peut mettre facilement son fils à sa place. Ghannouchi peut imposer la châria et ne plus cacher son gendre ***. Les voyous peuvent continuer a voler librement. Voilà ce que nos politiciens et gourous attendent de la limitation des libertés. Ce n'est nullement pour la sécurité des tunisiens. Benali disait cela, mais pour faire peur aux tunisiens, il sort sa milice pour les braquer et les voler.

Douteux
| 20-11-2015 14:31
Cette question ne se posera jamais à 1 citoyen honorable, mais plutôt à ceux qui ont des choses à se reprocher. Quand on a 1 comportement douteux on doit assumer.

7ay
| 20-11-2015 13:39
L'acharnement à dréclamer davantage de liberté est le souci de ceux qui ont une situation matérielle très confortable ou ceux qui abusent de l'anarchie .
Un ventre vide et une poche fauchée s'en foutent de la liberté (politique) à outrance.
La majorité de ceux qui contestent le manque de liberté ont des aspirations politiques très personnelles et veulent prendre la place de ceux qui gouvernent. Les militants des droits de l'homme, de démocratie s'avèrent en pratique des simples acharnés de pouvoir et des égocentriques exclusivistes et les exemples sont multiples.

sador
| 20-11-2015 13:38
Personnellement je serai d'accord pour brader un peu de liberté contre la sécurité.Mais pas n'importe quelles libertés.Celles que je suis sacrifierai volontairement seront: la liberté d'insulter et de dénigrer les gens et mon pays,de marcher sur les libertés des autres, d'enfreindre les lois et les règlements,de refuser de travailler quand je percçois déjà un salaire... Et je défendrai farouchement toutes celles acquises grâce à la révolution

hombre
| 20-11-2015 12:53
je ne peux mettre ma libeté entre les mains de ce chef de gouvernement qui fait ses tarawih pendant que le sang coule en Tunisie .
je ne peux sacrifier ma liberté tant que les frères musulmans sont au pouvoir . Eux , ils sont leurs passe-port étrangers , moi pas !