alexametrics
samedi 17 avril 2021
Heure de Tunis : 11:41
Dernières news
Sur fond de menaces de Daïmi, nouveau round du conflit du CPR ce week-end
25/03/2016 | 10:52
3 min
Sur fond de menaces de Daïmi, nouveau round du conflit du CPR ce week-end

 

Le CPR organise son conseil national exceptionnel ce week-end, les 25 et 26 mars 2016 à l’hôtel Kantaoui Center à Sousse.

Ce conseil se tient à la demande du tiers de ses adhérents et en application de l’article 32 du règlement intérieur du parti.

Le tiers en question est celui du camp de Samir Ben Amor et Abdelwaheb Maâtar opposé au camp que dirigent Imed Daïmi et Adnène Mansar et adoubé par le fondateur Moncef Marzouki.

Ce trio a organisé les 13 et 14 février dernier un congrès national exceptionnel et a décidé de fusionner avec le parti Irada.

Ce congrès a été contesté par des membres fondateurs du CPR (principalement Samir Ben Amor et Abdelwaheb Maâtar) qui ont saisi la justice et obtenu gain de cause. Le congrès de février a donc été invalidé ainsi que toutes les décisions qui en ont découlé.

 

Par médias et réseaux sociaux interposés, les deux camps n’ont pas cessé depuis l’invalidation judiciaire de se tirer dessus.

Après les déclarations houleuses des uns et des autres, le vendredi 25 mars 2016, a connu un nouveau palier dans ce conflit fratricide à travers un communiqué menaçant de Imed Daïmi.

Le même Daïmi qui a annoncé la fin du CPR et sa fusion avec Al Irada, signe aujourd’hui un communiqué portant le logo du CPR dans lequel il avertit toute personne ou tout groupe qui utilise le logo du CPR et son nom, sans son propre aval écrit. Il précise, à qui veut bien l’entendre, que cet acte est considéré comme un crime et annonce que le service juridique du parti est en train d’épier toute violation pour saisir automatiquement la justice. Il avertit enfin que le CPR (c'est-à-dire son propre camp qui a annoncé la dissolution) n’est responsable d’aucune décision ou engagement qui ne soient pas pris par son bureau politique et son secrétaire général.

 

Le congrès de ce week-end risque donc de compliquer encore davantage les choses vu que ses participants vont très probablement refuser toute fusion avec Al Irada (un parti dont la constitution a été administrativement rejetée) et plancher sérieusement au sujet des violations éthiques et juridiques du camp Marzouki-Daïmi-Mansar.

Sur le plan juridique, il est question des violations légales du congrès exceptionnel du 13-14 février mais également d’éventuels abus financiers.

 Sur le plan éthique, Imed Daïmi adopte une attitude totalement schizophrène. D’un côté, il annonce sa démission et la fusion du CPR avec Irada et de l’autre, il continue encore à parler en son nom en se présentant en qualité de secrétaire général ! Abus que ne va pas rater de signaler le clan Ben Amor – Maâtar. L’autre point éthique qui sera signalé lors du congrès de ce week-end, le cas des députés qui ont été élus sur les listes du CPR et qui entendent maintenant le quitter pour Irada. Or Ben Amor et Maâtar veulent que ces députés laissent leur place à ceux qui les suivaient sur les listes électorales et qui n’ont pas quitté le parti.

Au vu de la situation actuelle ce vendredi matin, le week-end risque donc d’être bien chaud entre les deux camps.

Pendant ce temps-là, Moncef Marzouki sera à la Foire du Livre pour dédicacer son dernier ouvrage…

 

 

R.B.H.

25/03/2016 | 10:52
3 min
Suivez-nous

Commentaires (10)

Commenter

berber
| 25-03-2016 19:54
c'est paysage socio-politique de la vodka à l'ère de la vraie troîka

Amazigh Tunisien
| 25-03-2016 16:04
J'image bien la joie de RBH en rédigeant cet article !!!!!
C'est

Tunisienne
| 25-03-2016 14:48
c'est l'hôtel qui accueille ce "congrès", sachant que ça sent le roussi!
A part ça, CPR, MTV ou machin, il s'agit d'individus de la même trempe, avec les mêmes mobiles et le même combat...
Relevons quand-même que ce cher MMM n'a pas daigné être de la partie et qu'il a mandaté ses fidèles (et féroces) sous-fifres. A lui les honneurs, la gloire et les bains de foules (croit-il) à la Foire du Livre!

zbignew
| 25-03-2016 12:50
Monsieur le président Marzouki (Car vous avez été Président de la République Tunisienne),je vous invite à réfléchir avec moi sur une question de foi en vos convictions de démocrate comme vous voulez le prétendre.
Vous trouvez que le CPR dans sa forme des élections présidentielles de 2015 était insuffisant pour propulser asez loin, voire pour regagner le Palais de Carthage lors de prochaines élections. Alors démissionnez du CPR w Rabbi Ysamma3kom 3ala Ba3thkom el Khir. le contraire portera préjudice à votre carrière politique. N'oubliez-pas que vous devez à ce pays le devoir du respect de votre carrière d'ancien président.
Vouloir en même temps le beurre et l'argent du beurre ne peut que qu'exacerber votre cupidité politique.
En tout cas,l'histoire retiendra déjà que votre première visite officielle en tant que président a été d'aller voir le tombeau de votre défunt père et que le congrès exceptionnel de scission du CPR aura lieu à Sousse, c'est à dire presque dans votre quartier.

JOHN WAYNE
| 25-03-2016 12:45
Les révolutions Arabes sont un complot destiné à détruire l'infrastructure des pays ayant refusé de signer des traités de paix avec l'état assassin d'Israël.
Depuis la création de l'état Hébreux en 1948, le monde occidental et ce pays devenu une puissance militaire, complotent contre le monde arabe afin de l'affaiblir et de permettre une colonisation progressive et irréversible par des émigrés venus du monde entier.
De Washington à Paris en passant par Londres, des adeptes du sionisme travaillent à transformer des pays Arabes stables et prospères en des terrains de guerres interminables entre tribus et sectes.
Depuis le début du siècle, le monde Arabe subi continuellement les attaques de ces pays ennemis qui utilisent essentiellement deux armes.

L'arme de l'Islam :
Transformé depuis la mort du Prophète Mohamed en une secte cruelle et financière, l'Islam a servi d'arme contre les Nationalistes Egyptiens qui exigeaient la décolonisation et la souveraineté.
L'Islam fut utilisé en Afghanistan contre l'URSS, seul allié loyal des Nations Arabes contre un Israël devenue une puissance militaire, créant un mouvement de fanatisme sanglant qui s'étendit rapidement à des pays comme la Tunisie, l'Egypte, et l'Algérie et causant des millions de morts.

L'arme de la démocratie et des droits de l'homme :
Par un système sophistiqué de corruption de citoyens Arabes et surtout Tunisiens, rémunérés et militant pour la démocratie et les droits de l'homme dans des pays musulmans affligés de fanatisme et de superstition mais fonctionnant comme par miracle, les services secrets d'Israël et de l'occident ont créé des mouvements puissants dont le but est l'affaiblissement et ensuite l'effondrement des Etats Centraux et de l'infrastructure de ces mêmes pays vers le but ultime de guerres civiles et de destruction. L'Islam en religion désuète doit être modernisé ou cette religion sera le générateur infatigable de conflits et de guerres civiles dans le monde Arabe. Les mouvements pour la démocratie sont un piège fatal. Ils prônent justement l'avènement de mouvements politiques musulmans fanatiques au nom de la liberté qui ne peuvent qu'appauvrir et même détruire nos pays.

Aujourd'hui le monde Arabe libre et souverain place tout ses espoirs en Bashar Al Assad devenu le héros de ce monde Arabe meurtri, attaqué de toutes parts, et surtout vendu par ses citoyens et ses enfants à l'ennemi.
Peuple Tunisien !
Ne manquez pas ce rendez-vous historique qu'ont les peuples Arabes avec le Nationalisme.
L'armée Arabe Syrienne glorieuse est sur le point de libérer Palmyre, repère universel des civilisations et de l'histoire de l'homme.
Aidée d'éléments d'élite de l'armée Russe, cette armée avance à grands pas vers une victoire historique qui fera recouvrir aux Peuple Arabes leur dignité face à des décennies d'humiliation par Israël et par l'Occident.
La victoire de l'armée Arabe Syrienne est inévitable et cette glorieuse armée est même aidée par des commandos d'élite envoyés par le gouvernement de la Corée du Nord.
Il n'est pas trop tard pour vous de choisir le camp de la dignité et des vainqueurs.
Celui qui en ce moment même montre au Monde que des peuples à la civilisation millénaire comme les Syriens ne peuvent être malmenés par des êtres intelligents certes, mais dont le machiavélisme est pire que celui des hommes qui ont créé l'Holocauste.

VIVENT LES TUNISIES DE BOURGUIBA ET DE BEN ALI !
GLOIRE AUX MARTYRS DE LA NATION ARABE !

F.M. Alias JOHN WAYNE
Ancien Elève au Collège Sadiki.
Diplômé d'Histoire et de Sciences Politiques de l'Université Paris-Sorbonne.
Ancien Fonctionnaire aux Ministères des Affaires Etrangères et de l'Intérieur Tunisiens des gouvernements d'Habib Bourguiba et de Zine El Abidine Ben Ali.
Diplomate de carrière et spécialiste de la sécurité et du renseignement.


Watani
| 25-03-2016 12:44
Pourquoi on parle d'eux ces périmés d'un passage cauchemardeux .il est temps de les IGNORER pour toujours .laissez le dechu et avide du pouvoir faire ses dédicaces avec de la craie noire .ouf et ouf.

kameleon78
| 25-03-2016 12:05
Le proverbe dit :"une tempête dans un verre d'eau", je le modifierai à cette occasion :"une tempête pour 1.5% d'électeurs". Beaucoup de bruit pour rien. Le CPR et l'Irada c'est comme l'armée mexicaine, beaucoup de chefs pour peu de soldats.

Épicure
| 25-03-2016 11:50
Il fallait plutôt lire: "Règlement de compte entre individus pas très fréquentables".
Désole !

Tounsi
| 25-03-2016 11:26
Avec 4 députés sur 217 , ce parti de "zinzin" ne mérite aucune attention même à un certain moment et avec le silence complice d'ennahdha cette "particule" vénéneuse à fait du tort au pays en appuyant les salafistes jihadistes terroristes !!!!!!

épicure
| 25-03-2016 11:14
Laissons les faire.
Une tempête dans un verre d'eau, dans la mesure où ce pseudo-parti ne représente pas grand-chose. Et il ne mérite ni article ni commentaires.